14
oct

Message important

En provenance du blog de Cathy.  Un confusion en France qui n'est pas très agréable...

"L'immense opération lancée lundi pour démanteler un réseau de pédophiles a été baptisée Arc en Ciel

L'association Arc-En-Ciel qui, depuis de longues années, vient en aide aux enfants malades en fait les frais!

Arcenciel250 L'association Arc-En-Ciel a été créée en 1991. Elle offre aux enfants, hospitalisés pour des pathologies lourdes, la réalisation de leur rêve.

Le but d'Arc-En-Ciel est d'apporter un billet de transport vers le monde du rêve aux enfants innocents devant la maladie.

Suite à une procédure d'accréditation, l'association Arc-En-Ciel a reçu en Juin 2004 le statut particulier d'association reconnue d'utilité publique. Elle est soutenue dans ses actions par des parrains et marraines tels que Nicolas Hulot, Sophie Marceau ou Lorrie.

C'est aujourd'hui la seule association réalisant des rêves d'enfants malades à avoir ce statut.

Avoir la possibilité de réaliser son rêve permet à l'enfant d'avoir un projet, de penser à autre chose qu'à sa maladie et de mieux prendre en charge son traitement.

Lundi matin, les gendarmes ont lancé une vaste opération baptisée "Arc en ciel" pour démanteler un réseau de pédophilie par internet actif sur l'ensemble du territoire national.

L'opération "Arc-en-Ciel" a débuté grâce à un renseignement fourni par une association italienne nommée "Telefono Arcobaleno", qui avait repéré des internautes s'échangeant des images. Elle a permis d'identifier 310 internautes suspectés d'avoir consulté ou échangé des images pédopornographiques.

Dès lors, les responsables de l'association Arc-En-Ciel se sont vus submergés d'appels téléphoniques concernant ces affaires de pédophilie. Face à cette regrettable confusion, Arc-En-Ciel en appelle aux médias pour clarifier la situation afin qu'Arc-En-Ciel ne soit pas associée à cette opération.

Merci de faire suivre!!"

13
oct

Semaine des banques alimentaires

banquealim
Hier, je vais faire mes courses à Delhééééééés.  Je crois que ça n’existe qu’en Gelbique, mais c’est un supermarché comme tous les supermarchés, pas besoin de vous faire un dessin.  C’est là qu’on trouve des pizzas, des lasagnes, des pâtes, des gâteaux, des biscuits, des chips, enfin bref tout ce qui fait mon bonheur.

Cette semaine, c’est la semaine des banques alimentaires.  Dès mon arrivée, on me tend donc un sac à remplir de vivres non périssables pour aider les démunis du pays.  C’est pas obligatoire, pour sûr, mais bon, ça serait sympa de penser un peu à son prochain ma bonne Dame.  Une manière de culpabiliser les gentils belges qui viennent faire déborder leur caddie, et accessoirement vider leur compte bancaire, dans cette réserve gigantesque de vivres qu’est le Delhééééés.

Et bien sûr, je me laisse attendrir.

Comment oserais-je emplir mon caddie (pas un caddie métallique, mais un monstrueux caddie de pensionnée, du style ceux en simili cuir ou tissu écossais, toujours ornés d’un kangourou, shame on me) de pâtes, sauce, boissons light, sticks de surimi (mon péché mignon actuel), biscuits et autres gourmandises caloriques alors que pas loin de moi, des familles entières sont dans le besoin ?

Et puis, pour une fois qu’on n’essaie pas de me vendre des gadgets, des autocollants ou autres pin’s à prix d’or, pour une fois que j’ai le choix du montant que je souhaite investir, et pour une fois que je peux faire un bon geste, je le fais.

Et j’achète des biscuits pour offrir aux banques alimentaires.  Passque si les bénéficiaires sont dans le besoin, ils auront bien envie d’un peu de douceur dans ce monde de brutes.



Aujourd’hui, je vais faire mes courses à Delhééééés.  Mais un autre Delhéééééés.  Pas celui d’hier.

Et dès mon arrivée, on me tend un sac à remplir bla bla bla bla bla.  Je rétorque que j’ai déjà fait ma BA hier, et puis je réalise que ça doit être le discours tenu par des dizaines de gens qui ne veulent offrir un paquet de Panzani à leurs concitoyens « j’ai déjà donné ».  Alors j’ose pas.  Parce que c’est pourtant vrai, que j’ai déjà donné.  Mais je veux pas être prise pour une grosse menteuse devant l’éternel et les autres.  Et puis ça fait tellement plaisir à la bénévole, je le vois dans ses yeux.  Et je suis pas à un achat près.  Alors je prends le sac, et j’achète encore des biscuits pour offrir un peu de douceur aux démunis bla bla bla bla bla.  

Ça s’arrête quand cette action, que je puisse retourner faire mes courses tranquillement ?

Infos sur cette page et sur celle-ci.


30
sep

Le rat vous parle : entre rongeurs, on est solidaires

poilu
Psssssst, vous là. Oui, vous. Approchez. C’est moi, le rrrrrat, le mulot, la grosse souris grise, le campagnol domestique, le rongeur bavard.

Krikri a signalé à l’Anaïs que son lapin adoré Poilu (Poilu c’est son prénom, il est poilu aussi, mais il s’appelle Poilu, juste Poilu – même pas drôle cette blague « dîner de cons » je sais, mais je ne suis qu’un rrrrat, parrrrdonnez-moi), donc son lapin Poilu participe à un concours Flair (ceci est indépendant de ma volonté, je le jure, l’Anaïs, elle voulait plus trop parrrrler de Flair, mais comme le destin m’y oblige, je propose que chaque fois que le mot Flair se retrouve sur ce blog, elle gagne un abonnement d’un mois audit magazine, c’est ty pas une bonne idée de rrrrat ça ?).

J’ai bien songé à participer.  Car avec ma plastique irréprochaaaaaable, je suis certain de gagner, moi le Rrrrat.  Cela va de soi.  Je suis le plus beau rrrrat du monde.  

Mais je sais que l’Anaïs, elle tient à son anonymat.  Et moi aussi finalement.  La gloire, très peu pour nous.

Alors, comme je ne participe pas, je vous invite à voter pour Poilu, après tout, un rongeur est un rongeur, et puis le rongeur c’est le plus bel animal du monde et des environs, et puis Poilu il est super craquant.  Donc vous vous inscrivez sur Flair et vous cliquez ensuite sur ce lien.
 
Poilu et sa Krikri vous en seront éternellement reconnaissants.
signature7

22
sep

Casting – suite et fin

Cela fait bien longtemps déjà que je vous ai plus parlé de la page orange.  Et pour cause, j’y vais rarement, mais je vous réserve une chtite surprise de derrière les fagots, dont vous me direz des nouvelles.

Y’a un petit temps déjà, j’ai lu avec stupeur une annonce sur cette fameuse page orange.  Un Monsieur, se disant gagnant d’une énorme somme au lotto, proposait d’offrir le gîte et le couvert à une dame.  Il précisait que, vu l’argent qu’il mettait à disposition, les candidates (sic) se devaient d’être jolies, bonnes cuisinières et… dévouées au lit.  Toute femme intéressée pouvait le contacter pour prendre part au… casting.  

Ma stupeur n’eut d’égal que mon étonnement et mon dégoût profond pour cette proposition… aux arrière-goûts de … prostitution.  Fallait-il qu’il fut présomptueux pour croire que toute femme allait être tentée par ce style de vie « échange fric contre dévouement total ».

J’ai pris quelques renseignements par ci par là et j’ai eu confirmation que cette histoire était sérieuse.  Glups.  Stupéfaction totale.  Paraît que ça s’est bousculé au portillon, en plus.  Bande de vénales va.

Cette histoire me permet d’entrer dans le vif du sujet : mon grand casting.  

Non je n’ai pas gagné au lotto (hélas).  Non je ne propose pas rémunération contre services divers, bricolage, cuisine, repassage ou nuit de folie.  Tout ça, je le veux sans contre partie, juste par amour (mais je promets de m’y coller pour le repassage).

Cette idée de casting m’est simplement venue lorsque j’ai découvert et admiré les œuvres de Miss Bean.  Une illustratrice très talentueuse qui a décidé de proposer une large gamme d’accessoires décorés de sa plume.  Qué novel hein !  Qué bonne novel.  

Dont un Tshirt illustré de ce fameux casting…

Tshirt pour lequel j’ai instantanément fondu, tel un marshmallow sur le grill, ou telle la neige au soleil, enfin vous voyez le topo.  Un peu comme dans la pub des gaufrettes Verkade (ça croustille sous la dent, dans la bouche c’est fondant, aaaaaah les gaufrettes Verkade, c’est crousti-fondant).  Allez quoi, vous connaissez hein ?

Revenons à nos haricots, savoir Miss Bean et son talent monstrueux, qu’elle partage, pour notre plaisir à tous.  Découvrez ici sa boutique.    Et là son blog. 

Personnellement, je fonds pour le Tshirt « brocolis » et pour les trousses en « croco ».  Et alors, les porte-clés, aaaargh, les porte-clés, je les veux tous, et particulièrement « bain de chocolat » et « la vie en rose ».  je craquerais bien aussi pour « Chaperon rouge » et « blanche neige »…  Est-ce raisonnable ?  Ben non, c’est le but non ?

Et bien sûr, je bave encore et toujours comme un escargot devant ce Tshirt « casting ».  Au fait, je dis ça je dis rien, mon annif c’est bientôt, très bientôt.  Et avant y’a l’annif du blog, encore plus bientôt que bientôt.  Je dis ça je dis rien.  Vénale moi ?  

Mais keske vous faites encore là ?  Allez zou, allez passer vos commandes.  Non, mauvaises langues, j’ai pas de commission.  Mais maintenant que vous en parlez… je devrais peut-être négocier…  Vénale moi ?



Au fait, il va de soi que mon intention n’a jamais été d’organiser un casting de prétendants…

Ça va pas la tête.  

Vous n’aviez tout de même pas pensé que je me la pétais à ce point, si ?  Et bien vous me connaissez bien mal.  Vraiment très mal.  

Ceci dit, je reste ouverte à toute proposition… décente.  J’ai bien dit décente.  Non mais.  Par exemple « rendez-vous au parc, je serai grand brun et ténébreux et je porterai une orchidée à ma boutonnière, et toi ton Tshirt casting …»
casting
brocoli
croco
bainchcolat
chaperon
portecle
blanche

9
sep

Quand la France parle belge

Quand une française, savoir notre talentueuse Flo , veut dessiner un reporter belge qui parle un langage bien de chez nous (mélange de belgicismes, wallon et accent de liéééééch), voilà ce que ça donne…

Ce dessin me vaut l’occasion de vous annoncer cette incroyable nouvelle relayée par mon 7Dimanche : Péket (ou Pèquet) vient d’entrer officiellement dans le dictionnaire, alias mon bien aimé Robert.  160 belgicismes s’y trouvent actuellement, mais j’ignore lesquels.  Pour aider Flo, j’ai ainsi découvert que « cailler » c’était belge, tout comme « drache ».  Un temps national, en quelque sorte.

Pour la petite histoire, j’ai trouvé tout à l’heure, au hasard d’une balade sur brocante, un livre sur les belgicismes, intéressant, mais un peu dépassé.  Un dico totalement belge est sorti il y a peu, il me tente énormément… quoi de mieux que de découvrir sa propre langue ?

Bienvenue donc au péket dans le dico… ainsi que très très bientôt dans les rues de ma ville…
 
Zieutez donc ça, puis allez visiter le blog de Flo...
tintin