14
aoû

J’écris avec le pied (droit)

Sur son blog, Lilo (la chtite nouvelle qui vient de découvrir mon blog), que je découvre moi aussi, parle de son écriture.  Ce qui m’a donné une idée de billet (keskon dit à Lilo ?  Merci Lilo).

J’écris très mal, je le sais, ne retournez pas ainsi le couteau dans la plaie.  Quand j’étais môme, j’écrivais de façon très consciencieuse, avec de jolies majuscules bien rondes, des lettres lisibles.  Et puis j’ai grandi…

Et depuis que je suis grande, j’écris comme un médecin, comme un pharmacien, comme un avocat ou comme un notaire, bref, comme un pied.  Et un pied déformé, qui plus est.

Et oui et oui Messieurs Dames, je vous parle ici de l’écriture « n.f. manière personnelle dont on trace les caractères en écrivant ».  Et non pas de l’écriture « n.f. manière de s’exprimer par écrit ».  

Vilains pas beaux, oseriez-vous suggérer que mon écriture est nulle, alors que moi je parlais juste de mon écriture, qui est nulle ?  Ainsi donc vous n’aimez pas mon écriture ?  Moi je l’aime, mon écriture.  Par contre, j’aime pas trop mon écriture.  C’est à y perdre l’envie d’écrire !

Je vous livre donc en exclusivité mondiale :

- un bout d’écriture datant d’une vingtaine d’années, étant une phrase extraite de mon livre fétiche, l’Ecume des jours (précoce hein, la petite Anaïs, depuis lors, elle a dégringolé vers Harlequin et la chick lit).  Je vais relire le livre, tiens, histoire de me culturer un tantinet.  (Soyez heureux, j’aurais pu vous photographier la liste de mes copines de l’époque, mes lieux de vacances, mes animaux domestiques ou mes résultats scolaires).
ecritureavant


- une page de mon carnets de notes, sur lequel se trouve les notes prises pour un billet non encore publié, bande de petits gâtés (à l’heure actuelle, seule Flo l’a lu, vu qu’elle l’a illustré… et je vous interdis de tenter de la soudoyer).  
ecriture


Alors, heureux ?  Et vous, votre écriture, vous me la montrez sur votre blog ou par mail ??  Allez, soyez pas timides, ça peut pas être pire que moi.

Je profite de cette occasion pour vous fourguer quelques notes, passque la musique, j’ai tout oublié, alors si quelqu’un sait de quelle chanson il s’agit, ça me ferait plaisir de savoir ce qui me plaisait à l’époque…
notes


(Il se passe un truc étrange, à chaque fois que j’ouvre le programme photo de mon pc et que je veux redimensionner, toutes les dernières photos enregistrées et visibles en miniatures représentent l’araignée monstrueuse qui avait fait l’objet d’un billet, je vous jure, j’ai pas fumé la moquette, c’est horrible.  Après un bref instant, on voit enfin la bonne image, mais cette araignée, brrr, j’en suis encore toute chose).

14
aoû

Anaïs, sois brève

Alors je serai brève (et ce pour vous permettre de lire à votre aise le long billet qui précède) :

 - de une : sorry pour les changements de police dans ce blog, c'est le nouveau système qui provoque ça, sans que je fasse rien de rien, ça déraille, j'espère que vous me pardonnez, hein, dites ?

 - de deux : je manque de sacs de courses à publier, pourtant dieu sait que tout le monde en fait, des courses.  Alors envoyez-moi une photo de votre sacs de courses, que ce soit de la bouffe, des fringues, des livres, des vibros... tout et n'importe quoi Moqueur (je tente mon premier smiley du blog, un jour à marquer d'une pierre jaune)

7
aoû

Continuez à voter !

Pour que je gagne une nouvelle garde-robe Esprit.  Il suffit de cliquer et de vous inscrire, ensuite vous pouvez cliquer à nouveau et votre vote sera enregistré...  Je suis encore bien loin des premiers alors par pitiééééééé... :)

 

http://www.femmesdaujourdhui.be/femmes/dreft_overview.htm...

7
aoû

Incroyable

Il s'est passé un truc incroyable hier, j'ignore pourquoi, j'ignore comment, mais y'a eu comme qui dirait un rush sur ce blog, un véritable rush, jamais vu autant de visites. Alors merci à tous, vous m'avez fait atteindre la place 16 du classement quotidien. Trop cool. Et non, j'ai pas le melon, même que mon collier ne me serre pas le cou, promis-juré. Pour parler d'autre chose, je tiens le coup, toujours pas craqué et englouti un paquet de melo-cakes (mais j'en rêve, rien que de l'écrire, je bave comme un escargot namurois), toujours pas allumé cette sacro sainte télévision qui ne me laisse plus rien visionner, et mon gsm, je ne sais même plus ousqu'il est... Détails pas croustillants sur tout ça ce soir... VISITES2

6
aoû

TADAAAAAAAAAM… Trois jours sans… top départ…

Le sort en est jeté.

Nouvelle imageVous avez été 123 à voter. Merci à tous ! 69 belges (ben voyons ? 69, comme si vous l’aviez pas fait essprès). 26 français (moi aimer la France). 3 suédois (beaux blonds ténébreux ?). 3 américains (I speak english). 2 suisses (j’aime les trous du gruyère). 2 allemands (ein choucroute, ein). 2 canadiens (oùsque l’élan se dit caribou). 1 australien(ne) (Ah, Nicole Kidmann). 1 italien(ne) (envie de pâtes, tout d’un coup). 1 russe (trop froid, là bas, mais si la place rouge est vide, ça me tente). 1 japonais(e) (un fan de Mako). 1 des Emirats Arabes Unis (mais ça se dit comment ? 1 émirats arabes unisien ?). Et 11 inconnus, ouvrant la porte à toutes les éventualités : Aligatorville, Kangourouville, Léopardville, Requinville…

C’est, à égalité, le chocolat et la TV qui ont recueilli vos préférences. Ou plutôt, l’absence de chocolat et de TV dans ma vie. C’est le résultat que je souhaitais, parce que je le craignais. Et, puisqu’un défi se doit d’être un vrai défi, autant relever un défi digne d’un tour de France sans substances illicites, non ? Si je voulais d’un défi fastoche, je vous aurais laissé le choix entre trois jours sans crevettes grises non épluchées, trois jours sans écouter Serge Lama, trois jours sans sourire à boss chéri ou trois jours sans porter mon écharpe Strelli (en été, je peux le faire, je peux le faire).

Alors voilà, le sort en est jeté.

Pas de TV durant trois jours. Mais également pas de chocolat. Vous êtes parvenus à obtenir de moi que je fasse un sevrage de deux des propositions, bande de polissons.

Vous avez bien lu. Pas de TV, pas de chocolat. Durant trois jours. J’ai vu que vous hésitiez avec le GSM, et que chaque proposition a eu son heure de gloire (sauf la dernière, passque vous pouvez pas vous passer de moi, je le sais maintenant). Soyez rassurés, j’ai coupé mon GSM depuis hier midi déjà, et je vous promets de ne pas le rallumer avant 72 heures au total. Vous avez bien lui, oui. Je sacrifie aussi le GSM pour vos beaux yeux. Et puis parce que j’ai un tantinet (mais si peu) influencé les votes. Vous le savez, je l’ai dit et répété, la maison ne recule devant aucun sacrifice (dit-elle en avalant son dernier morceau de brownies). Et aucune folie. Aucune absurdité. Aucune décision ridicule. (bouhouhouhou, que vais-je devenir durant ces trois jours de supplice ?)

Je déclare dès lors ouvert le challenge de l’été : Anaïs et ses trois jours sans TV, chocolat et GSM (mais avec un blog – et des lecteurs -, qui va subir ses assauts agressifs dus au manque).

Seigneur priez pour moi.

PS : dites, et ce portaaap’ là, je peux l’utiliser ?portablechocolat