18
mai

Qué pays !

Je découvre (merci Lolo) cette initiative génialissime : un court métrage belge financé par le public. Ni une ni deux, je vous en fais la promo…

Un billet facile, un simple copier coller. J’ai bien envie de donner un petit truc, pas vous ?

Une première en Belgique !

Add. de 17h38 (c'est super mode sur les blogs de mettre des add.) : l'équipe du film m'a remerciée, waw, ça change des pas sympas qui répondent jamais à rien, suivez mon regard...

Devenez producteur d’un film à partir de 10€ …

Un film belge financé par ses spectateurs, à travers un site Internet, par le biais de dons, qu’ils soient de 10, 20, 100,500€…

Chacun des spectateurs/donateurs devient en quelque sorte « producteur », et est alors récompensé de différentes manières : nom au générique, rôle dans le film, apparition en gros plan, visite sur le tournage, …

Le site www.dernierround.be se veut interactif. En effet les internautes peuvent suivre la préparation des comédiens dans un carnet de bord, composé de photos et de vidéos. En un clic ils pourront en apprendre plus sur toutes les étapes du film : écriture, casting, repérage, … Un forum est également mis à la disposition des visiteurs afin que chacun, s'il le souhaite, puisse y poster son avis et dialoguer avec l'équipe du film.

Ce court-métrage, « Dernier round », raconte l’histoire des frères jumeaux Rafaël et Hugo Marquez. Le premier est boxeur, le second est interné dans un hôpital psychiatrique depuis un combat de boxe qui a mal tourné. C’est à la suite de ce drame que Rafaël s’est mis à la boxe, pensant ainsi que la vie de son frère continuerait à travers lui…

Le tournage des combats de boxe du court-métrage « Dernier round », qui opposeront le comédien Marcel Gonzalez au sextuple Champion du Monde Bea Diallo, aura lieu le lundi 28 mai entre 13h et 22h Rue du Métal, 40 à Bruxelles ! L’appel est donc lancé à ceux qui voudraient être figurants !

Vous serez accueillis par notre équipe à partir de 13h, et nous avons le plaisir de vous annoncer que nous serons sponsorisés par la bière « La cuvée des Trolls ». Des boissons et de la nourriture seront donc offerts tout au long de la journée.

Une équipe de la RTBF sera présente toute la journée pour un reportage qui sera diffusé dans l’émission « Au quotidien ». Une journaliste de FM Brussel sera également présente pour effectuer quelques interviews parmi les figurants.

Pour d’éventuelles questions, n’hésitez pas à contacter l’assistant réalisateur Terry Martinez (terry@dalp.org) !

+ d’infos : www.dernierround.be, terry@dalp.org

14
mai

Complément à mon post écologique

Je reçois un lien pour inviter un max de gens à signer le pacte écologique belge, alors vous mes lecteurs belges, si nombreux, allez vite signer...

http://www.pacte-ecologique.be/spip.php?article3

terre

 

11
mai

C’est la fête au villaaaaaacheeeee

Dans la famille journée de merde, je demande la happy end.

Ce soir, je suis invitée à la Kermesse à Namur. Un pestacle plein de pistils. « Kermesse aux fleurs, Kermesse du … bonheur. »

On est des tas. Qui osera encore dire que Namur est une ville morte ! Namur se réveille, parfois.

Nous sommes, pour un temps, les Pécheroleux (ou Pécherolais, j’ai olvidado). Les Pécheroleux/ais à la kermesse de Péchereux.

Moi chuis dans le gang des tournesols.

Autour de moi, plusieurs dizaines de fleurs, euh, de gens pardon, notamment :

Un bel homme, brun, ténébreux, qui a, comme moi, un petit verre de violette en main, une belle main, une douce main, une main que je toucherais bien, une main…aaaaaaaaaaaaargh, horreur et damnation, une main qui porte une alliance.

Un homme de dos. Je ne verrai que les dizaines de pellicules qui squattent sa nuque. Ça saute les pellicules ? J’aime pô les pellicules. Na.

Un homme en costume brun. Brun caca. Brun caca de chien pas en top forme. J’aime pô les chiens.

Je déambule dans cette kermesse délirante.

J’apprends une chorégraphie fleurie, dont les paroles sont en substance « j’ouvre ma fleur, j’ouvre ma fleur, je caresse mon pistil, je caresse mon pistil », le tout agrémenté de mouvements lancinants. Et après ça on osera dire que ce blog est une incitation à la débauche !

Après m’être bien caressé le pistil, je passe au quizz géant sur la lavande. Question « la lavande provient du gymnosperme, elle est gymno… », « spermique », hurle-je. Après l’avoir répété trois fois, je deviens rouge coquelicot, mais je gagne mon apéritif.

Dans le Sanctu’Art, Monique nous expose ses créations. Monique est le sosie de Nicholson dans Shining fait femme. Tour à tour doucereuse, mielleuse, puis son regard se voile… et le pire est à craindre… Tremblez, Pécherolais, Pécherolaises.

Je passe de stand en stand, de la pêche au nénuphar au salon funéraire, allant de découverte en découverte, de surprise en surprise… que je vous souhaite de découvrir, vous aussi.

Le bouquet final est à la hauteur de tout le pestacle, je vous le promets.

Ça faisait longtemps que je n’avais pas tant ri, et ça fait un bien fou. Des artistes talentueux, un show de qualité, du jamais vu, de l’humour à revendre, du dynamisme à profusion.

Jusqu’au dimanche 20 mai au Grand Manège. Viiiiite, y’en n’aura pas pour tout le monde.pistildanses-27

9
mai

Avis de recherche...

M6 m'a contactée (oui moua, comme ça, Mr lit mon blog, je me la pèèèèèète) car ils recherchent pour une nouvelle émission une femme "mangeuse d'hommes" qui drague tout ce qui bouge ou qui enchaîne les conquêtes. Ils recherchent également une femme ambitieuse, prête à tout pour réussir et qui l'assume. Comme je ne suis ni l'une ni l'autre, je répercute la demande. Si vous vous reconnaissez, contactez-moi, je leur donnerai votre mail...

9
mai

Je suis ravie

Ravie de voir que je ne suis pas la seule à avoir voulu ce DVD. Pas la seule à vouloir que ça change, ne serait-ce qu’un peu. Pas la seule à couper l’eau quand je me brosse les dents (mais pas sous la douche, sorry, ça caille trop, j’assume). Pas la seule à préférer les douches aux bains, ça lave mieux (mais en hiver, un bon bain, bougie, livre et vibro – ben quoi ? – ça fait un bien fou, je dis pas non et j’assume aussi). Pas la seule à baisser un peu le chauffage et à devenir une jeune femme hyper sexy en polar, pyjama pilou et pantoufles « pattes d’ours » (là j’assume aussi : je ne fais ça que pour l’argent, uniquement pour l’argent, mais si ça peut aider la terre, tant mieux). Pas la seule à vouloir que les chauffeurs de bus cessent de laisser tourner les moteurs durant ¼ d’heure avant le départ (passqu’à quoi bon hein ?).

Je ne m’attendais pas à ça, et j’ose espérer que parmi mes plus de 1.000 visites quotidiennes (petite flatterie d’ego, j’assume encore et toujours), beaucoup n’auront pas commenté, mais auront acheté le DVD, pour s’informer, pour s’adapter, pour se sensibiliser.

J’essaie encore, souvent en vain, de faire quelques adeptes, mais les réponses varient rarement :

« on ne sera plus là pour le voir », c’est vrai, et d’ailleurs moi j’ai même pas l’alibi « pour les enfants des enfants de mes enfants », vu que j’ai même pas d’enfants, juste un rat qui n’aura jamais de mômes (ça va pas non, vous savez combien de ratons ça fait, un rat, en un an ?)

« on ne peut rien faire, nous, petits pions sur l’échiquier planétaire », dois-je dire, comme aux donateurs du Télévie qui étaient tellement tristes de donner si peu « c’est votre goutte d’eau dans l’océan qui fera avancer les choses »

« … rien à foutre », le déni, le silence absolu, l’égoïsme, le je m’enfoutisme, l’indifférence, le moi-je-isme.

J’ai pourtant trouvé la solution aux problèmes de la planète : un vaccin anti-cons, qui nettoierait en profondeur… mais je crains qu’il ne reste plus grand monde, après…

D’ailleurs, je serais peut-être victime du grand nettoyage, moi aussi… qui peut dire…