27
jui

Les vacances, c’est mauvais pour la santé… (et puis un défi pour vous, chers lecteurs)

Je l’ai écrit dans ma nouvelle chronique du 7mag, les vacances, c’est épuisant, stressant et pas toujours le pied d’enfer comme on veut nous le laisser croire.

Tenez, pas plus tard que cette nuit, j’ai rêvé que je partais en vacances… dans un horrible oiseau de métal.  C’était un cauchemar, j’angoissais comme une dingue, mais l’heure du départ était là et bien là, difficile de larguer l’amie avec qui je partais…  Fort heureusement, je me suis réveillée avant l’embarquement, totalement en sueur et dans un état de stress incommensurable.

Mais ce n’était qu’un rêve… la réalité est parfois pire.

Je suis partie récemment quelques jours en vacances, vous le savez.  Ce fut un bonheur nirvanesque, je vous raconterai.  Comme quoi, les vacances nirvanesques, ça existe.

Mais tout de même, les vacances, c’est dangereux.  Mauvais pour la santé.

Passqu’à mon retour, en grande fade devant l’éternel, j’ai violemment jeté mon sac devant ma garde-robe, l’ai vidé d’une partie de son contenu, puis j’ai glandé.

Une parfaite petite femme d’intérieur l’aurait totalement vidé et rangé, aurait fait illico la lessive et le repassage.

Je n’ai jamais été une parfaite petite femme d’intérieur.  Je ne serai jamais une parfaite petite femme d’intérieur (j’aurais pu faire un copier coller, mais banane courbée que je suis, j’ai tout retapé trois fois).

Alors, mon sac traîne là depuis mon retour.  Sachant que je repars bientôt (en septembre, c’est bientôt hein), à quoi bon le ranger ?  Il sera ainsi à ma disposition lorsque je devrai à nouveau le remplir, tant qu’à faire.

Et hier soir, me vlà en train de me diriger vers ma chambre pour je ne sais quelle raison.  Franc battant.  Et arriva ce qui devait arriver (comme dit notre cher ami Bob Boutique).  Paf l’orteil sur le sac.  Violent.  Brutal.  Douloureux.  Pas le petit orteil, étonnamment, le second.  L’annulaire du pied quoi.  Le « il est parti » du pied (vous connaissez pas la comptine ?  Petit poucet, Jean Maridet ( ??), où est-il, il est parti, ah le voici le voici le voici).

Le cri est identique à la douleur ressentie : énooooooooooooooooooooorme.  Un peu comme si on me l’avait arraché, bien que j’ignore la douleur que l’on ressent lorsqu’on vous arrache un orteil, et je prie pour ne jamais la ressentir.

Je fais quelques petits bonds, bien dangereux vu le bordel qui règne autour de l’arme du crème (savoir mon sac à demi-vidé).  Je me masse l’orteil, je masse et remasse encore, je geins comme une vache en train de vêler, je nous maudis, moi et mon abominable désordre.

Puis je clopine jusqu’à mon canapé, où je m’avachis en rââââlant, pas dans le sens râler/rouspéter, mais dans le sens râler/agoniser.

Ce matin, la douleur est encore pire.  J’ai mal quand je pose le pied, j’ai mal quand je marche, j’ai maaaaaaaaaaaaaaaal (j’aurais préféré avoir mâââââââle, mais soit).  Mais j’ai pas mal quand je touche « il est parti », ce qui est bon signe.  Mais quéééén douleur pour un si petit orteil, ma bonne dame.

orteil.jpg
(Illu de Ptitbordel)

C’est décidé, demain, je range (ça tombe bien, je dois pas vous préparer de billet, zavez le second épisode de la saga estivale).

Et en parlant d’orteils, lors de la dernière soirée Romantic girls & the city team, j’ai lancé un défi de taille à mes girls, faire entrer sa cheville entre son gros orteil et le second orteil.  Moi j’y arriiiiiiiiive. J’ai du bol, une cheville ultra fine et un espace entre ces deux orteils hyper large.

Et vous, vous y arrivez ?  Si oui, je veux une photo…  Mais n’allez pas vous casser un orteil hein !

 

orteils.JPG

 

18:11 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

23
jui

Malheur du jour

En rentrant de balade, je trouve un oisillon tombé du nid sur le trottoir.  Tout petit tout mimi tout rose, tout petit bec, petite tête et grands yeux fermés.  Mort.  Trop triste moi y'en a être.

19:01 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

21
jui

Où va le monde ma bonne dame, je me le demande de plus en plus

Hier, durant le feu d’artifice de fête nat’ (lequel a toujours lieu la veille de la fête nat’ dans ma chtite ville), c’était le big sujet de conversation de la mort qui tue (c’est le cas de le dire), et pour cause, nous étions en bord de Sambre, enfin de Meuse, enfin l’une puis l’autre, au confluent quoi.

Partout, on ne parlait que de ça : ce pauvre joggeur qui s’est noyé dans la Sambre, y tombant par accident lorsqu’une de ces sales bêtes d’american staf, lequel se baladait sans laisse ni muselière, l’a acculé à la barrière et qu’il a basculé.  Puis il est mort, ne sachant pas nager, malgré les tentatives de témoins de l’aider en lançant des cordes.  Une mort absurde et bête.  Mais le pire, c’est que le maître du chien était présent, et n’a pas levé le petit doigt pour rappeler son clebs ou tenter de réparer les dégâts.  Nada.  Que dalle.  Ben voyons, une vie humaine hein.  Le pire du pire, c’est qu’il est ensuite parti, cool raoul relax max zen eugène, Il a caché son chien, qu’on a retrouvé puis piqué.  Ça c’est fait.  Et il est inculpé d’homicide involontaire.  C’est fait aussi.  Ça ne rendra malheureusement pas la vie à la pauvre victime.  Puisse cet événement faire que les débiles de ma ville interdisent enfin ces chiens sur le territoire.  Quant au sympathique maître, paraît qu’il savait nager. Trop fade pour agir ?  Trop peu conscient de la valeur d’une vie ?  Il est né le 5 décembre 1981, même jour que moi, argh, mais pas même année.  Ça lui fait tout de même 29 ans, un âge où on est censé avoir conscience des conséquences de ses actes non ?

Tout ça me débecte au plus haut point.

15:41 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

15
jui

le fantôme de skynet

Je ne crois pas totalement au surnaturel, aux fantômes, aux vampires et tout ça, mais là y'en a un, c'est clair et net.

Mon adresse mail, la nouvelle, a été changée y'a des mois, pour que les notif de commentaires arrivent sur hotmail.  Mardi, je constate que mon adresse yahoo a remplacé hotmail.  Je modifie.  Hier, rebelotte, je remodifie.  Aujourd'hui rebelotte... Demain... on verra...

Je modifie les archives pour que vous puissiez voir 500 vieux billets, je change le titre tout va bien.  Dix minutes plus tard, configuration initiale revenue.  J'ai rechangé... combien de temps cela va tenir.

Vilain fantôme, va traîner ailleurs ton boulet et tes chaînes.

22:27 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

15
jui

Design, colonnes

J'ai tenté d'élargir les colonnes, ça marche maintenant, mais alors ma bannière devient trop petite, et j'ai une bande mauve moche à côté des jolies fleurs de droite.

Donc j'ai remis les paramètres initiaux.

Vous voyez, cette large bande blanche entre la colonne de gauche et le texte central, c'est étrange et moche...

20:52 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |