22
jui

Cap sur paradis… (épisode 1)

 

Cette histoire est à découvrir en intégralité ici :

En direct du paradis, enfer compris !


En direct du paradis enfer compris pt.jpg

5
jui

Une année de bouts de blog sur papier glacé (Flair)

Repensant récemment à la chronique que j'ai tenue et qui est parue une année durant dans le magazine (belge) Flair, j'ai réalisé que les billets n'avaient pas été postés ici, car j'insérais un lien sur mon blog, directement vers le site flair.

Mon côté hamster angoissé qui fait des backups partout partout (mais qui perd tout de même tout le temps son brol informatique) m'a alors suggéré de publier tout ici, histoire d'avoir une trace fiable et durable et tout tout (skynet, toi qui va nous offrir de nouveaux blogs d'ici peu, tâche de ne pas perdre tout mon blabla, par pitié).

Voici donc, pour mes petites archives perso de miss hamster, une année de chroniques, ça vous rappellera des souvenirs, et ça peut être rigolo de tout lire en une fois, même si c'est très très très long...)  Moi ça m'a rappelé plein de chouettes souvenirs : les recherches des chansons, des idées, des humeurs du jour, l'envoi à Flair, un mail de la rédac chef qui me confirmait qu'elle adorait (ça fait un bien fou), l'achat du premier Flair avec bibi dedans, mon classeur qui contient tout (aaaaaargh, je devrais faire un scan de sauvegarde, des fois qu'un incendie passerait par là, non ?), mon rêve d'adolescente qui se réalisait quoi : écrire dans mon magazine vénéré.  Bref, trève de nostalgie, place au backup.

 

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs  à 6h00

Ecrire une première chronique, c'est le débarquement de Normandie, version soft.  C'est tomber comme un cheveu dans le potage.  C'est atterrir comme une moule dans une famille de calamars.

Etre la dernière arrivée n'est pas une mince affaire, ma bonne Dame.  Il faut marquer vos esprits.  Faire preuve d'un humour débridé sans donner l'impression de n'être dotée que de deux neurones.  Faire une entrée fracassante.  M'installer confortablement en votre compagnie.  Prendre mes marques.  Un peu comme dans un nouvel appartement.  Ou lors d'une première nuit d'amour torride et débridée...

Que faire, que dire, alors, pour atteindre cet objectif ultime ?

Et bien, c'est pourtant simple : à la semaine prochaine !

Humeur du jour Trépigne d'impatience.
Un air en tête Allô le monde, de Pauline

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h03

Il est là.  Sur le quai de la gare.  Grand.  Brun.  Ténébreux.  Barbe de trois jours et six heures.  Un T-shirt noir moulant, portant l'inscription NYPD (New-York Police Department), moule son torse aux tablettes de chocolat.  Un fantasme sur pattes. 

Je bave.  Et ces quatre lettres me séduisent d'emblée.  Comme s'il était juste là pour me protéger de tous les dangers du rail. 

Je le fixe, tentant de capter son regard de braise.

Il tourne la tête vers moi, au ralenti.  Sourit.  Me sourit ?  Non.  Sourit à un beau grand blond qui vient de le rejoindre.  Et l'embrasse à pleine bouche, goûlument.

J'ai mal interprété ce NYPD ma bonne Dame, surtout les deux dernières lettres...

Humeur du jour Sea sex and sun
Un air en tête La différence, de Lara Fabian

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h21

Hier, Moman m'a téléphoné : " Je te présente l'homme de ta vie samedi.  Aucune objection ne sera acceptée.  Il est brun.  Il est ténébreux.  Il est FAIT POUR TOI."

J'ai tout tenté pour échapper à ce piège qui se refermait sur moi, telle une coquille d'huître sur un grain de sable : demander un alibi à ma meilleure amie, proposer des heures sup' à boss chéri.  En vain.

Désespérée, j'ai retéléphoné et dit d'un ton ferme "qu'il n'était pas question que je rencontre cet inconnu, était-ce bien clair ?"

Croyez-le ou pas, elle m'a raccroché au nez.  Moi !  Sa fille !  Juste avant, je l'ai entendue me dire "Tu viendras, de gré ou de force !"

Les mères sont vraiment devenues irrespectueuses de nos jours.

Humeur du jour Envie de meurtre
Un air en tête Maman a tort, de Mylène Farmer

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h00

Mom m'a donc condamnée à subir un rendez-vous samedi dernier. 

La première seconde de la première minute du premier rendez-vous, c'est l'instant fatidique où tout se joue. 

Alors, je l'ai préparée, cette première seconde...

18h.  Opération fringues.  Eviter le look sapin de Noël.  Eviter le look je sors mes poubelles.

19h15. Brossage de dents.  Exit haleine de chacal et persil entre les dents. 

20h.  Départ imminent.  Appel de Moman : "Edgard (soit le futurhomdemavie) a un contretemps et ne viendra pas.  Je file, ton père m'invite au resto pour me changer les idées. Ciaoooo bella".

Et mes idées à moi, qui va les changer ? 

Soit.  Edgard, ce n'était de toute façon pas un prénom pour moi...

Humeur du jour tout ça... pour ça !
Un air en tête Tombe la neige, d'Adamo

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h43

Samedi, j'ai ouvert ma penderie et j'ai contemplé la partie sous-vêtements de ladite penderie durant de très très longues minutes.  Une véritable catastrophe.

Direction la boutique de lingerie.  La carte bancaire allait en baver.  Et le banquier râler.  Et moi prendre mon pied : ensemble sexy, nuisettes vaporeuses, culottes confortables, shortys fesses de rêve... de quoi m'offrir ensuite une séance d'essayage à la Pretty woman, avec défilé sur ma terrasse, pose de vamp et fous rires incontrôlables.  Un vrai délire.  A offrir à monsieur.

Juste un minuscule petit détail : il me reste à le trouver, monsieur... vu que jusqu'à nouvel ordre, je suis toujours célibataire...  Détail, je vous dis. 

Humeur du jour Dépensite aiguë en vue
Un air en tête Déshabillez-moi, de Juliette Gréco

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h13

Cendrillon.  Vous connaissez ?  Un conte de fées qui a bercé mes nuits et a saupoudré mes journées de rêve. 

Samedi, j'avais rendez-vous avec un spécimen mâle rencontré sur la toile.  Après les politesses d'usage, sentant ma fibre romantico-gnangnan émerger, il m'a asséné sa théorie foireuse : "Cendrillon, c'était pas une souillon dont un prince est tombé raide dingue, c'était juste une aristocrate déguisée en souillon." 

Et paf dans la face.  J'ai alors regagné mon duplex de pas-princesse-de-conte-de-fées et zieuté Cendrillon, La Belle et la Bête, et La Belle au bois dormant.

Et j'ai compris.  Irrémédiablement.  Que les princes charmants existent.  Dans les dessins animés.  Et dans la vraie vie.  Non mais !

Humeur du jour Un jour mon prince viendra
Un air en tête J'y crois encore, de Lara Fabian

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h09

Quand je me suis installée dans mon home sweet home, j'ai pris la résolution de m'alimenter sainement. 

Je me suis constitué une bibliothèque digne du Louvres  Le résultat est magnifique, coloré, attrayant. 

Point barre.

Car aucun livre n'a depuis lors quitté sa place. 

Et moi, je suis devenue adepte de la cuisine facile, pas saine, pas équilibrée, pas bien du tout je sais.  Les marques et variétés de pizzas n'ont plus aucun secret pour moi.  Je maîtrise parfaitement la cuisson de la lasagne emballée sous vide.  Le tenancier du fritkot du coin m'appelle ma petite chérie et mon four à micro-ondes est devenu mon meilleur ami. 

Je suis fichue.  Me faut un homme pour redresser la barre.

Humeur du jour J'ai faaaaaaiiiim
Un air en tête Gourmandises, d'Alizée

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h35

J'ai récemment fait visiter une maison à des amoureux mielleux qui ne cessaient de se "bizouiller" comme s'ils avaient peur de se perdre. 

Ça m'a mis en tête les paroles de cette chanson : "je hais les couples qui me rappellent que je suis seule".   Etaler ainsi son bonheur devrait être puni par la loi. 

Je me suis donc rendue à l'administration communale afin de proposer une taxe sur les couples, redistribuée aux célibataires.  J'imagine votre regard haineux de mariée fière de l'être nageant dans le bonheur.  Une taxe sur les couples ?  C'est trop injuste.

Et le célibat, c'est pas injuste ?

J'ai donc expliqué à mon interlocutrice mon projet de taxe.  Elle m'a regardée de ses grands yeux bovins.  Puis elle a appelé la sécurité. 

Humeur du jour la guerre est déclarée
Un air en tête Mon coeur, mon amour, d'Anaïs

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h06

Mer du Nord.  Ciel bleu.  Mer calme à peu agitée.  Sable chaud.  Coquillages sous les pieds.  Petite sieste en compagnie d'un livre passionnant. 

Le bonheur, si je veux.  Et je veux.

A ma droite, un brun ténébreux.  Seul.  Tout seul.  Miam.  Je veux. 

Il me regarde.  Je n'ai pas rêvé.  Il me regarde, d'un air gourmand.  Je me sens transformée d'un coup d'un seul en friandise prête à être dévorée.  Et j'aime.

Pour faire durer le suspens, je détourne un instant le regard.  Je ferme mes jolis yeux.  Je profite de la caresse de l'astre solaire.

Je rouvre les yeux.  Plus personne à gauche.  Plus personne à droite.  Le vide.  Le néant.  La plage est déserte.  Etait-ce un mirage ?  Non, juste une trop longue sieste.

Humeur du jour dormir c'est mauvais pour la santé
Un air en tête Face à la mer de Calogero

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, cherche un homme le soir, blogue la nuit.

Posté par Anaïs à 6h21

Hier.  Ennui profond.  Je surfe sur un site de rencontres à la recherche d'hommedemavie.  Un potentiel ténébreux me contacte.  M'écrit.  Il est drôle, cultivé et écrit sans faute.  Miracle (ah si, sur le net, c'est un miracle).

Il me propose de passer sur MSN (un logiciel de tchat, je le précise pour celles qui reviendraient de dix ans sur Mars).  J'accepte.

Après deux phrases bateau, il me demande de mettre une photo.  Encore sous le coup de ses jolies phrases, j'affiche mon plus joli profil, comme un bout de viande en vitrine.

Silence.

Puis « t'es pas mon genre, ciao ».

Il aurait pu avoir la galanterie de faire semblant au moins trois minutes chrono. 

Elle est très bien, en plus, cette photo de moi.  Na.  Goujat. 

Humeur du jour Y'a des claques qui devraient se perdre
Un air en tête Ma gueule, de Johnny Halliday

*********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h69

Il m'observe d'abord de loin.  Me scrute.  M'évalue.

Il s'approche ensuite doucement de moi.  Prudemment.  Avec méfiance.  Puis il ose.  Caresse voluptueusement la peau de ma main, puis de mon avant-bras, puis enfin de mon bras tout entier.  S'installe sur mon poitrail pour mieux atteindre sa cible.  Examine ma peau avec gourmandise. 

Se lance dans un corps à corps érotique à souhait.  Sans aucune équivoque.

C'est maintenant clair et net : j'ai une ouverture.

Avec un mâle.  Un vrai.  Vrai de vrai.

Avec Pinpin, le lapin chaud comme une baraque à frites de ma meilleure amie.  Muni de tous ses attributs masculins et avide de chair fraîche.

Tombé irrémédiablement amoureux de mon bras gauche.

Si c'est pas malheureux !

Humeur du jour On n'est pas des bêtes, non mais !
Un air en tête Drôle d'animal de Calogero

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h09

Je prends un verre en terrasse.  Seule.  Il fait magnifique.  J'observe la vie qui m'entoure.

Face à moi : un magasin de fleurs.  Squatté par un fleuriste.  Séduisant.  Ténébreux.  Mais en représentation permanente.  Il sort.  Inspecte sa vitrine.  Vérifie qu'aucun grain de poussière ne salit horriblement son trottoir.  Remarque un SDF qui empiète sur son territoire.  L'enjoint agressivement de quitter les lieux.  Nettement moins séduisant, tout d'un coup, ce fleuriste.  Il a mangé du cactus pour déjeuner ou quoi ?

Le SDF s'éloigne tristement, je le rattrape et lui offre un drink pour l'aider à se remettre de ses émotions.  Tant pis pour le fleuriste, il ne sait pas ce qu'il a perdu à me déplaire, tssss.

Vachement mignon, au fait, ce SDF... 

Humeur du jour après la fleur, suit souvent le pot...
Un air en tête Assis par terre, de Louisy Joseph

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h09

Hier, my best friend m'a raconté avec moults détails son dernier WE en amoureux avec son chéri, son frère, et la chérie de son frère.

J'ai toujours rêvé d'avoir un frère, moi.  Un grand frère.  Dans tous les sens du terme.  Protecteur.  Taquin.  Drôle.  Aimant.  Et aimé.

Puis, surtout, je ne vais pas me voiler la face, doté d'un tas d'amis séduisants (et bruns, et ténébreux), qui m'auraient fait une cour effrenée, offert des fleurs, demandée en mariage, et j'en passe. 

Mais j'ai pas eu de frère.  Ni grand.  Ni petit.  Et pas de soeur non plus.  Juste un rat dépressif et boulimique, qui préfère ses graines à la bagatelle. 

Si c'est pas malheureux ma bonne Dame.

Y a-t-il un grand frère dans la salle, prêt à m'adopter, voire plus si affinités ?

Humeur du jour Vive les familles nombreuses
Un air en tête Mon frère, des Dix Commandements

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h00

J'ai un nouveau voisin.  Ni brun ni ténébreux.  75 ans au compteur, à vue de nez.  Bedonnant, chauve, mais à l'allure bien sympathique.  Et veuf.

Dans un élan de solidarité inversément proportionnel à mes capacités culinaires, je lui apporte une bouteille de vin, histoire qu'il se sente comme un coq en pâte dans son nouveau quartier.

Il m'invite à goûte mon vin, ce que j'accepte volontiers. 

Ce n'est qu'au bout d'une demi-heure de papotte à bâtons rompus, lorsque je l'ai vu réapparaître, après une pause que j'imaginais liée à sa vieille prostate, entièrement nu sous un peignoir, que je comprends ses réelles intentions...

Me montrer ses estampes japonaises.

J'ai fui, prétextant un gratin au four.

Y'a plus de vieillesse ma parole.

Humeur du jour Vieux pervers à l'horizon, tous aux abris
Un air en tête La salsa du démon du Grand Orchestre du Splendid

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h51

Ça fait un petit temps déjà que je suis inscrite sur Facebook, le réseau social qui ne sert à rien qu'à faire perdre un temps fou.

Un beau matin, je suis contactée par Arthur, qui veut faire ma connaissance.  Ah bon, Facebook deviendrait-il un réseau de rencontres amoureuses ?  J'accepte l'invitation, tant qu'à faire.  Nous échangons quelques banalités quand, soudain, Arthur me demande où je vis.  Je lui précise que je vis dans la plus belle ville du monde et des environs : Namur.

Et vlà-t-y pas qu'il me répond « Namur n'est pas ma ville préférée... »

C'est quoi ce naze qui ose décréter qu'il n'aime pas ma ville chérie ?

Et si je lui répondais d'aller se faire voir ailleurs...  genre vraiment ailleurs.  Très loin.

Humeur du jour un peu de flatterie que diable
Un air en tête Va te faire voir chez les grecs de Jean Schultheis

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h12

Le supermarché.  Chouette endroit pour repérer les beaux célibataires.

Au rayon papier WC (hyper glamour), j'en croise un.  Grand.  Brun.  Et ténébreux.  Muni de son petit panier vert.  Je tente d'en analyser le contenu, afin de m'assurer que cet apollon est bel et bien célibataire : une pizza.  Prometteur. 

Je le suis, ni vue ni connue, dans les rayons.  Il semble perdu.  Alors, je me poste devant lui et m'apprête à lancer un « bonjour, vous cherchez quelque chose ? » d'une voix langoureuse, lorsque je remarque qu'il a son GSM scotché à l'oreille.  Son visage se fend d'un sourire et il murmure doucement « chérie, c'est moi, dis, je trouve pas les tampons, tu sais où ils sont ? »

Argh.  L'amour, ça doit être ça l'amour.

Humeur du jour encore un coup dans l'eau
Un air en tête Trentenaire et célibataire de Marina Foïs

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h31

Vendredi, je suis allée danser.  J'étais un tantinet survoltée et grisée par les cocktails avalés.  J'ignore si c'est l'effet de l'alcool, mais j'ai eu droit à de la bonne drague lourde.  Echange de numéros.  Regards langoureux.  Tellement langoureux que j'ai envisagé un bref instant de m'offrir immédiatement en pâture à ce charmant brun qui me tentait autant qu'un macaron framboise-coquelicot.

J'ai dû me raviser.  Avec des regrets proportionnels à mon appétit sexuel du jour.  Pourquoi, me direz-vous ?  Passque je ne m'étais pas rasée.  Pas depuis 17 jours, pour être précise.  Oh rage oh désespoir.

Morale de l'histoire : à l'avenir, éviter l'effet yéti, car Dieu seul sait ce que réservent les heures à venir...

Humeur du jour au poil !
Un air en tête La fille au rasoir de Serge Gainsbourg

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h43

Pharmacie.  Un samedi matin.  Devant moi, un bel homme.  Tellement beau que je fixe son dos, ses épaules, sa nuque, ses oreilles et, bien sûr, ses fesses, espérant que mon regard de braise va agir tel un lance-flamme, et le rendre fou de désir pour moi.  Que nenni, aucune réaction.

Je tente alors la transmission de pensées, et me répète, comme un mantra « oh, toi, beauté fatale, retourne-toi ».  Aucune réaction.

J'en suis au point d'envisager un frôlement discret, main contre main, bras contre bras, lorsque vient son tour.

Alors qu'il commande ses boîtes d'anti-douleurs, d'anti-vomitifs, d'anti-diarrhéiques et d'anti-histaminiques, je décide que je suis définitivement anti-hypocondriaque en puissance.

Humeur du jour j'ai mal au cœur...
Un air en tête Hypocondriaque, de Calogero

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h00

J'adoooooore Halloween.

A Halloween, je me déguise.  En sorcière.  Puis je mets un loup.  Et je deviens quelqu'un d'autre.

Une chasseuse d'hommes. 

Je repère ma proie.  Cette année, ce sera « James Bond ».  Je lui tourne autour.  Je la flaire, tel un animal prêt à bondir.  Et je bondis.  Je me lance dans une parade qui n'est rendue possible que grâce à l'anonymat de mon masque.

Et j'obtiens tout ce que je désire.  Tout ce que mon corps désire.  Parce que c'est Halloween, jour magique par excellence.  Une nuit... oups, censurée.

Mais le meilleur moment, tout bien réfléchi, c'est le matin.  Je redeviens moi-même et je me souviens de ces instants torrides, comme s'il s'agissait d'un simple rêve.

Sauf que ça n'en était pas un.

Humeur du jour vivement le 31 octobre 2009

Un air en tête Le bal masqué de la Compagnie Créole

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h58

Samedi ensoleillé.  Je fais la visite, avec un amateur, d'une jolie maison moderne et romantique.  Il est accompagné de sa môman.  Brun.  Ténébreux.  Petites lunettes et barbe de trois jours.  Yeux perçants.  Je fonds comme un melo-cake en plein soleil.  Pas d'alliance, la voie serait donc libre ? 

Il aime la maison et j'aime qu'il aime NOTRE futur nid (comment ça, je vais vite en besogne, m'enfin). 

La visite se prolonge et je profite du moment. 

Seul hic : il vouvoie môman.  Respect exacerbé ?  Education stricte ?  

Que nenni... en réalité, il ne s'agit pas de sa môman, mais de sa... belle-môman.  Argh je veux mourir.  Dernier espoir : que ce soit l'épouse de son pôpa.

Dieux des zamoureux, au boulot...

Humeur du jour Faites qu'il veuille revoir la maison
Un air en tête Je voudrais vous revoir de Jen-Jacques Goldman

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h59

Il a voulu me revoir, il a voulu me revoir, il a voulu me revoir.  Merci, Dieux des zamoureux.

Oui, bon.  Je me dois d'être honnête.  Il a voulu revoir la maison, mais c'est kif kif non ?

Surtout qu'il a voulu la revoir... en compagnie de môman.  Bingo.  Vraiment, merci, Dieux des zamoureux.  J'aime môman.  J'aime futur-homme-de-ma-vie.

A la fin de la visite, il me demande mon numéro.  Je lui file innocemment la carte de l'agence.  Il plonge alors ses grands yeux dans les miens et me précise, d'un air intimidé, « je songeais plutôt à VOTRE numéro, pour vous inviter au restaurant, si du moins l'idée vous tente ».

Argh.  Bonheur intense.

Si l'idée me tente ?  Oh que oui.

Son prénom, c'est Laurent.

Humeur du jour Le revoir, le revoir, le revoir
Un air en tête  Rendez-vous d'Alain Chamfort

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h23

20h.  Laurent, l'homdemavie (ouiiii, j'extrapole, mais on peut rêver, c'est gratuit et ça fait un bien fou) va bientôt passer me chercher.  Je suis la plus belle en ce miroir.  Petite robe noire.  Léger maquillage.  I'm perfect.

20h30.  Il est en retard.  J'ai faim.  Mon estomac est si vide que je gonfle comme une baudruche.  Ça doit fermenter ferme là-dedans.

