17
déc

L'Anaïssade du jour

Mostek : "ah, tu vas au quick ce soir, goûte les croquettes au Leerdammer, trop bonnes"

Moi : "et quoi, si j'en mange pas, tu fais un malheur ?"

Mais si, vous pouvez rire (vous devez rire)

Et ce matin, vu que j'ai pas été au quick, je le dis à Mostek, qui mange un Carambar et j'ajoute :

"tu connais la pub Leerdammeer, ou je fais un malheur, mais connais-tu celle pour Carambar : Carambar, ou je crache un molar".

11
déc

La blagounette du jour

De ma collègue sans surnom :

Que font un petit pois et une carotte qui se disputent ?

Un bon duel !

5
déc

L'anaïssade du jour : que d'émotions ma chère

Moi : "ça m'émeut"

Et d'ajouter : "je dirais même plus, ça me lama".

Sauf que c'est pas drôle, et mon neveu ne serait pas fier de moi, vu qu'un émeu n'est point ressemblant au lama, mais à l'autruche, quelle inculture animale ma chtite Anaïs.

Donc, version correcte :

"ça m'émeut, je dirais même plus, ça m'autruche", et en plus ça sonne bien mieux je trouve, à retenir !

29
nov

L'anaïssade du jour : deux poids deux mesures

Montée d'un escalier en compagnie d'une amie plus jeune que moi (la garce).  Nous vlà à bout de souffle.

Moi "ouf, cette montée m'a essoufflée"

Elle "moi aussi, mais c'est à cause de mes chtis kilos de trop"

Moi "moi, c'est à cause de mon grand âge... mais au moins toi tu peux résoudre le problème, moi pas..."

21
nov

L'Anaïssade du jour

Eternuement au bureau.

"A tes souhaits !"

Et moi : "pour les adeptes du SM ou les lectrices de Cinquante nuances de Grey, on dit plutôt 'A tes fouets'" :)

11
nov

Remboursez-moi (à chanter sur l’air de « débarque-moi », vive les 80ies)

Mostek et moi on use et abuse des 100 % remboursé ou satisfait ou remboursé.

Sauf que pour les satisfait ou remboursé, faut trouver une raison de demander le remboursement…

Parfois y’en a une, parfois faut inventer.

Y’a quelques mois, de l’emmental.  Mostek m’annonce son motif de remboursement : « y’a pas assez de trous ».

Ah ah ah, j’adore.

La semaine dernière, re-emmental.  Mostek me demande si j’ai une idée de nouveau motif de remboursement.

Et moi : « ben, y’a trop de trous ».

27
jui

L'Anaïssade du jour

Moi "chuis tellement fatiguée que je dois avoir été piquée par la mouche tsé tsé"

Moi (encore) "y'en a en Belgique des mouches tsé tsé ?"

Moi (toujours) "en tout cas y'en a dans notre bureau, elles disent tout le temps "hé, tsé quoi !"

(Oui, bon, c'est une Anaïssade d'Anaïs fatiguée, je vous dis)

27
mar

La « blanche » du jour

Bien sûr la version femme existe aussi "si j'étais un homme, je ne pourrais aimer qu'une femme comme moi"...

blanche 5 ok.JPG

29
fév

L'Anaïssade du jour

Une collègue stagiaire appelle quelqu'un avec haut parleur, mais c'est un fax qui répond.  Elle ne comprend pas le sens de ce bip strident.

Et moi "euh, c'est un fax... ou bien un extra-terrestre".

Je sais, pas bien de se moquer des pauvres stagiaires, mais c'est si bon.

28
fév

L'Anaïssade du jour

Discussion Batibouw avec Mostek, qui me parle de ces planchers "blanchis", tout jolis.

Et moi, "oui, des planchers cerisés".

Euh non Anaïs, pas cerisés, cérusés...

24
fév

La mostekade du jour

A un collègue qui lui dit "je vais jeter un oeil", elle répond "non, ne le jette pas, tu en auras encore besoin".

Mouhaaaaaaaaaahaaaaaaaaaaaaaaaaahaaaaaaaaaaaaaaa. Keskon se marre dans notre bureau, je vous le disais !

13
fév

La « blanche » du jour... qui parle de moi of course

blanche 4.jpg

3
fév

L'Anaïssade du jour : conflit de générations

Tiens ça faisait un bail, et c'est même pas une Anaïssade, mais une Blondie-ex-stagiaireade du jour.

Petit sympathique repas entre collègues ce midi.  Et on se relance dans un quizz musical comme hier, en écoutant la radio.

J'entends "first time, first love".  Je crois reconnaître une musique de film.  Gloria Estefan, je pense.

Vérification sur le gsm hypra perfectionné de Blondie-ex-stagiaire, un peu plus de 20 ans au compteur, j'ai déjà parlé d'elle du temps oùsqu'elle était stagiaire, ce qu'elle n'est plus, vu que nous avons la chance de la compter parmi le personnel bien incrusté.

Je lui dis "vérifie Gloria Estefan"...

Et elle de taper sur Google "Gloria et Stéphane"...

C'est ça la jeunesse... on a bien ri.  Et j'ose rire, car moi, en matière de chansons actuelles, chuis aussi Blondie qu'elle...

PS : toujours est-il que j'ignore toujours qui chantait "first time, first love", et si un film y était associé... des idées ?

1
fév

La « blanche » du jour

lanche 2 ok.jpg

10
jan

La « blanche » du jour

blanche 1.JPG

5
jan

La « blanche » du jour

blanche 0.JPG

22
déc

La « blanche » du jour

blanche 2.JPG

15
déc

La « blanche » du jour

Depuis quelques temps, je fais les poubelles.

Nan, pas pour y trouver de la boustifaille, même si la crise pourrait nous y pousser plus vite que prévu…

Pour me cultiver.

Si si, je vous jure.

Y’a quelques semaines, j’avais chopé un recueil d’histoires, dont notamment Le club des amateurs des épluchures de patates.

L’autre mercredi matin, je suis tombée sur un ensemble de livres de Barbara Cartland, bien entourés d’élastiques, tout propres sur eux.  Jamais lu du Barbara Cartland, voilà l’occasion.

Et hier, avec le grand vent, je repère, dans une caisse entrouverte, une collection complète de sous-bocks (euh, ça s’écrit comme ça ?).

Déjà je me dis que c’est dommage de les mettre aux papiers-cartons alors qu’un collectionneur pourrait être heureux, mais soit.

Ensuite, je remarque la forme toute particulière des sous-bocks blancs Hoegaarden que j’ai connus y’a un bail emphytéotique déjà : ceusses avec des phrases dessus.

J’adorais cette période, où chaque sous-bock était une découverte.

Alors je n’ai fait ni une ni deux, je me suis emparée de ce trésor, de ces dizaines de sous-bocks, qui me rappellent cette page Facebook « panneaux », qui me fait rire au quotidien.

Et, si ça vous botte (mais si ça vous botte pas, c’est tant pis, non mais, chuis chez moi hein), je vous les présenterai régulièrement…

Allez, vlà la première blague blanche, blanche comme la bière éponyme, of course :

sousbock1.JPG

29
jui

L'Anaïssade du jour...

Qui n'est pas une Anaïssade, vu qu'elle n'est pas de moi :

Moi "dingue, tu te mets à lire L'élégance du hérisson, et paf, on voit des hérissons dans le jardin"

Elle "dingue oui, heureusement que je ne lisais pas Jurassic parc"

8
mar

L'Anaïssade... enfin la voisinade du jour

Ma voisine, découvrant que mon seuil se désagrège "oh, suffit de faire un petit béton et de reboucher"

Mouahahahaha, "suffit de faire un petit béton".

ça se donne où, le graduat en fabrication de béton ?

Tout conseil de votre part sera bienvenu, muchas gracias...

3
mar

L'Anaïssade du jour

Mostek "j'ai mal à la georges"

Moi "et moi j'ai mal au (cloo)nez"

1
mar

L'Anaïssade du jour

Notre collègue sans surnom chante "Ohé matelot" depuis des jours (comme ça vous l'aurez aussi en tête, comme Mostek et moi).

Moi "rha cette chanson s'accroche à nous comme une moule à son rocher".

Mostek "hein, comme une moule à son jus", d'un air outré...

Tchu, dingue l'esprit mal tourné de la jeunesse en ce moment...

11
fév

L'anaïssade du jour

Mostek : "j'ai regardé Saucisse".

Moi : "Saucisse, c'est quoi ?"

Elle : "pas Saucisse, Saw six"...

10
fév

L'anaïssade du jour

Un jour de canicule, vlà que je m'écrie : "il fait fait suphoquant, comme sur la banquise..."

Rha, je sais, vous vous roulez par terre de rire...

14
jan

L'anaïssade du jour

On omet.

Ben oui, 13 jours sans voir personne, comment voulez-vous que je puisse sortir mes mondialement connues anaïssades ?

Je vous le dis, vivement lundi que je me rattrape.

29
déc

L'Anaïssade du jour

Enfin d'hier.

Faisant des courses avec Mostek :

Moi "hé, les courses fêtes, c'est dingue, tu sais pour combien j'en ai déjà ?" (dans mon panier, du chocolat au cuberdon - impatiente de goûter, du foie gras, du magret de canard, du riz, des scampis sauce rose - impossible de savoir ce qu'il y a dedans...)

Elle "euh, non, combien"

Moi "6500 calories..."

20
déc

L'Anaïssade du jour

"Une habitante de Herve bloquée plus d'une heure dans la neige, en chaise roulante."

ça pue ça, comme histoire...

16
déc

L'Anaïssade du jour

Dans not' bureau, on chante beaucoup...

"Buvons buvons buvons le sirop typhon typhon typhon
L'universelle panacée
À la cuillère ou bien dans un verre
Rien ne pourra nous résister"

Et moi : bon, chantons plus poliment "à la testicul-ère, ou bien dans un verre"

13
déc

L'anaïssade du jour

Un collègue "à demain"...

Moi "oui, à dix doigts".

10
déc

L’anaïssade du jour – Nad, ce billet est pour toi, ma seule et unique lectrice

En ce jour solennel, je suis fière de moi.  J’ai sorti un mot d’une intelligence rare.  Siiii, je vous jure.  A croire que mon neurone orphelin a été victime d’un éclair de lucidité.  Je sais, c’est étonnant.

Ainsi donc (pléonasme), ma collègue a été victime d’une attaque fourbe par un autre collègue (fourbe aussi, tchu, quéén fourberies dans ce bureau).  Je n’en dirai pas plus, par respect de leur anonymat.

Et vlà qu’elle voulait que je lui fournisse des outils pour ses représailles.  Moi !  Innocente comme l’agneau qui vient de bêler pour la première fois, m’enfin.

Alors je lui ai dit « non, il n’en est pas question, tu fomenteras ta vengeance toute seule ».

C’est beau non, d’être parviendue à placer le verbe « fomenter », comme ça, l’air de rien.

Si c’est beau.

Je sais, vous êtes tout émotionnés.

Allez, un peu de vocabulaire, c’est quoi votre beau mot favori que vous aimez placer pour faire croire que vous êtes culturés et intellectuellement supérieurs à la moyenne ?  Correctif : Nad, c’est quoi ton beau mot favori que tu aimes placer pour faire croire que t’es culturée et intellectuellement supérieure à la moyenne ? 

Et une petite réédition d’un dessin que j’aime d’amour, leçon de vocabulaire by Anaïs and the talentueuse Makoooo.  Tu l’aimes, Nad ?

Anais_pleonasme.jpg