19
mai

19/5/2017 : les AVC

Pour la première fois, j’ai regardé la TV en direct, d’habitude j’enregistre tout via mon voocorder et je regarde ensuite, car je m’endors systématiquement. Mais cette émission, Reporter, je voulais la regarder, car elle parlait de trois femmes ayant eu un avc. Je n’ai pas eu un avc, j’ai été renversée par une tuture en traversant sur un passage-piétons, mais les conséquences physiques sont similaires. A Lennox, beaucoup de malades avaient en un avc mais je ne m’en rendais pas compte, mon cerveau était encore trop malade pour que je m’interroge sur le pourquoi de leur présence.

Reporter était encore pire que prévu, non seulement elles ont effectivement eu un avc, mais ça a toucé une autre partie du cerveau, donc elles ont aussi eu un locked in syndrom, c’est un syndrome « emmuré vivant », où tout est paralysé, tout, sauf le cerveau qui fonctionne comme avant.... On pense, on réfléchit, mais on ne peut ni bouger ni parler. Je sais la chance que j'ai eue, je suis handicapée, incapable de retravailler, mon cerveau fait des siennes, mais je suis rentrée chez moi, j’ai récupéré un peu d’autonomie ! Hier, j'ai parlé au Ressort, centre d’activités pour adultes cérébrolésés où je vais chaque semaine, à quelqu'un qui est sorti de Lennox quelques jours avant mon accident... on ne s'est pas croisés sur place et j'ignorais encore tout de ce qui m'attendait au moment où il quittait Lennox...

Je suis tellement heureuse d’être en vie, d'aller au Ressort, pour les activités, pour le personnel adorable et pour les rencontres…

pizap.com14951277784832.jpg

pizap.com14952102692041.jpg

pizap.com14933080308071.jpg

13
mai

13/5/2017 : Le Chat (Geluck)

Philippe Geluck, c’est toute ma jeunesse : Lolilolilolilolipop…

Philippe Geluck, c’est le Chat, dont j’ai tous les albums, et dont j’ai acheté les deus derniers au Delhaize après mon accident. J’adore, je rigole tout le temps. D'ailleurs, c'est un signe si le Chat a un dessin sur le dépliant du Ressort où je vais ! J’ai même deux agendas perpétuels que j’utilisais au bureau, maintenant je les utilise chez moi et le kiné adore aussi, vu qu’il lit la page chaque fois qu’il vient. Ça me fait rire chaque matin.

Alors, il me fallait Le Soir du jour, avec le retour du Chat le 13 (mai 2017) lui qui a quitté Le Soir en 2013, j’ai le cadre avec sa première et sa dernière page.

J’ai donc acheté Le Soir ce samedi.

pizap.com14946968543752.jpg

IMG_1498.JPG

2
mai

2/5/2017 : le positif de l’accident

A Lennox, on m’avait dit « avec du recul, vous constaterez que l’accident vous a apporté du positif malgré tout », j’avais répondu « avec beaucoup beaucoup de recul alors ». Je n’étais pas du tout dans cette optique là, pas du tout, que du contraire.

Y’a quelques temps j’ai dit « grâce à l’accident, comme je ne travaille plus je peux aller au marché de Jambes le jeudi ». Bien sûr, je plaisantais même si j’aime y aller, car avant j’allais au marché de Namur le samedi, ce que je ne sais plus faire.

Et hier, pour la première fois, j’ai vécu le « positif » de l’accident : j’ai réalisé combien mes voisins étaient géniaux (pas ceux de droite que j’adore depuis toujours, bien avant l’accident, mais ceux de gauche), des voisins que je connaissais peu, que je ne cherchais pas à connaître car j’étais une chieuse à l’époque (ça c’est moi qui l’ai dit hier, eux n’auraient pas osé je pense, même s’ils le pensaient j’imagine).

J’ai passé un chouette moment, rencontré des gens supers, des enfants adorables dont ceux de mes voisins, j’ai eu la larme à l’œil en petite chose sensible que je suis devenue, j’ai réussi à mettre des sets de table pour participer un peu à la mise en place, et j’ai mangé trois assiettes de desserts, oui trois, car comme je l’ai dit en rigolant : « mon but est de prendre 10 kilos aujourd’hui ».

Donc pour la première fois, 1er mai 2017, après mon accident de 20 décembre 2014, j’ai vu le positif que ça m’avait apporté.

Attention, je ne dis pas que si j’avais le choix, je le revivrais, bien sûr, pas folle la guêpe, mais puisque je l’ai vécu, puisque je n’ai pas eu le choix, autant en tirer du positif.

pizap.com14937200040611.jpg

29
avr

29/04/2017 : Ressort

Au Ressort (pour ceux qui n’ont pas suivi, c’est le centre pour personnes cérébrolésées où je vais), j’ai rencontré une dame de mon âge qui a eu un AVC (les conséquences de l’AVC sont quasi identiques à celles que j’ai)… elle a eu ça… y’a 25 ans ! Et les médecins lui donnaient une chance sur 1000 de survivre. Comme elle le dit « je suis en vie, c’est ce qui compte ». C’est ce que je dis aussi, la positive attitude (comme chantait Lorie).

Mais comme me l’a demandé le chauffeur de la Croix rouge : nooooon, on ne parle pas que de nos maux, que du contraire, on parle de tout, on regarde nos œuvres, on joue, on fait travailler nos cerveaux, et on échange nos vécus, ça rapproche grave tout ça. J’adore ce centre, ses activités, ses animateurs et ses participants que je commence à connaître.

Mon œuvre et celles des autres : moi c'est un œil de grenouille que j'ai choisi.

pizap.com14933082899291.jpg

27
avr

27/4/2017 : endométriose

En 2013, j’ai été opérée de l’endométriose. J’en ai peut-être parlé ici, je ne sais plus. Une crasse de maladie, qui ne touche que les femmes, puisque comme son nom l’indique, elle touche l’endomètre, et est liée aux ragnagnas, comme je disais avant, alias les règles. Je ne vais pas faire ici un cours de science, rassurez-vous, juste dire que j’ai été opérée en 2013 à Mont-Godinne, et que j’ai prétendu à William-Lennox que le gynéco qui m’avait opérée venait me voir chaque jour. Ce qui était faux bien sûr. Je disais aussi « si j’avais su que mon opération aurait tant de conséquences, j’aurais réfléchi », persuadée que mon séjour à William-Lennox était dû à l’opération et non à un accident. Je perdais totalement la boule quoi, tout ça on me l’a raconté, je ne m’en souviens pas du tout.

Je faisais partie de la Lilli team (je crois que c’était son nom) de Lilli H contre l’endométriose. Je pense que c’était le nom, et représentée par un hamster, gérée par Marie-Anne Mornima, une fille géniale. J’avais été à l’endomarche à Paris.

L’autre jour, j’ai regardé une émission sur les dangers des tampons, notamment soupçonnés de causer… l’endométriose. Méfiance donc. Il faut en parler, car cette maladie est très douloureuse et cause d’infertilité.

Copie de DSCN0112.JPG

Copie de DSCN0296.JPG

DSCN0232.JPG