18
jui

Je participe au PersoWeb 2007

Ce matin, je reçois un mail de Julie, la big boss de Skynetblogs. L’heure est grave : mon blog va-t-il être supprimé pour avoir porté atteinte à l’intégrité des lasagnes Farniente ? Julie veut-elle me proposer d’intégrer l’équipe Skynet ? Me présenter son grand frère brun ténébreux ?

Jugez plutôt : « Bonjour Anaïs, je pense que vous devriez tenter votre chance au PersoWeb 2007. Plus d'infos sur http://toutsurles.skynetblogs.be. It's up to you, comme on dit chez nous ;-) Bravo pour votre excellent blog, Bonne journée, Julie »

Voilà voilà, aussitôt proposé, aussitôt inscrite, l’Anaïs, of course. Si j’ai autant de succès que lors du Festival de Romans, mes chances sont égales au nombre de mes abdos, à savoir zéro. Snif snif et resnif. Mais autant essayer, et puis en allant jeter un œil sur le site, vous découvrirez d’autres sites en compétition, c’est sympa aussi… non ?

Au fait, j’ai cru comprendre que les internautes pouvaient voter, j’ignore encore comment, mais si c’est le cas, votez pour moi… C’est gratuit, tout comme la pétition que vous ne signez pas, didju (à ce sujet un vrai de vrai de journaliste pro l’a signée… et ses propos sont super gentils, ça vaut le détour !)persoweb

12:43 Écrit par Anaïs dans Anaïs se la pète | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

11
jui

La belle arnaque

Tombant par hasard (plouf) sur un site qui donne des avis sur les blogs, j'ai laissé mon URL histoire d'avoir une opinion objective...

Voici le résultat...

http://blog.lisabuzz.com parle de "Le célibat ne passera pas par moi" : Le célibat ne passera pas par moi n est pas un Blog : C est une véritable drogue. A peine y aurez vous posé les yeux que vous serez hypnotisés, litteralement accros à la prose fulgurante de Anaïs Valente. En effet, chaque ligne, chaque caractère de Le célibat ne passera pas par moi est passionnant et beau, très très beau. Un must à classer parmis les plus belles réussites de la blogosphère.

Choli... Sauf que c'est un robot et non un humain qui écrit ça (d'ailleurs, au vu des fautes, j'en suis ravie), et qu'il a en stock une liste de critiques élogieuses qu'il insère au hasard des inscriptions...

Enfin, les jours où j'ai le moral en berne, je me relirai ça après avoir bu douze bacardi breezer, ça devrait le faire :)

10:16 Écrit par Anaïs dans Anaïs se la pète | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

18
jui

Un site « made for me »

Voilà, depuis ce jour, faites sauter les bouchons de coca light, je suis chroniqueuse officielle de Made4me, le nouveau site belge des célibataires et des familles monoparentales.

Vous pouvez voir ça ici.

Oui bon on voit encore rien parce que je ne suis pas parvenue à poster mon billet. Ben oui passque là-bas c’est du self-service, zont fait un choli programme oùsque je peux tout faire moi-même… Admirez le résultat : le vide intersidéral.

Rassurez-vous, tout devrait rentrer dans l’ordre, et vous pourrez lire mes (més)aventures là-bas trèèèès trèèèès bientôt, y’aura un billet par semaine, parfois une rediffusion d’un vieux billet abandonné mais qui mérite une seconde chance (je suis contre l’abandon des vieux billets), parfois un inédit…

20:32 Écrit par Anaïs dans Anaïs se la pète | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

6
jui

Je suis bleue d'elle...

Non je ne fais pas mon coming out, j'attends ma baaaaaaaaaaaaak, la baaaaaaaaaaaak que j'ai gagnée avec mon extraordinairement extraordinaire texte sur le célibat et ses avantages non négligeables. Oui, Cathy, la responsable de ce nouveau concept imprononçable "singelringel" m'a écrit "Trèss jolie plume en tout cas, Bravo! C'est un plaisir de vous lire...c'est pétillant, drôle, et plein de justesse..." et j'ai ainsi gagné mon sésame pour le club des détenteurs de baaaaaaaaaaaaak bleue. Chuis contente, je l'attends avec impatience...

Mon texte est publié, avec le dessin que j’aime tant de Mako, sur le site de singelringen.

PS : bon ça va je l’admets, ça vaut pas la peine de me la péter tant que ça, j’ai été la seule à participer au concours… fastoche de gagner dans ce cas, c’est clair. Snif. Mais chuis tout de même ravie de tester de concept. A mon avis je serai la seule belge à le tester pour l’instant, donc ça va engendrer bien des questions… Résultats très bientôt dans ces pages !

Merci aux deux Cath qui sont vraiment adorables.

Et une chtite photo de la baaaaak en question une. Et une chtite photo du collier de chien. Non, j’vais pas avoir un chien, j’aime juste ce collier bien kitsch bien flashy. Je me le mettrai autour du cou, y’en a bien qui ont une corde… au cou, pourquoi pas un collier de chien.singelringensingelcollier

07:11 Écrit par Anaïs dans Anaïs se la pète | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

1
jui

Hein ? Ter ! Viou

Une nouvelle interview de moi à découvrir surInterdit aux hommes. Comme son nom l’indique, ce site est INTERDIT AUX HOMMES. Est-ce que c’est bien clair ? Que je ne vous y prenne, Messieurs, pas à écrire des commentaires pouvant laisser croire que vous avez osé aller surfer sur ce site…

 

Add. de 19h13 : étant donné que le texte de l'interview n'est pas très clair sur le site, vu qu'ils ont viré les titres principaux (et que quand on me demande "ils sont nombreux" on peut s'interroger sur qui sont ces ils) je vous remets tout le texte

 

1/ Vous :

Quel est votre parcours professionnel, votre âge, votre situation familiale ?  En général, j'en dis très peu sur ce point, Anaïs doit rester un tantinet mystérieuse, je vous avoue seulement que j'ai la trentaine, je suis, comme le nom du blog l'indique, célibataire, et je travaille pour "patron adoré" depuis plusieurs années déjà, tout en étant indépendante comme correctrice.

 

2/ La genèse de votre blog :

- la première fois où vous avez pensé à ce blog, c'était quand ? C'était en novembre 2005.  Enfin, je ne pensais pas vraiment à un blog.  J'ai proposé, à un magazine, un article de plusieurs pages rigolotes sur le célibat et la recherche de l'âme sœur sur le net.  Le magazine ne m'a jamais répondu et j'ai gardé mes écrits dans un tiroir de mon PC quasi un an.

- comment est née cette envie ?  Un matin d'octobre 2006, j'ai eu envie d'utiliser enfin ces écrits endormis depuis tout ce temps.  D'en faire quelque chose.  A germé l'idée d'un blog.  A l'époque, je lisais très peu les blogs d'ailleurs.

- pourquoi l'avoir appelé ainsi ?  Sur un coup de tête, puisque c'était mon but en m'inscrivant sur un site de rencontres, que "le célibat ne passe plus par moi".  Actuellement je regrette un peu d'avoir choisi ce nom si particulier, car depuis lors, je parle de tout et de rien, la mode, la bouffe, mes coups de cœur, mes coups de gueule, ma vie, mes joies et mes peines… et je suis célibataire, encore et toujours, le blog aurait donc dû s'intituler "le célibat est passé par ici et il repassera par là".   Imaginez, Anaïs qui prétend que le célibat ne passera pas par elle, mais qui reste célibataire… Quelle contradiction !

 

3/ La mise en ligne

- quel fut le premier jour de mise en ligne ? Le 28 octobre 2006, un samedi soporifique, dans l'après-midi

- quel était votre premier message ? Le récit de mon inscription sur un site de rencontres, intitulé "bonne résolution"… les péripéties de l’inscription, le côté offre d’emploi de la chose et le clic qui allait changer ma vie (enfin soi-disant)

- qu'avez-vous ressenti ? Le premier jour, pas grand-chose, j'attendais de voir si le blog serait lu par quelques uns, c'est juste un peu grisant de se confier comme ça anonymement.  Après quelques jours de billets racontant mes premiers rendez-vous, les visiteurs ont commencé à se manifester et c’était parti.

 

4/ Le blog

- que vous apporte le blog ? Beaucoup de choses, des contacts, des réactions la plupart du temps sympas, drôles, émouvantes, un épanouissement énorme dans l'écriture, une envie de progresser dans le domaine.

- depuis sa création, quelles ont été vos plus grandes joies, vos plus grandes déceptions ? Mes grandes joies ce sont les réactions positives du lectorat.  Ensuite, les propositions concrètes, les interviews, collaboration avec Madmoizelle, sont aussi de réels plaisirs.  Et ma toute grande joie, c'est la chronique hebdomadaire que je tiens dans un journal de ma région.  Voir ses écrits sur papier, ça chamboule.

- vous a-t-il ouvert de nouveaux horizons, a-t-il changé votre vie ? Je n'irais pas jusqu'à dire qu'il a changé ma vie, mais il m'a en effet ouvert de nouveaux horizons, il m'a fait découvrir la passion que j'avais pour l'écriture, il m'a permis d'entrer en contacts avec des dessinateurs et -trices de talent, avec d'autres blogueurs et blogueuses, avec des tas de gens sympas.

- qu'en pensent vos proches ?  Parmi mes proches, très peu sont au courant.  Donc ils n'en pensent rien.  J'ai préféré garder l'anonymat, pour être totalement libre de ce que j'écris.  Je ferai peut-être un jour mon "coming out"…  J’y réfléchis fort en ce moment.  Je suis tiraillée entre l’envie d’en parler, enfin, et la peur de perdre une partie de ma franchise et ma légèreté, en sachant que je suis lue par des proches.  Dilemme Dilemme.

 

5/ Votre vie de bloggueuse

- quand blogguez-vous ? Quand je suis inspirée.  C’est très variable, parfois j’ai des idées plein la tête mais l’inspiration ne vient pas pour les transformer en billets, parfois les doigts me démangent et je fonce tête baissée, mes doigts vont aussi vite que mes quelques neurones, ce qui est pratique.

- combien de temps y consacrez-vous ?  C'est variable également, toujours en fonction de l'inspiration, je dirais trois heures semaines, plus si j'ai beaucoup à raconter.  Je passe aussi pas mal de temps à discuter avec certains contacts, préparer les billets, surtout depuis que certains billets sont illustrés.

- postez-vous des billets à rythme régulier ? Au minimum un par jour, pour que les lecteurs sachent qu'ils auront du neuf chaque jour, les inciter à revenir, mais parfois (souvent) plus.  J’ai un paquet de billets déjà en stock, mais je me refuse à provoquer une indigestion d’Anaïs à mes fans.

- qu'est-ce qui vous plait le plus (la recherche d'un nouveau sujet, l'écriture, l'interaction avec les lecteurs) ? Je ne "cherche" jamais les sujets, ils viennent à moi, en fonction de ce que je vois, j'entends ou je lis, tout est source d'inspiration, même une simple photo, une phrase, une publicité, le comportement de quelqu’un en rue.   Ecrire, bien entendu, j'adore, mais ça ne serait pas pareil si je n'avais pas la certitude d'être lue.  ça motive, c'est indéniable.  Sans interaction avec les lecteurs, un blog n’est pas un blog.

- êtes-vous lectrice régulière d'autres blogs ? Lesquels ? Bien sûr, de tous les blogs indiqués en lien sur mon propre blog.  Mais ça prend un temps fou de tous les consulter régulièrement.  En allant ainsi de blog en blog, en découvrant les liens de chaque blog, on peut passer des heures sur la toile sans vraiment s'en rendre compte.

 

6/ Les lecteurs :

- combien sont-ils ? Je n'en ai aucune idée, car très peu d'entre eux laissent des commentaires, je connais juste le nombre de visites depuis la création du blog jusqu'à ce jour.

- d'ou viennent-ils ? Principalement de Belgique ou de France.  Ensuite, des pays d'Europe.  Enfin, quelques visites du monde entier.

- avez vous des contacts par mail avec eux ? Parfois.  S'ils me contactent, je réponds à chaque fois.  Des liens se créent avec certains, une certaine complicité virtuelle.   Mais, en réalité, les lecteurs sont très timides.

- en avez-vous rencontré certains ? Oui, quelques belges, lors d'une rencontre très chouette.

 

7/ Les commentaires sur votre blog :

- quel est celui qui vous a le plus touché ? Beaucoup de commentaires sont très touchants, drôles et tellement gentils.  Le plus touchant est récent, il disait, en substance "Ton blog met du soleil dans ma vie même quand il pleut."

- celui qui vous a le plus déçu ? Les critiques sont toujours décevantes.  Heureusement, elles sont rares.  Je suis très sensible aux critiques.

 

8 / Communication autour du blog :

- quelle est votre démarche pour le faire connaître ? J’ai signalé son existence aux magazines belges, à quelques magazines féminins français, et à une émission belge consacrée aux blogs, par mail (pour la petite histoire, personne ne m’a répondu).  Sur internet, je suis répertoriée sur le serveur qui m’héberge, automatiquement.  Je n’ai pas fait de référencement ou quoi que ce soit pour accroître le nombre de visites, je n’en vois pas l’utilité, ma démarche n’est pas commerciale.

- avez-vous eu des retombées médiatiques (presse, internet, ...) ?  Un bel article dans un hebdo régional belge pour la Saint-Valentin, quelques lignes dans un hebdo féminin belge, idem dans un hebdo télé et un mensuel féminin.  En France, rien.  Sur internet, je ne sais pas trop, je suis en lien dans quelques blogs, mais je n’appellerais pas ça des retombées médiatiques.  Les médias français me boudent, ça c’est clair, je dois être trop typée « Gelbique ».

 

9 / L'avenir :

- comment-voyez vous l'évolution de votre blog ? Il évolue pas mal en ce moment, grâce à la collaboration que j’ai instaurée avec deux dessinatrices géniales.  Il devient plus vivant.  Le texte c’est bien, mais les images renforcent encore les écrits.  Bien sûr, j’aimerais avoir de plus en plus d’adeptes (on dirait que je parle d’une secte dont je suis le gourou).

- quels sont vos souhaits pour les mois à venir ? Mon rêve serait d’avoir une chronique dans un magazine féminin, mais c’est le rêve de toute bloggeuse, et malheureusement, les places sont rares et les talents nombreux.  Sinon, je vais continuer mon petit bonhomme de chemin sur le blog, m’amuser, amuser les lecteurs, et, qui sait, trouver enfin l’homme de ma vie.

 

10 / Avez-vous des conseils à donner aux bloggeuses débutantes ou celles qui n'osent pas ? Ouhla, je ne suis pas apte à donner des conseils à qui que ce soit, je suis une bloggeuse amateur comme toute les autres.  Je leur dirais juste qu’elles foncent, elles n’en recueilleront que des satisfactions. 

 

 

07:21 Écrit par Anaïs dans Anaïs se la pète | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |