31
jan

Rho que je suis zémue

Regardez le choli dessin reçu d'Amélie, seconde participante à Planète célibataire, c'est tout gentil non ?  Chuis toute émotionnée du coup...

merci amelie.JPG

 

28
jan

Le making of de Piafette

Lorsque j'ai envoyé les traductions de ses illus (en néerlandais) à Piafette, elle m'a de suite répondu "Mdr.  Je savais pas que Nicolas Sarkozy se traduisait par Lady Gaga en néerlandais".

En effet, jugez plutôt les deux versions...  Et oui ma bonne Dame, faut bien s'adapter aux circonstances, Sarkozy, ben il est pas mondialement connu, Lady Gaga l'est... surtout de l'autre côté de la frontière linguistique.

 

01 24pt.JPG

01 24 nl pt.JPG

 

Je m'esclaffe devant toutes les illus de Piafette (onze au total, pour sept jours, car une illu est en fait cinq illus, que du bonheur), illus reçues un soir de novembre, notamment celles sur la tartiflette, passque dès l'envoi des textes, en septembre, Piafette m'avait dit que y'avait un problème : ses dix plats préférés c'était la tartiflette.  Mais moi j'avais trouvé ça génial.  J'espérais qu'elle le fasse.  Elle l'a fait.  Yes.

Je me marre aussi devant l'illu avec le cheval qui risque les coliques... passque j'en ai, moi, des coliques, à ce moment précis, et que j'ai été aux toilettes trois fois rien que durant l'ouverture de mes sept/onze dessins, enfin des sept/onze dessins de Piafette.  Alors je me marre.  Puis je retourne aux toilettes...

Sa bio :

Née le 28 Juin 1984 à Moncul-s'en-tape-le-Coquillard d'un étrange croisement entre un castor à moustache et un canari carnivore, Piafette ne porte au départ qu'un intérêt mineur au dessin et préfère collectionner les dés à coudre en caoutchouc. Puis, les allergies au latex faisant surface, elle décide il y a deux ans d'arrêter sa collection et se met au dessin pour raconter sa vie.

Avec sa grossesse en 2009-2010, Piafette a de quoi dessiner et est depuis le 28 Mai de cette année, l'heureuse maman d'un petit Piafon qui la comble de bonheur et de couches au caca radioactif.

Son blog.

Ses crayonnés :

 

01 22 making of.JPG

 

 

01 23 1 making of.JPG

01 26 making of.JPG

01 27 making of.JPG

Et sa promo :

01 22 promo.jpg

 

21
jan

Le making of de Maëlle R

Maëlle R. est pleine de talent… et j’aime particulièrement les cheveux fous de ses personnages.  Et puis son sens du détail, aussi, dans le dessin.  Bref, j’adore… je dirais que mon adoration pour ses dessins est inversement proportionnelle à la quantité de mails qu’elle envoie… Moi je suis une mail addict, c’est bien connu.  Maëlle pas.  Elle va à l’essentiel.  Et l’essentiel, ce sont ses sept magnifiques dessins, tout d’abord découverts en version « crayonnés », que je vous laisse admirer vous aussi.

Maëlle n’est pas illustratrice, dit-elle… My god comme j’aimerais ne pas être illustratrice juste comme elle !

Le dessin sur les crêpes m’a bien fait rire, car il a donné du fil à retordre à la traductrice.  Comment, en effet, traduire en néerlandais le jeu de mots « faire sauter »… avec le double sens français, of course.  Trop drôle, comme toujours, de découvrir ce que cela donne dans cette langue, que je parviens tant bien que mal à déchiffrer… ce qui n’est bien sûr pas toujours le cas des illustratrices.

Merci Maëlle, si un jour je me marie, je veux la même robe…

Sa bio :

Maëlle R. 21 ans, étudiante en Comm Visuelle à Paris. Je ne suis pas du tout "illustratrice", mais je tente tant bien que mal de trouver mon style et trouver du sens à ce que je dessine; en aucun cas un "beau dessin" n'en sera un s'il n'y a rien derrière.
Je suis quelqu'un de très attirée par le dessin de mode, c'est ma lubie du moment (tout comme j'ai pu être obsédée par l'illustration jeunesse à une époque, sans pour autant y parvenir). Je rêvasse plus que je ne rêve, et fais de plus en plus en sorte de me débrouiller pour atteindre petit à petit mes objectifs, à savoir faire de l'illustration digne de ce nom, quel qu'en soit le sujet.
Ainsi, mon blog est une page où rien n'est acquis, et où j'aime à recevoir avis des lecteurs pour progresser; car seule, il m'est impossible d'avoir un minimum de recul face à ce que je réalise. 

Son blog.

 

Ses crayonnés :

01 15.JPG

01 16.JPG

01 17.JPG

01 18.JPG

01 19.JPG

01 20.JPG

01 21.JPG

14
jan

Le making of d'Amélie Buri

Amélie Buri, je la connais depuis le tout tout début de mon blog.  Et j’ai toujours adoré ses dessins, plein d’humour, un humour qui vise toujours juste pour la femme pas toujours très femme que je suis.

J’adore. Alors, je la voulais sur le projet. Absolument.  Pas gagné, car je sais qu’Amélie manque de temps.  Que sa vie est pleine à ras bord.  Mais quand j’ai découvert qu’elle suivait une formation de graphisme, je me suis ruée sur ma boîte mail pour la supplier de participer.

Et vous devez savoir qu’Amélie a participé à la survie du projet, quand, un samedi soir sinistre de folle déprime, j’envisageais de tout abandonner.  Trop de stress, trop de délais à respecter, trop de délais non respectés,… bref un gros ras le bol.  Amélie est tombée à pic, par hasard, en m’envoyant un dessin qui m’a totalement reboostée, et je lui ai dit.  Ça a dû faire un effet incroyable, car elle m’a ensuite dit ne plus quitter sa table de dessin, et a réalisé pas moins de quatre dessins d’un coup, paf.  Elle me les envoyait au fur et à mesure, ajoutant ses encouragements au passage… et même une chtite photo d’elle en plein boulot.

Merci Amélie, tu as eu un grand rôle dans le fabuleux destin de Planète Célibataire, même si tu es championne de l'oubli d'insertion de signature !

Sa bio :

Amélie Buri. Elle travaille comme graphiste dans une grande institution spécialisée dans l'accueil de personnes en situation de handicap. Passionnée de gribouillages depuis son plus jeune âge, elle s'estime aujourd'hui particulièrement chanceuse de pouvoir exercer son métier dans un milieu humain, non commercial, où les supports qu'elle produit ont pour but premier l'amélioration de la qualité de l'accompagnement de personnes "avec des capacités différentes". A côté de son emploi, Amélie travaille régulièrement en indépendante pour différents projets graphiques, pour des entreprises ou des privés. Trop rarement, elle gribouille également sur son blog les aventures de son petit bordel quotidien. Amatrice de voyages, de rencontres et de découvertes, Amélie a sillonné le monde sous son gros sac-à-dos de backpacker pendant plusieurs années, avant de s'ancrer enfin dans un petit coin de la Suisse. Entre son job, ses amis et son chéri, sa vie est bien remplie, parfois un peu trop! Elle rêve d'une vieille maison au pied du Jura, avec un chat et de la glycine...

Son blog.

Et son petit matos, crayonnés, photo... :

 

01 09 making of.JPG

01 10 making of.JPG

01 11 making of.JPG

01 11 making of 2.JPG

01 13 making of.JPG

01 14 making of.JPG

01 14 making of 2.JPG

Et puis la promo d'Amélie sur son blog :

01 08 PROMO.jpg

01 08 PROMO2.jpg

01 08 PROMO3.jpg

01 08 PROMO4.jpg

01 08 PROMO5.jpg

01 08 PROMO6.jpg

 

7
jan

Le making of d’Eternelle Mademoiselle

Découvrez le dernier jour d'Eternelle Mademoiselle ici.

Eternelle Mademoiselle est cette talentueuse célibataire qui a donc eu la lourde tâche de prendre en charge la première semaine du projet, au pied levé, alors qu’elle était initialement prévue plus tard.  Et c’est que du bonheur d’avoir son talent pour inaugurer Planète célibataire, je vous le dis, d’autant qu’elle a dû bosser comme une esclave pour me fournir les dessins en toute grande urgence, ce qu’elle fit avec une gentillesse extrême et une patience encore plus extrême. 

Petite anecdote : grand débat entre nous sur le sens de « holbewoner » (6 janvier version néerlandaise), surtout sur la place de la césure. Déjà que moi et le néerlandais, ça fait trois, voire quatre, alors infliger cette langue si peu proche du français à quelqu’un qui n’a jamais baragouiné un seul mot de néerlandais, c’est pas facile hein ma bonne Dame.  Je me lance donc dans une explication peu claire : « holbewoner, c'est homme des cavernes je pense.  Wonen : habiter. bewoner : habitant. et hol ça doit être cavernes, comme ça ça fait habitant des cavernes :)  hé hé hé, ce blog vous fait apprendre une nouvelle langue en plus, yesssss. »

Le plus drôle, finalement, c’est tout de même mon expression « popotin d'abeille »… qui se traduit en néerlandais par « popotin d'éléphant »… va comprendre.

01 03 nl pt.JPG

Merci, Eternelle Mademoiselle, tu auras mon éternelle reconnaissance pour ton dévouement à la cause Planète célibataire.

Sa biographie :

Au revoir Emma Bovary, Bonjour Carrie Bradshaw. La catherinette des temps modernes n’a plus rien de la vieille fille aigrie, elle est célibataire et fière de l’être, enfin…Suivez les aventures de notre amazone aux talons aiguilles, Eternelle Mademoiselle. 

Son blog.

Et ses crayonnés :

 

01 01 ok making of.jpg

01 02 making of.jpg

01 03 ok.jpg

01 04.jpg

01 05.jpg

01 06 ok.jpg