9
déc

Célibat et téléphone : incompatibles ?

Je suis régulièrement la victime consentante d’appels téléphoniques dignes du pire des harceleurs. Et c’est assez révélateur de l’idée qu’on se fait des célibataires. Souvent, il s’agit de l’opérateur Arnaque2 qui veut savoir pourquoi je l’ai quitté, ou de Belgacom qui pleure pour que je ne lui sois plus infidèle.

Mais les pires proviennent du Monde du Cuir. Ils commencent toujours par le même barratin «Méééédééééme Célibattante, bonjouuuuuur, comment alleeeeeeeeeeeez-vous trèèès chèèèèère ? ». S’ensuit un discours lourd de sens sur les magnifiques cadeaux que je gagnerai lorsque je me rendrai en magasin pour admirer leur nouvelle collection de salons à 18.999 eur moins la ristourne exceptionnelle. Le cadeau étant un lot de tournevis, yes. Je dois ensuite préciser le nom de mon mari. Je réponds que je n’ai pas de mari. Et là, le vent tourne. Et il est glacial, le vent, du style de celui qui souffle dans « Le jour d’après » passé hier sur RTL. Vent polaire suivi de silence long comme un jour sans fin (ah non, c’est un jour sans pain qu’on dit). «Aaah mais Méééédééééme, c’est réservé aux couples».
Les célibataires sont, c’est de notoriété publique, tellement fauchés, bêtes, isolés, seuls, chômeurs, qu’ils n’auraient pas l’idée de s’offrir un salon à 18.999 eur, même avec une ristourne exceptionnelle.

Suite à cet appel, j’ai donc pris le pli de signaler immédiatement mon statut de pestiférée, ce qui me vaut l’honneur d’une conversation écourtée « aaaah au revoir Méééédéééme alors ». Il y a quelques temps par contre, tout a changé. J’ai à nouveau répondu « fuyez vite, je suis célibataire » ! Et la surprise fut de taille « mais Méééédéééme, notre action est également valable pour les célibataires », le Monde du Cuir est là pour satisfaire tous ses clients (y compris les célibataires qui d’un coup ne sont plus fauchés ni bêtes ni rien…). Bon. J’en prends note, mais comme je n’ai pas 18.999 eur à investir, même avec une ristourne démentielle et un set de tournevis gratos, je n’irai pas au Monde du Cuir.

Alors, la semaine dernière, quand L’univers de la Déco m’appelle pour je ne sais quelle raison, et me demande ma date de naissance pour participer au graaaaaaaand tiraaaage au sooort qui me permettra de gagner un magnifique lot, je la donne spontanément (je me demande bien pourquoi, puisque de toute façon je n’irai pas chercher mon lot de confitures/tournevis/préservatifs à la rhubarbe). La question suivante fuse « pour augmenter vos chances de gagner ce splendiiiiide cadeauuuuu pouvez-vous me communiquer la date de naissance de monsieur ? ». Et moi « euh, je suis célibataire » (je prends une voix de chien battu, comme si j’avouais : je viens de tuer une classe entière à la carabine – question suivante : pourquoi avoir honte d’être célibataire en 2006 ?). Et faut croire que l’Univers de la Déco n’a pas évolué aussi vite que le Monde du Cuir, car là-bas, les célibataires sont toujours pestiférés, point de cadeau sans monsieur. Pas de mec, pas de cadeau. Voilà. Raccroche.

Encore ce matin, je me mouche quand le téléphone sonne « Bonjouuuur Méééédéééééme, la Maison des Grands Vins de France, puis-je vous parler ». Je m’apprête à préciser mon statut marital pour éviter le discours sur la collection de verres que je vais gagner, quand une idée me vient en tête et je réponds « oups désolée mais vous tombez mal, je suis malade et couchée, je n’ai pas trop le temps de discuter ». Et je vous le donne en mille, en France, la tactique n’est pas identique. Pas du tout. C’est radical. La réponse de la charmante opératrice « et ben va te coucher, salope ».Je vous le jure, c’est pas la crève qui me fait divaguer, j’ai bel et bien entendu ça ! Célibataire ok, salope, non.

09:00 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

20
nov

vu sur Excélibataire

Evelyne nous interroge sur http://excelibataire.skynetblogs.be/, quelles sont les phrases assassines... Cette question m'a de suite inspiré un commentaire sur son sympathique blog :"Aah les phrases assassines, toute une histoire : "alors, toujours pas casée ?", "mais tu cherches au moins ?", "ah salut, ça fait un bail, alors, mariée, des enfants ?", "quand est-ce que tu nous présente ton amoureux"... mieux vaut en rire, je pars du principe que quand on ne le demandera plus, c'est qu'ils auront abandonné tout espoir de me voir un jour heureuse avec un homme... Au fait, ça date de quand la dernière phrase assassine que l'on m'ait dite ? Horreur, je ne me souviens plus... Mon cas serait-il jugé désespéré par "les assassineurs", alors :))"

21:53 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |