5
déc

Une femme sans parfum est une femme nue !

disclaimer News Parfums

 

Ne croyez pas que c’est l’approche de mon anniversaire qui me motive pour vous présenter ce site qui regorge d’idées cadeaux qui sentent bon, mais booooooooon… Mais si vous voulez le croire, et agir en conséquence, n’hésitez pas, je suis pour la corruption de blogueuse par le biais de cadeaux parfumés.

 

Voici donc un site spécialisé dans les parfums, www.news-parfums.com.  Des coffrets, des flacons par dizaines, des produits de maquillage, des soins pour chaque partie du corps et même des produits à thèmes (par exemple la zen attitude).  Avec des prix bas, un paiement sécurisé, une livraison en 24 heures, l’absence de frais de port pour toute commande de plus de 49 eur, un service personnalisé et des cadeaux à gogo, je vois mal comment on aurait encore envie d’aller faire la file, à la veille des fêtes (et de mon anniversaire, je vous le rappelle en passant), dans une parfumerie bondée et empestant sans doute autre chose que le parfum (l’odeur de la foule en sueur, très peu pour moi).

 

Ma sélection du jour :

 

-          Lolita Lempicka : Le coffret d’une sirène (la sirène, c’est moi, of course, vous en doutiez ?), un mélange de vanille, d’orange amère et de cannelle, le tout dans un « galet » vaporisateur de parfum, un gel douche et un gel parfumé, je veux 

 

-          Calvin Klein : Euphoria, un parfum qui me fait de l’œil, de par son nom qui fait travailler l’imagination, de par son design épuré et sa promesse de « révéler ma beauté mystérieuse et troublante » 

 

-          Cerruti 1881 : dans une jolie trousse aux tons chauds, un vapo d’une eau de toilette légère mais raffinée, dans un flacon discret mais féminin.  

 

Alors, réfléchissez bien : vous préférez me voir nue ou je vous donne mon adresse pour la livraison ?

4
déc

Sexyavenue

disclaimer
boutique sexy  

Rien qu’à la lecture du titre de ce billet, vous aurez compris ce dont je vais vous parler…  On ne change pas une équipe qui gagne.  Et puis finalement, c’est peut-être ce qui fait ma notoriété (qui a dit « mais quelle notoriété ma pauvre ? »), ma tendance à tester ces joujoux très à la mode en ce moment. 
Je vous présente donc Sexyavenue.
 
Sexyavenue est un site français, mais qui a déjà livré dans 104 pays.  C’est dire si je ne suis pas la seule à apprécier ce genre d’articles coquins.
 
Il y en a pour tous les goûts, pour toutes les bourses, et pour tout les états civils… : 3.000 articles au total, de quoi faire un shopping d’enfer.  Et si vous n’aimez pas les
sextoys, vous trouverez également de la lingerie, des huiles de massage, des articles pratiques (préservatifs, lubrifiants…), des jeux, des livres, des DVD, et j’en passe.    
Le 6 décembre approchant à grands pas, je me suis livrée à un surf intensif sur Sexyavenue, histoire de dresser ma liste.  Parce que oui, Mesdames et Messieurs, la nouvelle est tombée ce matin dans la presse : l’adresse de Saint-Nicolas, c’est rue du Paradis, 1, et il répond à tous, sans limite d’âge, paraît-il.  Alors je vais tenter ma chance.
 
« Saint-Nicolas, j’ai été très sage, je n’ai pas dit de gros mots, j’ai bien travaillé au bureau, alors j’aimerais que tu m’apportes ces cadeaux :
- Une sucette- Un roman - Une bible- et bien entendu, des bonbons, des tas de bonbons…
Merci Saint-Nicolas ! »Petit détail qui a son importance pour les plus timides : les colis sont livrés sous 48 heures et en emballage discret.  Aucun risque que boss chéri ne m’apporte mon colis le 6 décembre en disant « Oh oh, Anaïs, on a reçu un canard vibrant pour sa Saint-Nicolas ? »…  Un détail qui a son importance, je vous le disais. 

3
déc

Un petit coup de pouce

Ce blog, il vit grâce à vous, c'est indéniable.  Si je m'étais contentée de coucher mes écrits dans un document secret, j'ignore si j'aurais tant écrit.  Alors quand vous m'écrivez pour me dire que vous aimez, ça me fait chaud au coeur.  Et quand vous m'écrivez pour me demander un coup de pouce, je le fais volontiers.  Après vous avoir demandé de voter pour le lapin de Cricri, je vous propose de voter pour Océane, un adorable petit bout, qui participe au casting Tao (kekseksa Tao, aucune idée) en cliquant sur ce lien.

Merci pour elle.

oceane

29
nov

30 euros maxi pour des cadeaux, ça vous tente ?

disclaimer
cadeau de noël pas cher

 

Savez-vous que notre pouvoir d’achat a diminué de 400 eur en moyenne depuis 2003 !  400 eur !  En quatre ans !  C’est pas moi qui le dis, ce sont les études hautement scientifiques.

 

Mais je ne suis pas là pour pleurer sur notre triste sort, mais pour vous proposer des solutions, avec ce site qui fourmille d’ idées cadeaux à 30 euros maximum : 30eurosmaxi.

 

Avec son design rigolo et fun, 30eurosmaxi est vachement attractif, limite ludique (dangereux pour le portefeuille ça).  De plus, le site privilégie les petits prix sans négliger la qualité : ainsi, vous y trouverez par exemple des articles écolo (plats en bambou), des jouets en bois adorables et des bougies en cire végétale.  La part belle est faites aux créations françaises, et tous les articles sont de stock et livrables en 72 heures.  Les six rubriques permettent de trouver facilement le cadeau idéal pour votre chéri, votre petit ou votre meilleure amie (ou pour moi, si vous insistez, je vous rappelle, en passant, que mon anniversaire est là, tout proche, tout tout proche) : « passons à table », « objets déco », « autour du bureau », « objets persos », « les inattendus » et « le monde des enfants ».

 

Pour ma part, après avoir bavé devant les bouillottes en feutre, les radios à écouter sous la douche et les kits de loisirs créatifs Hello Kitty (là je ne bave plus, je me liquéfie carrément), je m’oriente vers les « inattendus ».  Suspense suspense, que vais-je y trouver ?  Des tas d’objets rigolos et dont je n’avais quasi jamais entendu parler : un indicateur de bulles pour bouteille de champagne (à mettre sur une bouteille entamée – lorsqu’il est temps de la terminer, l’indicateur le signale – futé non ?), un attache-sac très glamour, mais surtout, oh surtout, mon super coup de cœur de la mort qui tue : l’œuf magique « je t’aime »  , présenté dans sa « canette » transparente, à inonder pour qu’il se casse, germe, et délivre sa déclaration d’amour à l’élu de mon cœur, sur un haricot. J’adore.  C’est original, c’est glamour, et c’est bon marché (7 eur).

 

Reste simplement à le trouver, l’élu de mon cœur… En attendant, j’ai déjà l’œuf, un bon début n’est-ce pas ?

23
nov

Amiando

disclaimer Avec amiando: invitez en toute simplicité

 

 

 

Non je ne me lance pas dans l’apprentissage d’une langue d’Amérique du Sud... 

 

Vous me direz, c’est quoi alors ce titre, Amiando ?  C’est la question que je me suis posée en lisant que c’était une « plateforme européenne leader dans le secteur de la communication évènementielle en ligne ».  Jolie définition en fait, mais en pratique, c’est quoi Amiando ?  Passque bon, les plateformes web, on connaît, la communication, on connaît, l’événementiel, on connaît, mais une « plateforme en matière de communication événementielle », ça ne me parle pas trop.  Alors, en pratique ?

 

En pratique, c’est un joli site (rien que le monsieur qui se repose sur le gazon, brin de blé en bouche, me fait rêvasser), ce qui est déjà un bon début.  Mais ça ne fait pas avancer le schmilblick.  Alors, en investiguant plus, je découvre le fin mot de l’histoire :

 

Ce site permet d’organiser des événements, tant professionnels que privés, et de se créer une billetterie en ligne.  Amiando se charge de la réception des paiements et de l’envoi des billets, papiers ou électroniques (en prenant une commission de 5 à 7,5 % sur le prix de vente).  Une fois que les invitations sont lancées, un véritable réseau (mot ô combien à la mode actuellement, d’ailleurs moi-même, je suis membre de plusieurs réseaux, si, si, je vous jure) se crée.  Les invités peuvent consulter une page web qui présente l’événement ainsi que les autres invités et leurs réponses éventuelles à l’invitation.  Un dialogue virtuel s’amorce, avant et/ou après l’événement en question : envoi de photos, discussions, requêtes dans divers domaines, tels le co-voiturage par exemple (pour se rendre à l’événement, of course). 

 

Une nouveauté qui me rappelle vaguement les petites fêtes d’anniversaire de mon enfance, avec invitation ornées d’une jolie Sarah Kay, réponses à la récré, petits cadeaux, gâteau et photo souvenir...  Amiando est en quelque sorte la version modernisée de ce type d’événements, en fin de compte.

 

A priori, je n’aurai pas l’usage d’un tel site, en petite belge provinciale que je suis... Mais à bien y réfléchir, j’aurais pu lancer une vente de billets lorsque j’ai organisé le big méga casting pour trouver le crapaud de ma vie (et le transformer en prince via un baiser langoureux).  J’aurais pu lancer une vente de billets de tombola pour l’annif du blog, avec le vibro à la clé, ce qui vous aurait évité de lire, relire, et relire encore le blog aux fins de trouver les réponses (bien sûr, les bénéfices de cette tombola auraient été reversés à la Ligue de protection des célibataires namuroises en déroute).    Et puis je pourrais, dans l’avenir, lancer une grande vente de billets pour la big méga teuf que j’organiserai prochainement à Paris.  Ah bon, je ne vous en ai pas encore parlé ?  ça viendra en son temps, rassurez-vous.  Mégalo moi, que nenni.  M’enfin !