15
déc

Regardez par la fenêtre et... chantez

14
déc

Lara Fabian - best of

Décembre est le mois des festivités et des cadeaux, c’est bien connu, dois-je le rappeler ?

Ben non.

Mais décembre c’est aussi le mois des best of.

Ben si.

Cette année, Lara Fabian sort son tout premier best of. C’est l’occasion de redécouvrir ses grands succès et ses duos.  Ou de découvrir l’artiste talentueuse et incroyablement simple qu’elle est.  J’ai encore pu le constater lors de l’émission « Dans l’univers de… », vachement émouvante, drôle et tout et tout, comme Lara quoi…

Il y a comme ça des chansons qui sont intimement liées à des tranches d’existence.  Vous avez ça vous aussi ?  Bien sûr, y’a la première chanson sur laquelle on danse avec son zamoureux, celle du mariage, celle oùsqu’on apprend une bonne ou une mauvaise nouvelle qui va changer le cours du monde.  Et puis y’a les chansons associées à de petites choses, mais qui marquent aussi.

Ben j’ai ça avec les chansons de Lara Fabian.  Avec d’autres aussi, mais surtout avec celles de Lara Fabian, chais pas pourkwè.

Par exemple, sur J’y crois encore, je me revois à la mer du Nord, en voiture, en train de hurler les paroles, avec d’autres filles.  On était déchainées.

Sur Parce que tu pars, ben c’est moins gai, je me revois à son concert, me gavant de ses chansons, pendant qu’un membre de ma famille part là-haut.  Et le lendemain, apprenant la mauvaise nouvelle, j’écoute cette chanson en boucle.

Sur Gottingen, je me vois en train de faire ma vaisselle.  Oh bon, ça fait partie de la vie hein, et j’ai beaucoup écouté ce morceau absolument sublime en faisant ma vaisselle, que voulez-vous.

Sur Ecris-moi une lettre de rupture, je me vois en train d’en espérer une, de lettre de rupture, qui m’aurait expliqué le pourquoi du comment.  Je ne l’ai jamais reçue.

Sur Je suis malade, je revois, inévitablement, toutes ces reprises de la Star Ac de cette chanson qui était limite culte sur les praïmes.  Et je revois Lara, en duo, sur les praïmes, elle aussi.

Sur Bambina, je ne revois rien de particulier, je ne fais que ressentir : moi, nostalgique, pensant à la Bambina que j’ai été moi aussi.  Une sensation si forte que des années après, je la revis.

Tout ça pour vous dire que les chansons de Lara Fabian, je les revis intensément.  Oui, même quand je me revois devant ma vaisselle, c’est intense.

Tout ça pour vous dire que ce best of, je m’en gave comme de massepain en cette période Saint-Nicolesque.

Allez… prochain best of en vue, Calogero, qui propose ses titres en deux versions : normale et symphonique.  Pour en avoir écouté quelques uns déjà, je peux vous dire que j’adoooore… et puis Calo et moi, c’est à la vie à la mort, je retourne (encoooore) le voir aux Francofolies, yesssssssssssss.

lara fabian.jpg

10
déc

Chante c'est (presque) Noël

Passque je vois pas pourquoi je serais la seule à avoir ça en tête en permanence.

Spéciale dédicace à Titine...

Chante, C'Est Noël! Lyrics

Disney


Chante, C'est Noël
Sing along, sing a song of Christmas
Chante, C'est Noël
‘Tis that wonderful time of year

Danse, C'est Noël
Sing and dance for the joy of Christmas
Danse, C'est Noël
‘Tis that wonderous time of year
Come raise in singing
Sing out loud for all to hear
C'est Noël, C'est Noël
‘Tis that wonderful time of year
Children’s voices are all bringing
Hope and joy and Merry Christmas
C'est Noël, C'est Noël
Sing along, sing a song of Christmas
Chante, C'est Noël
‘Tis that wonderful time of year

Danse, C'est Noël
Sing and dance for the joy of Christmas
Danse, C'est Noël
‘Tis that wonderous time of year
Come raise in singing
Sing out loud for all to hear
C'est Noël, C'est Noël
‘Tis that wonderful time of year
Children’s voices are all bringing
Hope and joy and Merry Christmas
C'est Noël, C'est Noël
Sing along, sing a song of Christmas
Chante, C'est Noël
‘Tis that wonderful time of year

Children’s faces all a-glow
What a sight on Christmas morning
Presents wrapped beneath the tree
To open Christmas Day
Stockings filled with toys and sweets
From the chimney they are hung
We’ve waited patiently all year
And now the joy’s begun
It’s a bike for me, to learn to ride
Oh with shiny wheels spinning
And streamers flying high
Look a baby-doll how real she seems
Oh I love you Santa dear
For the best day of the year!
What a happy Christmas Day this is
One I always will remember
Family and friends so dear
To share our Christmas cheer
Gather ‘round the Christmas Tree
Let your spirits lift you high
And sing a song of hope and love
This special Christmas tide
Chante, C'est Noël
Danse, C'est Noël
Chante, C'est Noël
Danse, C'est Noël

Chante, C'est Noël
Sing along, sing a song of Christmas
Chante, C'est Noël
‘Tis that wonderful time of year

Danse, C'est Noël
Sing and dance for the joy of Christmas
Danse, C'est Noël
‘Tis that wonderous time of year
Come raise in singing
Sing out loud for all to hear
C'est Noël, C'est Noël
‘Tis that wonderful time of year
Children’s voices are all bringing
Hope and joy and Merry Christmas
C'est Noël, C'est Noël
Sing along, sing a song of Christmas
Chante, C'est Noël
‘Tis that wonderful time of year

Wishing you joy and peace
And love and happiness
This Christmas Season
And throughout the comin’ year, so
Chante, C'est Noël
Sing along, C'est Noël
Sing a song, C'est Noël
We wish a Merry Christmas time to all!

Merry Christmas!

8
déc

Dans le genre horreur glauque...

Après le massacre de Time of my life, relayé ici, nous sommes maintenant, au bureau, dans une phase incroyable de "Dirty dancing love and passion".  On s'est offert, Mostek and I, la BOF, qu'on écoute en boucle.  Le midi au bureau on se fait des medleys Time of my life / She' like the wind / Be my baby.  On bave devant la musculature de Johnny, on s'émeut devant les scènes torrides (enfin émouvoir n'est sans doute pas le terme adéquat), et on ne laisse pas bébé dans un coin.

Et dans le genre remix putride, y'a pas que les Black Eyed Peas avec Time of my life, y'a aussi les reprises monstrueuses de She's like the wind, à l'origine chanté par Patrick Swayze, est-il utile de le rappeler ?  Admirez le massacre, c'est un tantinet moins putride que le remix de Time of my life, faut l'avouer, mais bon, rien ne vaut l'original, le vrai, le beau, le pur :

Et y'a aussi ça (dingue le nombre de remix dispo sur le web) :

Bon, pour digérer tout ça, rien ne vaut la vraie, l'originale, avec de vrais morceaux du film dedans :

3
déc

Les émissions bijoux, vous aimez ?

Il y a des émissions qui sont des perles.  Des petits bonheurs.

J’ai vu des émissions bijoux relativement récemment.  Elles parlaient toutes de chanteurs et chanteuses français.  Des bijoux je vous dis, que ces émissions, pleines de sensibilités et d’informations passionnantes.

 

gainsbourg.jpg

 

Sur Gainsbourg, tout d’abord, une émission qui révèle l’écorché vif qu’il était.  Traumatisé par son physique, par ses origines juives.  Totalement peu sûr de lui, à un point qu’il en devient autodestructeur.  Une émission qui permet de découvrir un autre Gainsbourg, pas toujours ce Gainsbare qu’on a trop connu.

 

hardy.jpg

sheila.jpg

 

 

 

gall2.jpg

 

 

Sur les chanteuses sixties, ensuite.  Françoise Hardy.  Sheila.  France Gall.  Sylvie Vartan.  Que je découvre différentes.  Jeunes.  Pin-up.  Minijupées.  Leurs années de gloire, leurs succès, l’idylle de France Gall avec Claude François, son amour pour Michel Berger ensuite.  La beauté incroyable de Françoise Hardy.  L’accident de Sylvie Vartan.  Une époque que je n’ai pas connue (nan, j’étais pas née, promis juré), que j’aurais aimé connaître.  Toutes les époques valent la peine d’être vécues, souvent.

 

claude.jpg

dalida.jpg

 

mike2.jpg

 

joe.jpg

 

Sur les stars fauchées en pleine gloire : Claude François, par maniaquerie, Dalida, par désespoir, Mike Brant (belle petite gueule, j’aurais pas cru), par solitude, Joe Dassin, par fatigue.  Sur leur succès fou à cette époque où j’étais encore dans le néant.  Sur les années 70, puis 80, avec l’arrivée du disco.  Passionnante émission.  Touchante émission.

 

hardy2.jpg

dutronc.gif

 

Sur Françoise Hardy seule, ensuite.  A nouveau ses jeunes années.  Sa beauté stupéfiante.  Son succès incroyable.  Son célèbre époux.  Son fils sublimissimement beau, ça ne m’avait jamais frappée, mais waaaaaw, trop beau le petit Thomas.  Ses chansons, touchantes.  Sa personnalité, idem.  Ses angoisses, ses difficultés, ses complexes, son passé.

Et puis cette chanson : message personnel.  Si tu crois un jour que tu m’aimes…

Et, entendant ces mots, je me prends un flash back en pleine poire.  J’ai moi aussi, fait usage de ces paroles, un jour.  Je lui ai écrit ces paroles, espérant un retour.  Il n’a jamais cru un jour qu’il m’aimait, car il n’est jamais venu me retrouver.  J’avais zappé cet épisode de ma vie.

Des émissions bijoux je vous disais, qui touchent leurs neurones et remuent les tripes.  Voire l'inverse.