16
jui

Gaston y'a le téléphon qui son VS Gaston Lagaffe

18 heures.

Mon GMS sonne.

Enfin il vibre, en mode silencieux quoi.

J'ouvre le clapet (ouais, j'ai pas d'iphone, pas de smartphone, juste un vieux truc à clapet).

Et je découvre qui m'appelle :

"Primolut".

Euh, c'est qui ça Primolut, je connais pas, kiksè ?

Et la pièce tombe, c'est mon médoc à prendre tous les jours, j'ai lancé un appel à témoins sur mon FB pour connaître la meilleure heure pour prendre un médoc chaque jour, et j'ai programmé un rappel sur mon GSM, histoire de tester si ça fonctionne.

Bon, ça fonctionne.

Et j'espère que dans quelques jours j'arrêterai de me dire "Euh, c'et qui Primolut ?"

Au moins chuis sûre que maintenant j'aurai un pote qui m'appellera tous les soirs, quand bien même ce serait un petit pote blanc de quelques millimètres de diamètre.

Blonde...

18:07 Écrit par Anaïs dans Anaïs et ses blondieuseries | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

15
jui

La minute blonde : marche royale

Dimanche, c'est notre fête nationale, mais aussi l'événement de la decennie, puisque le Roi Albert abdique et que son fils prend la place.  Chais pas trop quand le nouveau roi sera roi, mais je pense que l'ancien roi sera plus roi le 21.

Et, durant une conversation, on me dit "tiens, y'a Albert qui organise une marche dimanche, tu veux venir ?"

Et moi : "hein, le roi ?"

Blonde.  Passque bien sûr le roi est mon pote et m'invite à marcher avec lui quoi, qui plus est le jour de la fête nat'...

Je sais, mon cas est irrécupérable, mais c'est pour ça que vous m'aimez, non ?

 

21:37 Écrit par Anaïs dans Anaïs et ses blondieuseries | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

9
jui

Minute blonde #2

Annonce de la naissance de jumeaux "X, né à 13h00 et Y, né à 13h01"

Et moi "rhoooo, c'est rapide dis donc, une minute entre les deux, hé ben, zétaient bien pressés"

Euh non, miss Anaïs, c'était une césarienne...

14:03 Écrit par Anaïs dans Anaïs et ses blondieuseries | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

9
jui

Minute blonde #1

Fermer mon parasol resté ouvert durant la nuit, après la pluie, et me ramasser toute la flotte sur la tête : done.

13:42 Écrit par Anaïs dans Anaïs et ses blondieuseries | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

22
mai

La minute blonde : l'orteil cassé (on dirait un titre de Tintin non, ou alors une œuvre de Van Gogh)

Elle me dit "je pense que je me suis cassé un orteil".

Et moi, compatissante "aïe, lequel ?"  Bon, oh, ça va, je sais que cette question ne réglera pas le souci, mais c'est logique non, pas pour vous ? Moi quand on me dit "je me suis cassé un orteil, ben je demande lequel", à chaque fois je fais comme ça.  Oui, passqu'on me dit tout le temps "je me suis cassé un orteil", ça doit être une malédiction.

Alors elle, d'un air aussi étonné que … euh, l'adjectif m'échappe, mais un air qui veut dire c'est quoi cette question débile et inutile, elle me dit "comment ça lequel, nos orteils ont des noms ?"

Gros fou-rire.  Et puis prise de conscience : contrairement à nos doigts, nos orteils n'ont pas de nom, les pauvres.

Et moi de devoir lui expliquer que non, nos orteils n'ont pas de nom.

Mais que déjà, y'a le gros orteil.

Et puis le petit orteil.

Ça en fait deux.

Ensuite, tu peux dire "celui à côté du gros orteil".

Et puis "celui à côté du petit orteil".

Ça en fait quatre.

Il en reste un.

Ou alors suffit de compter : le deuxième, le troisième…

Et elle "et on compte à partir de quel orteil ?"

My god je vais la frapper.

Donc, une fois que j'ai expliqué le fonctionnement des orteils, j'insiste, "alors, lequel est kaput ?"

Et elle "attend, je compte…"

Et moi de me dire que si elle compte, c'est que c'est ni le gros ni le petit, ni çui à côté du gros ni çui à côté du petit, donc il en reste un, celui du milieu.  

"Celui du milieu ?"

"Oui", me dit-elle, "le troisième à partir de…"

C'est définitif, elle est blonde, elle compte, alors que c'est celui du milieu.

Alors, je lui propose de nommer ses orteils, ça simplifiera les choses.  Le gros s'appellerait Gérard (avec G comme gros), le petit Paul (avec P comme petit).  Et pour les autres, qualifions les de small, medium et large (ça c'est son idée), et appelons-les Simon, Marcel et Laurent. 

Bon, ça lui plait pas car elle retiendra pas.  Je lui explique alors qu'il suffit de prendre un prénom en G, P, S, M ou L, même si ça change chaque fois.  My god, il eût été si simple de dire gros orteil, petit orteil, and co…

Et elle de conclure "et pour savoir si c'est pied gauche ou pied droit, on fait comment ?"

Rhaaaaaaaaaaaaaaa.

Bref, elle s'est cassé un orteil.

PS : question subisidiaire : savez-vous nommer vos doigts, passque moi je sais, mais je suis pas sûre que la majorité de la population le sache.  Les groseilles notamment.  Meuh, non, je dis pas que vous êtes des groseilles, mais juste comme ça, vous savez ?

PS2 : en matière d'absence de noms aux orteils, d'autres se sont penchés sur ce souci, et il en est sorti un petit livre bien sympa, dispo sur Amazon, pour les petits - extraits :

orteils.jpg

orteils 2.jpg

orteils 3.jpg

orteils 4.jpg

orteils 5.jpeg

orteils fin.png

18:35 Écrit par Anaïs dans Anaïs et ses blondieuseries | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |