22
déc

Les bonheurs du jour

- pas de larmes pour cette première journée sans Moustique, c'est un exploit

- mieux, quelques rires pour cette première : Mostek qui se fiche de mon accent anglais (et ça, elle me le paiera) - hé on parle toutes les langues au bureau qu'on se le dise, préparatifs d'un petit truc qui nous a bien fait rire pour Moustique, beaucoup pensé à elle, mais de façon plus sereine (on t'aimeuh petit insecte)

- plein de bonnes choses en vue du long congé festif : cuisses de grenouille et foie gras (j'ai honte, j'ai honte, mais une « foie » n'est pas coutume - enfin, si, je sais, mais j'arrive pas à ne pas y arriver), zakouskis croustillants et farcis, saumon fumé, craquelin (Bob le Belge vous expliquera ce dont il s'agit)...

- une super journée hier en compagnie d'Alex (on a échappé au pire Alex, y'avait une énoooorme fuite de gaz dans le haut de la ville, tout tout près du C&A) - bon c'est un bonheur d'hier, mais un bonheur est un bonheur

- malgré une nuit presque blanche (3h30 de dodo c'est peu, très peu), je ne me suis pas endormie sur mon bureau

- demain, c'est le weeeeeeek-end (Lorie)

 

28
nov

Noël avant l'heure !

Joli cadeau pour moi ce matin, non seulement mes grenouilles de Sondron, que vous avez déjà vues, en original tout beau tout que pour moi, un collector je vous dis, mais aussi le dernier livre de Sondron avec une dédicace de la mort qui tue, que je vous livre pour le plaisir des yeux, même si le scan est merdique et que l'original est nettement mieux (et lisible, ce qui ne gâche rien).  Y'a sur terre des gens vraiment gentils, juste pour le plaisir d'être gentils.  Merci Monsieur Sondron, voilà un tout grand bonheur qui en vaut cinq !

sondron_0002

ça c'est le scan que Monsieur Sondron a tenté de me refaire (je vous dis, il est parfait ce Monsieur, et brun et ténébreux et marié)

sondronded

26
nov

Le malheur du jour

Pékin express est fini et le miracle ne s'est pas produit.

Tout comme le Titanic coule toujours à la fin du film, tout comme Bébé et Johnny finissent toujours ensemble à la fin du film, tout comme on ne peut changer ce qui est (et ce qui m'avait été annoncé, sacrebleu), cette foutue équipe de m... a gagné le jeu.

C'est définitif, je boude.

26
nov

Les bonheurs du jour

En hiver, y'a pas de bonheurs du jour, vous l'aurez constaté, passque :

- j'ai une délicieuse gaufre aux abricots... oubliée au bureau

- j'ai trois lasagnes Farniente... oubliées au bureau

- j'ai un livre génial à lire... oublié au bureau

- j'aimerais pouvoir oublier d'aller au bureau

 

Mais bon, sinon, tout va bien je vais bien tout va bien je vais bien.

Puis je vais regarder pékin express oùsque je sais qui gagne mais je tente d'espérer que c'est les zaut' qui gagnent...

30
oct

Les bonheurs... sont de retour

Envie de vous remettre quelques bonheurs, car ces dernières 24 heures m'ont sortie de ma morosité habituelle d'octobre (vie de chien vie inutile,rien réussi,pas d'amour personne ne m'aime j'aime personne tout le monde me hait je hais tout le monde je veux mourir j'aime pas le froid j'aime pas ma vie j'aime pas mon job j'aime pas mon blog) :

- découvrir l'Olympia, salle mytique.

- mettre un visage sur un nom, celui de Steph, ma copine d'Au Moulin Rose, qui partage virtuellement mes joies et mes déboires de blog.  Un bonheur de te rencontrer, ainsi que ton chéri et les deux fauves dont le chat Potté.

- cinq voix, cinq beaux mâles, rien que pour moi ou presque (Julien, James, Calo, Stan et Daniel, ze vous zaime, c'est définitif)

- me débrouiller comme une grande seule dans les métros parisiens, intersections, virages, et plans : pas la moindre erreur

- échapper à une amende dans le train (je vous raconterai)

- trouver un rayon plein de mon livre, au moment où j'allais abandonner les recherche, le palper, l'humer, le photographier et l'acheter. Ze l'aime.

- aller bosser demain matin (oups non ça c'est le malheur du jour)