9
jui

Pourkwaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Oui, pourkwaaaaaaaaaaaaaaaa, pourkwaaaaaaaaaaaaaaaa, pourkwaaaaaaaaaaaaaaaa, pourkwaaaaaaaaaaaaa, pourkwaaaaaaaaaaaaa ce silence (comme chantait je sais plus qui).

Nan, pourkwaaaaaaaaaaa mon bureau de vote est-il un bureau oùsqu'il faut faire la queue ?

Systématiquement.

A chaque élections (cette expression, chaque élection, ne doit pas être bien française, car chaque désigne un singulier, alors qu'élections est pluriel, pardonnez-moi, je suis fatiguée de chez fatiguée, plus fatiguée qu'un paresseux atteint de mononucléose, c'est dire).

Et ne me sortez pas la théorie que la file que l'on fait est systématiquement celle qui subit les pires problèmes, appels au chef de rayon, changement de rouleau de la caisse, prix erroné ou absent et autres drames bien connus.  Passque ça, c'est subjectif.

Et moi, je suis objective.

Et depuis huit ans que je vote... dans ce bureau (zavez eu peur hein, zavez cru que je ne vote que depuis huit ans, oh comme je serais encore jeune, mince et belle si c'était le cas), donc, depuis huit ans que je vote à cet endroit, je peux vous assurer que la file, c'est systématiquement systématique.  Uniquement dans ce bureau, enfin non, passque le bureau du fond aussi souffre d'un problème de queue.  Mais principalement dans ce bureau.

Je n'y connais rien en organisation d'élections (ni en politique, et je m'en moque comme de ma première molaire), mais sauf erreur, j'ose imagine que la répartition dans les bureau se fait de façon équitable, genre « on a XXXX électeurs à répartir, on prévoit X bureaux, il suffit donc de faire XXXX divisé par X pour savoir combien d'électeurs par bureau, puis de faire les parts et le tour est joué ».

Alors, hein, dites-moi, comment se fait-il qu'il y ait des files ici et pas là ?  Suis-je dans le bureau des ceusses qui, par le plus grand des hasards, viennent exactement à la même heure que moi (tôt ou tard, je ne dirai rien, histoire de préserver mon anonymat) ?  Les ceusses qui font la division ont-ils un QI de ver solitaire ?  Ou suis-je victime d'une malédiction ?

J'en sais rien mais je proteste.  Oui, je proteste.  Et j'exige que la division soit faite par un spécialiste en mathématiques, histoire qu'aux prochaines d'élection, les files soient de même longueur.  Na.

Petite consolation anorexique (ça sonne mieux que « maigre » consolation, non ?) : faire cette file m'a beaucoup amusée, un vrai job d'observation... à suivre.

06:00 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

17
fév

Je radote, et parfois pire !

Je crois que je vieillis.  De jour en jour.  D'heure en heure.  Vous me direz que c'est logiquement logique, vu qu'on vieillit à chaque jour, heure et minute.  Que dès la naissance, on ne fait que vieillir (puis mourir, mais c'est une autre histoire, encore plus triste, dont je vous parlerai un autre jour).  Je vieillis, dans le mauvais sens du terme.

Passque j'oublie des mots.  L'autre jour, une heure pour retrouver le mot « contraception ».  Pas moyen de m'en souvenir.  Je pensais « stérilisation », je pensais « préservation », mais je ne parvenais pas à penser « contraception » (qui a dit « c'est passque tu n'en as pas besoin », vilain pas beau).  J'oublie des tas de mots, que je dois chercher dans ma tête, là au fond, ou dans le dictionnaire des synonymes, ou sur le web.  Glups.

Et puis j'oublie des choses.  Ce que j'oublie particulièrement, c'est avec qui je vais au cinéma.  Systématiquement, lorsque je parle d'un film vu au ciné avec quelqu'un et que j'ose un « tu l'as vu ? », j'entends répondre « ben oui, avec toi, très chèèèère Anaïs ».  Glups.

Ensuite, je mélange tout, surtout sur le web.  Vu que je reçois des mails, que je réponds, que je cause, que j'apprends des choses sur mes interlocuteurs et trices, je ferais mieux de tenir un tableau excel avec toutes ces infos.  Car ensuite, je m'emmèle les pinceaux, je ne sais plus qui m'a dit quoi, qui s'appelle comment, qui habite où.  La tehon, comme disent les djeuns.

Mais le pire de tout, c'est que je radote.  Je rabâche.  Je me répète inlassablement.  Je radote.  Tout le temps.  Chaque jour.  Et vu que j'aime causer autant qu'écrire, c'est totalement saoulant pour mes interlocuteurs, je l'admets.  Voilà sans doute pourquoi j'ai créé ce blog, pour radoter en paix.  Passqu'ici aussi je radote, lisez tout, vous le verrez, que je radote, que je parle toujours des mêmes choses, mois après mois.  Saoulant non ?  Oui, saoulant.  Moi j'aime pas les gens qui radotent, donc je comprends que mes radotages puissent lasser. 

Mais le pire du pire, finalement, c'est que les gens me disent « Anaïs, tu radotes encore ».  C'est pas gentil.  Et pas respectueux.  Devraient m'écouter pieusement, sans broncher, hocher la tête d'approbation, faire « comme si ».  Sont plus mes amis, les gens.  Na.

Photo d'Anne-France

2512269818_0cf7c5f61b

06:15 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

28
jan

L’invasion a déjà commencé

J'ai reçu ce jour mes pubs hebdomadaires, vu que je n'ai pas mis d'autocollant « pub non merci » sur ma boîte aux lettres (pas folle l'Anaïs, même si c'est pas écologique, je veux ne plus recevoir mes pubs).

Nous sommes donc le 28 janvier et une analyse approfondie s'impose :

- catalogue de jouets - titre « envoûtante Saint-Onvapasenfaireunfoin » - concours « rédigez un message d'amour et gagnez des cadeaux - 20 pages de cadres photos pour zamoureux, nounours gris tenant de gros cœurs rouges, gros cœurs rouges solitaires plein de messages mielleux, cartes, bougies, verres, lampes, coussins, même un coussin en noyaux de cerises -bi-place, sans parler des bons pour des WE en amoureux, des massages, des parfums et j'en passe.

- catalogue animaux - aaaaaaaah on va y échapper - que nenni, la « corbeille cœur Valentine » tend les bras à votre amour de chien ou chat, de même que le porte-clé « pour que l'image de votre animal de compagnie soit avec vous partout où vous allez », comme c'est romantiiiiik

- catalogue bidoche - rien de rien, même pas des colombes à préparer avec des petits pois.  Etrange.

- catalogue bricolage - « samedi 14 février, pour fêter la Saint-Raslepinpin, votre magasin offre une plante à tous ses clients »

- catalogue droguerie - des parfums des parfums des parfums, des tasses dégoulinantes de bon sentiment, des cœurs en fausses roses à suspendre, et des œufs de Pâques, il n'est jamais trop tôt...

- catalogue matelas - rien - étonnement extrême vu que les matelas pour deux pourraient être à l'honneur à l'approche de cette fête extraordinaire.

- catalogue bric à brac pas cher (Wibra) - que du mielleux tout rose, robes de nuit, couettes, porte-monnaie, bonbons en forme de cœur, parfum, service à café pour deux, chocolat « I love you », cartes et roses à usage multiple.

- catalogue multimédia - GSM mauve spécial Saint-trucmachin, avec superbe stylo de luxe plein de diamants offert

Peut-on mettre sur sa boîte aux lettres un autocollant « pub non merci entre le 15/1 et le 15/2 » ?

13:25 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

26
jan

Quand le streaming rend hargneux

 

Vous le savez (et si vous l'ignorez c'est que vous êtes ici par hasard et que vous comptez vous sauver rapido presto, merci pour votre passage) je suis raide dingue de séries américaines. 

A part les trucs « qui ne sont tournés qu'à l'intérieur », genre Les feux de la moule, Friends, Amour gloire et pognon et ça te barbera (oui, bon ça date, mais soit, je fus fan, mais chuis plus), je regarde presque tout tout tout.

Depuis quelques temps déjà, je regarde tout tout tout quasi en direct live.  Enfin en tout léger différé avec les Etats-Unis.  Passque des gentils tenanciers de blogs et des gentils traducteurs passent leur temps à sous-titrer les séries, à peine diffusées aux States, pour les gentils téléspectateurs/internautes pressés et n'aimant pas la VF tels que moi.

Gentils téléspectateurs/internautes ?

Pas toujours...

Moi je le suis.  Une gentille téléspectatrice/internaute.  Je suis teigne parfois (qui a crié « souvent » ?), mais au niveau séries en streaming, je suis aussi douce que l'agneau qui vient de pousser son premier bêêêêêêlement.  Gentille comme un cœur.  Serviable aussi, lorsque je donne un lien utile à quelqu'un qui le demande, sur le tchat.  Et d'une patience angélique.  J'attends.  En silence.  Gentiment.  Patiemment.  Calmement.

Mais tous ne sont pas comme moi, je vous prie de me croire.

Sur le mini-tchat de mon blog favori de séries en streaming, j'en vois des vertes et des pas mûres :

« c pr kan GA ? » (traduction : c'est pour quand Grey's Anatomy ? - traduction polie : bonsoir, savez-vous quand Grey's Anatomy sera disponible ?)

« ki a un lien pour DH ? » (traduction : qui a un lien pour Desperate Housewives ? - traduction polie : bonjour, l'un de vous aurait un lien à me fournir pour Desperate Housewives ?)

« sa fé 3 sem kon a pas eu Uggly, c'est normal ? » (traduction : ça fait trois semaines qu'on n'a pas eu Uggly Betty, c'est normal ? - traduction polie : bonsoir, je m'inquiète de ne plus voir aucun épisode d'Uggly Betty depuis trois semaines, y aurait-il un petit problème ?)

« il passe kan le prochain GW ? » (traduction : il passe quand le prochain Ghost Whisperer ? - traduction polie : bonjour, savez-vous quand je pourrai voir le dernier Ghost Whisperer)

Et ainsi de suite et de suite et de suite.  A toute heure, c'est l'avalanche de questions, voire de réquisitions, voire même (pléonasme) d'exigences malpolies.  Je vous passe les pires.

Et ben moi, je trouve que si un blogueur a la gentillesse de passer son temps à nous proposer nos séries chouchoutes, de une on lui doit une éternelle reconnaissance, de deux on lui doit une éternelle reconnaissance et de trois on lui doit une éternelle reconnaissance (et tout ça écrit sans copier-coller).  Passque c'est pas un dû, d'avoir les séries si rapidement, traduites par des bénévoles, incrustées par des bénévoles et postée sur le net par des bénévoles.  Alors l'impatience et l'agressivité, les questions sans un bonjour, sans un bonsoir, sans un merci, sans un s'il vous plaît, c'est in-sup-por-ta-ble.  Et ce blogueur, il a une patience d'ange de supporter ça, sans tout envoyer valser.

Il méritait donc bien un petit billet, pour les super moments qu'il me fait passer (passque le dernier Grey's Anatomy, celui où Lizzie..., où Meredith..., où Cristina... aaaaaaaaaaaargh, il était absolument formidablement fabuleux).

Alors merci aux bénévoles de tous ces sites de streaming, ils se reconnaîtront.

(Si vous voulez l'adresse de mes sites, contactez-moi en privé, je vous les donnerai, mais c'est top secret défense).

