9
aoû

Le Petit Prince

J’ai toujours aimé ce personnage qui me ressemble, et je l’aime encore plus maintenant, oh oui il me ressemble vraiment. Comme il le disait “si tu viens par exemple à 16 heures, dès 15 heures, je commencerai d’être heureux”. Je crois me souvenir de ça, mais en tout cas, en substance, il voulait dire qu’on se prépare à un rendez-vous et que si ça foire… et bien ça foire, dans tous les sens du terme. Pour moi, ça a foiré…

 

Le premier rendez-vous, j’étais malade comme un chien mais j’ai dit oui, je me suis couchée et j’ai attendu, attendu, elle n’est jamais venue. (Comme chantait l’autre, Dassin je crois : j’ai cueilli les fleurs et j’ai sifflé tant que j’ai pu, j’ai attendu attendu elle n’est jamais venue,zaï zaï zaï zaï kà là là là là zaï zaï zaï zaï…).

 

petitprince1.jpgLe second rendez-vous était aussi prévu. J’ai attendu, attendu, elle n’est jamais venue (vous connaissez la suite cf Dassin).

 

Pour le troisième rendez-vous, rebelotte. Il faisait chaud, très chaud. Je m’étais préparée à boire un bon verre glacé, tout en offrant un à mes visiteuses ( merci à mon avocate qui gère mon argent et me permet de boire un verre glacé). Et comme d’hab, j’ai attendu, attendu, vous connaissez le topo. Bien sûr, j’ai reçu un sms d’excuse pour ce 3e RV, mais trop tard : j’étais en rééducation et mon gsm était sur silencieux. Bien sûr j’ai loupé de jolies choses en attendant ces RV inutilement : la mise en place de mon joli chat proposée pas une aide soignante, un bon verre en bas que me proposait une copine de maladie, et j’en passe.

 

J’ai râlé et promis  qu’on ne m’y prendrait plus. Non, passque tu décides d’aller voir quelqu’un puis tu annules et tu continues ton petit bonhomme de chemin. Mais le malade, il t’attend, il se réjouit, il se prépare, il pense à ce qu’il va dire, il s’habille le coeur comme le Petit Prince, puis ça tombe à l’eau, plouf. C’est dur, très dur. Et y’en a marre, foutrement marre, terminé de commencer d’être heureuse pour rien, signé Petit Prince.

12:31 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

13
mai

J’ai testé « mon toutnu se fait arnaquer sur internet » (Blueberry Sphynx Clothing)

Quand on accueille chez soi un toutnu, on pense d’abord aux avantages, notamment « le toutnu n’a pas de poils ». Ah ben c’est quand même le pied, l’absence de poils qui volent partout et irritent les nez allergiques, qui se collent sur les fringues le canapé le plaid le sol le plan de travail le frigo la casserole la table basse les coussins et patati et patata.

Puis on réalise que le toutnu n’a pas que des avantages. Outre le fait que ses oreilles se transforment très vite en repères pour cérumen rebelle couleur charbon, le toutnu sue comme une bête de somme en plein travail. Il sue brun. Partout. Tout le temps. Quand il dort, il ne perd pas de poils, mais il a la peau aussi moite que l’intérieur de celle d’un adolescent boutonneux à son premier rendez-vous (note que même moi, à mon âge, j’ai encore les mains moites à mon premier rendez-vous – je suis aussi encore boutonneuse, mais c’est un autre sujet).

Le toutnu est aussi très équilibriste, il adoooore sauter par surprise sur les épaules de tout qui passe à sa portée. Et vu que je vis seule, y’a que moi qui passe à sa portée et subit ses sauts de futur Batman. Ça fait mal.

Mais la chose à laquelle je n’avais absolument pas pensé, c’est que le toutnu supporte mal le soleil. Il l’adore, il refuse de le fuir, mais il ignore qu’il peut lui nuire… Alors il faut le protéger.

Et c’est ici que notre histoire rocambolesque commence (ouais, 15 lignes d’introduction, c’est trop).

Après avoir pris quelques renseignements, je décide d’investir dans des Tshirt anti UV pour mon bestiau. Chuis pas pour le fait d’habiller ses animaux, je trouve ça ridicule, mais ici il en va de sa santé, alors quand y faut y faut.

On me conseille Blueberry Sphynx Clothing, de Pascale Harvey, un site qui vend toutes sortes de choses pour nos toutnus, allant du polar bien chaud au Tshirt anti UV, en passant par le harnais et même la « culotte anti projection pour mâle non opéré ». Une petite entreprise, que j’imagine française, mais qui est en réalité canadienne. Pas une entreprise, non plus, plutôt une personne seule, qui réalise ses petites vêtements et les envoie à travers le monde.

On m’en dit le plus grand bien partout, donc je me décide, mi mars, à commander deux Tshirt anti UV pour l’animal. Accrochez-vous, faut réveiller vos neurones pour suivre.

Je choisis deux Tshirts, un « fond marin turquoise », un « papillons roses ». Puis je paie 30 eur via paypal.

Après mon paiement, la Madame m’informe qu’elle n’a plus le « papillons roses », mais me propose « papillons turquoises ». Déjà, je trouve un peu limite d’attendre le paiement pour annoncer cela, et de mettre en ligne des articles n’existant plus, mais ce n’est pas très grave. Elle me propose « papillons turquoises » en échange, me disant que ça ira très bien pour un gaminou, le bleu. Ouais, et si j’ai envie d’habiller mon gaminou en rose, moi ?

Pour ne pas avoir que du bleu à lui mettre (j’aime pas habiller mon animal, mais tant qu’à faire, autant varier sa garde-robe), je demande plutôt de garder « fond marin turquoise » et je choisis « cœurs noirs et oranges » dans le catalogue.

En résumé : je commande fond marin turquoise et cœurs noirs et oranges, le tout en Tshirt antiUV. Ça va, vous suivez toujours ?

Message suivant de la Madame, qui n’a plus cœurs noirs et oranges (décidément, je manque de bol) et me propose un tissu dans mauve et rose, un très joli tissu me dit-elle, sans me le montrer.

Un peu exaspérée déjà par ces choix qui n’en finissent pas, j’accepte. Le toutnu portera du fond marin turquoise et du chamarré mauve et rose. Adjugé.

Et puis j’attends.

J’attends.

J’attends.

Là nous sommes quasi fin avril, et comme sœur Anne, je ne vois rien venir. Hormis le soleil qui rougeoie et chauffe déjà fort la couenne de mon bestiau.

Je m’inquiète dès lors de ne rien recevoir.

La Madame me dit que c’est en effet trop long, et qu’elle me renvoie un autre colis avec mes fringues, le premier s’étant sans doute perdu.

Une semaine plus tard, je reçois mon colis. Daté de début avril, c’est donc le premier qui a fini par arriver. Le second va suivre, oups.

Joie intense et incommensurable. J’ouvre mon colis comme un soir de Noël, dans une frénésie presque jamais égalée.

Et je trouve un Tshirt antiUV « papillons turquoises », et un polar mauve et rose.

Pour rappel, j’avais commandé deux antiUV, « fond marin turquoise » et « mauve et rose ».

Là je suis fachée. Déçue.

Qu’elle m’ait mis les papillons turquoises que j’avais refusés, passe encore, il est joli, c’est pas très correct de ne pas respecter la commande, mais soit, fais pas ta chieuse Anaïs.

Mais qu’elle m’ait mis du polar que je n’ai jamais demandé, là je suis très fâchée. Keske je vais faire de ce polar ? Mon toutnu va suer des gouttes comme des océans, sous le soleil belge, en polar…

Je signale donc ma déception, tout en demandant ce que je dois faire du second colis identique qui va finir par arriver. Passque j'ai pas envie de payer les frais de renvoi, mais que je suis honnête et que je compte pas garder un truc que j'ai pas payé.

Elle me répond de le garder, tant pis. Bon, tant mieux, comme ça j’aurai quand même deux antiUV, papillons turquoises, mais soit. Adieu le fond marin…

Ensuite, dans un geste commercial, elle me propose de m’adresser deux antiUV en dédommagement, vu le retard et l’erreur (qu’elle reconnaît cependant à peine, heureusement, nos échanges via Facebook sont probants). ça c'est cool... merci Madame.

Je choisis tout un tas de tissu, histoire d’arrêter de tergiverser, j’en suis au stade ou tant que je reçois de l’antiUV, c’est bon, qu’il soit vert à petit pois rose ou ligné comme un bagnard, le toutnu fera avec.

Hier, n’ayant toujours reçu ni le second colis ni le troisième, je m’inquiète, pensant à un souci postal, et décide de réclamer à la poste belch' (une fois). Je demande donc à la dame les dates d’envoi de ces colis numéros 2 et 3… passque bon j’ai quand même payé 30 eur et rien reçu de ce que je voulais, tout bien réfléchi.

Et là, la douche froide :

  • De un j’ai reçu ce que j’ai commandé, me dit-elle. Ben non… Sont blondes, les canadiennes, c’est pas possible (ou de mauvaise foi, au choix).

