24
jui

Une tapette pas comme les autres

 

Mouchette.jpg

 

Nan, je ne vais pas vous parler de "mon incroyable fiancé 2", émission à vocation de distraction pure mais qui a eu le mérite, à l'époque de sa diffusion, de révéler au grand jour un homme au grand cœur, et de mettre à la une l'homosexualité.  Et c'est tant mieux, car plus on en parle, moins ce sera tabou.  Ce serait d'ailleurs mal me connaître que d'imaginer que je puisse parler des homosexuels en ce terme irrespectueux, point mon genre.

Je vais vous parler ici d'une véritable tapette.

Cet engin qui peut sauver des vies humaines.  Nan, j'exagère pas, la tapette, pour moi, en été, c'est comme un bijou, comme un parfum en hiver (jamais de parfum en été, ça attire les zébrés voyons), comme une petite culotte ou un soutien-loches : IN-DIS-PEN-SA-BLE.  La tapette fait partie de ma vie d'avril à octobre.

Mais j'ai découvert récemment, chez une amie, une tapette à mourir de rire, et j'avais envie de vous la présenter.

La tapette "laisse une chance à la mouche".

Ce n'est pas une tapette comme les autres, puisqu'en son centre se trouve un dessin de mouche.  Enfin pas vraiment un dessin, plutôt un trou.  Un trou en forme de mouche.  Ou en forme de trou, au choix, voyez la photo.

De prime abord, j'ai cru à une simple déco.  Quoi de plus naturel, sur une tapette, de dessiner une mouche, fût-elle un trou plutôt qu'un dessin.  Et puis des tapettes, y'en a de toutes les sortes et de toutes les couleurs.  J'ai pour ma part eu une tapette en forme de main, jaune, une tapette classique, mauve, une tapette en forme de fleur, verte, et une tapette électrique en forme de raquette de badminton, reçue d'une amie qui l'avait effectivement prise pour une raquette de badminton et en avait acheté plusieurs pour ses enfants, wahahah, c'est bien le genre de gaffe que je ferais, croyez-moi.

Mais la tapette "laisse une chance à la mouche" n'a pas un trou en forme de mouche en guise de pure décoration.  Son but est, et c'est logique puisque clairement énoncé, de "laisser une chance à la mouche".

Ainsi, lorsque vous repérez une de ces bestioles, vous vous apprêtez à taper, vous tapez et ... occasionnellement, le trou tombe sur la mouche, qui a la vie sauve.  Bon, évidemment, pour le trou en forme de mouche, faut vraiment qu'elle prenne une forme de mouche, la mouche.  Quoi de plus naturel, pour une mouche, que d'avoir une forme de mouche me direz-vous.  En effet.  Mais pour peu que la mouche soit un peu ballonnée, taillée en bouteille de chianti ou dotée d'une poitrine opulente, elle ne passera pas dans le trou, c'est clair.  Ben tant pis, ça s'appelle la sélection naturelle.  Et puis on a dit "laisse une chance à la mouche", pas "laisse toutes les chances à la mouche".

Génial non ?  Moi ça m'a fait mourir de rire je dois dire.  J'adore le principe, passque ça s'appelle "laisse une chance à la mouche".  Vous pensez bien que si ça s'appelait "laisse une chance au zébré", je serais formellement contre ce genre de tapette.

Non mais, faut pas pousser !

Illus rajoutée ce 4 août et issues d'un blog démentiellement démentiel, celui du peintre et illustrateur Christian Arnould, que j'ai découvert par hasard, merciii le hasard, et qui parle notamment de mouches... et de vaches... avec un humour qui me ferait presque aimer ces petites bêtes (les grosses, savoir les vaches, je les aime déjà).  Filez voir ça, marrant, bien dessiné, ça mérite le détour et c'est ici.

 

tuemouche.JPG
Petites-tapettes....jpg

 

08:12 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime les jolies photos | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

11
jui

Leçon de pêche

"Tu vois, fiston, c'est ainsi que l'on fait.  Allez, à ton tour".

"Oui, papounet, c'est fastoooooche".

111cygneetpetitpt

111cygneetpetit2pt

08:04 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime les jolies photos | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

14
déc

Une vie de cygne : zenitude absolue

Avez-vous déjà observé la manière dont le cygne dort ?

Moi, j’observe et j’admire les cygnes depuis ma plus tendre enfance.  Je suis convaincue qu’à peine dans ma poussette, je bavais devant les cygnes lorsque Môman m’emmenait au parc, tant je trouve cet animal majestueux.  Môman a toujours cru que je bavais à cause du Beterfood ou du Vitabis que j’avais en bouche.  Que nenni, c’était les cygnes.

Mais jamais je n’avais vu un cygne dormir.

Et aujourd’hui, bingo.

En vlà un qui s’installe pour sa sieste à un mètre de moi.   Tranquille, l’animal.  Pas méfiant.  A peu de choses près (si j’avais eu un arc à flèche, une arme ou un filet) je mangeais du cygne grillé pour souper.  

Malheureusement, je n’avais ni arc à flèche, ni arme ni filet, et pas non plus mon appareil photo pour vous immortaliser la scène, bisque bisque rage.

J’ai donc dû me contenter d’observer la bête.

Et ça valait le détour.

J’imagine que certains cygnes dorment de façon plus classique : roulés en boule sur le sol ou flottant paisiblement sur l’eau.

Celui-ci a d’abord pris une pose d’équilibriste avant de faire une pause.  Il a replié sa patte droite, tel un flamand rose.  Ensuite, il s’est contorsionné et a délicatement déposé sa tête sous son aile, avant de piquer un petit roupillon.

Je suis cependant certaine que, même dans cette pseudo-phase de repos, l’animal était aux aguets en permanence.

Mais quel spectacle !

C’est à ce moment que j’aurais dû dégainer, non pas une arme pour le cygne rôti à déguster, voyons, vous ne m’en pensez tout de même pas capable, mais mon appareil photo pour immortaliser cette jolie scène…

Heureusement, Oli est venu à la rescousse, et voici donc les photos d’Oli… et le nom que j’ai donné à ces illus m’a fait mourir de rire : « cygneoli »… cygne au lit… Ben quoi, c’est drôle non ?  Non, pas drôle, je sais.  Tant pis, on fait ce qu’on peut !
cygneoli
cygneoli2


06:45 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime les jolies photos | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

28
jui

L'image

Je n’ai pas suivi le festival de Cannes en son temps (enfin, juste zieuté quelques photos dans la presse et sur les blogs qui ont relayé l’info), mais il y a une image qui m’a marquée et qui me marque encore.

Cette image symbolise tout ce qui, pour moi, fait rêver. Le glamour. La beauté. La grâce. La réussite. La générosité. Le rêve. D’accord, d’accord, d’accord, il est facile d’être généreux, de donner cinq millions de dollars quand on en gagne cinquante. Et pourtant tout qui gagne des millions ne les partage pas automatiquement. D’accord, d’accord, d’accord, c’est futile, le glamour. Et pourtant je revendique le droit à cette futilité tellement agréable. D’accord, d’accord, d’accord, la beauté, c’est tellement superficiel. Et pourtant, cette beauté qui m’explose en plein visage, j’en m’en gave, j’aime ça. D’accord, d’accord, d’accord, réussir ne signifie pas être heureux. Et pourtant, je les imagine heureux, avec leur grande famille multicolore, leurs énormes maisons à quatorze salles de bains.

Tout n’est qu’image. Mais quelle image ! De jolies images telles que celle-là, j’en veux bien chaque matin au bureau à mon arrivée, ça enjolivera ma journée.pitjolie

21:43 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime les jolies photos | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

20
jui

Un bel instant, tout simplement - une heure de ma vie

bassin8juingp9h2bassin8juingp9h30bassin8juingp10hbassin8juingp10h30

22:22 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime les jolies photos | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |