24
mai

Voilààààà

J’ai pu écouter le podcast de Valérie Nimal.  J’envie ces journalistes belges au magnifique accent non belge, moi qui cause vraiment le belge de chez belge avec gros accent bien lourd, argh. 

Une très chouette chronique je dois dire, bien sympa et tout et tout, qui évoque quelques chapitres de la célib’attitude.  Valérie Nimal semble avoir aimé et je m’en réjouis. 

Par contre, y’a une grosse erreur et je souhaite mettre les choses au point : la séance ciné à l’Eldo le 4 juin n’est nullement organisée pour la sortie du livre, que nenni, elle a juste pour but de réunir quelques lecteurs du blog (et non du livre) et/ou amis, histoire de voir Sex & the City ensemble et de faire connaissance.  La salle n’est pas réservée pour moi, que nenni bis, elle est accessible à tous.  Y’a que le drink qui est réservé à mes invités.  Et je n’ai pas l’intention de parler de mon livre, que nenni ter.  Ni de parler du tout d’ailleurs, que nenni quater, point de discours ni rien de tout cela.  Juste un groupuscule qui passera, je l’espère, un bon moment, boira un petit coup (c'est agréable) et profitera du film.  Sans autre prétention.  Je ne voudrais pas qu’il y ait de malentendus et que 300.000 (enfin plutôt 3) fans en délire, sans compter les paparazzi, se ruent à l’Eldo pour me voir.  

Donc je le précise une fois de plus : je ne serai nullement à l'Eldo pour parler de mon livre ou de la sortie de Sex & the City, mais pour voir le film en bonne compagnie, comme des tas d'autres cinéphiles.  Il reste d'ailleurs quelques places disponibles si ça vous botte (me contacter par mail).  Priorité aux bruns ténébreux, car là, aucun ne s'est inscrit, argh.

Si vous voulez écouter l’émission en podcast, cliquez ici, le blabla à mon sujet est à la seconde 2540, soit vers la fin, il faut attendre que ça charge.

16:23 Écrit par Anaïs dans Anaïs se la pète | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

19
mai

Hein ter vie où

Comme le disait l'Electroménagère en commentaire, y'a une chtite interview en rapport avec mon électroménager à découvrir ici.

Merci pour cette interview originale comme tout. 

 

Mais d'abord qui êtes-vous ?
Mon blog s'appelle donc "le célibat ne passera pas par moi" et c'est un gros mensonge. Car le célibat, comme le loup, est passé par ici et repassera par là. Mais c'est le titre que j'ai choisi, un peu par hasard, à la création du blog, et il me collera à la peau à tout jamais...

Mon blog parle de tout et de rien, surtout de rien d'ailleurs, car j'adore parler de rien, et un rien m'inspire. J'y parle donc de mes rencontres foireuses, de films, de livres, de mon quotidien stupéfiant et de plein d'autres choses.

1 - Quel est le premier appareil électroménager que vous avez acheté et dont vous vous souvenez ?
Un robot multi-usages : il pouvait centrifuger, trancher, râper, malaxer et j'en passe. Il était censé tout faire, il n'a jamais rien fait. Je l'ai utilisé deux fois depuis son achat. Depuis, il est bien rangé dans une armoire.
(NDLR : le pauvre ! Il doit se sentir bien seul quand même)

2 - Quel est l'appareil électroménager dont vous ne pourriez vous passer ?
Le micro-ondes, pour réchauffer les plats préparés dont je me gave jour après jour (je sais, paaaaas bieeeeen, mais même pas honte)
(NDLR : à quand un best-of des meilleurs plats préparés sur ton blog alors ? Ca m'intéresserait moi !)

3 - Quel est l'appareil électroménager que vous détestez le plus ?
L'aspirateur. On m'a proposé un jour de tester un aspirateur qui se déplace tout seul. J'ai refusé... car je devais le rendre ensuite. C'est du sadisme de proposer ça. Mais c'est mon rêve, l'aspirateur auto-aspirant.

4 - Quel est l'appareil électroménager que vous rêveriez d'acquérir ? (budget illimité)
Alors pour un budget illimité, je m'offre un "homme électroménager" : qui fait le ménage, la cuisine, la vaisselle, la lessive et le repassage. Si l'option "massage" est disponible, je prends. De même que l'option "et plus si affinités", cela va de soi.
(NDLR : malheureusement je crois que ce modèle n'existe pratiquement qu'en version féminine mais la recherche avance)

5 - Quel est l'appareil électroménager qui n'existe pas encore dont vous béniriez la création ?
L'homme électroménager dont je parlais ci-dessus, version robot qui sait tout faire, moyennant une programmation simplissime. Le bonheur.

Bonus : Une aventure électroménagère à nous faire partager ? (facultatif)
Rien, c'est dramatiquement dramatique. Les seules mésaventures récentes sont dues à mon blog, quand je suis tellement captivée par l'écriture d'un billet que j'en oublie ce que j'ai mis au four. J'ai déjà eu droit à la lasagne carbonisée et à la crème brûlée très très très brûlée.
(NDLR : finalement un blog ça pourrait être aussi une méthode de régime alors ?)

13:15 Écrit par Anaïs dans Anaïs se la pète | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

30
avr

La minute auto-promo

Vous connaissiez la minute blonde.  Vous connaissiez la minute people.  Voici la minute auto-promo.  Passque j'aime l'auto-promo.  Je vénère l'auto-promo.  J'adule l'auto-promo.  Et passqu'un blog, de toute façon, c'est de l'auto-promo permanente, non ? 

Donc, voilà encore de l'auto-promo.  Je les ai reçus ce matin, sans m'y attendre du tout.  Une mésaventure postale longue et incroyable, que je vous conterai bientôt, si vous le voulez bien (et si vous ne le voulez pas, c'est pareil gnark gnark).

celibattitudept

14:04 Écrit par Anaïs dans Anaïs se la pète | Lien permanent | Commentaires (24) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

30
avr

Hein ter vie où !

La Modeuse dans les Prés m'a récemment contactée pour une chtite interview.  A découvrir ici.

07:41 Écrit par Anaïs dans Anaïs se la pète | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

27
avr

J'ai gagné à un concours !

Et oui, parfois ça m'arrive.  Même si je ne gagne jamais aux concours "officiels", je me débrouille pas mal aux "officieux", savoir ceux organisés par les blogueuses au sein de la grande communauté qui nous rassemble. 

J'ai déjà gagné deux fois avec des textes sur les grenouilles (inédits sur ce blog), dont des places pour le Futuroscope, que j'ai offertes à une française géographiquement plus proche, et un second lot dont j'ai oublié la teneur, honte sur moi.  Je me demande si je l'ai reçu.

J'ai également reçu une parure rétro de sous-vêtements, un gloss d'une grande marque, un CD... enfin virtuellement jusqu'à ce jour, car je n'ai pas encore reçu mes lots, que j'attends impatiemment (message subliminal...).

Ahhhhhhhhhhhhhhhh, ça me revient, comment ai-je pu oublier ça : les grenouilles m'ont fait gagner une pochette Petite Mendigote, sublimissime, grise et argentée, les tons de l'été.  Je l'aimeuh tant que je n'ai toujours pas osé l'utiliser, de peur de la salir.  Mais avec une bonne thérapie, j'y parviendrai, je m'y engage.

Mais hier, ah hier, j'ai gagné un prix qui me tient à cœur, moi qui suis incapable de créer quoi que ce soit de mes dix doigts, sauf du texte.  J'ai gagné «  le prix “jeune espoir pour débutante en création d’image parce qu’il faut bien l’encourager” ».

Chouette non ?  Il fallait créer un « fan art » pour le blog de Mlle Gima.

Au début, je ne pensais pas participer, et puis, un soir, j’ai eu une envie folle de concours.  Ce soir là, dans un élan énergique, j’ai aussi écrit un texte grenouilles (je me spécialise dans la grenouille, si vous avez des dessins ou des photos, envoyez-les moi, je me ferai un plaisir de laisser voguer mon imagination), un rébus nullissime pour le blog de la célèbre Violette (rien gagné et c’était mérité) et ce fan art.  Fan art qui m’a pris pas mal de temps, vous imaginez !  Alors je remercie Gima pour ce prix.  « Jeune espoir », c’est pas rien !

Vous voulez voir ?

 
fanart6


Et pour le fun, le rébus perdu, qui devinera ce dont il s’agit ?

rebus2


A part ça, il vous reste quelques jours pour le concours des bannières pour mon blog, avec une jolie trousse à la clé.  N’hésitez pas à m’envoyer vos créations et à lire les instructions en cliquant sur le lien là, à droite, tout en haut, enfin un peu plus bas, en-dessous de ma bannière quoi.

11:33 Écrit par Anaïs dans Anaïs se la pète | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |