19
mar

La rédac’chef du Ciné revue est victime de surmenage

D’abord y’a eu le tremblement de terre.  Inattendu.  Horrible.  Angoissant.  Larme à l’œil pour eux.

A suivi le tsunami.  J’ai vu les images dans une totale indifférence, croyant bêtement que l’alerte avait été donnée, que les habitants avaient été évacués et sauvés.  Que seuls des dégâts matériels seraient à noter.  J’avais tort.

Enfin, l’angoisse du nucléaire et ses dégâts.

Dur dur.  Triste triste. 

On ne parle que de ça. 

Même dans l’édito de ma bible, savoir mon Ciné télé revue.

Je cite Ingrid Fallay « La planète va mal.  Son trop-plein s’est encore traduit tout récemment par un violent tremblement de terre suivi d’un tsunami destructeur ». 

Et là je dis non non et non.

Un journaliste ne doit-il pas être un tant soi peu objectif ?

C’est quoi cette connerie que la planète a un trop-plein.  Ce sous-entendu qu’elle se venge ?  Cette idée qu’un tremblement de terre est un signe que la terre va mal ?  Comme si elle faisait payer ce qu’on lui fait subir.  Nostradamus, sors du corps de cette rédac’chef. 

S’il est clair qu’on malmène notre planète, qu’on en paie et qu’on en paiera le prix, que le nucléaire c’est caca boudin même si indispensable actuellement, cette idée lancée que le tremblement de terre est une vengeance de notre planète, ça c’est de la couille en boîte.  Les tremblements de terre et les tsunami ont toujours existé.  C’est pas nouveau ça vient de sortir, que je sache.  Si ?

Plutôt que de laisser croire qu’une justice immanente nous guette, à la Monseigneur Léonard version femme, la rédac’chef du ciné revue ferait bien de se reposer… car quand je lis deux lignes plus loin « Docteur Rafto sur La Une et House sur TVI », je me dis que c’est elle qui va mal et non la terre.  Rafto c’est aussi sur TVI, titchu, non mais.

09:42 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : ciné télé revue, ingrid fallay, japon, terre |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |