17
jui

Brèves d'un site de rencontres : du "vous" au "tu", du "coucou" au "cul"

Lui "votre profil me plait beaucoup, acceptez-vous de faire connaissance ?"

Moi "volontiers"

Lui "je dois te préciser que je cherche juste des câlins, ça t'intéresse ?"

Morale de l'histoire : quand on parle cul, on passe alors directement au "tu".  Par contre je m'interroge sur l'utilité de lire un profil, si c'est juste pour un plan cul, car après tout, c'est grossier, c'est pas ma tasse de thé, mais pour beaucoup de ces messieurs, c'est un fait : un trou c'est un trou.

15
jui

Brèves d'un site de rencontres : un petit poi(d)s

Lu sur un profil "un IMC tel que défini par l'OMS serait bienvenu".

Ou une façon médicale de dire "je veux pas d'une grosse".

A bien y réfléchir, je me demande si je préfère pas qu'il dise "je veux pas d'une grosse", tant qu'à faire...

14
jui

Brèves d'un site de rencontres : confusionnation

Lu sur un message public "il n'y a pas de fumée sans casser des oeufs".

Hum hum, c'est cela oui, et un tiens vaut mieux qu'une pierre qui roule et qui n'amasse pas la fontaine qui ne boira pas de l'eau mise dans son vin.

9
jui

Brèves d'un site de rencontres : niquer sur canapé

Lui, en concubinage, mais cherche pour amitié, au début je réponds pas, puis sait-on jamais quoi (je sais le Père Noël n'existe pas mais je lui laisse le bénéfice du doute).

Notre dialogue :

- Bonjour

- Bonjour

- Tu fais quoi ?

- Je regarde le tennis

- Ah, une sportive de canapé

- Oui

- Et véritable sportive ?

- Non, tennis sur canapé uniquement

- Oh, rien d'autre sur le canapé ?

- Non

- Dommage, vraiment dommage

 

Et voilà, la boucle est déjà bouclée, en cinq messages de sa part, il fait pas dans la subtilité le monsieur, pas d'approche en douceur, il veut niquer sur canapé, et il le dit.

 

Je conclus :

- Ah ok, tu cherches à tromper bobonne, ça ne m'intéresse pas

- Ok salut

28
mar

Brèves d'un site de rencontres : on est intellectuel ou on ne l'est pas

Il a l'âge d'être mon père et un pseudo dans lequel figurent les termes "marié" et "fidèle", souvent incompatibles sur un site de rencontres.  Bref, tout pour plaire.

Il rebondit sur mon désir de complicité intellectuelle avant la complicité physique, souhaitant en discuter.

Je laisse une chance et accepte.  C'est peut-être un gentil papy qui s'ennuie, après tout, et avec qui je vais discuter littérature ou musique, complicité intellectuelle quoi.

Mais je lui précise d'emblée que ça restera uniquement intellectuel, hé, faut pas pousser, l'âge, à la rigueur, mais l'épouse, non de non.  Autant éviter toute confusion.

Sa réponse "il ne faut jamais dire fontaine, on verra bien".

C'est tout vu en effet, et c'est ma réponse.  C'EST TOUT VU.

Il retente sa chance sur le trio que je recherche, ami-amour-amant, les trois ensemble, impérativement, et me rétorque que "ami-amant c'est déjà pas mal, l'amour vient après".  C'est cela ouiiiiiiiiiiiiiiiii, dans le mot "complicité intellectuelle", où as-tu vu que je me cherchais un vieil amant défraîchi et marié ?

Non mais allô quoi, comme dirait l'autre.