18
oct

Brèves d’un site de rencontres : de l’hygiène ma bonne Dame, de l’hygiène

Sur son profil : « je ne veux pas de dents abîmées, de mauvaise haleine, de fumeuse ». 

Euh, et si c’était comme on disait qu’il veut juste rouler une pelle, le môssieur ?

hygiène-ma-bonne-dame-par-Mary-Birdy.jpg_.jpg

Illustration de Mary Birdy

11
oct

Brèves d’un site de rencontres : trompeur ou trompé ?

Lui : « la fidélité, c’est dépassé »

Moi : « question de point de vue »

Lui : « les hommes sont tous infidèles blablabli blablabla »

Moi : « je garde espoir qu’ils ne soient pas tous comme toi »

Lui : « ils sont pires que moi, dès que tu as le dos tourné, grosse naïve, tu es cocue, trois mètres de cornes, et ils te disent qu’ils t’aimeront toujours » (Je vous épargne l’entièreté de la tirade, plus longue que celle du nez)

Moi : « Euh, je comprends mal l’intérêt de cette dissertation de ta part »

Lui : « crmbbblllllll CENSUREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE »

 

Me demande s’il a pas été vilainement trompé, le monsieur, pour cracher ainsi son venin sur la pauvre petite princesse que je suis, avec une telle hargne.  Passque bon, s’il veut être infidèle, pas de souci, vu que je suis pas sa meuf, mais quel intérêt de venir me saouler avec tout ça et de s’exciter ensuite car je dis pas « oui tu as raison, tous infidèles, mettons-nous ensemble, tu pourras me tromper sans souci, va en paix » ?

 

Illustration de Mary Birdy

trompeur ou trompe.jpg

4
oct

Brèves d'un site de rencontres : tous aux abris...

J'accepte une rencontre, une fois n'est pas coutume.

Sympa, le môssieur... il parle beaucoup, il aime ça, et moi aussi, because j'aime pas les silences silencieux.

Y'a juste un léger stuuuuuuuuuuuuuuut, il arrête pas de postillonner.  Bon, ce sont des choses qui arrivent, je postillonne aussi, parfois.

Que cela n'empêche pas Cupidon de faire son job...

Je renvoie Cupidon au soixante-deuxième postillon, celui qui atterrit, là, sur ma lèvre, et que je n'ose enlever d'un geste brusque, mais que je sens, tout mouillé, tout frais.

Vade retro Cupidonas.

 

Illu de Mary Birdy.

 

postillons.jpg

27
sep

Brèves d’un site de rencontres : Cendrillon existe

J'ai en ce jour solennel l'immense plaisir de vous annoncer ma collaboration avec la talentueuse Mary Birdy sur les "brèves d'un site de rencontres". 

Mary m'a contactée il y a peu pour participer à Planète célibataire.  Malheureusement, l'aventure se terminant fin décembre, je n'ai plus de place.  Son talent et son humour m'ont tellement estomaquée que je lui ai illico proposé une autre aventure, sur ce blog : illustrer mes brèves.

Elle a accepté avec enthousiasme, pour mon plus grand bonheur.  Désormais, chaque mardi, vous retrouverez une brève d'un site de rencontres illustrée, soit une inédite, soit une ancienne brève déjà parue mais à laquelle le talent de Mary apportera un plus indéniable (tchu, comme je parle bien).

Le blog de Mary Birdy, il est iciiiiiiiiiii.

Alleye, c'est parti pour la brève du mardi.

 


Lu sur une annonce féminine : « aimerais recontrer un homme super gentil, qu'il prenne soin de moi et je rangerai toute la maison, il n’aura qu’à mettre les pieds sous la table quand il rentre, j’aurai préparé le repas, je lui ferai aussi sa lessive et son repassage. »

Non mais qu’est-ce qu’elle a celle-là à briser la lente évolution du partage des tâches, d’un coup d’un seul ?

cendrillon.jpg

16
sep

Brèves d’un site de rencontres : trompeur ou trompé ?

Lui : « la fidélité, c’est dépassé »

Moi : « question de point de vue »

Lui : « les hommes sont tous infidèles blablabli blablabla »

Moi : « je garde espoir qu’ils ne soient pas tous comme toi »

Lui : « ils sont pires que moi, dès que tu as le dos tourné, grosse naïve, tu es cocue, trois mètres de cornes, et ils te disent qu’ils t’aimeront toujours » (Je vous épargne l’entièreté de la tirade, plus longue que celle du nez)

Moi : « Euh, je comprends mal l’intérêt de cette dissertation de ta part »

Lui : « crmbbblllllll CENSUREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE »

 

Me demande s’il a pas été vilainement trompé, le monsieur, pour cracher ainsi son venin sur la pauvre petite princesse que je suis, avec une telle hargne.  Passque bon, s’il veut être infidèle, pas de souci, vu que je suis pas sa meuf, mais quel intérêt de venir me saouler avec tout ça et de s’exciter ensuite car je dis pas « oui tu as raison, tous infidèles, mettons-nous ensemble, tu pourras me tromper sans souci, va en paix » ?