  • De deux le premier colis lui est revenu. Ben non, puisqu’il est ici, le premier colis. C’est le second qui a disparu. Je commence à me dire qu’il n’a peut-être jamais existé ce colis deux, miraculeusement reparti au Canada sans passer par la case Belgique (ne passez pas par la case départ ne touchez pas 1000 francs)…

  • De trois le troisième colis, le dédommagement, est quelque part entre le Canada et la Belgique. Un jour peut-être, il me parviendra. On vit d’espoir. Je n’en ai plus…

  • De quatre, elle a perdu 35 eur en frais de port à cause de moi… Ben voyons, tout est de ma faute en plus…

Et voilà le commerce actuel ma bonne dame…

Tu commandes quelque chose, tu reçois autre chose, et t’as même plus le droit de réclamer sinon tu passes pour une chieuse. Et tu finis avec de l’argent en moins et rien de ce que tu avais commandé, sans moyen de réclamer, car avec tous ces retards et ces tergiversations, le délai Paypal pour la réclamation est épuisé… Heureux hasard, non ?

Ça m’apprendra à vouloir faire confiance aux tout petits commerces plutôt qu’aux grandes enseignes genre Zooplus ou Amazon, où j’ai jamais eu le moindre souci et où l’erreur, si erreur il y a, est réparée illico presto.

En attendant, le bestiau va passer son été en papillons turquoises. Ça fait cher le papillon. Petite compensation, ça lui va à ravir…

 

tshirt.jpg

 

08:15 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

20
déc

Appel du jour

"Allo Madame, je vous appelle pour une consultation de voyance"

Et tu l'as pas vu dans ta boule de cristal, que j'allais te raccrocher au nez ?

Entre les ceusses qui veulent venir me voir pour analyser mes factures téléphone, les dons pour enfants en mauvaise santé orphelins unijambistes patricides en manque d'affection et les canapés qui rêvent de venir vivre chez moi, quand comprendront-ils que je suis sur la liste Robinson, de son ancien nom...

Tchu.

Aujourd'hui je râle, qu'on se le dise.

Et je m'en voudrais de ne pas partager avec vous ces petites vidéos découvertes par hasard, mais qui tombent bien (paf) :

On n'est pas des pigeons qui nous offre une revanche :

A voir ici

Quand Mobistar récolte la monnaie de sa pièce (en néerlandais ST anglais) :

15:39 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

20
déc

Première chose des 365 choses débiles que tout le monde fait : continuer à acheter ses livres en Belle gique

Hier je me suis acheté ceci chez Carrouf, petit cadeau pour passer une bonne année 2014. Et puis, en déballant, j'ai vu sur l'étiquette cette mention qui veut dire "tu te fais arnaquer, toi la pauvre petite Belge". Cette mention c'est "prix dilibel".

J'ai donc payé 8,99 eur mon petit Oups.

Sous le prix dilibel, il était indiqué 7,99 eur prix TTC.

Et sur Amazon, c'est 7,59 eur.

Alors qu'on arrête de dire qu'il faut faire vivre les petits libraires belges, déjà Carrouf c'est pas un petit libraire. Je ferai vivre les petits libraires quand la Belgique cessera d'escroquer ses lecteurs avec des taxes de change totalement désuètes. Article intéressant sur le sujet ici : http://www.crioc.be/FR/doc/dcdc/all/document-4440.html?id...

En attendant, je reste fidèle à Amazon...

Le pire c'est que j'ai passé l'après-midi à Givet hier, j'aurais pu l'acheter sur place, mon petit Oups, tchu.

A part ça, Givet, c'était comme Disneyland, top fun d'acheter les produits français en chantant (ouais, chuis vraiment une enfant de la pub moi, je les connais toutes, Quand c'est bon c'est bonduelle, des pâtes des pâtes oui mais des Panzani, oui, Keskon fait de gai tantôt, des pâtes Anco, et j'oublie le reste, mais j'ai bien chanté, même Chante c'est Noël..., et maintenant je vais bien manger tout ce que j'ai acheté).

365 choses.jpg

Acheter 365 choses débiles que tout le monde fait - Mini calendrier

 

 

 

 

 

08:05 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

6
déc

La phrase qui tue du jour

ça faisait longtemps non ? Hé ben en vlà une...

Moi "je mets pas de jupes trop courtes, pour pas trop montrer mes jambes"

Elle "ben oui, ce sont des baguettes".

Et une baguette chinoise pour te percer les yeux, tu veux tenter ?

Non mais sérieux, les gens, parfois, feraient bien de fermer leur grande gu...

12:24 Écrit par Anaïs dans Anaïs râle | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |