24
aoû

Dans un grand lac en Ecosse…

Dans un grand lac en Ecosse
Vit un drôle d'animal, ah ah!
On le repère à ses bosses
Quand il descend le canal, ah ah!
Le charbonnier Mac Kenzie,
Grand amateur de whisky l'a dit.
Ce n'était pas un poissons,
C'était gros comme un camion.
Ah bon ? -Ah oui !

{Refrain:}
Le monstre du Loch Ness, lui qui était si cool,
S'méfie du show bizness, des flashs et de la foul'.
Le monstre de Loch Ness, quand il part en week-end,
Ne laisse pas d'adresse, mais il revient quand même.
Montre-toi! Nessie, ne lui fais pas de peine!
Sors de là: Fais ça pour moi, moi, Nessie!



Comment vous ne connaissez pas cette célébrissime chanson de la Bande à baba, la Bande à baba, la Bande à baba, à Basiiiiile ?

C’est que vous n’avez pas ce 33 tours démentiel que j’ai écouté des dizaines de fois.  Et que je n’écoute plus vu que je n’ai plus de tourne-disques (mais je crois que la loi m’autorise à télécharger les chansons, en guise de copie de sauvegarde).

J’ai encore en tête la grosse voix de Nessie lorsqu’il dit « bye bye » (et je peux vous chanter sans problème les paroles ci-dessus, avec intonation et tout et tout).

On sait tous que le monstre du Loch Ness n’existe pas, sauf dans les légendes ou dans les films.  On le sait non ?  Non ?  Non ?

Pourtant, Acide m’informe sur son blog qu’une compagnie d’assurances vient d’accepter de couvrir le risque d’attaque par ledit monstre pour les participants à un duathlon qui aura lieu prochainement autour du lac.  

Je savais que les assureurs étaient de gros arnaqueurs, mais là, ça dépasse l’entendement.

Mais ça nous vaut à tous une magnifique illustration d’Acide.  Alors bon, on va pas se plaindre hein !  Merci Acide (dans mes liens d'artissss' à H, comme H2sO4)

loch ness

23
aoû

L’école des fans

chant
Cette émission a traumatisé mon enfance.  Alors, dès que je pense chanson, je pense école des fans.

Durant l’enfance, chaque dimanche (ou presque), j’allais chez bon-papa et bonne-maman, un repas familial oùsque je mangeais le lapin avec lequel je jouais le mercredi, j’en ai déjà parlé.  Ce que j’ai omis de dire, c’est que le programme TV était bien réglé : la messe à 11h, « Visa Pour le Monde » - un truc belge (je suis traumatisée par la présentatrice de cette émission, c’est sans doute pour ça que je ne regarde plus jamais aucune émission sur les pays) suivi de « l’école des Fans ».  (ceci dit bon-papa et bonne-maman, vous me manquez vachement).  Chez mes autres grands-parents, le traumatisme s’apparente à « Des chiffres et des lettres » (et eux, je l’avoue, ils ne me manquent pas).

Tout ceci pour en venir au vif du sujet (mais pourquoi je pars toujours dans des blabla qui n’ont rien à voir avec le sujet du billet, hein, pourquoi, Docteur Psy ?) : les chansons.

J’adore chanter, mal, faux, mais j’adore.  

Et j’ai découvert ce matin un blog tout neuf qui va vous permettre de sympathiques soirées karaoké originales : le blog d’un obsédé textuel (je cite), qui parodie des chansons, avec talent, sur des sujets totalement sans rapport avec le thème de base de la chanson (je me souviens avoir fait ça un jour pour un brûlage de culottes où j’étais témoin, j’avais adoré, même si ça m’avait pris un temps de dingue, j’ai sans doute encore les paroles quelque part).  Les paroles sont publiées ainsi qu’un lecteur pour avoir la bande son.

Et c’est parti pour le délire.

Je viens de me faire une mini soirée karaoké en solo sur « tout sur les bloggeurs » (sur l’air de « tout sur le zizi ») et je vous certifie que j’ai pris un pied d’enfer (ça vaut quasi un vibro).  Je chante comme une casserole, oui, mais j’aime ça.  C’est le principal.  Et Anaïs qui chante toute seule en dandinant sur sa chaise de bureau, ça vaut le détour (ah si j’avais une webcam, je vous montrerais, mais ne rêvez pas, jamais je n’investirai dans un tel engin).  Seul regret, je ne suis pas citée dans la chanson, titchu, c’est pas juste.  Je râle.  Bon ça va je râle pu.

Voilà un blog original, rigolo et vachement bien fait.