21h.  Toujours aucune trace de futur-ex-homdemavie.  Je commence à sentir la sueur.  Je hais les gens en retard, c'est définitif.  Pour éviter l'hypoglycémie, j'ai ingurgité une pizza à peine décongelée, laquelle a coulé plein ma petite robe noir plus très noire.

22h.  Un sms.  Enfin. « Sorry t'expliquerai ».  ça c'est clair, on va s'expliquer !

Humeur du jour Je suis maudite, c'est clair et net
Un air en tête  Cherchez le garçon de Quentin Mosimann

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h49

J'ai eu mon explication.  Laurent, en fils idéal, n'a pas osé abandonner môman, victime d'une gastro-entérite fulgurante.  Déjà qu'elle a été abandonnée par pôpa, qui lui a préféré une plus jeune et plus blonde... 

Je peux comprendre.  Je dois comprendre.  Je vais comprendre.  Je n'ai d'autre choix que de comprendre.

Je ne comprends pas.

Deux heures pour m'envoyer son SMS.  Etait-il en train de tenir la main de môman, penchée sur la cuvette du WC, au point de ne pouvoir m'avertir ?  Goujat.  Rustre.  Fils à môman.

Je ronge mon frein, je râle dix minutes, puis j'accepte un second rendez-vous.  Ça doit être ça, grandir.  Accepter une future belle-mère déjà insupportable.  Et avec le sourire, qui plus est.

Humeur du jour J'aime ma belle-mère (à répéter 100 x)
Un air en tête  Allô maman bobo d'Alain Souchon

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h 23.

20h.  Laurent, l'homdemavie, passe me chercher.  Comme un air de déjà vu, mais cette fois il est bel et bien là.  Plus rien n'empêche notre romance de commencer.

Plus rien ?  Euh, j'ai parlé trop vite. 

A 20h30, môman téléphone afin de savoir si Lolo est bien arrivé au restaurant.

A 20h48, môman s'inquiète du choix de Lolo, afin de préserver ses intestins fragiles (ça doit être héréditaire).

A 21h32, môman veut s'assurer que Lolo est satisfait de son choix.

A 22h14, môman appelle Lolo d'une voix angoissée, pour savoir à quelle heure il compte rentrer.

A 22h43, môman exige de Lolo qu'il rentre immédiatement.

A 23h01, lorsque Lolo tente de m'embrasser, je lui conseille d'appeler môman afin d'avoir sa bénédiction.  Vilaine, moi ?  Si peu...

Humeur du jour bye bye futur-homdemavie

Un air en tête  Le dîner de Bénabar

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h00

L'autre jour, j'ai babysitté les marmots de my best friend.  Adorables.  Enfin presque.

Dès le départ de leurs parents, la foire d'empoigne commence.  Et que je râle, et que je refuse de jouer, de manger, de boire, de regarder la TV, de me calmer de dormir, même sous la menace.  Horreur et damnation, je babysitte des monstres.  Je n'ai plus de tympans.

A 1 heure du mat', j'envisage d'appeler la police pour réglementer tout ça.  Si possible un joli policier célibataire, brun et ténébreux, tant qu'à faire.

A 2 heures, au retour de my best friend, ils ne dorment toujours pas.  C'est définitif, je n'aurai jamais de marmots.

Et je n'accepterai dorénavant plus que du babysitting de ... marmottes.

Humeur du jour  J'adooore ma vie sans enfant
Un air en tête  Bébé requin de France Gall

**********************************************************************

(A publier à Noël... enfin dans les environs)

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h41

Je hais les fêtes de fin d'année.  Chaque année, le même topo.  Entre la dinde et la bûche, ils s'y mettent tous : « Alooooors ma petite Anaïs, toujooooooouuuurs célibataaaaaaiiiire ? » (regard dépité)  « Tu es trop difficile, voilà tout » (regard accusateur) « A ton âge on ne fait plus la fine bouche » (regard moqueur) « Mets-y de la bonne volonté » (regard bovin) .

Et si, pour une fois, ils cessaient de me harceler de la sorte.  S'ils m'organisaient un réveillon de rêve, avec sept bruns ténébreux à ma table, parmi lesquels je ferais mon choix avant minuit ? 

On appellerait ça le « speeeddating de fin d'année ».

Oh oh oh (comme dit Papa Noël), ça me donne une idée... une génialissime idée.

Humeur du jour j'adore les fêtes de fin d'année

Un air en tête  Happy Xmas (war is over) de John Lennon

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h32

Samedi : séance shopping au programme.  Période de soldes oblige.  Je ne manquerais pour rien au monde les bonnes affaires qui règnent en ce début d'année.

Direction le centre ville, où je rôde, tel un zombie, parmi la foule en délire.

Je repère une magnifique tunique près du corps dans une boutique dont j'ignore tout.  Très près du corps.  Très très près du corps.  J'aime.  J'adore.  J'adhère.  Je veux.

J'enfile l'objet du désir.  Difficilement.  Nan, j'ai pas grossi.  J'ai simplement ma couche protectrice hivernale.  Bon, je l'admets, ça me boudine un peu, juste un peu. 

Je tente d'enlever ce vêtement, afin d'oublier cette humiliation intense.  En vain.  Je sue.  Je gesticule.  Je me contorsionne.  Sans succès.

J'envisage alors d'appeler les pompiers pour une désincarcération. 

Peut-être serais-je sauvée par un grand brun ténébreux à l'uniforme fantasmant...  

Humeur du jour  J'aime plus les soldes
Un air en tête  Les vitrines de Léo Ferré

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h23

Depuis le 25 décembre, l'idée me trotte dans la tête : un speeddating.  Sept hommes.  Sept minutes.  Et moi (ainsi que six autres femmes, mais on s'en moque, c'est moi la plus belle en ce miroir, qu'on se le dise).  Sept chances de bonheur.  Sept rencontres.  Sept opportunités.  Sept, un chiffre que je vénère.

 

Un shopping humain.  Un festival de bidoche mâle célibataire rien que pour moi.  Une loterie grandeur nature.  Faites vos jeux.  Rien ne va plus. 

Je trouve illico (vive internet) une soirée speeddating, je m'y inscris presto, emballé c'est pesé. 

Dans une semaine, Anaïs ne sera plus célibataire, les jeux sont faits.

Et maintenant, laissez venir à moi les futurzhomsdemavie.

Humeur du jour  plus que sept fois dormir
Un air en tête  Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, Violette de Tohama

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h54

L'heure du speeddating a sonné.

Candidat number 1. 

Brun.  Ténébreux (j'aime la viiiiie).  Et silencieux (j'aime plus la vie).  Très très silencieux (je hais la vie). 

Je tente de lui tirer les vers du nez comme si ma survie en dépendait.  Je le saoule de questions, pour meubler ces sept interminables minutes : keske tu aimes keske tu fais dans la vie keske tu cuisines keske tu recherches chez une femme keske tu attends de cette soirée keske tu vas voir au cinéma keske keske keske keske ? 

Ses réponses ?  Rien, nada, niente, niks.  Le silence absolu.  A peine quelques borborygmes gluants et incompréhensibles.

Après sept minutes, le gong salvateur retentit en même temps que je m'enfuis.  Au suivant.

Humeur du jour  le silence est d'argent mais la parole est d'or
Un air en tête  Au suivant de Jacques Brel

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h09

Speeddating.  Candidat number 2. 

Il s'assied en titubant à ma table, renversant au passage mon verre de sangria à peine entamée.  La maladresse a du charme, c'est un fait.  Charme malheureusement vite exterminé par son haleine pestilentielle.  L'alcool fait des ravages chez les jeunes hommes, ma bonne Dame.

Il me bafouille quelques mots, se présente en hoquetant et se commande un whisky.  Goujat jusqu'au bout des oreilles, il ne me propose pas de remplacer mon verre vide.

C'est nin possip'.  Il est tombé dans un tonneau d'alcool quand il était petit, je ne vois que ça comme explication plausible.

Quoi qu'il en soit, ce que je trouve attendrissant chez Obélix ne m'émeut nullement chez ce rustre.

Au suivant.

Humeur du jour Un verre ça va, deux bonjour les dégâts
Un air en tête  Boire un petit coup

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h53

Speeddating.  Candidat number 3. 

Il s'approche de moi, l'air hagard, l'œil triste.  Sa bouche doit, à mon humble avis, totalement ignorer ce qu'est un sourire. 

Il s'avachit mollement, et je pose la question à ne jamais poser.  La question qui tue « zavez des zenfants ? ».

Et là, c'est le flot de paroles ininterrompues, durant sept minutes : il a des enfants ne les voit plus ou si peu est malheureux depuis que sa femme cette garce l'a largué pour un autre il ne s'en remet pas la solitude c'est si difficile il s'en sort pas avec ménage repassage nettoyage jardinage il veut se caser retrouver quelqu'un vite vite vite si je suis tentée que je le dise ou que je me taise à tout jamais !

J'en reste bouche bée.  Souffle coupé.  Regard estomaqué. 

S'ensuit un long silence de ma part.  Brisé par le gong.  Au suivant.

Humeur du jour Mère Teresa, très peu pour moi
Un air en tête  La solitudine de laura Pausini

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h32.

Speeddating.  Candidat number 4. 

Presqu'immédiatement, je comprends qu'il est la gentillesse incarnée et le romantisme personnifié. 

Ses yeux sont déjà amoureux de moi, je le sens je le sais.  J'en perdrais presque la parole.

Mais il est d'autres choses qui me laissent sans voix, plus que ses qualités : ses oreilles en forme de feuille de chou, son nez pomme-de-terresque, ses dents à la longueur et à la couleur de l'asperge (verte, l'asperge), son estomac au sein duquel doit croître une pastèque géante et son crane si gras que même une mouche ne pourrait s'y poser.  Sans parler de ses poils, qui semblent avoir élu domicile dans tous les orifices de son corps, au point que même un Yéti en serait jaloux.

Nan, je ne puis supporter ce spectacle plus longtemps.  Au suivant.

Humeur du jour même pas honte... enfin si, un peu

Un air en tête  Si superficielle de France Gall

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h49.

Speeddating.  Candidat number 5. 

Oh oh oh, le Père Noël se serait-il enfin souvenu de moi ?

Ce candidat m'a l'air totalement normal.  Absolument normal.  Voire plus.  Voire mieux.

Il est brun, ténébreux, grand (enfin, même assis, il semble grand), sourire émail diamant, jolies mains (très important, les mains) et regard de braise.  Mais tout ça n'est que superficiel, cela va de soi. 

L'essentiel, c'est qu'il semble gai comme un pinson, romantique comme un ourson et intelligent comme un hérisson (oui, c'est un animal intelligent... et puis bon, ça rime).

Bref, je craque comme une allumette.  Je fonds comme un marshmallow au-dessus d'une flamme.  Je m'embrasse comme une buche trop sèche.

Et j'entends déjà la marche nuptiale, au loin...

Son prénom : Sacha.

Humeur du jour enflammée
Un air en tête  Y'a de la joie de Charles Trénet

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h51.

Speeddating.  Candidat number 6. 

7 minutes, c'est court.  Très court.  Trop court pour faire connaissance, surtout lorsque j'ai en face de moi le candidat number 6, mais que je ne cesse de penser au candidat number 5, Sacha.  Mon Sacha.  Surtout lorsque je tente sans cesse de l'entrapercevoir, mon Sacha, malgré la pénombre qui règne dans le local destiné à nos rencontres presque clandestines, afin de m'assurer qu'il ne craque pas sur les autres candidates, sacrebleu.

Je passe donc 7 minutes à entendre parler un homme sans doute charmant, sans rien écouter.  A le voir sans le regarder.  A tirer, d'ores et déjà, des plans sur la comète... avec Sacha, Sacha, Sacha, Sacha.

Si c'est pas malheureux.  J'ai toujours su que mon romantisme exacerbé aurait un jour raison de moi.  Et de ma raison...

Humeur du jour Pour Sacha
Un air en tête  C'est l'amour, de Léopold Nord et Vous

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h18.

Speeddating.  Candidat number 7. 

Statistiquement, combien y avait-il de chances qu'en participant à mon tout premier speeddating, j'y retrouve un homme que je connais ?  Combien de chances qu'il fut un de mes ex ?  Combien de chances qu'il fut l'ex que j'ai aimé d'amour ?

Zéro chance, pensez-vous, ou presque ? 

Presque. 

Presque, puisque ce candidat number 7, je le connais.  C'est mon ex.  Que j'ai aimé d'amour.  François-Xavier.  FX, pour les intimes.

Après un bref instant de stupeur, la conversation reprend ... où nous l'avions laissée tant d'années auparavant.  Comme si nous ne nous étions jamais quittés.  Comme si nous ignorions d'ailleurs la raison qui a provoqué, à l'époque, cette rupture.

Rhaaaaaaa, FX.

Humeur du jour Sacré destin, vilain destin, adorable destin

Un air en tête  Un premier amour d'Isabelle Aubret

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h47.

Speeddating.  L'heure du choix a sonné. 

Entre les sept candidats, je dois choisir. 

Les quatre premiers sont rayés d'office de mon existence.

Sacha est sélectionné d'office, cela va de soi, rhaaaaaaaaa Sacha, toi et moi dans le même bermuda... oups je m'égare.  Une petite croix, une.

Pour FX, le dilemme est énorme.  Remettre le couvert avec un ex est un acte que la morale chrétienne, ma maman et my best friend réprouveraient à coup sûr.  Au diable morale, maman et best friend : une petite croix, une.

Et pour la bonne conscience, parce que je l'ai tellement négligé en ne pensant qu'à Sacha, une petite croix pour le candidat number 6, Boris.

Reste un insignifiant minuscule détail : il FAUT qu'eux aussi me choisissent.  Sinon, j'aurai fait tout ça... pour rien.

Humeur du jour Pitié, accordez-moi de la réciprocité

Un air en tête  Take my choice de Johnny Winter

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h17.

Speeddating.  L'heure du verdict a sonné. 

J'ai mon destin entre les mains.  Ou plutôt sous les yeux.  Un mail qui reprend les coordonnées des candidats m'ayant choisie.  Si du moins certains d'entre eux m'ont choisie.

J'ouvre.  J'ouvre pas.  J'ouvre.  J'ouvre pas.  Allez, j'ouvre.

FX.  C'était couru d'avance, cet ex est toujours totalement raide dingue de moi.

Sacha.  C'était couru d'avance, il est fait pour moi.

Boris.  C'était couru d'avance, mon indifférence a titillé son surmoi.

Couru d'avance, je le savais.  Peuh.

... (minute de silence)

Rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa, bonheur intense, joie incommensurable, jouissance absolue et titanesque.

Ils m'ont choisie.  Je vais les revoir.  Tous les trois.

Tous les trois ! 

ça va se corser...

Humeur du jour Premier jour du reste de ma vie

Un air en tête  FX, Sacha, Boris et moi de Marie Laforêt (version made by Anaïs)

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h09.

J'ai revu Sacha.  Hier.  Toujours aussi brun, aussi ténébreux et aussi grand.  Toujours aussi parfait.

Il m'a emmenée dans un petit resto intime, où nous avons dévoré des scampis, une escalope et un moelleux au chocolat, tout ça en refaisant le monde.  Enfin, en refaisant nos mondes, c'est déjà un magnifique programme, non ?

Sacha est fabuleux.  Drôle et intelligent.  Et puis galant.  Il m'a même ouvert la porte lorsqu'il m'a raccompagnée dans le hall de mon immeuble.  Oui, en 2009, ça existe encore.

En tenant ladite porte, il s'est penché, lentement, doucement, et a presque effleuré mes lèvres d'un doux baiser.  Presque.  Pourquoi s'est-il arrêté ?  Par galanterie, tiens donc. 

Quand te reverrais-je, Sacha merveilleux ? 

Humeur du jour Je nage dans un océan rose bonbon

Un air en tête  Amoureuse, moi ? d'Elsa

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h52.

J'ai longuement hésité avant d'accepter de revoir FX, vu que j'ai Sacha en tête.  Mais FX a tant insisté, en souvenir du bon vieux temps qu'est mort mais qui reviendra, que j'ai craqué.

Cette plongée dans mon passé a agi comme un élixir de jeunesse.  J'ai vingt ans.  Je suis jeune.  Insouciante.  Belle.  Mince.  Resplendissante. 

Les souvenirs aidant (ainsi que beaucoup beaucoup beaucoup d'alcool), j'ai fait une grosse grosse grosse bêtise lorsqu'il m'a dit « et si on vérifiait que nos bisous nous font toujours le même effet ».  J'ai acquiescé bêtement du neurone... et je l'ai embrassé.

Techniquement, j'ai pas encore embrassé Sacha.  Donc techniquement, ce n'est pas une infidélité, au sens premier du terme, si ?

Humeur du jour Entre les deux mon cœur balance

Un air en tête J'te mentirais, de Bruel

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h23.

Dans la série jamais deux sans trois, je demande le troisième rendez-vous.

J'arrête pas de penser à FX.  Et à Sacha.  Alors, j'ai accepté un rendez-vous avec Boris, histoire de me changer les idées, en toute innocence.

Il est craquant.  Même si, durant toute la séance de cinéma, je ne cessais de me torturer à propos de Sacha et de FX.  Je dois prendre une décision.  

En sortant de la salle obscure, Boris m'a parlé de son cousin qui était également présent au speeddating.  Son cousin Sacha...

Bien sûr, Sacha/Boris, comment n'y ai-je pas pensé !

Au moins, plus de tergiversation, Boris et moi, c'est un amour impossible qui n'aura pas commencé.  Je garde Sacha.  C'est clair et net.

Et pour FX... euh...

Humeur du jour Un de perdu, deux de retrouvés

Un air en tête  Amoureux solitaires de Lio

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h23.

Sacha m'a emmenée une journée à la mer.  Fabuleuse journée, à courir après les mouettes, manger des crevettes sur la plage, serrés l'un contre l'autre, et s'embrasser.  De vrais baisers langoureux, cette fois.

J'ai précisé à Boris que je ne le reverrais plus, que j'avais quelqu'un d'autre en tête.  Je suis une fille bien sous tous rapports, moi.  D'ailleurs en parlant de « rapports », j'en ai eu avec Sacha.  L'iode, c'est fou comme ça stimule la sexualité. 

Sacha est parfait.  Tout est parfait.  Ma vie est parfaite.

Enfin presque...

J'ai reçu 12 SMS de FX sur la journée.  Ils me rendent toute chose, c'est grave docteur ?

Faut que ça cesse.  Dès que je suis seule un instant, je notifie à FX son C4. 

Humeur du jour de l'iode plein les poumons

Un air en tête  Face à la mer de Calogero

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h40.

Voilà, j'ai tout dit à FX.  Tout.  Pour Sacha.  J'espérais sans doute qu'il s'enfuie en courant, ce qui aurait solutionné mes problèmes.

Que nenni.

Il m'a dit qu'il était pas jaloux, que ça lui convenait parfaitement de ne pas être mon « officiel ».  Que ça ajoutait du piment à une relation, qu'elle soit cachée.

Pour fêter ça, on a bu.  Et on a fait l'amour.  Voilà, c'est dit.

Mais ça compte pas hein, c'était juste une poussée de nostalgie.  Qui ne mènera à rien.  A rien du tout du tout du tout...

Juste histoire de profiter de cette bouteille d'Amaretto avalée à deux... 

Faut que j'arrête de boire en présence de FX.  FX et moi, on est juste amis, est-ce bien clair ?  Des amis avec un petit « + », tout simplement.

Humeur du jour indécise...

Un air en tête  Infidèle de Krys

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h40.

Je suis raide dingue de Sacha, c'est indéniable.  Je pense à lui jour et nuit, je parle de lui à tout le monde.  J'écris des cœurs sur mes sous-mains au bureau.  J'ai même envie de le présenter à môman, c'est dire.

Et le mieux dans tout ça, c'est que c'est réciproquement réciproque.  Si si.  Il me l'a dit : que je lui manquais dès que je le quittais, qu'il m'avait en tête, qu'il ne pensait qu'à moi et à mon corps de déesse.

Et que s'il le pouvait, il serait avec moi 24 heures / 24.

Fort heureusement, il ne le peut, impératifs professionnels obligent.  Emploi du temps surchargé oblige.  Ce qui me permet de voir, à l'occasion, FX.  Finalement, je ne fais de mal à personne : Sacha ne sait rien et nage dans le bonheur, FX sait tout et nage aussi dans le bonheur.

Et moi ?  Je nage dans deux bonheurs.

Humeur du jour J'adore la natation

Un air en tête Aimer, de Roméo & Juliette

**********************************************************************

Agent immobilier la journée, cherche un homme le soir et blogue la nuit.
 
Posté par Anaïs à 6h08.

Je suis raide dingue de FX, c'est indéniable aussi.   J'ignorais qu'il était possible d'aimer deux hommes à la fois.  Et pourtant...  Sacha c'est la tranquillité, la tendresse, avec un petit zeste de passion.  FX c'est la passion à l'état brut, la nostalgie vivace de notre histoire d'antan et le côté secret qui ajoute une bonne dose de sensations trèèèès fortes.

Mais j'ai comme cette vague et  horrible impression que tout ce bonheur dont je profite allègrement va m'exploser en plein visage un de ces jours, comme une grenade.

En attendant qu'elle soit dégoupillée, je profite de tout ce que j'ai à portée de main : FX, Sacha, Sacha, FX, FX, FX, Sacha, FX, Sacha, FX...

C'est tout de même sacrément démentiellement génial, d'être vénérée (nan, j'exagère pas) par deux mâles, ma foi.

Faut-il que j'aille en parler à un psy ?

Humeur du jour D'humeur changeante

Un air en tête Satisfaction, des Rolling Stones

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h02

Petite pause dans mon emploi du temps amoureux tellement surchargé.

Passqu'avec la belle saison qui pointe le bout de son nez revient l'envie de chaussures d'été.

Moi, je hais les chaussures d'été.  Elles ne me vont pas.  Elles ne m'aiment pas. 

Hier cependant, je me suis adonnée à ma séance de torture, pardon, de shopping annuelle.

Heure après heure, vitrine après vitrine, j'ai essayé tant de paires de pompes que mes orteils en sont devenus rouges de honte et de colère. 

Désespérée, en rentrant chez moi, j'ai dégotté, dans une petite boutique tenue par une centenaire austère, la paire idéale : féminine, glamour et qui me fait une jambe sublime. 

Alléluia, les miracles arrivent à Lourdes ET dans les magasins de chaussures.

Je vais enfin pouvoir courir après MES hommes sans me tordre les pieds !

Humeur du jour L'argent est fait pour être dépensé

Un air en tête Money money money, d'Abba

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h55

Sacha m'a enlevée pour un week-end surprise.  Il m'a avoué qu'il avait l'intention de m'emmener à Rome, mais vu que je ne monte pas dans les grands oiseaux de métal, il s'est rabattu sur Paris.

Je connais très bien Paris, j'y vais souvent (nan, je me la pète pas, c'est la réalité), mais Paris à deux, c'était totalement différent.

C'était so romantic.

Et puis, quoi qu'il en soit, étant donné ce qu'on a réellement vu de Paris, c'était pas la peine de se prendre la tête pour la destination.  On n'a presque pas quitté la chambre, une jolie petite suite avec service en chambre et ... jacuzzi.  Excusez du peu.  Alors quand on a un jacuzzi, de la bonne bouffe et un homme à disposition, à quoi bon aller zieuter la tour Eiffel ou le Sacré-Cœur, hein, je vous le demande...

FX m'a manqué.  Rien qu'un peu.

Humeur du jour Des orgasmes à la pelle

Un air en tête Paris, de Marc Lavoine

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h17

Hier après-midi, je bossais tranquillement à l'appart.  SMS de FX « chuis en bas de chez toi, tu me manques trop, je peux monter ? »

Tadam tadam, a fait mon petit cœur de midinette.

Puis je l'ai laissé me rejoindre... pour lui faire un sermon sur les risques qu'il me fait courir à débarquer ainsi sans prévenir, d'autant que mon vieux voisin pervers m'observe jour et nuit, j'en suis sûre.

Il m'a interrompue d'un baiser passionné, et a commencé à me déshabiller tendrement, voluptueusement, lentement.  Comment résister à une telle proposition indécente ?

J'étais totalement nue et presque en « action » lorsqu'on a sonné.  Branle-bas de combat.  Course jusqu'au parlophone, toujours en tenue d'Eve, pour entendre Sacha me dire « surpriiiiiise, tu me manques trop, je peux monter ? »

Catastrophe nationale en perspective !

Humeur du jour Adrénaline au top

Un air en tête Living in danger, de Ace of Base

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h43

Souvenez-vous.  Moi et FX nus.  Sacha en bas de chez moi.  Catastrophe.

Vite vite vite, pendant qu'il monte me rejoindre, effacer toute trace du passage de FX, m'asperger d'eau froide pour faire descendre la température de mon visage et entrouvrir la porte d'entrée...

Ensuite, me jeter sous les draps, prendre une position langoureuse à souhait, respirer calmement pour faire diminuer les battements de mon cœur, afficher un air innocent et attendre Sacha.

Lorsqu'il entre, l'inviter à me rejoindre dans la chambre et, le plus naturellement du monde, lui dire « j'ai une folle envie de toi, impossible d'attendre plus longtemps ».

L'inviter à me faire l'amour, pendant que FX, caché sur la terrasse, entre la chaise longue et le parasol, voit tout.  Entend tout.  Un vrai vaudeville.

Chuis dans de beaux draps.

Humeur du jour Pas de tout repos, la double vie

Un air en tête La preuve par trois, de Zazie

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h07

Après ma mésaventure de la semaine dernière, je suis allée chez FX pour m'excuser.  Il m'a fait une fameuse scène.  Scène de ménage.  Scène de jalousie.  Horrible scène.  Il était presqu'en larmes.  A croire qu'il m'aime !

J'ai eu beau lui rappeler que je ne lui avais jamais rien caché, qu'il m'avait prétendu adorer être mon « officieux », il n'en démordait pas : la situation devenait insupportable, il voulait plus.

J'ai proposé une réconciliation sur l'oreiller, après lui avoir promis une journée entière rien que pour lui.  Une journée sans se cacher.  Une journée où il sera mon « officiel ».  Va falloir aller au fin fond de la Flandre pour ne courir aucun risque, je vous le dis.

Au fait : il m'a avoué qu'être un voyeur durant nos ébats l'avait vachement émoustillé.

Humeur du jour Déchirée, totalement déchirée

Un air en tête L'échappée belle, de Pascal Obispo

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h30

J'ai subi mon vieux pervers de voisin dans l'ascenseur l'autre jour.  Impossible de m'échapper.  Dingue comme ces engins montent lentement, des fois.

Il m'a lancé son regard lubrique habituel, a reluqué mon décolleté de longues secondes durant puis m'a achevée d'un « dites-moi, ma petite dame, vos deux amants, là, pas trop difficile à gérer ? Vous n'en chercheriez pas un troisième à tout hasard, genre très expérimenté comme moi ? »

Il sait.

Je suis foutue.

Mais je ne céderai à aucun chantage.

J'ai tenté de mettre toute ma haine dans mon regard, et je lui ai rétorqué « plutôt crever ».

Oups, c'était peut-être un peu trop haineux non ?  Maintenant, j'ai peur de ses représailles.  Et s'il me faisait chanter ?  C'est décidé, à partir de maintenant, je ne prends plus ce foutu ascenseur.  Le sport, c'est bon pour la santé.

Humeur du jour Je hais les petits vieux, c'est définitif

Un air en tête Les yeux revolver, de Marc Lavoine

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h00

J'ai peur.  Dix jours que je ne sors plus de chez moi.  J'ai prétexté un dossier confidentiel et urgentissime, à traiter dans le calme absolu, pour m'échapper du bureau.  J'ai simulé un mal soudain et hyper contagieux, genre grippe du poulet, du cochon ou de l'éléphant, pour que Sacha reste loin de moi (il est un tantinet hypocondriaque, ça sert).

Dix jours terrée chez moi pour ne plus croiser mon voisin et subir son chantage honteux.

Dix jours durant lesquels FX a envahi les lieux, pour me rassurer.  Il voulait une journée qui lui soit entièrement consacrée.  Je la lui ai offerte, puissance dix.

Ben croyez-le ou pas, il est pas encore satisfait : il veut pouvoir sortir au grand jour.  Ça se complique vraiment.

Humeur du jour Vive le célibat ?

Un air en tête Rien qu'un homme d'Alain Barrière

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h59

Après avoir fui mon voisin libidineux durant plus d'une semaine, j'ai décidé de l'affronter.

Combattre le mal par le mal.  Je l'ai donc attendu dans l'ascenseur durant une heure quatorze minutes et trente-neuf secondes.  C'est long.  Et ça permet à la rage de monter. 

Dès qu'il est entré, je l'ai apostrophé : « Monsieur 'Tuuuuuut', j'ai réfléchi à votre proposition.  Je suis partante.  Auriez-vous un petit-fils très vaillant à me présenter ? »  Immédiatement, son regard devenu lubrique s'est éteint.   Hé, Anaïs ne se mélange pas avec les serviettes défraîchies, qu'on se le dise.  Il est sorti de l'ascenseur, la queue entre les jambes. 

Me reste maintenant à affronter ma double vie, et c'est une autre paire de manches.

Humeur du jour Bon débarras

Un air en tête Les vieux de Jacques Brel

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h34

J'étais décidée à affronter ma double vie.  J'ignorais que je devrais me heurter à maman avant toute chose.

Elle m'a appelée hier, douze fois, telle une hyène enragée : « Ma fille, je ne t'ai pas élevée de la sorte, j'ai lu dans Flair que tu fréquentais deux hommes à la fois.  Et que ça dure.  Ces valeurs que je t'ai inculquées, fidélité, amour et respect, qu'en as-tu fait ?  Je suis bien déçue, vraiment déçue.  Et raconter ainsi ta vie sexuelle à toutes ces lectrices, si c'est pas honteux. Bien déçue... »

Et ainsi de suite durant toute la (sainte) journée.

J'envisage d'entrer au couvent pour échapper enfin à ses sermons.  Ma rédac'chef acceptera-t-elle mes nouvelles chroniques « la vie secrète de Sœur Anaïs » ?

Humeur du jour Oubliez-moi tous

Un air en tête Les mamans, c'est quelquefois pelant (air chanté lors de la fête des mères 1979).

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h17

L'autre jour, Sacha m'a trouvé l'air soucieux.  Dans un élan de gentillesse dont il a le secret, il m'a alors organisé une soirée détente.  Un délicieux repas (foie gras, linguines aux scampis, moelleux au chocolat et sa glace vanille, champagne).  Un massage d'une heure.  Un bain chaud (et plus si affinités) accompagné de bougies et de musique douce.  Bref, un scénario digne d'un film d'amour : explosion des sens, orgasmes à gogo, tendresse à volonté, baisers langoureux à profusion.

Un vrai moment de rêve.

Ce que je n'ai jamais osé lui avouer, par contre, c'est pourquoi j'avais cet air soucieux : je tente d'organiser en catimini cette journée à tête-à-tête promise à FX. 

Humeur du jour appelez-moi 007

Un air en tête  Amour, tristesse, tendresse, caresses, de Françoise Hardy

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h20

FX l'a enfin eue, sa journée en duo en public.  J'ai inventé une histoire de dossier immobilier top secret à traiter à Paris.  Et nous sommes allés... à Paris.  Paris... comme avec Sacha il y a quelques semaines.  Paris comme il y a tant d'années, quand nous nous connaissions à peine, FX et moi.  Drôle de destin.

Promenade le long des quais, main dans la main, petit repas dans des bistrots, baisers à pleine bouche en rue... et même l'amour sous un porche à Saint-Germain (mais ne le répétez pas, si maman l'apprend ça va encore être ma fête). 

S'aimer ainsi au grand jour, comme FX le voulait, ce fut fabuleux.  S'aimer...

Il me l'a dit.  Il m'a dit « je t'aime ».

« Je t'aime et je ne veux plus te partager, c'est à prendre ou à laisser ».

Humeur du jour Tout va très bien, Madame la Marquise

Un air en tête  Sous le ciel de Paris, d'Edith Piaf

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h46

FX m'a dit de ne plus le contacter avant d'avoir pris ma décision.  C'est lui ou Sacha.  Plus jamais lui ET Sacha. 

Alors, moi, pour ne pas y songer, j'hiberne, même si ce n'est pas de saison encore.  Je me goinfre de chocolat pour faire face à ce dilemme.  Je me vautre dans les films romantiques pour croire que l'amour est facile.  Je me saoule avec mes fonds de bouteille pour oublier le choix que j'ai à faire.

J'en suis incapable.  C'est comme devoir choisir entre Docteur Mamour et Docteur House, entre chocolat blanc spéculoos ou chocolat noir praliné, entre ma garde-robe de droite et celle de gauche... entre FX et Sacha.

Soudain, une idée saugrenue.  Je prends une pièce.  Je la lance.  Elle retombe et choisit pour moi.  Pile.  Sacha.

Humeur du jour mon destin tient à si peu de choses

Un air en tête  Pile ou face, de Corinne Charby

**********************************************************************

Anaïs : agent immobilier la journée, chercheuse d'homme(s) le soir, bloggueuse la nuit.

Posté par Anaïs à 6h00

Une petite pièce a décidé de ma vie.  De mon avenir.  Un quart de seconde pour déterminer les années à venir (ou les mois, sait-on jamais ce qui pourrait arriver...).

Et bien croyez-le ou pas, mais je me sens vachement mieux.  Comme libérée.  Enfin vraiment heureuse.  Calme.  Plus de stress.  Je flotte sur un petit nuage de bonheur sans aucun risque d'orage, d'averse ou de tornade inattendue.

Qué bonheur, comme je dis toujours.

Bon, c'est pas ça mais quand esk'il me demande en mariage, mon Sacha ?  J'ai pas toute la vie hein !

Je vous laisse, j'ai mon avenir à gérer maintenant, en grande fille sérieuse que je suis devenue... plus le temps de blablater.  Juste le temps de vivre.

Humeur du jour à deux, c'est tellement mieux

Un air en tête  No regrets, de Robbie Williams

 

 

 

8
jui

Chronique Flair de la semaine

A découvrir ici..., (sur le site web uniquement)

flair2

1
jui

The surprize of the day

Je vous avais promis une surprise la voici...

Cette semaine avec Flair, non seulement vous avez ma dernière chronique "papier", soit un collector de chez collector, mais en plus, et surtout surtout, vous pouvez acheter le package Flair + Summer Flair, un hors série qui contient des tas de trucs : des recettes, des trucs beauté, des tests, des horoscopes, des sudoku, des mots fléchés et croisés, la BD Claire... bref tout pour agrémenter vos journées à la playa, et surtout... surtout... surtout... "un mini-roman : une croisière, une rencontre... une nuit torride", écrit par bibiiiiiiiiiiii.

Yes, mon premier mini-roman de toute ma vie, une sorte d'histoire romantico-humoristico-sexo-mignonne à la chick lit, qui, je l'espère, vous plaira.  ça fait dix belles pages bien remplies, soit un vrai mini-roman à dévorer.  Ma première expérience en matière d'écriture de fiction.  J'ai adoré.  C'est pas de l'intello ni du prix Goncourt, of course, mais c'est amusant à lire, je pense.

J'espère que ça vous plaira.

Pour parler pratique, le kit Flair + Summer Flair est à 6,80 eur, et quand on sait que dedans y'a une carte GSM de 5 eur, ben c'est un bon plan de la mort qui tue ça non ? ...

Bonne lecture, et n'oubliez pas de venir donner votre avis sur cette première expérience, ça m'intéresse...

summerflair

summerflair2

1
jui

Chronique Flair de la semaine

Profitez-en, savourez-là, c'est la der des der... dans le journal, ça continue un peu sur le site Flair, puis adios Anaïs sur papier glacé :)

A découvrir ici...

flair2