15
mar

La minute blonde : et une pizza, une

L'autre jour je me commande une pizza scampis. Vous connaissez ? Une pizza, des scampis, de l'ail, des tomates fraîches, trois tonnes de mozzarella, et le tour est joué. 1.500 calories au bas mot, mais keske c'est bon !

Me voilà donc partie chercher ma pizza scampis.

J’entre dans mon resto italien favori. Mmmmh ça sent bon la pizza, bonheur et orgasme gustatif en perspective.

Oh ils ont rénové, c’est joli. Et le four à pizza a changé de place, quel boulot pour refaire tout ce resto ma parole.

Je me précipite au comptoir « bonjour je viens chercher ma pizza scampis », « une pizza scampis ? je n’ai qu’une margharita en commande ? Une scampis, euh, non je vois rien. On vous la fait en vitesse, désolé Mamzelle ». Je prends mon mal en patience, je garde mon calme, j’attends.

Quand soudain l’évidence m’explose au visage… J’hésite entre éclater de rire, faire semblant de rien en sifflotant bêtement ou rougir comme la sauce tomate qui commence à garnir ma pizza : je me suis trompée de resto ! J’ai commandé chez X et me voilà chez Y… Blonde !

A-t-on idée aussi de mettre deux restos italiens dans deux maisons similaires espacées de quelques mètres, avec deux longues salles prolongées de deux vérandas, et deux fours à pizzas (mais situés à deux endroits différents).

Je me confonds en excuses, je deviens couleur aubergine de honte, et je pars en vitesse chercher ma pizza scampis quasi froide dans mon resto habituel.

Et comme je n’ai nullement peur du ridicule, je raconte cette bourde à tout qui croise mon chemin depuis. Ils sont morts de rire, à chaque fois. Et lorsqu’ils me croisent, ils ne manquent pas de me demander « tu aimes toujours les pizzas scampis ? ». Suis-je donc la seule brune à cervelle de blonde en Belgique ?

Blonde !

11:08 Écrit par Anaïs dans Anaïs et ses blondieuseries | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

12
mar

La minute blonde

(Nouvelle rubrique toute chaude que vous retrouverez régulièrement : Anaïs joue la blonde...)

Parce que je suis hyper érudite et culturée, nul ne l'ignore, j'ai décidé d'investiguer sur le terme "blonde".

Comme vous le savez je suis brune. Pour les coiffeuses je suis châtain clair, paraît, mais en pratique c'est brun de chez brun. En lisant mes écrits, vous l'aurez vite remarqué vu la finesse de mon esprit et l'intelligence de mes neurones. Et si vous en doutez encore, y'a qu'à regarder la petite bonne femme là, à gauche, qui me représente. Convaincus ?

Je me penche donc sur la question du jour (attention, ne pas tomber) : pourquoi tant de blagues sur les blondes. Des études ont-elles prouvé que les blondes ont moins de neurones, moins de cervelle ? Des tests de QI ont-ils démontré quoi que ce soit ?

Dans un élan de curiosité, j'entreprends des recherches approfondies, dont il ressort que "blonde" est à l'origine un terme québécois désignant la femme dans toute sa splendeur. Un québécois vous présentera donc son élue, son double, sa meuf, sa cohabitante légale en disant "je te présente ma blonde, dont je suis tombé en amour l'été dernier" (et mettez-y l'accent hein – HHHein pour ceusses de Liège).

Et voilà comment la brune que je suis retombe d'un coup sec de son piédestal de brune. Ma bonne Dame, ces blagues sur les blondes, elles sont pour toi aussi. Qu'importe, tant que je ris (de bon cœur et pas blond, euh, jaune), c'est tout ce qui compte.

Blonde !

07:17 Écrit par Anaïs dans Anaïs et ses blondieuseries | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |