10
aoû

Les mots clés du jour

mode d'emploi de testeur de resistance de terre type i : j’ai testé des trucs bizarres, mais ça pas encore

parler grenouille : coa coa ?

roulio iglesias chansons : roulio, celui qui roule des mécaniques ?

j'ai retrouver son profil sur facebook, j'aimerais le revoir mais je n'ose pas : allez fonce !

jean philippe cocu face book : tu penses qu’il le dirait sur FB ?

elle moblige a etre nu a la maison : révolte-toi, mets un slip

le grand blog des feux de l'amour : ah bon, zont un blog ?

vaucluse king of fighter tampax célibataire : hé ben hé ben, je peux avoir une traduction ?

Michel Daerden sors de ce corps mozart : Darden dans le corps de Mozart ?  My god ça doit serrer

housse de couette vert pomme : ça irait bien dans ma cuisine… si un jour j’y dors

le sexe comme vous ne l'imaginez pas : pour les couples mariez qui aiment dieu : euh, l’abstinence ?

camping+célibat : ouiiiiiiiiiiiii

7
aoû

Les mots clés du jour

la journée des étoiles filantes : keske vous avez tous à vouloir voir des étoiles filantes en plein jour ?

le blog de anais dupont : connais pas, c’est bien ?

tout plaquer pour vivre dans le sud de la France : je peux venir ?

macaroni jambon fromage gratiné : mhhhhhhhhhhh

le mykonos namur : mmmmmmmmmmmh bis

vie de merde livre : livreS, y’en a deux et sont géniaux

mon mari me veux nue devant mon amant : hé bien, pas jaloux le mari, t’es sûre que c’est pas pour tirer dans le tas ensuite ?

dessin animé demetan sur rtl tvi voir vidéo : ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, « gentil petit dementan », rhoooooo que j’aimais ça

 

dementan.jpg

 

5
aoû

Les mots clés du jour

anais laisse une chance à la mouche : waw, génial, quelqu’un a cherché sur ça… oups non Anaïs, bêta, c’est toi, pour le lien sur ton billet du jour…

tantes poilues : chuis tante, mais chuis pas poilue, enfin si peu

anais etude kiné belgique : pas moi

bigleuse : c’est à moi que tu causes ?

blog anais guyot : c’est pas moi, il est bien son blog ?

croisiere terresque : c’est possible ça ? j’aurais dis terrestre, personnellement

expression j'ai mon aubergine qui frétille : mouahahah

gloubigoulba casimir : ouiiiiii, rho, casimir, mon petit chou

je m'ennuie fille vieille : moi aussi parfois je m’ennuie vieille fille, pffff, dure vie

le celibat ne passer a pas par moi skynet blogs : c’est moua

bonbon carabouilla : toute mon enfance, il est toujours là le Monsieur, sur le marché, avec ses cornets de carabouillas, rhaaa j’en ai une énorme envie du coup

sauter comme la vérole sur le bas : clergé

keskon peut envoyer comme sms a son cheri : laisse parler ton coeur

penelope bagieu cadavre exquis pdf : non mais sérieux tu rêves ou quoi ? en pdf, m’enfin. Sors ton portefeuille va

2
aoû

Les mots clés du jour

superbe poitrine couverte de sperme : pfff, on en parlait justement l’autre jour à notre soirée filles, beurk beurk beurk

où manger des moules au cap gris nez : je veux y alleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer

agneau de dieu chant streaming : rigole pas, je l’ai parfois en tête…

roman+actrice+mère+mort+testament++fils+lettr : tiens c’est le genre de recherche que je fais, passque j’oublie toujours les titres et les acteurs

concours de nouvelles les mieux cotés : je perds chaque fois donc…

pourquoi ne peut on pas voir les video en belgique secret story : question de droits de diffusion, c’est chiant je sais

amour aveugle vie de merde : en général, l’un entraîne souvent l’autre en effet, mais sois optimiste, pas toujours

ANNE SOLANGE SUCE MOI : malpoli va, on dit suce-moi s’il te plait

Si les cloches sonnent, tu vas rester comme ça : ça doit expliquer ma sale gueule, elles ont dû sonner pour moi

comment faire avec une gelule coincée dans le gosier : Heimlich, ou boire beaucoup d’eau

kit fabrication maki amazon : suffit d’aller sur mon blog, j’explique tout tout tout, et les kits, yen a au carrouf et au delhaiiiis

marie espinosa nue : m’enfin, écoute-la, c’est magnifique, qu’elle soit nue on s’en contrefiche

schtroumpf printemps epilation : ce mot clé revient sans cesse, c’est quoi ça, on se teint la foufoune en bleu ?
scoubidou sex : ce mot clé revient sans cesse aussi, ça fait pas mal de faire un scoubidou avec son sexe ?

flatulence au boulot : jamais jamais jamais, promis promis promis (mais à la maison, à mort)

29
jui

J’ai testé la Ladies night, mais sans le film…

soireefilles.jpg

Messieurs, je sais que votre fantasme est et a toujours été de vous insérer dans une soirée filles, afin de savoir ce dont elles parlent…

Réjouissez-vous, voici enfin l’occasion de le savoir.

Moi et plein plein de filles (enfin plein plein de filles et moi, pour être polies) avons décidé de nous rendre à la Ladies night (soirée filles exclusivement) avec le dernier film de Sophie Marceau, L’âge de raison, un film bien girly, précédé de dégustation de cocktails et autres victuailles.

Sympathique soirée en vue, la dernier en date, c’était pour Sex & the city 2 et là nous avions acheté nos places quelques jours au préalable, vu le succès annoncé.  Mais pour L’âge de raison, cool Raoul, on ira à 19 heures, ça suffira amplement, c’est un film français, ce sont les vacances, y’aura pas foule.

Sauf que si, y’a foule.

Nous nous ruons donc, munies de nos cartes VIP, afin d’acheter nos places au terminal automatique.  Et là, surprize, les places sont « numérotées », donc on s’assied là oùsque l’ordinateur le dit. Nous nous dirigeons alors vers le guichet, car, avec plusieurs cartes VIP, nous ignorons comment avoir des places côté à côté.  Pas grave, l’hôtesse nous aidera.

Sauf que y’a foule.

Et, après dix minutes de file, pour seulement quatre groupes de personnes devant nous, mais vu que faut choisir l’endroit où on veut poser ses fesses, ça prend du temps, donc après dix minutes, quasi juste quand c’est à nous, le couperet tombe : complet.

ô rage ô désespoir, dire que nous étions face au guichet automatique, y’avait des places, et que j’ai eu la mauvaise idée d’aller ailleurs, voilà le résultat bête Anaïs.

Nous voilà donc en train de chercher un film de substitution, ce qui relève du challenge le plus total, puisque certaines ont déjà vu tel film, d’autres n’ont pas envie de voir celui-ci mais plutôt celui-là, d’autres pas celui-là mais celui-ci… bref, impossible de trouver un film qui sied à toutes.  A ce train-là en plus, toutes les refoulées de L’âge de raison, qui étaient encore derrière nous, se seront ruées dans les autres salles et tout sera complet.

Qu’importe, on va plutôt aller prendre un verre, puisque c’est comme ça.  Na.  Et manger.  Na.

Pour le verre, on fait fort : une petite coupe de champagne rosé.  Hé, on n’a que le bien qu’on se fait hein.  Délicieux champagne. Délicieuse ambiance.  Ensuite, petite bouffe.  Délicieuse ambiance, toujours. Une ambiance toute féminine.  C’est là que ça commence à devenir intéressant pour la gent masculine.

Passque vous rêvez de savoir de quoi on a parlé, non ?

Alors, en vrac, en melting pot, mais dans l’ordre, des filles qui causent ensemble autour d’une coupe de champagne rosé et d’une bonne bouffe, ça parle de :

- nos histoires d’amour (foireuses) du moment : reste pas avec, c’est une enflure ; fonce, c’est un mec bien ; couche avec, mais t’attache pas ; tombe amoureuse, mais couche pas trop tôt…

- nos crises de la trentaine / quarantaine / cinquantaine / soixantaine enzovoort : vieillir, c’est dur, c’est moche, c’est pathétique.

- nos problèmes intestinaux : ballonnements en tous genres, flatulences de tous bords, odeurs de tous types.

- les chiens et leurs problèmes intestinaux à eux : ballonnements en tous genres, flatulences de tous bords, odeurs de tous types.

- nos crises existentielles : pour quoi vivre, pour qui, à quoi bon, c’est pour crever un jour…

- nos (futures) chirurgies esthétiques : botox, liposuccion, remontage des nichons, regonflage des nichons, vidage des nichons.

- l’influence du décès de nos parents sur notre propre rapport à la vie et la mort (tchu, ça devient intellectuel).

- nos (futurs) tatouages : le mien, une grenouille – une fois que j’aurai grossi, avec le relief adipeux, ça donnera un crapaud, et je pourrai l’épouser, CQFD.

- nos ex : tous des salauds.

- nos futurs : tous des crapauds.

- notre (non) désir d’enfants : ça braille, ça épuise, mais keske c’est bon, le petit d’homme.

- les célébrités auxquelles nous ressemblons, d’après nos proches, enfin nos futurs ex-proches, vu les comparaisons pas toujours flatteuses, bande de vilains pas beaux.

- nos fellations : avaler ou pas – et moi de dire « ben y’a un film sur ça, hein, c’est connu ça s’appelle : J’avale pas »… « euh non Anaïs, J’embrasse pas, c’est le titre, pas J’avale pas »… « oups ».

- nos nausées : tout lien de cause à effet avec le thème qui précède ne serait pas fortuit.

- le sperme dans tous ses états : « si t’avales, au moins tu dois rien nettoyer après » (c’est pas de moi, je le jure, ça m’a bien fait rire cependant, tellement logique), « c’est calorique », « non, c’est hyperprotéiné, donc bon pour le régime »…

- nos innombrables fringues et par conséquent nos innombrables kilos en trop.

- quelques sujets divers que le respect de l’intimité des protagonistes me pousse à passer sous silence, mais vous avez déjà eu une bonne dose de conversation de filles, non ?

-  et puis quelques sujets à mourir de rire, que j’ai oubliés, comme c’est dommage (je me vois encore, en pleine rue, morte de rire, pliée en deux, mes intestins au bord de l’explosion – moins pire que l’implosion finalement, riant riant riant, pensant à ne pas oublier de vous le répéter… et j’ai oublié, bisque bisque rage).

Oui, tout ça en quelques minuscules petites heures, dingue hein.  Quelques petites heures dans un appart, dans un resto, en rue devant des fenêtres ouvertes (comme par hasard au moment des sujets les plus, euh, ben les plus olé olé), dans un appart à nouveau.  Et une seule petite demi-coupe de champ’ par personne hein, juré craché gerbé, mais une grosse dose de frites par contre, pleine de sauce dont j’ai oublié le nom.

C’était que du bonheur cette soirée, que du rire, que de l’amitié, que du partage, que de la solidarité, que du rire, que du rire, que du rire.  Merci les gonzes.

 

sexepoids.jpg