3
nov

La maison idéale...

Hier, je suis allée visiter un appart avec une amie qui déménage et cherche un nouveau home sweet home. 

A Beez, qu'il était, l'appart. 

Et j'ai repéré une maison avec une architecture sympa, à vendre. 

Bon, bien sûr, elle est sur une grande chaussée, où passent des voitures hystériques quand on ralentit pour trouver l'appart à louer. 

Bon, bien sûr, la voie de chemin de fer est au fond du jardin. 

Bon, bien sûr, c'est quoi cette horrible ombre bruyante, là-haut... Argh, le viaduc de Beez, de toute sa hauteur, presque au-dessus du jardin.

Et moi d'imaginer une voiture qui dérape et paf la voiture sur mon toit ou dans mon jardin.

Et mon amie d'imaginer pire : un candidat au suicide qui saute et paf le candidat au suicide sur mon toit ou dans mon jardin.

Non sérieux, qui mettrait 365.000 eur pour une maison avec viaduc de Beez en décoration ?

Je vous ai chopé une petite vue du salon, sympathique et lumineuse baie vitrée, jolie vue, dommage qu'il y ait ce truc, là, à gauche, vous voyez ?

beez.jpg

3
nov

La phrase qui tue du jour : 1 chance sur 100

Entendu hier à la Retebef : "chaque année, 105.000 personnes meurent en Belgique, une chance sur cent que ce soit vous".

Glups... glups... et reglups.

07:24 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

1
nov

My Halloween

Je regarde le dernier épisode de Pretty Little Liars.  C'est le 31 octobre.  Il fait tard, il fait noir.

L'action de l'épisode se passe le 31 octobre, of course.  Un des personnages regarde un film d'horreur à la TV.  C'est le soir, il fait noir, limite si y'a pas de l'orage.  Et son téléphone sonne.  Personne au bout du fil.  Silence absolu.  Puis on raccroche.

Et de me dire que beurk, j'aimerais pas ça, moi, des appels anonymes.  Que ça fout les jetons.  Que ça me rappelle Peur sur la ville, et Bebel en train de sauver la veuve et l'orphelin d'un assassin qui harcèle par téléphone.  Brrr, j'en tremble encore, rien que d'y penser, tant ce film m'avait fichu la trouille.

En pleine réflexion, je suis interrompue par mon téléphone qui sonne.  Je décroche.  Appel masqué.  Personne au bout du fil.  Silence absolu.  Puis on raccroche.

Même pas drôle.

Juré craché c'est la pure vérité.

J'en tremble encore.

20:11 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

31
oct

J’ai testé « tu aurais mieux fait de te taire »

L’autre jour, sur mon profil Facebook, je relaie une page que je trouve hilarante, qui s’appelle Panneaux, et qui publie, comme son nom l’indique, des panneaux humoristiques.

Personnellement, ils me font quasi tous mourir de rire.

Je publie donc ce panneau, pensant faire lire mes zamis facebookiens.

panneau2.jpg

Et c’est là que j’apprends le sens de l’expression « tu as juste perdu le droit de la boucler », because j’avais oublié que le mot Nutella engendre désormais systématiquement une levée de boucliers.

Elle ne se fait pas attendre, et j’ai donc droit à une réprimande en bonne et due forme :

« Depuis que je sais que le Nutella est bourré d'huile de palme (plus de 17% et 55% de sucreS) je regarde leurs publicités d'un autre oeil ... > "Des noisettes, du cacao et du lait ... justement dosés !" (autant oublier 2 ingrédients qui font 73% du produit si ce n'est pas vendeur !!!
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nutella
" idéal pour un petit déjeuner équilibré et savoureux" n'est pas mal non plus !!!
et depuis ... le contenu du pot n'a réellement plus le même goût ... »

Oui, bon, je voulais juste rigoler, pitié pas frapper.  En plus, j’en mange plus depuis des années, moi, du Nutella, c’était pour rire quoi.

Réaction suivante :

« je dois avouer, un peu pareil. Le reportage sur l'huile de palme a laissé des traces... du coup, il me fait beaucoup moins envie. »

Pitié, épargnez-moi, remplacez Nutella par confiture de fraises du jardin, ça ira comme ça ?

Euh, non, apparemment ça ira pas :

« là il ne restera plus les 50% de sucre ... mais avec 50% de bons fruits ...
mais je trouve dégueu' que le pourcentage de ces deux produits majoritaires dans sa composition soient aussi bien cachés et absents de l'étiquette ... »

Bon, même ma confiote maison sans étiquette, dans laquelle on met la dose désirée de sucre, ça va toujours pas.

En désespoir de cause, je confirme à nouveau que je mange pas de Nutella, ce qui est mis en doute (à tort, même si j’avoue manger des Ferrero Rochers, paaaaas bien, Anaïs, tu le paieras dans les fesses ou, pire, avec des maladies vilaines pas belles, et ça sera bien fait, na).  Et je propose de remplacer le Nutella non par la confiture qui va pas non plus mais par de la salade verte, même si la blague fait alors un flop.

Bon, mon humour n’a pas fonctionné.  Dommage, ça m’avait bien fait rire.

Mais surtout, je me demande si je vais laisser l’autre publication que j’ai faite :

princesse.jpg

Passque je risque de me ramasser une volée de bois vert sur les colorants artificiels dans mon urine, la destruction de la couche d’ozone because mes flatulences ou la disparition des forêts amazoniennes pour en faire des confetti…

18
oct

La phrase qui tue du jour : Sissi au sana

Afin d'expliciter mon état de santé, je fais usage d'une métaphore "ce qui sort de mon nez et mes poumons ressemble à des crachats dignes de Sissi au sanatorium"

La réponse (qui tue) "Sissi restait belle et gracieuse au sanatorium (du moins Romy dans le rôle...) donc je ne sais pas si la comparaison tient le pavé..."

Dois-je comprendre que je ne suis ni belle ni gracieuse ?


09:54 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |