14
jui

Une campagne intéressante

A découvrir ici... alors, quels crimes ont-ils commis ?  J'ai ma petite idée... et vous ?

9
jui

Marie réconcilie les couples en chanson...

3
jui

Que de bleus !

L'autre jour, j'étais en train de m'habiller légèrement, soleil oblige, lorsque je fus stupéfaite : mon bras droit était couvert de bleus.  Après inspection, ma stupéfaction allait grandissant : des bleurs à droite, des bleus à gauche, des bleus aux genoux, des bleux aux mollets (enfin sur l'avant du mollet, là oùsque l'os est sous la peau, vous voyez).

 

J'ai alors réalisé ce qui s'était passé, me souvenant de ma mésaventure de la veille.

Imaginez la scène.  Une minute blonde d'anthologie :

 

Séance de shopping dans un magasin sur deux étages.  Après quelques essayages au rez, où j'ai réalisé combien il était temps que j'entame un petit tout petit régime, je décide d'aller explorer l'étage.  Et de ne pas prendre l'ascenseur, tant qu'à commencer d'ores et déjà le sport qui doit toujours accompagner un régime, qu'on se le dise. 

 

Je gravis donc, pleine d'enthousiasme, la volée d'escaliers qui me mène au second étage de la caverne d'Ali Baba.  A croire que j'étais trop pressée, car j'ai oublié la dernière marche.  Avançant le pied sans intention de gravir ladite marche, j'ai heurté la contremarche et ma carcasse s'est sentie projetée vers l'avant.  Pour limiter la casse, en bon réflexe conditionné, mes bras se sont tendus pour tenter de se retenir à quelque chose.  Une étagère métallique qui passait par là a essayé de me retenir, mais est juste parvenue à me fracasser les avant-bras.  La chute a dès lors continué son chemin et je me suis retrouvée, les quatre fers en l'air, genoux au sol, mains au sol, avec des contusions un peu partout.  Sans compter, of course, le ridicule de la situation.  Un ridicule tellement ridicule que je n'ai trouvé qu'une solution à ma situation : rire.  Et me relever, tant bien que mal, toujours en riant.

 

Puis j'ai oublié cette mésaventure, jusqu'au matin suivant, en m'habillant.

 

Ces bleus m'ont alors rappelé ce produit qui m'attendait (im)patiemment dans ma pharmacie : Vegebom.  Comme son nom l'indique, Vegebom est un baume.  Un baume universelBio.   Moi, par « baume universel », j'entendais « produit miracle qui soigne tout, tout tout, la toux les hémoroïdes le mal de tête la dépression les cors aux pieds la mort ».  Mais que nenni, Vegebom est un baume universel, qui soigne beaucoup, mais pas tout.  C'est plus honnête.  Il traite cependant les irritations de la peau, les piqûres d'insectes, les coups de soleil, les muscles endoloris, la gêne respiratoire (il calme aussi les narines revêches), les coups et les bosses.  A croire que ce baume est fait pour moi, passqu'au-delà de mes bleus, j'ai mal partout d'avoir frotté ma terrasse comme une hystérique ce WE, puis les problèmes respiratoires, ça me connaît.  Je me suis donc enduite de baume (en plus il sent hyper bon, totalement addictif), puis me suis vautrée sur un transat pour laisser agir.  J'ignore si c'est un second effet magique du produit, mais j'ai alors siesté durant une heure.  Et au réveil, j'étais revigorée.  Les bleus n'avaient pas disparu, ni les courbatures, faut pas rêver, mais étaient atténués.  J'ai donc pu reprendre mon opération nettoyage de terrasse le cœur léger et les cuisses alertes.   Par contre, je ne testerai pas le baume sur les coups de soleil, passque le soleil et moi, on n'est amis que sous le parasol, et c'est mon dernier mot (Jean-Pierre).



Article sponsorisé

 

29
mai

Diesel...

-

19
mai

Quand la Croix Rouge française part en webquête

croix rouge

Croix-Rouge française
Webquête 2009
Quête en ligne

Chaque année, ou en tout cas depuis qu'Adriana est égérie de la Croix Rouge française, je suis écroulée de rire devant les spots TV ou les publicités qui y font allusion.   Ça change des campagnes larmoyantes des ONG.  Là, on se marre avec Adriana, fantasme par excellence.

Mais cette année la campagne envahit le web, alors j'ai accepté de relayer, pour vous, oui vous, lecteurs et lectrices français qui aurez à subir aurez le plaisir de faire un don ce WE.  Passque de temps en temps, ça fait du bien d'être généreux (d'ailleurs pas plus tard qu'il y a une semaine, j'ai donné une pièce à un mendiant, moi qui avais juré que jamais plus jamais).

D'abord je me suis blondizée.  Voyez le résultat... Oui bon, ne devient pas blonde qui veut, je sais.

Ensuite, je suis devenue webquêteur, enfin webquêtrice.

Vous pouvez faire vos dons sur ma page Croix rouge : http://www.aiderdonner.com/anaisvalente

Alors par pitié, que quelqu'un verse au moins un petit zeuro que l'honneur soit sauf une fois.  Pour les Français, y'a une déduction fiscale à la clé.  Pour les Belges je sais pas, mais faut pas rêver, en Gelbique, on croule sous les impôts, bande de politicards de mes deux.  Oups, je m'égare...

Je compte sur vous !