31
jui

Au sujet du concours chez Floko

31 votes à ce jour... soit en moins de 48h... et 79 signatures pour ma pétition... en six mois... Cherchez l'erreur... Je suis vraiment déçue de vous, vraiment très très déçue. ça y est, je boude. Et quand Anaïs boude, ça peut durer longtemps, très longtemps. Voilà, le soleil est quasi couché, titchu. Je boude. Je râle. Mauvaise nuit à tous. Na.

20:33 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

8
jui

777

Hier, c’était un jour pas comme les autres.

Le 7/7/2007.

7 comme les sept nains, 7 comme les sept couleurs de l’art en ciel, 7 comme les sept péchés capitaux, 7 comme les sept jours de la semaine, 7 comme les sept planètes du système solaire (mais y en a-t-il bien sept ? bof chais pas : alors, lundi comme Lune, mardi comme Mars, mercredi comme Mercure, jeudi comme Jupiter, vendredi comme Vénus, samedi comme Saturne et euh… on fait quoi de Pluton et Uranus ?), 7 comme les sept doigts de la main, oups.

Bref, les numérologues, astrologues et autres « tarologues » ont certifié que c’était le meilleur jour du siècle. Jour choisi par bon nombre de petits amoureux fous pour se marier.

Un jour à jouer au Lotto, dommage, j’ai oublié. Grosse biesse. Un jour à rencontrer l’amour. Pffff, rien ne va plus.

Un jour qu’ont choisi Eva et Tony pour se marier, à Paris.

La big question que je me pose : à quoi bon inviter le gratin, revêtir des tenus de créateurs et venir jusqu’à la capital de l’amour toujours, si c’est pour ne pas sortir de sa limousine aux vitres teintées, ne pas montrer sa jolie robe, ne pas saluer son public, ne pas sourire à la foule en délire.

Eva se changera à l’église, pour ne pas qu’on l’aperçoive. Après la messe, ils sortiront dans une Rolls Royce aux vitres teintées. Rien à faire. On ne verra rien, à part un feu d’artifices, sans doute parce que dresser des bâches jusque si haut dans le ciel aurait coûté beaucoup trop cher.

Pathétique. Tout ça pour quoi ? Pour du fric, qui l’eût cru. Quand on vend son mariage l’équivalent de quinze vies de SMIC, il faut préserver l’exclusivité exclusivement exclusive.

Au moins, lorsque je me suis rendue au mariage de Philippe et Mathilde (ben oui, notre futur roi des Belges et sa promise, si du moins la Gelbique existe encore d’ici là), par un froid matin de décembre, ils nous ont salué et nous ont souri. On a hurlé pour un bisou, ils n’ont pas accepté, sans doute par respect du protocole. Mais on les a vus. Voilà ce que j’appelle le respect du public.

Moi, je vous le promets, le jour où je me marierai, le 7/7/2077, vous pourrez me prendre en photo dans ma robe meringue. Vous viendrez, dites ?evatony

19:22 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

6
jui

Bienvenue dans le grand Nord

De mon temps (je vous parle donc d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître), le mois de juillet était synonyme de soleil, vacances à l'horizon et farniente. Ma maman m'ayant appris "avril ne te découvre pas d'un fil, mai fais ce qu'il te plait", je ne vous cache pas qu'en juillet, c'était la fête aux "slach", petits tops et autres shorts pas sexy pour un sou (quoique).

Cette année, point de vacances actuellement, plus de temps pour le farniente et même pas de soleil !

Quéén vie !

Vlà que j’ai ressorti les bottes et l’écharpe Strelli. Je vous le jure. Mon écharpe Strelli en juillet, je n’ai jamais vu ça. Le monde tourne mal, le monde tourne fou. Et Strelli fait son beurre sur le dos des frileuses de mon espèce.

Y’en a marre. Si le soleil ne réapparaît pas comme convenu ce week-end, je vous jure qu’il en paiera les conséquences, ma vengeance sera terrrrrrrible… Qu’il ne doute pas de mes pouvoirs en la matière.

Non mais, on ne me la fait pas. L’été en avril et les giboulées en juillet, je dis non. C’est clair ?

Comme d'hab, un chtit dessin par Flo, que j'ai harcelée en plus, thanks Flo.juillettpspt

16:22 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

2
jui

Schtroumpf à lunettes

Je l’avoue avant d’être dénoncée par les vilains pas beaux et les vilaines pas belles qui passeraient par ici et me reconnaîtraient et donneraient des informations confidentielles sur moi et révèleraient l’intégralité de mes défauts à la foule en délire qui sévit sur ce blog, j’ai un petit caractère de Schtroumpf à lunettes…

Ma devise c’est « si tu donnes un poisson à un homme il mangera une journée, si tu lui apprends à pêcher il mangera toute sa vie ». Je pense (donc je suis) qu’avoir une bonne explication permet de retenir plus aisément.

Par exemple, mon petit cours de génétique avec les mouches, les pois lisses et les blondes, vous avez tout retiendu hein ? Je le savais. CQFD.

Donc, dès qu’on me pose une question, à la manière du Schtroumpf à bésicles, je me lance dans des tirades époustouflantes : « Dis Anaïs, pourquoi on écrit ‘je n’ai pas de nouvelles de mon amoureux avec S à nouvelles, si j’en ai pas, des nouvelles, justement ? ». « Passque ton amoureux est un enfoiré de seconde ». Oups non, pas la réponse adéquate. « Passque nouvelle sans S c’est comme ce que j’ai écrit pour Femmes d’Aujourd’hui, une histoire que personne n’aimera, tu comprends ? Alors que nouvelles avec S, ça veut dire en savoir plus, et ça s’écrit toujours au pluriel. D’ailleurs pour ton érudition personnelle, on écrit ‘sans aucuneS nouvelleS’, le S est obligatoire, parce que tu vois… et blablabli et blablabla ». Et je sors ma grammaire, et je photocopie la règle.

« Dis Anaïs, c’es quoi cette bouteille de lait ? » Oups non, là c’est une autre histoire, qui fut déjà racontée dans une pub que vous connaissez sans doute tous.

Et trois jours plus tard, question « tu m’avais dit quoi déjà l’autre fois pour le mot nouvelle, avec ou sans S ». Grrrrr…

Et dans ces cas là, je fais mon Schtroumpf grognon. Na.

Et un chtit dessin à mourir de rire de Flo. Flo, elle sévit sur http://floko.unblog.fr/, mais vous le saviez déjà…schtroumpfgrognonpt

19:03 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

29
jui

Pitié pour mes tympans

Ça ne vous énerve pas vous, cette musique que les bloggueurs ont de plus en plus tendance à ajouter sur leur œuvre d’art de blog ?

Moi ça me hérisse au plus haut point.

D’abord, parce qu’en général, quand je bosse sur mon blog (oui, oui, ça s’appelle bosser) ou que je procède à un blogroll (tchu je me la pète avec ce nouveau mot) je mets la TV. Elle est présente, en bruit de fond, mais je suis totalement déconcentrée, ce qui fait que Docteur Mamour peut retourner avec son ex, l’île de Lost peut exploser ou Docteur House être gentil avec un patient, je ne m’en rendrai absolument pas compte. Cependant, ça fait un bruit de fond, je vous le disais. Donc je n’ai nul besoin d’un second bruit et lorsque, arrivant sur un blog, je me prends un morceau de musique plein les tympans, je râle.

Ensuite, on n’a pas tous les mêmes goûts musicaux, alors devoir subir les passions du bloggueur ou de la bloggueuse, ça ne me tente pas des masses.

Enfin, et c’est le pire, sur certains hébergeurs, dont Skynet adoré, à chaque nouvelle page chargée, le morceau recommence à sa première note.

Alors, même avec Christophe qui me susurre que quand il sera grand il sera Bee Gees ou bien pilote de formule un quand il sera grand il sera Bee Gees ou bien pilote de formule un quand il sera grand il sera Bee Gees ou bien pilote de formule un quand il sera grand il sera Bee Gees ou bien pilote de formule un quand il sera grand il sera Bee Gees ou bien pilote de formule un quand il sera grand il sera Bee Gees ou bien pilote de formule un quand il sera grand il sera Bee Gees ou bien pilote de formule un quand il sera grand il sera Bee Gees ou bien pilote de formule un quand il sera grand il sera Bee Gees ou bien pilote de formule un quand il sera grand il sera Bee Gees ou bien pilote de formule un quand il sera grand il sera Bee Gees ou bien pilote de formule un (ça va j’ai compris), je dis non, non, trois fois non à la musique sur les blogs.

Je sais, j’ai qu’à couper mes haut-parleurs au lieu de râler et de faire perdre leur temps à mes lecteurs et mes pauvres doigts déjà hyper stressés par tout le boulot que je leur inflige (mon canal carpien prépare lentement sa vengeance).

Mais bon, si je n’ai plus le droit de râler, c’est la mort assurée de mon blog.

Et une chtite photo qui n'est nullement en rapport avec le titre du billet... offerte par Ségo qui a eu l'immense chance d'entendre Christoooooof en concert. Merci Ségo. Et moi aussi je le verrai bientôt, nananère.Christophe_Willem2-1

11:45 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |