27
jan

Le coeur en joie

Aujourd’hui je me suis levée et j’ai eu le cœur en joie, car j’ai reçu un message qui vaut tellement la peine que je souhaite l’immortaliser ici. En général je ne reproduis pas les mails qui me sont adressés, les considérant comme privés, mais je ne peux me résoudre à le laisser disparaître dans les méandres du net. Parce qu’un mail pareil, ça vaut tout l’or du monde, ça vaut le temps passé derrière cet écran plat et froid (et le mal de dos qui m’assaille régulièrement), ça vaut ce document word de 132 pages maintenant (de plus en plus difficile à gérer, va falloir scinder), ça vaut vraiment le plaisir que j’ai à écrire, et surtout à lire vos réactions. Quel joli samedi, en plus je me suis offert un petit moment de bonheur : une toute petite promenade au soleil, musique plein les oreilles, la Meuse m’accompagne, les cygnes et les oies sauvages aussi. Bonheur. Merci !

« Très chère Anais,

Tout est dans le sujet. Je ne te dirais qu'un mot : "Merci".

Tout compte fait ce mot risque de se transformer en un texte. Sache que j'ai passé toute la nuit à te lire ! Du début à la fin ! Je t'ai littéralement dévorée !

J'aime beaucoup la manière dont tu t'exprimes et déclares toutes ses petites choses qui font partie de ta vie.

En fait je suis sous le charme. Comment expliquer ce sentiment fou ! Tu vois le coeur qui fait boum boum (ref à tes post). C'est exactement ce que je ressens. Rien qu'en te lisant, c'est dire !

Il est 7h30 du matin et je vais de ce pas rejoindre les bras de morphée. Franchement, c'est pas sérieux : "7h30".

J'espère que tu réaliseras que ton blog est parvenu à tenir en haleine un admirateur pendant plus de 5h quasi non stop ! Pourtant je sais pertinemment qu'il sera toujours là demain...mais non...impossible de décrocher. Et semaine après semaine je relis toutes tes aventures et déboires ainsi que tes états d'âmes. J'étais comme un fan de série televisée (genre "Lost" ou "Prison Break") qui vient de recevoir toute une saison en DVD et qui veut absolument les visionner en une fois !

Soit, mon état de fatigue est tel que je n'ai plus les idées assez claires pour t'écrire.

Je dis donc Merci pour cette magnifique série qu'est ta vie et que tu nous fais partager ! »cygnes les cygnes viennent de Bia Bouquet

27
jan

Sauvez Anaïs (et non Willy)

Certains blogs proposent à leur lecteur un mécénat … permettant au bloggeur ou à la bloggeuse de vivre de son art, d’accorder un maximum de temps à ses écrits et, accessoirement, de s’offrir des tas de trucs grâce à la générosité de la populace.

Outrée par cette pratique, j’ai décidé… de la mettre en pratique en créant l’ASBL « Sauvez Anaïs ». Sauvez Anaïs de son boss, de son quotidien platonique, de ses rencontres foireuses, de sa petite vie médiocre et offrez lui la possibilité de mener une autre vie, plus fastueuse, plus zen, plus épanouissante. Il est clair que vous en ressentirez les bienfaits puisque ses posts seront, outre plus nombreux (si si c’est possible), plus gais, plus vifs, plus pétillants. La thérapie Anaïs vous connaissez ?

Envoyez ce message à dix personnes en vantant les qualités d’Anaïs. Si vous ne le faites pas endéans les trois minutes qui suivront la lecture, Anaïs (qui le saura grâce à son big méga compteur de la mort qui tue) piquera immédiatement la poupée vaudou à votre nom, et décline toute responsabilité quant aux risques pris. Si vous envoyez ce message, vous vivrez une existence fabuleuse grâce à Anaïs, qui trempera chaque soir votre poupée vaudou dans un bain d’eau de rose.

Et si vous n’êtes pas entièrement convaincu, débarrassez-vous déjà de vos pièces jaunes, l’équivalent d’un euro pourra déjà suffire à sauver votre poupée (et par conséquent vous) d’une vie de souffrance, car un euro plus un euro plus un euro plus un euro… font 119 euros, et une écharpe Strelli pour Anaïs, une… (en parlant d’euro, je commence très mal, je me suis justement fait voler d’un euro tout à l’heure à Delhéééééés, méchante caissière va, elle l’a fait esprès j’en suis sûre, et je l’ai réalisé une fois dehors, pas osé y retourner – mais râlé toute l’après-midi, je vois mon écharpe Strelli s’éloigner, s’éloigner, s’éloigner…).

Add de 18h34 : Et mon paquet de spéculoos multi céréales (falacieux prétexte diététique pour en manger trois paquets par semaine) ne contient que des miettes de spéculoos, des monceaux de miettes. Et ma bouteille de Coca Light s’avère être du Coca normal (distraction quand tu nous tiens). Je vais devoir passer un dimanche entier sans Coca light, à m’alimenter de miettes de spéculoos. Mais qu’ai-je fait pour mériter ça ?

25
jan

Mes plus plates excuses...

... à tous ceux qui vont régulièrement sur le blog à quatre mains que j'ai annoncé à grands cris la semaine dernière. Le fait que le blog soit totalement vide est indépendant de ma volonté et je n'aurais pas dû le créer si vite. Que voulez-vous, on s'emballe on s'emballe, puis rien ne se passe comme espéré.J'espère que personne ne m'en veut pour ce flop total.

25
jan

Un commentaire à commenter...

Il nous vient de Marseille (et non Marseilles, Anaïs !) et il me confirme que l’homme de ma vie existe, quelque part :)… (et vu que j’aime pas les longs trajets, s’il pouvait vivre près de moi, merci Saint-Nicolas/Papa Noël/Dieu). Merci ô Marseillais (et sorry à ton boss de t’avoir détourné du droit chemin) :

« Après avoir découvert par un hasard complet ton blog cet après-midi (mais qu’est-ce que je cherchais sur Google déjà ? Ah oui, le nom de l’auteur d’une petite phrase entendu ce matin à la radio : « un cynique est souvent un idéaliste au cœur brisé » - pas vraiment trouvé de réponse claire d’ailleurs…- et du coup me vlà sur un post de novembre où tu évoquais un de tes voisins…Intrigué par le nom du blog, j’ai repris depuis le début, et de fil en aiguille… ben j’ai perdu une aprèm de boulot !...et encore une soirée), donc un ptit coucou pour affirmer que l’on peut :

- être célibataire
- avoir lu, vu et adoré Bridget Jones
- être fleur bleue et tout plein de rêves et d’idéaux sur l’Amouuuur (rhââ…)
- avoir majoritairement comme références culturelles des séries TV pas toujours très fines
- avoir tenu un journal intime et même un peu continuer
- partager et comprendre (presque ?) tout ce que tu ressens et exprimes avec tant de justesse et d’humour tout au long de ces pages, tes hauts et tes bas
- adorer les samedi matins à trainer au lit
- douter de tout plein de choses (les autres – un peu-, soi – souvent -, le sens de tout ce bordel dans notre vie, l’existence de l’Autre – mais qui se planque où ???) tout en étant persuadé qu’on est pourtant pas si difficile que ça (ptêt pas meilleur que les autres OK, mais quand même pas pire que pas mal d’entre eux vu ce qu’on croise…)
- se faire au quart de tour des milliers de scénarii à partir d’un détail insignifiant et tourner des kilomètres de pellicules juste sur un sourire
- aimer méditer devant la mer (même si c’est pas la même…)
- …

ET être un mec !! Parce que, à part le fidèle Nuages, je n’ai pas vu des tonnes de commentaires de mes « congénères » jusque là…(j’étais un peu étonné, puis presque content d’être un des premiers à enfin apporter un peu de soutien masculin à cette croisade anti-célibat positive, jusqu’à ce que je lise que le Père Noël était déjà passé par là…ben tant pis, on reçoit jamais trop de témoignages d’affection après tout… Et puis moi je suis carrément sur Marseille –et contrairement au Père Noël je sais que « .be » ça veut dire Belgique- alors on ne peut pas me prêter de propos hypocritement flatteurs et calculés… Ceci dit, voilà, la vie est mal faite…En fait non, faut pas que je dise ça, parceque cette découverte c'est déjà un beau cadeau...)

Non, les hommes sont pas tous les mêmes…En même temps quand je vois ce que ça m’avance… y a des fois où j’aimerais un peu moins comprendre les femmes (j’ai plus d’amies que d’amis) et un peu plus être « comme les autres », salaud, macho et tout plein d’autres trucs pas bien en –o, mais à 2…

En tout cas bravo et merci Anaïs pour ces moments partagés (ça rassure aussi de se sentir moins seul à penser ainsi), continue la quête (Il est là tout prêt, celui qui te mérite), et à très vite pour la suite, que je ne louperai surtout pas... »

22
jan

Je poste...

Je poste, et vous, les bloggers, vous savez que quand on poste sur Skynet, on a d'office un IMU ou UMI ou MIU, enfin bref ce petit dessin rectangle permettant de découvrir un autre blog. Et là, paf, je vois, pour la première fois, le mien, avec ses jolis coeurs rouges. Comme il est choli ma parole !