14
fév

Le bonheur du jour

Avoir acheté un bon gros bout de printemps, en l'occurrence un pot de narcisses...

Le malheur du jour est de l'avoir oublié dans une voiture qui n'est pas la mienne (vu que j'en n'ai pas, de voiture) et de ne pas le récupérer de sitôt.  Ou jamais.

Adieu printemps... rien n'est jamais totalement parfait en ce bas monde.

14
jan

Les bonheurs surprenants du jour

Quatre demandes d'interviews d'affilée, doit y avoir des ondes sur ma tête :

- la tévé

- la tévé encore

- le net

- la presse

Vous voulez de l'Anaïs, vous allez en avoir, je vous le dis !

13
jan

Le bonheur du jour !

Un bonheur vraiment bonheur, la découverte d'un blog génial, qui parle escargots (chais pas ce que j'ai, mais j'adore les escargots en ce moment, je veux des escargots dans ma vie) : Kikimundo.

Je suis en train de le lire en intégralité, et c'est que du bonheur.

En plus, c'était mon destin.

Je m'esssplique : dernier commentaire ce ce blog "une ola pour Anaïs".  Oh !  On dit "une ola" ?  Moi je pensais qu'on disait "un hola", oui, bon, me demandez pas pourquoi, c'est comme ça.

Et bien sur Kikimundo, je viens de le lire, on dit bien une ola, honte sur moi d'avoir douté.

Bon, je vous laisse, j'y retourne, je m'amuse comme une petite folle !

11
jan

Le bonheur du jour : Marie Espinosa

Ou plutôt le coup de cœur du jour, que j'ai envie de vous faire partager immédiatement, car c'est aujourd'hui qu'il est sorti, oui aujourd'hui : l'album de Marie Espinosa.

Il y a une semaine, je vous aurais dit « Marie qui ? Keskeska ? »  En retardée chronique en matière de musique que je suis (mais je me soigne).

Mais maintenant, je sais.  Et vous, vous savez ?  J'espère que vous savez !

Un vrai coup de cœur que ce premier morceau « J'annonce », que cette voix à la fois légère et profonde, que cet air à la fois enjoué et grave.

Je l'ai depuis ce matin, son tout premier album.  J'ai donc juste écouté en vitesse, entre le boulot, le piano et le dodo.  Mais je craque déjà, comme le ferait une noix sous mes pas (dingue, cette chanteuse me donne envie de faire des vers...).  Tout me plait, tout me sied (allô docteur, je me prends pour Marie Espinosa, c'est grave ?)...

Je vous en reparle après écoute approfondie, mais écoutez-moi déjà ça !  C'est que du bonheur.

Et puis pour l'anecdote, et une anecdote qui n'en est pas une, car c'est important, Marie me fait penser à quelqu'un avec qui j'étais en cours durant mon graduat.  La voix peut-être.  Ou une mimique dans le visage.  Je ne sais.  Une personne avec qui j'étais en cours et que je croise parfois, genre tous les cinq ans.  La dernière fois, c'était il y a deux mois.  Elle m'a demandé des nouvelles, j'ai dit « mon père est mort ».  Je lui ai demandé des nouvelles, elle m'a dit « ma mère est très gravement malade ».  ça doit être ça, être adulte.  C'est nul, parfois, être adulte.  En écoutant « J'annonce », j'ai pensé à elle, et j'espère que la prochaine fois, dans cinq ans, les nouvelles seront bonnes pour elle et sa maman.  Voilà.  Passque les mauvaises nouvelles, ben, ça fait chier.

Sur ce, écoutez :

 

9
jan

Le mini bonheur du jour

11 heures 36.  Tiens, y'avait pas un match ? M... j'ai oublié.  Chouette c'est pas fini.  Et quelle fin !  Magnifique.  Moi qui ne regarde plus le tennis depuis l'adolescence, ou si peu, j'ai aimé.  Bravo, voilà un retour gagnant pour les "pensionnées", comme ils l'ont dit.

Sinon, il neige enfin, il fait bien chaud ici, ça sent bon la cuisine (j'ai l'impression de ne pas être chez moi, c'est dire).  J'ai juste envie de dépenser, mais pas envie de bouger... gros dilemme.