9
jui

9/6/2017 : mes nuits avec Fred, mes repas avec Bruno

Voilà deux selfies que j’ai faits : Fred la fraise qui passe la nuit avec moi, et Bruno le brocoli qui passe ses journées avec moi, je les aime d’amour.

Je continue mon épargne de pochettes Delhaize pour Chantal le champignon…

pizap.com14970208027241.jpg

8
jui

8/6/2017 : début des Vitaminis

Je suis donc allée chez Delhaize par ma rue transformée en gruyère car on est le 8 juin : le 8 juin c’est le premier jour des Vitaminis, yessssssss.

J’ai déjà acheté, la semaine dernière, Fred la fraise, au prix plein mais il me la fallait.

Aujourd’hui, j’ai découvert et reçu le livre où coller les autocollants, les stickers à coller, et la joie d’acheter pour avoir des points : j’ai doc eu 5 points en achetant des Danios (d’habitude je prends la marque Delhaize, mais la maison ne recule devant aucun sacrifice).

Le livre est génial, superbe et plein de jeux, d’infos et d’endroit où coller les stickers.

Maitenant j’épargne pour Bruno le brocoli qui ira dans ma cuisine (Fred la fraise dort avec moi), j’ai déjà 7 points (5avec les Danios et 2 pour mes achats), il en faut 20 au total, j’y crois.

IMG_2288.JPG

12:15 Écrit par Anaïs dans Anaïs a des rêves | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

8
jui

8/6/2017 : souvenirs souvenirs (à chanter)

Mes souvenirs reviennent youpiiiiie : après m’être souvenue du pet du vagin, je me souviens maintenant du pet mouillé. Passionnant.

J’ai toujours été une péteuse (une chieuse aussi, mais ça c’est un trait de caractère) – par contre je n’ai jamais et je ne sais pas roter, et je pensais ne pas avoir pété durant mon séjour à Lennox, mais ma sœur m’a confirmé que si si si, je pétais énormément.

Lorsque péter remplace parler…

IMG_4917.JPG

7
jui

7/6/2017 : oh la vache, voilà une vache

divers 028.jpg

Si mes souvenirs sont bons (ah ah ah, ceux qui connaissent mon histoire vont rire de cette bonne blague), en plus d’être allergique au chat (drame de ma vie, mais je prends des médocs et j’ai des chats avec peu de poils, donc peu de diffuseurs d’allergène, car comme tout le monde le sait, même moi, les allergènes ne sont pas sur le poil mais dans la salive), je suis aussi allergique… à la vache.

Je le sais grâce aux tests que j’ai passés chez mon génial allergologue que j’aimais d’amour, et que j’aime toujours, qui a même pris une photo de mon étrange langue pleine de trous (comme ma rue actuellement, tiens), pour son étude. J’ai oublié le nom qu’il donnait à cette maladie de la langue.

Donc allergique à la vache, en soit rien de grave car c’est rarement un animal de compagnie…

J’aime les vaches, c’est joli (et bon mais soit).

A Lennox, j’avais oublié cette allergie, sinon j’en aurais parlé quand une patiente à fait une vache alors que je racontais mon histoire (tout ça sur un tableau).

Morale de l’histoire : je ne peux avoir une vache chez moi (mes chats sont ravis).

dyn002_original_283_188_jpeg_2567397_98d08a978e8a4c3ffc52a9e91352b5d0_3.jpg

5
jui

5/6/2017 : La Plante (du pied)

Hier, je suis allée me promener avec mon rolateur et mon amie, enfin avec mon amie et mon rolateur.

Je n’avais pas envie de marcher beaucoup et je m’étais dit « après avoir vu si la maman cygne a eu ses bébés (oui, j’y crois encoooore, on est vivant tant qu’on est fort comme disait Lara), on ira prendre une boisson à la capitainerie » (enfin déjà voir si je sais y monter, c’est pas gagné mais que soit).

Finalement, on s’est retrouvées devant l’écluse de La Plante, et là j’ai eu l’envie de traverser et d’aller m’asseoir au parc, comme pour conjurer le sort. C’est le trajet que j’avais fait, sans rolateur et avec une traversée de passage-piétons en plus, le 20 décembre 2014.

C’est la première fois que j’y retournais. En « marchant » je veux dire, car mon beau-frère m’y avait poussée en chaise roulante quand j’étais encore à William-Lennox (heureusement, j’étais plus maigre que maintenant, donc moins lourde).

J’ai fait pleeeeeeeeeein de jolies rencontres :

Une gentille connaissance avec ses deux gentils chiens, des bichons blancs super beaux et adorables, qui m’a dit résister pour l’instant à reprendre un chat, mais faudrait pas qu’elle voie un chaton…

Une famille entière que j’ai été la première à reconnaître, donc à aller les saluer. Cette famille à marqué mon adolescence, j’y allais souvent, je restais là des heures, j’aimais ça, je crois même me souvenir avoir mangé un épi de maïs qui poussait dans le champ au bout de leur jardin (y’a prescription). Rencontre géniale, après tout ce temps !

Et plein de bébés bernaches au parc de La Plante. Je me suis assise, j’ai bu (soiiiiiiiiif), j’ai mangé deux biscuits petit-déjeuner (j’ai toujours de quoi boire et manger dans mon ami le rolateur), et j’ai pris pleiiiiiiiiiiiiiiiii de photos des familles bernaches.

 

pizap.com14966536550803.jpg