Et puisqu’un test vaut mieux qu’un long discours, allez vite zieuter… et chanter.  Ensuite, revenez ici, hein, faut pas pousser bobonne, je veux bien faire de la promo, mais pas risquer de vous perdre, non mais.

Pour chanter, c’est là !

Au fait, après avoir chanté, si vous pouviez voter pour le billet souhaité (ah je fais des rimes, ça ferait quasi une chanson), passque comme on dit ici, ça n’avance nin bramin (pour les français et les innombrables suisses, ça veut dire ça n’avance pas beaucoup).

Et une illustration de circonstance par Miss Trop, que vous connaissez bien maintenant (sinon elle est dans mes liens d’artissss’).

15
jui

Actu refroidie

Je ne peux passer outre cette information de la plus haute importante (même si je la diffuse avec un retard certain) : Julien a gagné la Nouvelle Star.

Ne vous évanouissez pas de surprise, ne feignez pas l’étonnement… Je l’avais bien dit, je l’avais bien dit (Schtroumpf à lunettes).

Si, si et si, je l’avais dit, oui que je l’avais dit, et ceusses qui, comme Saint-Thomas, ont besoin de preuve, peuvent courir illico là.

Admirez la virtuosité de l’extraordinaire Madaaaaaame Irmaaaaanaïs, de la magnifique Nostradaaaaaanaïs, qui, mieux que quiconque, peut prédire votre avenir ! Appelez-moi au 0903/12345 (4,51 eur les 10 secondes, pas cher, ma bonne Dame, pour tout savoir sur tout ce que vous voulez savoir mais n’osez pas savoir).

Trêve de plaisanterie (parce que bon on n’est pas ici pour rigoler, non mais), j’ignore si je dois me réjouir. L’OVNI Julien me charme bien moins que la Tortue Christophe, mais je lui laisse le bénéfice du doute, ayant repéré un soupçon d’émotion (enfin) lors des dernières secondes de cette finale mémorable. Je me suis en effet lamentablement endormie, pour me réveiller en sursaut en entendant « Julien est la nouvelle star ». La surprise m’a fait tomber du lit (car bien sûr je ne m’y attendais point du tout). J’ai ensuite entendu le discours de Julien, seul artiste français capable de parler sans ouvrir la bouche, ou presque.

Après le petit belge dont j’ai oublié le nom, après le rocker fou disparu dans la nature depuis, après la blonde que j’aimais mais que personne ne semble aimer, après la Tortue qui déchaîne les foules et les fans hystériques dont moi (enfin une nouvelle star qui devient star), voici donc le nouveau winner de the new star…

Verdict du public, dans quelques mois.

PS : j’ai voulu mettre une ch’tite photo pour illustrer ce délicieux billet sur Juju, mais j’ai eu beau taper « Julien », « Julien nouvelle star », « Julien est la nouvelle star », je n’ai rien trouvé, rien de rien, et je ne regrette rien. Juste trouvé cette petite déliciosité que je vous propose. A vous de m’explicationner pourquoi en tapant « Julien » je trouve une photo de macarons. Pour ma part, il est 7h du mat, je vous prépare ce billet depuis 6h37 (esclavagisme moderne), donc je file maintenant dormir un peu… au bureau…julien

7
mai

Trop fun

Voilà, je craaaaaaaaaaaaaaaque. Gamine. Je sais. Mais franchement avez-vous déjà vu un lecteur MP3 aussi démentiel, hein. Y a-t-il des amerloques dans la salle ?? mp3kitty

30
mar

Auto-portrait

Elle est abonnée à Marie Claire
Dans L'nouvel Ob's elle ne lit que Brétécher
Le monde y a longtemps qu'elle fait plus semblant
Elle achète Match en cachette c'est bien plus marrant

Ne la laisse pas tomber
Elle est si fragile
Etre une femme libérée tu sais c'est pas si facile

Au fond de son lit un macho s'endort
Qui ne l'aimera pas plus loin que l'aurore
Mais elle s'en fout, elle s'éclate quand même
Et lui ronronne des tonnes de "je t'aime"

Ne la laisse pas tomber
Elle est si fragile
Etre une femme libérée tu sais c'est pas si facile


Sa première ride lui fait du souci
Le reflet du miroir pèse sur sa vie
Elle rentre son ventre à chaque fois qu'elle sort
Même dans "Elle" ils disent qu'il faut faire un effort

Ne la laisse pas tomber
Elle est si fragile
Etre une femme libérée tu sais c'est pas si facile


Elle fume beaucoup elle a des avis sur tout
Elle aime raconter qu'elle sait changer une roue
Elle avoue son âge celui de ses enfants
Et goûte même un p'tit joint de temps en temps

Ne la laisse pas tomber
Elle est si fragile
Etre une femme libérée tu sais c'est pas si facile