26
déc

Un concours

Vous vous souviendrez que pour les dix ans du blog, oups keske j'écris, les un an du blog (d'ailleurs comment ça se dit, "le un an ?")... bref, pour le premier anniversaire du blog, les Editions de l'ermitage ont offert deux exemplaires du livre Cadeau en vertu d'un concours.

La maison d'édition organise un concours du même style, savoir décrire avec talent et si possible humour, son pire ou son meilleur cadeau.  Dix exemplaires sont mis en jeu, ça vaut la peine hein ma bonne Dame.

Alors hâtez-vous... il faut participer avant le 31 décembre.  Détails ici.

Je ne vous cache pas que j'ai participé, alors vous n'avez aucune chance gnark gnark. Oh ça va hein, je rigoooooooooooole.  

A vos plumes et tenez-moi au courant si vous participez. 

19
déc

Tests !

Quand j’étais jeune, donc ça fait un bail, je lisais OK magazine.  Et dans OK magazine, outre le courrier du cœur (je l’aimeuh et lui pas, que faire), les articles star (Patriiiiiiiiiiiiiick) et les conseils maquillage (clownesques à revoir actuellement), y’avait des tests.  Chaque semaine un test : es-tu jalouse, es-tu prête pour le grand amour, es-tu romantique, es-tu une chieuse, et j’en passe.  J’étais à l’époque une fana des tests, je les faisais tous, et ça a duré des années.  Dans Flair aussi, zont eu une période tests, période révolue.  A force, ça lasse.  C’est répétitif.  Et puis, souvent, suffit de cerner un peu la chose pour savoir comment influencer les réponses pour être dans la moyenne, pas trop jalouse, pas trop chieuse, pas trop râleuse…

Il y a un petit temps, sur ce blog, j’avais cependant trouvé quelques tests rigolos (notamment le greluche test).

Alors quand j’ai reçu un mail m’invitant à faire le test Femmes Actuelles, j’avoue que ça ne m’a pas fait grand effet.  Les tests, j’en ai fait le tour.  Mais comme je suis curieuse (et que chaque fois que je reçois un mail, qu’il s’agisse d’un concours, de l’annonce que j’ai – encore – gagné un milliard d’euro ou de la liste non exhaustive des futurs hommes de ma vie, je clique je clique je clique), je suis allée voir.

Et j’ai trouvé ça rigolo, car le test, composé de six questions, est proposé sous forme de minis vidéos présentant « Madame Tout le Monde Blonde » en situations diverses et fun.  Certaines sont très drôles et je m’y suis reconnue.  Bien sûr, ce test n’a rien d’hautement intellectuel ni de scientifique, mais est-ce le but ?

Et si je vous en parle, c’est parce que j’ai ensuite reçu mon résultat par mail, et je ne vous cache pas qu’il m’a scotchée et que j’envisage de l’imprimer et de le placarder partout chez moi :

Vous êtes une femme équilibrée

Ni speed ni trop cool, vous savez que la perfection n'est pas de ce monde. Le matin, vous seriez plutôt du style lève-tard, mais sans culpabiliser : vous savez que vous saurez « assurer » et accomplir ce que vous avez à faire ! Appréciée de vos collègues, vous vous retrouvez rarement seule devant la machine à café ! Et rarement sans un bon programme entre copines pour la soirée ! Entre le travail, la famille et les amies, vous avez réussi un bel équilibre. La recette de cocktail, vous la connaissez : une rasade d'enthousiasme, un zeste de générosité, saupoudrés d'une pincée d'humour...

Ça y est ma bonne Dame, c’est officiel, je suis la femme idéale, c’est Femmes Actuelles qui le dit.

Alors, ça vous tente d’aller faire le test et de me communiquer le résultat ?


16
déc

Un cadeau gourmand

Une soirée paisible.  Une Anaïs affalée sur le canapé, portable sur les genoux, câlineries au rat.  Un tchat.  Avec Mostèk.  Et avec ma parisienne préférée (en fait la seule parisienne que je connaisse, la seule lectrice parisienne de ce blog, qui sait).  Je suis en congé.  Mostèk m’apprend que j’ai reçu trois colis au bureau… Trois !  Le premier, ce sont mes stickers, passque, vous le savez, j’ai eu la chance de recevoir un exemplaire de chacun des stickers made by Mako & Anaïs, elle est pas belle la vie ?  Le second, ce sont des produits de beauté qui me sont envoyés de Paris, aargh que je suis gâtée, moi, petite bloggueuse belge de rien du tout.  Quant au troisième, mystère et boule de gomme.

Etant donné que je suis aussi curieuse qu’impatiente, je demande à Mostèk d’ouvrir le colis en direct live, et de me faire profiter de la scène au moyen de sa webcam.  Moi je n’ai pas de webcam, car je n’ai nullement envie de me montrer en pyjama pilou, l’œil triste, le cheveu gras, ou l’inverse.  Jamais de la vie.  Que nenni.  Pas folle l’abeille (rapport à ma taille qui n’est pas celle d’une guêpe).  Lorsqu’on a laissé entendre que le téléphone équipé de caméra allait envahir le marché, j’ai immédiatement résilié mon abonnement, alors vous pensez bien, les webcams n’entreront jamais chez moi, ou alors elles devront me passer sur le corps !

Mais Mostèk a une caméra, qui me permet de remarquer si mes divagations èmeèsseènnesques la font rire (parfois je déraille comme sur ce blog, c’est dire si les expressions de son visage sont parlantes), de voir qu’elle s’empiffre de pâtes farcies (si, je t’ai vue), qu’elle se pourlèche les babines pleines de sauce tomate et qu’elle ferait bien d’utiliser un cure-dents plutôt que d’y aller avec son auriculaire. 

En direct live donc, elle déballe mon colis, et me présente son contenu.  La scène prête à sourire.  Moi collée à mon écran pour tenter de détecter ce qu’elle me montre.  Elle faisant bouger la chose de bas en haut, de haut en bas, de droite à gauche et de gauche à droite, la faisant tourner pour que je puisse l’admirer.  Je n’y vois guère, c’est flou, ça bouge, ça tremble, ça vibre.  Mais je distingue quelque chose de rose.  Des boucles d’oreilles.  Roses.  En forme de macarons, me précise Mostèk.  Et elles viennent de France.

Et le franc tombe.  Enfin l’euro.  C’est mon Saint-Nicolas parisien avec qui je tchatte sur l’autre fenêtre qui m’a envoyé ce présent de la capitale.  Je fais quelques petits bonds de joie, je supplie Mostèk de me les remontrer encore et encore.  Je ris de la bonne blague de ma parisienne, des macarons immangeables.  Des macarons parisiens.  Quelle géniale idée !  Vite vite, je veux les voir en vrai…

Je les vois en vrai deux jours plus tard : adorables.  Mignons.  On les mangerait, mais je doute qu’ils soient délectables. 

Alors je n’ai qu’une chose à dire : merci ô toi, parisienne de mon cœur.
macaronsbo

14
déc

ben quoi

Vous êtes plusieurs centaines à venir lire mon blabla, et seulement quatre à avoir répondu au concours, chuis déçue de chez déçue là.  Je vous préviens si j'ai pas plus de participants je rebaptise la catégorie "Anaïs vous aime pu" et je garde les places pour moi. Na.

12
déc

Bande de petits veinards !

Vous savez que j'ai eu la chance d'aller voir "Elisabeth l'âge d'or" en avant-première de la mort qui tue.  Buzzparadise vous offre, à vous, lecteurs, gros gâtés que vous zêtes, deux places pour aller, vous aussi, voir le film, dans le cinéma belge de votre choix.

 

C'est ty pas une super nouvelle ça ?

 

Alors si tu es grand, brun et ténébreux, et que tu as envie d'aller voir le film avec moi (ben quoi, avec un grand brun ténébreux, je suis prête à aller le revoir, na), n'hésite pas à participer.

 

Si tu n'es ni grand, ni brun, ni ténébreux, voire si tu es une femme (sacrilège), tu peux aussi participer pour gagner les deux places pour toi (dans ce cas je te laisse y aller avec le grand brun ténébreux de ton choix).

 

Comment participer ?  Simple, il suffit de répondre à la question suivante : combien de mails ai-je envoyé de mon adresse "anaisnamur at yahoo.fr" depuis que j'utilise cette adresse sur mon blog (soit depuis mars 2007) ?  La personne se rapprochant le plus de la réponse gagnera les deux places.  Attention, les places ne sont valables qu'en Belgique…