 

19:48 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

28
déc

« L’abus de plagiat nuit gravement à votre personnalité »

Autant le préciser immédiatement, cette citation n'est pas de moi.  D'ailleurs, je l'ai mise entre guillemets.  Passque moi, je ne plagie jamais.  Mais je la trouve démentiellement démentielle, cette expression.  Elle provient d'un petit film diffusé sur dailymotion, que je vous mets en fin de billet, et que j'ai trouvé sur un blog skynet (le dernier ci-dessous, je vous conseille d'aller voir cette pub sympa).

Vous le savez (et si vous ne le savez pas, allez lire ici) j'ai été, il y a quelques mois, victime d'un plagiat.  Une internaute en mal d'inspiration se servait par ci par là, uniquement sur des blogs skynet, dont sur mon blog, afin d'alimenter le sien.  Sans modifier le moindre mot, sans déplacer la moindre virgule.  Et sans citer la source, cela va de soi.  Ainsi, elle prétendait avoir vu deux films l'un après l'autre... tout comme moi.  Elle prétendait avoir vu telle publicité choquante de la Mutuelle socialiste belge... tout comme moi (vu qu'elle est française, elle avait tout de même modifié un tout petit peu sa phrase, la garce - oui, appelons un chat un chat et une garce une garce).  J'ai tellement hurlé sur son hébergeur qu'en moins d'une heure le problème était réglé.  Mais je n'ai jamais eu d'excuses de sa part.  Les plagieurs sont des êtres lâches et hypocrites, c'est bien connu.

Alors, lorsque, au hasard de mes visites sur le blog Vins et gourmandises (je ne vais pas vous mentir, je n'y cherchais pas une recette à tester, je me baladais simplement d'un blog à l'autre, histoire de passer le temps, que j'avais un peu long), j'ai découvert qu'un ou plusieurs blogs de cuisine étaient plagiés par une blogueuse sans scrupules, mon sang n'a à nouveau fait qu'un tour.

Et lorsque j'ai appris que cette blogueuse, appelons-la V. (initiale choisie par le plus grand des hasards, toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé serait fortuite), a poussé le vice jusqu'à fournir des recettes volées sur des blogs à un magazine, Nest, pour ne pas le citer, en prétendant qu'elles étaient d'elles, mon sang a fait demi-tour.  Et j'ai décidé de relayer l'information ici, même si mon blog ne parle pas de cuisine. 

Parce que nul ne peut plagier autrui impunément, qu'on se le dise.

Et parce qu'il faut être solidaires dans l'adversité.

L'info a fait le tour de pas mal de blogs de cuisine, mais je pense qu'il faut la diffuser le plus possible, afin que cette blogueuse sache qu'on sait.  Et si on sait, c'en est fait d'elle.  Elle est foutue.  Elle est cuite, comme un rôti dominical.

Vous cherchez de quel blog je parle ?  Voyons, je ne peux décemment pas dénoncer, n'étant pas partie prenante à l'affaire.  Je vous rappellerais juste que les blogs award 2008 sont en cours, qu'ils comportent une rubrique « gastronomie », et que le blog de la copieuse s'y trouve tout au début.  Son prénom ?  Voyons voyons, je ne peux décemment pas dénoncer, je le répète, voyons voyons.  Voyons voyons, j'ai juste pris la lettre V. au hasard, je le dis et le redis.

Si vous avez un blog, n'hésitez pas à relayer l'info, car le respect des créations d'autrui, des textes, des dessins, des poèmes, des photos, des sons, enfin de tout ce qui « appartient » à quelqu'un, est primordial.  PRIMORDIAL.

D'autres infos à découvrir ici :

http://vinsetgourmandises.skynetblogs.be/post/6566968/du-...

http://un-cuisinier-chez-vous.skynetblogs.be/post/6565831...

http://passion-cuisine.skynetblogs.be/post/6566941/un-pet...

http://lacuisineliegeoise.skynetblogs.be/post/6567232/voi...

 

12:22 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |