19
sep

J'aime pas l'automne, moi, na !

Froiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiid, trop froiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiid, glaglaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

ours.JPG

19:01 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

17
sep

J'ai testé "quitter Facebook" (et je résiste encore, comme le village gaulois)

facebook-addiction1.jpg

Samedi, 21 h 30, c'est décidé, je quitte Facebook.  Du moins temporairement, je veux tenter cette expérience sociologique hors du commun, quitter ce lieu de perdition dans les méandres de Hidden Chronicles, Bubble machintruc et Candy crush saga.

Adieu les notifications incessantes, les invitations à des événements dont je n'ai rien à cirer, les pages qu'on m'oblige à aimer.

Vive la liberté.

Vive la vraie vie.

21h39, ça y est, j'ai désactivé mon compte.

Je me sens soudainement orpheline.

Qu'est-ce que je vais faire ?

21h45, je pars au feu d'artifice, ouf, ça me distrait un instant de mon sevrage.

22h10, le feu d'artifice est splendide, magnifique, et j'imagine ce que j'en dirai sur Facebook "très blanc, très pétillant, très bruyant".  Sauf que j'ai plus Facebook.

Dimanche.  10 h. Heureusement, le soleil est de la partie, je bouquine sur mon transat.

19 h.  Le soir venu, envie d'une petite part de Candy crush saga, mais je ne peux pas.  Le manque est tel que je me retrouve à chercher le jeu ailleurs que sur Facebook et à y jouer une partie.  Pathétique à l'excès.

19h30. Commentaire sur mon blog, vu que j'ai annoncé sur Facebook mon envie de virer tous les "amis" importuns : "ben tu m'as virée".  Oups, je vais me faire des ennemis plutôt que des amis du coup.

22h. Mail reçu "ben t'es où, il est où ton profil ?"

Me vlà rassurée, si je disparaissait du net, deux personnes s'inquiéteraient, non trois, je reçois un autre mail le lundi, 8h00, ah quatre, 9h00 Mostek s'inquiète de ne plus pouvoir me demander de vies sur Candy crush saga, déjà que j'ai déserté Hidden chronicle, elle est pas contente la Mostek.

Bon ben finalement Facebook ne me manque pas (croix de bois croix de fer si je mens je vais en enfer).

12h.  Un sms m'annonce la parution d'une photo sur FB.  Photo que je ne verrai pas.  Mais comment vivre sans FB, me demandé-je ?

16h. J'allume mon pc.  Ennui profond.  Sentiment de ne plus avoir de nouvelles de personnes.  Sentiment de me couper de ma vie sociale, alors que FB coupe justement les gens de la vraie vie, telle est ma théorie… Contradiction de la chose !

17h.  Pour occuper mes doigts et mon esprit, je surfe sur Babelio et décide d'y retrouver mes amis (ça ne vous rappelle rien ?), et comment on fait pour retrouver ses amis ?  Ben on se connecte sur FB ma bonne dame… ah ah ah.  J'ouvre un nouvel onglet, je tape Facebook, qui me propose ma page par défaut puis m'annonce qu'elle n'existe plus.  Je résiste à l'envie de la relancer, mais ça ne ferait même pas 48 heures, c'est déconner.

17h30.  Je commence la rédaction de ce billet.  Lequel ne sera pas publié sur FB.  Alors, comment qu'vous saurez que je l'ai écrit ?

17h44.  Je veux mourir et être enterrée avec mon pc, et je veux FB.

 

(à suivre…)

facebook-addiction2.jpg

5
sep

Les phrases qui tuent du jour

Deux pour le prix d'une en ce mardi pas béni de la Sainte-Rosalie (et ça rime) :

 

Moi : "pffff, je ne sais plus comment m'habiller"

Elle : "ah, ben moi aussi j'ai mis n'importe quoi comme fringues aujourd'hui".

Euh, je voulais juste dire qu'il fait plus frisquet et qu'entre les tops et les doudounes, j'ai du mal en ce moment... sinon j'ai pas mis n'importe quoi, je me trouve même plutôt jolie avec ces fringues là, non mais, y'a des marionnettes qui devraient se perdre dans certains théâtres...

 

Moi : "j'ai retrouvé une coupure de presse avec une photo de moi enfant, ça date de..."

Elle : "de l'âge de pierre".

Et ma marionnette dans ton théâtre, elle est en pierre, des fois ? 

 

Faut vraiment que je me trouve un job avec des gens de mon âge, je vous le disais !

 

Question du jour : quelles phrases qui tuent vais-je me farcir en cette journée caca de Sainte Raissa ?

07:36 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

3
sep

La malédiction des élections...

Bizarre, un institut de sondage m'appelle à l'instant pour savoir pour qui j'ai voté en 2006.

Déjà, je me souvenais pas d'avoir voté en 2006.

Ensuite, je sais plus pour qui j'ai voté en 2006.

Et puis, c'est bien normal de demander aux gens pour qui ils ont voté en 2006 ?

Enfin, chuis sur la liste Robinson, alors prière de plus m'appeler pour savoir pour qui j'ai voté en 2006.

Non mais, on s'en fout de savoir pour qui j'ai voté en 2006 !

Non ?

17:31 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

28
aoû

La phrase qui tue du jour :

Une nouvelle collègue "t'as quel âge toi ?"

Moi "euh, chais plus" (non mais, ça se demande pas, bordel de dieu)

Et elle, d'un air vraiment dubitatif de la mort qui tue la vie "t'es encore dans les trente ?"

(Et ma main dans ta gu..., elle a trente doigts tu crois ?)

Ces jeunes collègues deviennent tout bonnement insupportables, je vais passer une annonce pour bosser dans une boîte où la moyenne d'âge est de 50 ans et non 20, bordel de dieu.

Accessoirement, recherche un chirurgien esthétique pour lifting, botox ou autre solution miracle pour femme paraissant la quarantaine sans l'avoir atteinte, merci.

20:28 Écrit par Anaïs dans Anaïs tremble d'effroi | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |