13
mar

Triche !

Voici le mail que je viens de recevoir des responsables du Festival de Romans:

"Bonjour,

Vous participez au Festival de Romans

Nous avons remarqué (les votes sont régulièrement vérifié par notre équipe technique) que quelqu’un se sert d’un site de générateur de mail ( www.yopmail.com ) pour augmenter vos votes de façon frauduleuse.

Ce système constitue une triche que nous ne pouvons laisser faire. Cela est injuste pour les autres candidats.

Nous vous indiquons que nous allons supprimer ce nombre de votes frauduleux.

Je suis à votre disposition pour toutes questions.

Bien cordialement"

J'ignore qui utilise ce système, dont j'ignorais l'existence jusqu'à ce jour (vous connaissez mes compétences en informatique), pour faire monter mes votes, mais je suis dans une rage monumentale d'apprendre cela.  Les conclusions sont j'imagine facilement tirées par les organisateurs, et je ne doute pas que je suis dorénavant cataloguée "tricheuse"...  Je ne remercie pas le lecteur ou la lectrice qui a utilisé ce stratagème.  Ok je supplie, ok je menace, ok j'insiste pour que vous votiez... mais pas de la sorte ! 

Je suis enragée et déçue qu'un tel concours suscite des agissements malsains et qui me sont nuisibles.  J'ai demandé aux organisateurs de m'en dire plus.

Add. de 17h, j'apprends que nous sommes plusieurs dans le cas, ce qui est un peu rassurant.  Mais quel monde de cons.

15:12 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : festival de romans |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

4
mar

Un mouton sur la banquise

Et un nouveau mouton à découvrir

10:42 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

3
mar

Vilain petit canard

(paru sur Madmoizelle.fr) 
 
Can’t buy me love l’avait fait (si vous êtes nés après 1980, vous ne connaissez sans aucun doute pas ce film.  Bien fait – comme dirait Pretty Woman faisant son shopping sur Rodeo Drive – je connais mes classiques.  Bien fait car c’était la première apparition de Docteur Mamour, si si, je vous jure).

Le destin de Lisa l’a fait.

Ugly Betty l’a fait.

Et maintenant, Flair (un magazine belge) le fait.

Quoi ?

Jouer au « vilain petit canard ».

Savoir, prendre une femme mignonne de prime abord, et la transformer en laideron.

Comment, me direz-vous ?  Fastooooooooooooooche.  Ressortons les clichés de la laideron : un appareil dentaire pour un sourire de rêve, des lunettes pour des yeux globuleux, une coiffure monstrueuse pour couronner le tout.

Et c’est là qu’Anaïs se fâche.

Qu’elle voit rouge.

Mauve.

Grenat.

Bordeaux.

Parce qu’elle pense aux millions de fillettes et d’adolescentes, devant porter un appareil et/ou des lunettes, qui vont se dire « tiens, on enlaidit une actrice ou une miss en lui scotchant du barbelé sur les dents et des bésicles sur le nez, c’est donc que ces accessoires rendent moches… donc je suis moche ».

Si l’appareil n’est là que pour un temps, les lunettes sont souvent là pour plus longtemps.

Et pour avoir connu les deux (tant qu’à faire, autant cumuler, n’est-ce pas ?), je peux vous dire que c’est nin fastoche à assumer.

Actuellement, les lunettes sont très fashion, c’est limite chic d’en porter, paraît qu’il y a même certaines femmes qui en portent pour le plaisir, pour le look.

Mais de mon temps ma bonne Dame, porter des lunettes, c’était être, dans toute sa splendeur, un singe à lunettes.  Pire, une femme à lunettes femme à …  Et si, par un concours de circonstances digne d’un livre de Victor Hugo, vous deviez, en plus, porter un appareil dentaire, vous étiez grillée comme une sardine puante.  Si, pire (si si, y’a encore pire), ledit appareil ornait votre dentition à l’âge ingrat, soit après 14 ans, âge des boutons, des nichons et, parfois, de la correction de dentition, vous étiez dans de beaux draps !

Pour l’avoir vécu, je vous le confirme.  Adolescence + lunettes + métal aux dents = catastrophe catastrophiquement catastrophique et complexe jusqu’à la nuit des temps.

Il est temps d’arrêter de faire l’amalgame et de réaliser qu’on peut être jolie avec des lunettes (Laeticia Hallyday), jolie sans lunettes (Keira Knightley), et moche avec des lunettes (Anaïs).  Tout est possible.

Alors je vous le dis, en 2008, que des séries télévisées et des magazines féminins persistent à « enlaidir » par le biais de lunettes, moi je le crie, je le hurle, je le vocifère : c’est nul.  Passque non, les lunettes ça rend pas moche (ni beau, mais là c’est un problème génétique).

Preuve en images, made by Bob.
vraivisage


06:00 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

14
jan

Chuis hétéro mais je me soigne

L’autre jour, j’étais dans un supermarché, au rayon librairie, avec une collègue (Mostèk, que vous connaissez bien, la grande bavarde de ce blog).  Je n’ai pas honte de vous l’avouer (enfin si, un peu, mais tant pis, c’est nécessaire pour l’histoire), je cherchais le magazine Nous Deux.  Un magazine que je connais bien, car ma môman l’a acheté durant de nombreuses années, durant lesquelles j’ai été bercée par le nouvelles que j’y lisais (et même les romans photos complètement débiles, je l’avoue).  Bref, je voulais trouver les coordonnées de ce journal que je n’ai plus lu depuis quelques années.

Je dis donc à Mostèk « tu vois le Nous Deux ? », d’une voix bien forte.  

Et je surprends sur moi le regard glacial et hautain d’une dame.  Une vraie dame.  On le sent tout de suite.  J’appelle ça une « prout ma chère ».  On la perçoit, on la ressent, cette attitude tellement supérieure.  Du moins, elle se croit supérieure.  Pour une raison que j’ignore.  De la pointe du premier cheveux blanc à l’extrémité de l’ongle incarné : elle s’y croit.  Et elle me toise.  Sans doute parce que je cherche le Nous Deux et qu’elle feuillette un magazine de déco anglais.

Alors je me prends au jeu.

Elle est choquée parce que je cherche un journal qu’elle juge prolétaire ?  

Elle va avoir de quoi être choquée.  De suite.

Je prends ma voix la plus mielleuse, mais également la plus haut perchée, lorsque Mostèk me montre du doigt l’objet de mes recherches, et je lui dis « Oh merci mon chou ».

Second regard, cette fois, outré, de Miss Prout Ma Chère.  Elle essaie de détecter à quoi peuvent bien ressembler deux femmes qui s’aiment.  Elle n’en a sans doute jamais vu jusqu’à ce jour.  Dans son milieu, ça ne se fait pas.  Ou plutôt, ça ne se dit pas.

J’en remets une couche.  Je note les infos dont j’ai besoin et j’interpelle à nouveau Mostèk « ça va mon cœur, tu trouves quelque chose d’intéressant ? »  Nous nous étranglons de rire.  Je devrais participer à des castings, je me trouve très bonne comédienne.  J’ajoute un « chérie, j’ai faim, on rentre chez nous ? »

Miss Prout Ma Chère n’ose plus se retourner.  Peur de la contamination, sans doute.  Mais je la sens qui nous écoute.

Je conclus par un tonitruant « bon, voilà, ma douce, on a tout vu, on y va ? »

Et je pars, satisfaite du travail accompli.  Et une Miss Prout ma Chère estomaquée, une.  Je parie qu’elle n’en aura pas dormi de la nuit.  Bingo.
Illu de Missbean  - tant qu'à faire, allez voter pour elle...
missebean

06:45 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

1
jan

Maigrir en ligne !

disclaimer

Vous qui me lisez fidèlement, vous savez que j’ai du gras là là et là, et que j’aimerais maigrir un tantinet.

 
Vous qui êtes au courant de tout, vous savez que le livre du Docteur Rougier, « Voulez-vous maigrir avec moi – la méthode slim-data » rencontre un succès fulgurant (80.000 exemplaires déjà vendus).

 
Mais avez-vous connaissance du site internet du Docteur Rougier, qui vous propose un coaching personnalisé ?

 
Je le connais depuis quelques semaines, je m’y suis d’ailleurs inscrite, mais, vu les petits soucis de santé que je connais, j’ai décidé d’attendre janvier (bonnes résolutions obligent) pour commencer mon programme.

 
Je n’aime pas trop les régimes, en grande adepte de lasagnes Farniente que je suis, vous le savez également.

 
Alors, « pourquoi Slim-Data », me direz-vous ?

 
Parce que, je cite, cette méthode « ne vous imposera aucune règle draconienne du type manger de la laitue 20 fois par semaine et courir 75 Km tous les jours. »

Alleluia, c’est parfait pour moi. 


Parce que le principe se base sur les associations alimentaires rééquilibrantes, n’instaurant aucune interdiction, ou presque. 


Alleluia, c’est encore parfait pour moi.

 
Parce que le site web permet un service personnalisé, ludique, facile et sympathique, auquel s’ajoute la possibilité de poser des questions par mail, le tout permettant de maintenir un certain degré de motivation.

 
Alleluia, c’est toujours parfait pour moi.

Alors c’est décidé, le 1er janvier, je m’y mets. 

18:45 Écrit par Anaïs dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |