22
jui

Savoir parler, savoir écrire

Il fut un temps, quand je me berçais encore de l’espoir de devenir correctrice, où j’avais stocké des dizaines de fautes d’orthographe repérées dans la Bible, dans Flair et dans mes lectures hautement intellectuelles. J’ai ensuite postulé par ci par là, en envoyant un document reprenant toutes ces fautes et leurs sources. Sans suite. Depuis lors, j’avoue que Flair s’est nettement amélioré, j’y trouve rarement des fautes (à moins que ce ne soit ma tête chercheuse à fautes qui ait vieilli). Par contre, dans les livres de poche que je lis, je trouve toujours à tout le moins une (mais souvent plusieurs) faute(s). J’ai abandonné tout espoir de devenir un jour correctrice (bouhouhouhouhouhouhou), donc je passe outre, même si ça me fait chaque fois un petit pincement au cœur de me dire « si je l’avais relu, ce livre, je l’aurais vue, cette faute flagrante, rondidju ». Burp.

Si le langage SMS est légion dans les blogs, si tout le monde écrit quasi en phonétikk, il est actuellement un nouveau type de fautes de plus en plus fréquent : les fautes orales. Plus moyen d’allumer la TV sans entendre des liaisons dangereuses (comme le film, ouh que je suis spirituelle) : « ce film raconte l’histoire de quatre-Z-amis» (mon petit Zami veut aller voir le film), « oh le beau-T-hommage qui a été rendu » (c’est Tommage que ça ne se produise pas plus souvent ce genre de Thommage), « c’est franchement-Z-énervant ce genre d’attitude des paparazzi » (ça c’est clair, ça me Zénerve souvent aussi).

Dernièrement, une animatrice de Plug TV nous a offert un « Hugh Grant s’était laissé-R-aller avec une prostituée ». Pourquoi il a Râlé, Hugh, j’ai pas bien suivi ?

Dans l’émission culte « Confessions intimes », le témoin « va T acheter des accessoires de tuning » (tachetée comme une girafe, la voiture tunée ?)

Dans le téléfilm « Mon amour de fantôme » avec notre nationale Virginie Effira (je ne ferai pas ma chauvine, j’ai trouvé ça d’une nullité absolue), son mec lui dit « j’ai un de ces ‘mal’ au crâne » (un de ces mâles au crâne ?)…

Sur TF1 dans un énième hit-parade de bêtises, « Michaël Douglas a tourné cent vingt Zépisodes ».

Sur un répondeur de service public « faites votre choix parmi les huit Zoptions suivantes… »

Je m’en voudrais enfin de ne pas évoquer cette nouvelle monnaie qui nous fut imposée en l’an de grâce deux mille deux (savez vous que mil, dès qu’il est multiplié ou suivi d’un chiffre quelconque, devient mille – ceci pour la petite histoire – vous pourrez le ressortir dans une conversation je suis convaincue que ça vous sera d’une utilité extrêmement utile), j’ai nommé : le ZEURO. A l’origine, l’euro. Mais il est manifeste que ce choix ne fut pas judicieux. A partir du moment où personne ne sait écrire correctement les chiffres, personne ne sait les prononcer : « ça fera cent zeuros / huit zeuros / vingt zeuros Madame » sonne-t-il mieux que « ça fera cen… / vin… / hui… Heuros Madame ». Sans quoi ? Vin quoi ? Oui quoi ?

Bref, payer ses zharicots en zeuros, c’est à ne plus rien comprendre, isn’t it ?

07:23 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (24) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

21
jui

Ô bible cruelle

En faisant du blog-zapping ce soir tout en zieutant la fiesse de la zikmu sur France 2, je découvre, sur le blog de la belle Olivia, que, ô drame de mon existence, y’a eu une émission « Nouvelle star le rappel » ou quelque chose du style hier soir. Et je n’ai pas regardé dans la bible. Passque je savais pas. Passque j’oublie toujours de regarder les programmes de Plug (pour la France : chaîne belge qui achète certains trucs de M6, comme la nouvelle star en l’occurrence). Passque pour moi, après la finale, c’est fini. Suis-je bête. Mon dieu je me hais.

Et y’avait Christophe.

J’hésite quant à la façon de mettre fin à mes jours : ingérer un melo-cake à chaque coup de minuit, avaler toute ma plaquette de pilule, me noyer dans un verre d’eau, me mutiler avec le CD de Christophe Willem ou me faire mordre par mon rat enragé. D’autres suggestions ?

Quoique j’hésite, parce que ça y est, j’ai mon ticket pour Christooooooooooophe à Liéééééééch, alors bon, je vais encore réfléchir un peu…

Mais auparavant, je me flagellerai pour excès de bêtises et manque de concentration durant la lecture de la bible.

Christophe-WillemPS : Christophe, va couper tes cheveux !

22:53 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

17
jui

Scandale turquoise à Hollywood

J’avais une longueur d’avance dimanche dernier, dans le 7Dimanche, en évoquant Katie et Tom.

Le sujet du jour, c’est Katie sans Tom. Katie et sa bague turquoise de célibataire Singelringen. La rumeur court… Pourquoi l’épouse de Tom Cruise porte-t-elle une bague de célibataire ?

La même bague que moi.

Je vois pas pourquoi on en fait un tel fromage d’ailleurs, moi j’ai mis ma bague depuis une semaine, et je n’ai pas ouï dire que la presse en faisait ses choux gras. Rien lu ni vu ni entendu à mon sujet nulle part.

Comment ça, je suis moins célèbre que Katie ? Oh, ça va, je sais. (sniffitude absolue).

Et d’abord, Katie, c’est pas la seule célébrité à porter cette bague.

Y’a Marion aussi. Marion Dumas. Une française. Qui écrit. Je vous parlerai prochainement de son livre « Y’a pas de mâles » (ça je le sais déjà), que j’aurai l’occasion de lire très bientôt, si du moins la poste se décide à bosser correctement.

Une française qui écrit et qui porte la même bague turquoise que moi (et que Katie, mais c’est un détail), ça vaut le détour.

Allez… résultat en images.

Katie…

katiesingle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Marion…

marionbague

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Et moi…

Et vous y avez cru ! Comme si j’allais mettre une photo de moi après ces deux beautés brunes, franchement, pas maso l’Anaïs.

18:14 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

31
mai

L’air pagne de la campure

Depuis que j’ai entendu ce matin à la radio «c’est la journée mondiale sans tabac», j’ai envie de vous pondre un petit sujet bien fumant bien marrant sur la cigarette. Un sujet drôle. Je veux faire rire, pas me lamenter sur ce sujet qui fâche, sur ma haine du tabac, sur mon incapacité à embrasser un cendrier, sur mon intolérance à la moindre odeur de fumée, même en pleine rue, après tout c’est mon air pur (et l’air pur n’est-il pas à considérer comme un « lieu public ? »), sur le tabagisme passif, sur les fumeurs qui peuvent, avec mon assentiment, transformer leurs poumons en morceaux de charbon, tant qu’ils le font at home et rien qu’at home, et, enfin, sur le bonheur que j’ai d’aller au resto depuis le 1er janvier, j’en passe et des meilleures.

Je ne vais pas profiter de cette journée « cliché » pour crier ma haine du tabac, non, d’autant les fumeurs ne vont pas s’abstenir de vicier mon air durant une journée, juste pour me faire plaisir. Non. Je vais faire un sujet rigolo, ri-go-lo, RI-GO-LO.

Petite recherche sur Google, histoire d’être inspirée. Outre les statistiques habituelles, les chiffres dont on nous bassine et sur lesquels on applique le « j’y pense puis j’oublie, c’est la vie c’est la vie », les photos sordides et les activités diverses et variées proposées pour cette journée… le coup de grâce m'esr donné par Tobacostop, qui m’énumère les cent méfaits du tabac : palpitations cardiaques Toux Baisse de la fertilité Sinusite Hypertension Leucémie Asthme Picotements des doigts Gingivite Douleur de poitrineTroubles de la vue Ulcère de la bouche Ménopause précoce Cancer du poumon Diabète sucré Spasmes Artérite des jambes Surdité Emphysème Ulcère duodénal Frigidité Conjonctivite Gastrite Stérilité Nervosité Artère bouchée Impuissance Voix raclée Problèmes hormonaux Fausse couche Mauvaise circulation sanguine Ulcère peptique Mortalité périnatale élevée Coups de sang Caillots sanguins Cataracte Ulcère de l'estomac Bronchite chronique Cancer de la langue Crise cardiaque Suppression de l'immunité Cancer des joues Troubles du sommeil Destruction des cellules Cancer des cordes vocales Diabète Destruction des vitamines Coronarite Diminution du goût Obstructions dans le cerveau Hypotrophie du fœtus Vertiges Pouls constamment accéléré Catarrhe Indigestion Saccage des enzymes digestifs Pneumonie Instabilité de caractère Allergies respiratoires Défauts de croissance Gonflement des membres Cancer du pancréas Saignements de grossesse Estomac acide Cancer du larynx Angine de poitrine Nausées Cancer du col de l'utérus Syncope Hyperglycémie Cancer de l'œsophage Stomatite Manque d'énergie Cancer des reins Baisse de la libido Transpiration abondante Cancer de la vessie Cancer de la vésicule biliaire Espérance de vie réduite Cancer des lèvres Déchaussement des dents Diminution de l'odorat Cancer du pharynx Anormalités placentaires Grossesse extra-utérine Naissance prématurée Excès de mucus poitrinaire Baisse des facultés mentales Insuffisances cérébrales Multiplication des rides Maux de tête Pharyngite Gangrène Laryngite Perte du souffle Oesophagite Apparition de tics Bronchite purulente Respiration profonde gênée Cycles menstruels perturbés.

Non, décidément, après avoir lu tout ça, je ne peux être ni marrante ni drôle ni rigolote. Je peux juste vous montrer ce dessin, drôle lui (enfin, on va rire), de H2SO4, à voir sur son blog, là, à gauche, dans mes blogs d’artissss’… (merci à lui pour ce prêt qui me permet de vous faire rire un tantinet tout de même).tabac

15:44 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

23
mai

J'accuse

Si j'avais eu son talent, je l'aurais écrite exactement à l'identique, cette chanson...

 

J'accuse (Sardou)

 

J'accuse les hommes, un par un et en groupe.
J'accuse les hommes de cracher dans leur soupe,
D'assassiner la poule aux œufs d'argent,
De ne prévoir que le bout de leur temps.
J'accuse les hommes de salir les torrents,
D'empoisonner le sable des enfants,
De névroser l'âme des pauvres gens,
De nécroser le fond des océans.

J'accuse les hommes de violer les étoiles
Pour faire bander le Cap Canaveral,
De se repaître de sexe et de sang
Pour oublier qu'ils sont des impuissants.
De rassembler les génies du néant,
De pétroler l'aile des goélands,
D'atomiser le peu d'air qu'ils respirent,
De s'enfumer pour moins se voir mourir.

J'accuse !

J'accuse les hommes de crimes sans pardon
Au nom d'un homme ou d'une religion.
J'accuse les hommes de se croire sans limites
J'accuse les hommes d'être des hypocrites,
Qui jouent les durs pour enfoncer du beurre
Et s'agenouillent aussitôt qu'ils ont peur.
J'accuse les hommes de se croire des surhommes
Alors qu'ils sont bêtes à croquer la pomme.

J'accuse les hommes. Je veux qu'on les condamne
Au maximum, qu'on arrache leur âme
Et qu'on la jette aux rats et aux cochons
Pour voir comment eux ils s'en serviront.
J'accuse les hommes, en un mot comme en cent,
J'accuse les hommes d'être bêtes et méchants,
Bêtes à marcher au pas des régiments,
De n'être pas des hommes tout simplement.

11:53 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |