7
avr

Remember me

Je partais pour un film romantico-cucul la praline, histoire de passer une bonne soirée à rêvasser.  Histoire de sortir avec des étoiles plein les yeux et de la joie plein le cœur.  Nan, je l'ai dit et redit, c'était pas pour Robert Pattinson, qui ne me botte pas des masses, j'aime pas sa bouche.  En Edward le vampire, ça va, mais à part ça, il ne me fait pas d'effet.  Trop jeune en plus, non mais, je ne fais pas dans les mineurs moi.

Mais bon, j'avoue que j'étais tout de même curieuse de découvrir ce film, pour l'histoire et pour voir comment il s'en sortait sans être tout pâle, mono expressif et assoiffé de sang.

L'histoire : « Tyler est un jeune New-yorkais de 22 ans en rébellion contre sa famille et la société suite à un drame familial. Après une altercation avec un policier, il décide de se venger en séduisant la fille de celui-ci. Mais Ally se révèle être une jeune fille fragile et imprévisible dont il va tomber fou amoureux. Ce qui ne devait être qu'une plaisanterie cruelle se transforme vite en une histoire qui les marquera à jamais... »

Ça ne commence pas en histoire romantico-débilo-cucul, c'est le moins qu'on puisse dire.  Et immédiatement, on comprend que ce ne sera pas ça.  Le titre est cucul, de prime abord.  L'affiche dont une impression de cucultisme.  Le résumé aussi. Mais ça s'arrête là.

Y'a pas de soleil, de filles en maillot, de gros bisous et de splendides baraques, que nenni.

Y'a un mec paumé, qui vit dans un appart merdique avec un coloc, et qui drague la fille d'un flic, pour se venger.

Y'a une petite blonde, fille de flic, qui va être entraînée là-dedans sans s'en rendre compte.

Y'a une encore plus petite brune, talentueuse mais triste.

Y'a une famille déchirée.  Plein d'amour, mais caché sous une grosse couche de haine.  Une couche si grosse qu'on se demande qui en viendrait à bout.  Puis y'a une autre famille déchirée.  Et là, l'amour est caché sous la souffrance.  Dans l'autre aussi, y'a de la souffrance.  Bref, y'a deux familles déchirées. 

Et y'a de l'amour tout neuf tout beau qui arrive, et qui va changer la donne.  A jamais.

Voilà un film auquel je ne m'attendais pas.  Un peu longuet par moments, c'est la seule chose que je lui reproche.  Et à voir en VO, mais ça, c'est pour tous les films doublés, malheureusement, en VF, c'est nul. 

Je ne peux vous en dire plus, car il faut le voir, en dire plus serait révéler toute l'histoire, et je ne peux.  Je serais bien tentée de vous dire la fin, car ça m'a bien fait rire, tous ces commentaires d'internautes sur allociné « oui, bof, on devine la fin »...

Non, on ne devine pas la fin.  Et elle est exceptionnelle.

Rien que pour la fin, faut aller voir ce film.

C'est tout ce que je peux vous dire.

Allez le voir, je vous dis.  C'est clair ?

Non, mais franchement, j'espère que c'est clair, car il faut le voir.  IL LE FAUT.

(PS, je sais, ça fait deux jours de suite des billets cinéma, mais je me devais de vous dire d'aller le voir aujourd'hui, car il est sorti, et faut pas attendre 24 heures, ce serait trop bête).

rememberme

06:15 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

26
fév

Mes humeurs dans la Meuse...

Paru il y a peu dans la Meuse

Les hommes préfèrent les blondes

Ce n'est pas nouveau, je le sais, en grande brune que je suis, que les hommes préfèrent les blondes (malgré leur QI de caneton).    Marylin Monroe, Britney Spears, Tipi Hedren, Cameron Diaz, Grace Kelly, Julie Taton et ma prof de français : toutes blondes.  Toutes adulées.

Même cet hypocrite de Baudelaire, que j'aimais jusqu'à aujourd'hui, l'a dit « la femme doit être dorée pour être adorée ».  J'aime plus Baudelaire.

Les chercheurs de la Sorbonne se sont penchés sur ce phénomène (ils n'ont rien d'autre à chercher à la Sorbonne), pour tenter de l'expliquer.  Passque c'est bien beau de le savoir, mais c'est encore plus beau de le comprendre.

Ainsi, il paraît que c'est simplement leur côté plus rare qui fait leur succès.  Rien que ça.  Uniquement ça.  Et un peu aussi le fait qu'elles attirent plus le regard, de par l'éclat de leur chevelure (et l'éclat de leur neurone constipé, il attire aussi ?).

Moi je dis qu'ils sont vraiment nuls, les chercheurs de la Sorbonne.

Par contre, paraît aussi que les blondes se flétrissent plus vite, se rident plus tôt et perdent plus rapidement leur éclat en viellissant.

Moi je dis qu'ils sont vraiment géniaux, les chercheurs de la Sorbonne.

Conclusion de cette enquête somme toute vraiment passionnante : mieux vaut être vieille et brune que vieille et blonde.

J'ai un bol fou : chuis vieille et brune.

Et au fait, je préfère les bruns, qu'on se le dise...

meusemoi

06:00 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

6
fév

Grand concours de la mort qui tue réservé aux Namurois

H - 12

20:00 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

8
oct

test

il est 16h38...

16:38 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

20
mar

ça y est !

Tout le stock de bannières influenceurs est dispo sur www.influenceurs.net, servez-vous !

Tous les coloris avec la Tour Eiffel sont également disponibles...

Mon blog n'est pas né en France... mais j'assume !
Recommandé par des Influenceurs
Mon blog n'est pas né à Paris... mais j'assume !
Recommandé par des Influenceurs

09:30 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

13
mar

Triche !

Voici le mail que je viens de recevoir des responsables du Festival de Romans:

"Bonjour,

Vous participez au Festival de Romans

Nous avons remarqué (les votes sont régulièrement vérifié par notre équipe technique) que quelqu’un se sert d’un site de générateur de mail ( www.yopmail.com ) pour augmenter vos votes de façon frauduleuse.

Ce système constitue une triche que nous ne pouvons laisser faire. Cela est injuste pour les autres candidats.

Nous vous indiquons que nous allons supprimer ce nombre de votes frauduleux.

Je suis à votre disposition pour toutes questions.

Bien cordialement"

J'ignore qui utilise ce système, dont j'ignorais l'existence jusqu'à ce jour (vous connaissez mes compétences en informatique), pour faire monter mes votes, mais je suis dans une rage monumentale d'apprendre cela.  Les conclusions sont j'imagine facilement tirées par les organisateurs, et je ne doute pas que je suis dorénavant cataloguée "tricheuse"...  Je ne remercie pas le lecteur ou la lectrice qui a utilisé ce stratagème.  Ok je supplie, ok je menace, ok j'insiste pour que vous votiez... mais pas de la sorte ! 

Je suis enragée et déçue qu'un tel concours suscite des agissements malsains et qui me sont nuisibles.  J'ai demandé aux organisateurs de m'en dire plus.

Add. de 17h, j'apprends que nous sommes plusieurs dans le cas, ce qui est un peu rassurant.  Mais quel monde de cons.

15:12 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : festival de romans |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

4
mar

Un mouton sur la banquise

Et un nouveau mouton à découvrir

10:42 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

3
mar

Vilain petit canard

(paru sur Madmoizelle.fr) 
 
Can’t buy me love l’avait fait (si vous êtes nés après 1980, vous ne connaissez sans aucun doute pas ce film.  Bien fait – comme dirait Pretty Woman faisant son shopping sur Rodeo Drive – je connais mes classiques.  Bien fait car c’était la première apparition de Docteur Mamour, si si, je vous jure).

Le destin de Lisa l’a fait.

Ugly Betty l’a fait.

Et maintenant, Flair (un magazine belge) le fait.

Quoi ?

Jouer au « vilain petit canard ».

Savoir, prendre une femme mignonne de prime abord, et la transformer en laideron.

Comment, me direz-vous ?  Fastooooooooooooooche.  Ressortons les clichés de la laideron : un appareil dentaire pour un sourire de rêve, des lunettes pour des yeux globuleux, une coiffure monstrueuse pour couronner le tout.

Et c’est là qu’Anaïs se fâche.

Qu’elle voit rouge.

Mauve.

Grenat.

Bordeaux.

Parce qu’elle pense aux millions de fillettes et d’adolescentes, devant porter un appareil et/ou des lunettes, qui vont se dire « tiens, on enlaidit une actrice ou une miss en lui scotchant du barbelé sur les dents et des bésicles sur le nez, c’est donc que ces accessoires rendent moches… donc je suis moche ».

Si l’appareil n’est là que pour un temps, les lunettes sont souvent là pour plus longtemps.

Et pour avoir connu les deux (tant qu’à faire, autant cumuler, n’est-ce pas ?), je peux vous dire que c’est nin fastoche à assumer.

Actuellement, les lunettes sont très fashion, c’est limite chic d’en porter, paraît qu’il y a même certaines femmes qui en portent pour le plaisir, pour le look.

Mais de mon temps ma bonne Dame, porter des lunettes, c’était être, dans toute sa splendeur, un singe à lunettes.  Pire, une femme à lunettes femme à …  Et si, par un concours de circonstances digne d’un livre de Victor Hugo, vous deviez, en plus, porter un appareil dentaire, vous étiez grillée comme une sardine puante.  Si, pire (si si, y’a encore pire), ledit appareil ornait votre dentition à l’âge ingrat, soit après 14 ans, âge des boutons, des nichons et, parfois, de la correction de dentition, vous étiez dans de beaux draps !

Pour l’avoir vécu, je vous le confirme.  Adolescence + lunettes + métal aux dents = catastrophe catastrophiquement catastrophique et complexe jusqu’à la nuit des temps.

Il est temps d’arrêter de faire l’amalgame et de réaliser qu’on peut être jolie avec des lunettes (Laeticia Hallyday), jolie sans lunettes (Keira Knightley), et moche avec des lunettes (Anaïs).  Tout est possible.

Alors je vous le dis, en 2008, que des séries télévisées et des magazines féminins persistent à « enlaidir » par le biais de lunettes, moi je le crie, je le hurle, je le vocifère : c’est nul.  Passque non, les lunettes ça rend pas moche (ni beau, mais là c’est un problème génétique).

Preuve en images, made by Bob.
vraivisage


06:00 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

14
jan

Chuis hétéro mais je me soigne

L’autre jour, j’étais dans un supermarché, au rayon librairie, avec une collègue (Mostèk, que vous connaissez bien, la grande bavarde de ce blog).  Je n’ai pas honte de vous l’avouer (enfin si, un peu, mais tant pis, c’est nécessaire pour l’histoire), je cherchais le magazine Nous Deux.  Un magazine que je connais bien, car ma môman l’a acheté durant de nombreuses années, durant lesquelles j’ai été bercée par le nouvelles que j’y lisais (et même les romans photos complètement débiles, je l’avoue).  Bref, je voulais trouver les coordonnées de ce journal que je n’ai plus lu depuis quelques années.

Je dis donc à Mostèk « tu vois le Nous Deux ? », d’une voix bien forte.  

Et je surprends sur moi le regard glacial et hautain d’une dame.  Une vraie dame.  On le sent tout de suite.  J’appelle ça une « prout ma chère ».  On la perçoit, on la ressent, cette attitude tellement supérieure.  Du moins, elle se croit supérieure.  Pour une raison que j’ignore.  De la pointe du premier cheveux blanc à l’extrémité de l’ongle incarné : elle s’y croit.  Et elle me toise.  Sans doute parce que je cherche le Nous Deux et qu’elle feuillette un magazine de déco anglais.

Alors je me prends au jeu.

Elle est choquée parce que je cherche un journal qu’elle juge prolétaire ?  

Elle va avoir de quoi être choquée.  De suite.

Je prends ma voix la plus mielleuse, mais également la plus haut perchée, lorsque Mostèk me montre du doigt l’objet de mes recherches, et je lui dis « Oh merci mon chou ».

Second regard, cette fois, outré, de Miss Prout Ma Chère.  Elle essaie de détecter à quoi peuvent bien ressembler deux femmes qui s’aiment.  Elle n’en a sans doute jamais vu jusqu’à ce jour.  Dans son milieu, ça ne se fait pas.  Ou plutôt, ça ne se dit pas.

J’en remets une couche.  Je note les infos dont j’ai besoin et j’interpelle à nouveau Mostèk « ça va mon cœur, tu trouves quelque chose d’intéressant ? »  Nous nous étranglons de rire.  Je devrais participer à des castings, je me trouve très bonne comédienne.  J’ajoute un « chérie, j’ai faim, on rentre chez nous ? »

Miss Prout Ma Chère n’ose plus se retourner.  Peur de la contamination, sans doute.  Mais je la sens qui nous écoute.

Je conclus par un tonitruant « bon, voilà, ma douce, on a tout vu, on y va ? »

Et je pars, satisfaite du travail accompli.  Et une Miss Prout ma Chère estomaquée, une.  Je parie qu’elle n’en aura pas dormi de la nuit.  Bingo.
Illu de Missbean  - tant qu'à faire, allez voter pour elle...
missebean

06:45 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

1
jan

Maigrir en ligne !

disclaimer

Vous qui me lisez fidèlement, vous savez que j’ai du gras là là et là, et que j’aimerais maigrir un tantinet.

 
Vous qui êtes au courant de tout, vous savez que le livre du Docteur Rougier, « Voulez-vous maigrir avec moi – la méthode slim-data » rencontre un succès fulgurant (80.000 exemplaires déjà vendus).

 
Mais avez-vous connaissance du site internet du Docteur Rougier, qui vous propose un coaching personnalisé ?

 
Je le connais depuis quelques semaines, je m’y suis d’ailleurs inscrite, mais, vu les petits soucis de santé que je connais, j’ai décidé d’attendre janvier (bonnes résolutions obligent) pour commencer mon programme.

 
Je n’aime pas trop les régimes, en grande adepte de lasagnes Farniente que je suis, vous le savez également.

 
Alors, « pourquoi Slim-Data », me direz-vous ?

 
Parce que, je cite, cette méthode « ne vous imposera aucune règle draconienne du type manger de la laitue 20 fois par semaine et courir 75 Km tous les jours. »

Alleluia, c’est parfait pour moi. 


Parce que le principe se base sur les associations alimentaires rééquilibrantes, n’instaurant aucune interdiction, ou presque. 


Alleluia, c’est encore parfait pour moi.

 
Parce que le site web permet un service personnalisé, ludique, facile et sympathique, auquel s’ajoute la possibilité de poser des questions par mail, le tout permettant de maintenir un certain degré de motivation.

 
Alleluia, c’est toujours parfait pour moi.

Alors c’est décidé, le 1er janvier, je m’y mets. 

18:45 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

14
déc

Toujours à la recherche d’idées cadeaux ?

disclaimer

Je ne vous en ai jamais parlé, mais j’adore les perles . Pas les perles qui vivent dans les huîtres, non, les perles multicolores au nom imprononçable : les perles Swarovski .  J’en ai toute une collection, de toutes les couleurs, de toutes les formes.  Et il n’y a pas si longtemps, du temps où ce blog n’existait pas encore, je fabriquais régulièrement des bijoux en perles.  J’ai ainsi un tas de bracelets, bagues, pendentifs et boucles d’oreilles à ma disposition. 

Actuellement, j’ai moins de temps (mais j’ai toujours ma collection qui n’attend que mon bon vouloir dans l’armoire), puisque je me consacre jour et nuit, corps et âme, à ce blog, et donc à vous, chères lectrices et chers lecteurs.  Quel dévouement, je sais.

Mais vous qui aimez, tout comme moi, fabriquer des bijoux en perles, ça vous dirait d’avoir une réduction de 20 % sur vos achats ?  C’est ty pas une bonne nouvelle qu’elle est bonne ça, pour vos cadeaux personnalisés de Noël ? 

Sur Matière première, vous avez l’embarras du choix : perles en cristal Swarovski, perles en verre de Bohême, perles de Murano, perles de rocaille, perles en métal, perles en corne, perles en os, perles en bois, strass, apprêts pour bijoux et outillage, et même des schémas originaux et gratuits pour fabriquer vos boucles d'oreille, bracelets et colliers... 

Et si vous vous sentez incapable de fabriquer des bijoux (pourtant, c’est faisable… puisque j’y arrive, en grande blonde déneuronée que je suis), mais que votre sœur, votre maman, votre amie ou votre patronne adore ça, vous pouvez même offrir des bons cadeaux ! 

Bon shopping.  Attention, la réduction avec le code GPN est valable jusqu’au 20 décembre seulement, ne traînez pas.

11:15 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |