30
oct

Elodie Frégé - La fille de l'après-midi

 

elodie.jpg

L'autre jour, en faisant mes courses, j'ai entendu le dernier single d'Elodie Frégé.  Et je me suis dit qu'il était temps que je vous parle de cet album que j'écoute en boucle.

Elodie Frégé, je l'adore depuis la Star Ac.  En fait, niveau Star Ac, j'aime les filles, enfin Jenifer, Nolwenn, Elodie.  Mon trio.  Avec une chtite préférence pour Elodie, dont le caractère, la voix, le tempérament, du moins ce que j'en ressens, me font vibrer.  Passque sa voix, hein, on la reconnaîtrait entre toutes.  Elle est extraordinaire, à la fois sensuelle et douce, grave et aigue.  J'aime, que dire de plus ?  Qu'elle a écrit quasi toutes les chansons, tant qu'à faire, tant qu'à être bonne chanteuse, autant être bonne auteure aussi, dans la foulée. Un album totalement réussi et prenant, que je conseille d'écouter trois fois d'affilée avant que l'amour ne naisse pour absolument toutes les chansons.

Dans ce dernier album, outre la voix, y'a les mélodies qui me séduisent totalement, et outre les mélodies, y'a les paroles, pleines de bon sens, de messages, de jeux de mots.  Un trio gagnant.  Par contre, je ressens une tristesse intense et une solitude extrême dans tout cet album... Je ressens une femme qui n'a jamais la place qu'elle mérite, ni l'amour qu'elle mérite.  Une fille piétinée, utilisée, méprisée.  (En me relisant, je crois utile de préciser que je parle du "personnage" des chansons, bien sûr, et non de la chanteuse). Va savoir si c'est moi qui me sens triste et seule et interprète alors ce que j'entends, ou si les chansons sont en effet tristes... Va savoir.

Alors, il y a les chansons que j'adore d'amour fou, coup de foudre instantané, comme Ricoré :

Ma folie passagère, sans doute ma préférée des préférées, qui me donne envie de danser doucement, tant la mélodie joyeuse se mêle à la difficulté des paroles.

La fille de l'après-midi, histoire tellement banale, superbement transformée en chanson.

Les heures inertes, envoutante à souhait.

Un pont, parce qu'être un pont pour quelqu'un, parfois, c'est tellement difficile.

Depuis toi, parce que... ben depuis toi !

Puis y'a les autres, celles que j'adore d'adoration, amour profond après trois écoutes :

L'inédit, mélodie langoureuse, sensuelle et triste, elle m'arracherait facilement une larme.

Nous ne parlons pas, où la haine prend toute sa place dans un couple où le silence est roi.

Apparemment, morceau dynamique mais extrêmement poignant.

Paraît que "La belle et la bête" est également une superbe chanson... pas de bol, elle n'est pas sur l'album que j'ai reçu, sniiiiiiiif.

Voilà un album que je ne me lasse pas d'écouter plein de chansons tellement... contagieuses...

Merci Kidash pour le lien "La belle et la bête"... magnifique morceau, et j'aime l'expression "roi des cons qui s'adorent", bien trouvée, si bien trouvée... Mais pourkwaaaa ce morceau est pas sur mon album, pourkwaaaaaaa...

Hasard incroyable, en téléchargeant le sampler, ignorant d'ailleurs ce qu'est un sampler mais j'ai voulu le découvrir, je l'écoute et je découvre Clair de lune, mon morceau que j'aime d'amour.  Si c'est pas merveilleux ça, je vous le demande, keske c'est... bon je réécoute l'album, des fois qu'il serait en bonus à la fin, après un loooong silence, qui sait...  Et je m'achète ses deux premiers albums dans la foulée, tant qu'à faire... sauf que le premier est pas sur amazon, diantre.

18
oct

Stromae symphonique

Cela rend les paroles encore plus touchantes, isn't it ?  J'aime j'aime j'aime, j'adore j'adhère.


Stromae - "Alors on danse" Symphonique -Ce n'est pas un clip
envoyé par StromaeOfficiel. - Clip, interview et concert.

 

11
oct

Petite séance nostalgie...

karine.jpg



Chanson pour enfants - Moi, je dors avec nounours
envoyé par yiyia24. - Regardez d'autres vidéos de musique.

Et si vous voulez revoir les petites Belges qui chantaient ça, mais faut cliquer car le code est disabledé...

10
oct

Le parc (the come back)

Le dimanche 7 mars dernier, je découvrais Aurélie Dupont, Le parc et ce sublime morceau de Mozart.

La semaine dernière, au FIFF, j'ai réentendu ce morceau et toujours ressenti la même émotion.

Et ce dimanche, je retrouve la scène, jouée par Aurélie Dupont.

Vu que ce blog est désormais ma mémoire (Mostek le confirmera, elle qui l'utilise pour y rechercher des titres de films qu'elle a aimés), je le stocke ici, avec votre permission.  C'est à partir de la 4e minute que ça devient fabuleusement fabuleux.

27
aoû

Le hérisson

J'aime le hérisson.

J'aime le film, puisqu'il m'a inspiré "cinq minutes", une nouvelle que vous êtes nombreux à avoir aimée.

J'aime la chanson, puisque je l'ai souvent (tout le temps, grrrrr) en tête "c'est un hérisson qui piquait, qui piquait, et qui voulait qu'on l'caresse resse resse, on l'carressait pas pas pas pas pas, non pas passqu'il piquait pas, mais passqu'il piquait" (na, comme ça vous l'aurez aussi en tête).

Et j'aime l'animal, sa petite bouille trognon comme les pommes qu'il aime.

Sans doute ai-je un peu le caractère du hérisson...