9
mai

Après Jésus, vlà le téléférique ressuscité

Le téléférique, tous les Namurois de mon âge et plus encore l'ont connu.  Ces petits oeufs jaunes et rouges qui ont bercé les paysages de mon enfance.  J'ai dû le prendre une ou deux fois, plus peut-être mais j'ai oublié.  La dernière fois, j'étais déjà une ado, et ça m'a traumatisée, je déteste la hauteur et le vide.  Mais bon, c'est mon enfance quoi.  Avant, avec le téléférique, c'était Pâques chaque jour d'été à Namur.  Grâce à ces petits oeufs qu'on nous a enlevés, décision à la con, comme d'habitude, alors que cette attraction aurait pu encore avoir de beaux jours.

Mais voilà, je ne suis pas la seule à être nostalgique, et un namurois nous offre à nouveau un mini téléférique.

Il a acheté son oeuf à 621 eur sur Ebay.  J'aurais aimé en acheter un aussi tiens, mais ça tiendrait mal sur ma petite terrasse.  J'aimerais aussi racheter mes anciens escargots, ceux de la fontaine, que la ville a enlevé et basta adios, encore une décision à la con.

Ben moi je dis bravo.  Merci Monsieur pour ce petit bout de rêve que vous nous offrez à nouveau.