16
jui

Ma chanson bonheur du moment

Je l'ai entendue par hasard à la radio, il me semble qu'à l'époque elle n'était pas censurée mais je n'en suis pas sûre.  Je n'en ai pas cru mes oreilles en entendant le refrain, mais vu que ma capacité à entendre et comprendre l'anglais est inversément proportionnelle à... ben je sais pas à quoi, mais vraiment inversément proportionnelle, je vous le dis, je me suis lavé les pavillons avec un coton tige et j'ai à nouveau écouté.  Et j'ai eu confirmation : j'entendais « fuck you ».

Ensuite, l'animateur a précisé qu'il s'agissait d'une chanson censurée de Lili Allen (cékiçaaaaaaaaaaa ?).

Et j'ai adoré.

Le principe.  Même si j'ignore encore le pourquoi du comment de la censure : à cause du titre ou de la personne visée (Bush, pour ne pas le citer).

Donc j'ai adoré.  L'air. La mélodie.  Les paroles.

La joie qui en émane malgré les paroles (que je comprends mal, vous connaissez le topo maintenant).

Et cette petite musique au début.

Vu que j'en parlais sans cesse, des cop' (merci les filles) me l'ont envoyée et j'ai pu la mettre sur mon lecteur MP3. 

Hier.

Et depuis, je nage dans le bonheur (enfin presque).  Je l'écoute sans cesse, même que ce matin, en allant bosser, limite si je dansais pas en rue, limite si ma tête ne battait pas la cadence, limite si je hurlais pas « fuck you, fuck you very very much », d'une petite voix douce (si tant est que je sache prendre une petite voix douche quand je chante, ce qui n'est pas gagné).

Et puis cette chanson, je l'avoue, parfois, j'ai bien envie de la chanter à certains de ceusses qui m'entourent... que je ne citerai pas, mais ils se reconnaîtront. 

Ah, cette chanson, elle fait du bien.

Allez, profitez-en aussi.

Au fait, en radio, ils ont enlevé le « fuck », donc il reste « cyou... cyou very very mu-u-u-u-uch », le grand n'importe quoi mais à mourir de rire, c'est l'essentiel.

Look inside,
Look inside your tiny mind
Now look a bit harder
Cause we're so uninspired,
So sick and tired,
Of all the hatred you harbour

So you say,
It's not okay to be gay
Well I think you're just evil
Your just some racist,
Who can't tie my laces
Your point of view is medieval

Fuck you,
Fuck you very very much
Cause we hate what you do,
And we hate your whole crew
So please don't stay in touch

Fuck you,
Fuck you very very much
Cause your words dont translate,
And it's getting quite late
So please don't stay in touch

Do you get,
Do you get a little kick
Out of being slow minded ?
You want to be like your father,
It's approval you're after
Well that's not how you find it

Do you,
Do you really enjoy
living a life that's so hateful ?
Cause there's a hole where your soul should be
And you're losing control of it
And it's really distastefull

Fuck you,
Fuck you very very much
Cause we hate what you do,
And we hate your whole crew
So please don't stay in touch

Fuck you,
Fuck you very very much
Cause your words don't translate,
And it's getting quite late
So please don't stay in touch

Look inside,
Look inside your tiny mind
Now look a bit harder
Cause we're so uninspired,
So sick and tired,
Of all the hatred you harbour

Fuck you,
Fuck you very very much
Cause we hate what you do,
And we hate your whole crew
So please don't stay in touch

Fuck you,
Fuck you very very much
Cause your words don't translate,
And its getting quite late
So please don't stay in touch

 

4
jui

Les bonheurs du jour

- une amitié retrouvée

- une grimpante replantée

- un bassin d'eau créé

- une mousse au chocolat dégustée

- deux nouvelles fringues achetées

Bref, une chouette journée

Et là je suis vidée

Je vais vite me coucher

(ah ah ah, Anaïs se lance dans la poésie, et c'est une parfaite réussite, isn't it ?)

Sérieusement, vraiment sérieusement, qui veut partir une semaine au soleil à ne rien faire qu'à admirer ses doigts de pied avec moi ?  J'en rêve, je veux je veux je veux... qui veut qui veut qui veut ?

1
jui

Les bonheurs du jour

- une libellule, pas bleue comme dans Bernard et Bianca, mais une libellule tout de même

- un repas barbecue qui arrive par surprise chez moi, délicieux

- un feu d'artifice superbe et musical

- de la musique dans le voisinage (quelques fausses notes, mais peut-on reprocher des fausses notes à un enfant ?), du soleil plein le ciel, des jours de congé, de la lecture, des promenades...

 

25
mai

Les bonheurs du jour

Pas vraiment de bonheur ce jour, mais ces derniers jours, en vrac :

- échappé de peu au vol de mon sac que j'avais oublié dans un restaurant, grâce à une gentille personne qui me l'a signalé avant qu'il ne soit trop tard

- dévoré une quiche à l'ombre d'un parasol, en dévorant virtuellement un livre vraiment cool dont je vous parlerai bientôt (le club des infidèles)

- écouté en boucle le nouveau Calogero (big problème depuis, je fredonne sans cesse toutes les mélodies)

- me suis offert Grégoire, pas encore écouté mais ça ne saurait tarder

- une séance d'aquagym super sympa, suivie d'une séance de flotaison sur eau, d'une séance de hammam et d'une séance de bain bulle, que du bonheur (voyez à ce sujet le sondage à droite...)

- ma filleule est définitivement une star, elle est première provinciale à la dictée du Balfroid, excusez du peu (tout ça grâce à mon livre bien sûr - et bien non, même pas)

Et quels sont vos bonheurs à vous ???

17
mai

Le bonheur du jour

 

Un bébé éléphant qui nait, une première belge, ça c'est du bonheur, surtout vu la menace qui plane sur les éléphants actuellement.  Il est tout mimi et on peut le voir  en direct ici.

Images des minutes suivant la naissance ici.

Quand je pense que jusqu'à ce matin j'étais même pas au courant de la grossesse, purée, toujours deux guerres de retard.

Chuis toute émotionnée là...

Edit de 12h30 : je vous ai choppé deux printscreens, de justesse avant que les webcams s'éteignent pour que la mère et l'enfant se reposent :

k

k2