13
mar

Lire et crocheter, mais pas ensemble - Epic de Conor Kostick - carrés crochet d'Anaïs Valente

"Le dimanche, parfois, on ne fait pas que lire au lit..."

Cette semaine, j'ai lu Epic de Conor Kostick.

Epic est un roman "jeunesse", comme on dit, mais après tout, la jeunesse, c'est jusqu'à quel âge ?

Un roman de science-fiction, soit pas vraiment mon genre, mais le pitch m'a immédiatement donné envie de le découvrir : nous sommes sur une planète inconnue actuellement, en l'an 3000 et des poussières, du moins le crois-je.  Une planète colonisée par les survivants d'une terrible guerre mondiale comme il pourrait s'en produire chaque jour sur notre petite terre.  La violence a réduit la terre à néant.  Alors, ces colons ont souhaité en bannir toute forme pour l'avenir.  Les conflits se règlent désormais sur Epic, un jeu de rôle qui détermine la classe sociale de chacun, en fonction de sa capacité à jouer intelligemment... en théorie.

Une société qui semble idyllique : pas de violence, un jeu pour régler ses conflits.

Mais dès les premières pages, je me suis dit "c'est quoi cette dictature à la noix ?"

Et je n'avais pas tort de le penser, puisque, page 94, j'ai pu retrouver ce terme : dictature.  Yesss, Anaïs, t'avais tout pigé. 

Et sur cette planète en apparence calme, certains ne sont plus d'accord.  Ils ont compris que le pouvoir reste aux mains d'un petit nombre et qu'il va falloir user d'une nouvelle stratégie sur Epic pour faire enfin changer les choses.  Non sans danger.

Rha que voilà un livre à offrir à vos ados, chères mamans, chers papas.  Une critique osée du réel et du virtuel, deux mondes qui parfois s'entrecroisent ou se nuisent.  Un livre à lire ensuite vous-même, passqu'il recèle un paquet de messages vachement utiles, même en 2011, surtout en 2011...  Et nul besoin d'aimer ou de piger quoi que ce soit aux jeux pour aimer Epic, foi d'Anaïs même plus cap de jouer à Pacman.

 

Et puis, je vous le disais, le dimanche on ne fait pas que lire au lit.  Au lit, on crochète aussi.

La semaine dernière, j'ai eu la joie de renouer avec le crochet, moi qui avais pris un tel plaisir à faire des fleurs, souvenez-vous, y'a quelques mois déjà.

L'atelier du jour m'a permis d'apprendre à faire des carrés.  Passque les fleurs, j'en ai fait plein... mais je sais pas quoi en faire à part les mettre sur un chapeau pour papier WC, mouahahah.

Tandis qu'avec des carrés, on sait faire plein plein plein de choses :

- un couvre-lit qui sera prêt en 2054

- un coussin, kitchisé à souhait si je mets, sur mes carrés, les fleurs déjà réalisées, yessss

- un manteau pour chienchien à sa mémère

- une protection d'accoudoirs pour mon nouveau canapé

- un string

- un mouchoir dans lequel on se mouche pas because les trous, donc servant juste à attirer un chevalier servant par sa chute sur un chemin (enfin un trottoir en l'occurrence)

Ah si je savais dessiner, je vous ferais un petit topo de ce que mon imagination débridée me met sur le neurone.

Et si je ne fais rien de mes carrés, peu importe, ils iront rejoindre la grande écharpe que j'ai tricotée et customisée de fleurs, mais jamais mise car elle est trop épaisse, me couvre le visage et gratte pire qu'une famille nombreuse de puces.  L'essentiel c'est de participer, et puis grâce à ces activités manuelles, je vais lancer un nouveau régime, que j'intitulerai "qui active ses menottes point ne grignotte".  Essayez, vous verrez, ça marche, mieux que l'hyperprotéine, le multiananas ou le weight watcher.

D'autres idées de ce que je vais bien pouvoir faire de mes carrés de crochet ?

divers 077.jpg

1
mar

ça sent le printemps...

Au bureau ce matin :

Photo 016.jpg

Photo 015.jpg

12:09 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime les jolies photos | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

22
fév

La déco de my new kitchen

Je pourrais vous faire croire que j'ai fait ça sans raison, pour le fun, pour le plaisir d'avoir de quoi "aimanter" des choses et écrire à la craie, mais ce ne serait qu'à demi vrai.

Le souci est que la peinture utilisée pour ma cuisine, savoir la De Keyn « fraîcheur », ben on la trouve plus nulle part.

Et le second souci, qui fait que le premier souci en est un, sinon le premier n’en serait pas un (ça va, vous comprendre ?), c’est que je n’ai pas pour ma cuisine, agi comme je le fais d’habitude, en super organisée que je suis…  Pour ma cheminée, mon hall, ma salle-de-bains, mon second hall, ma chambre, j’ai stocké mes restes de peinture dans un (faux) tupperware, histoire qu’ils se conservent et soient utilisables en cas de retouches à faire.  Mais pour ma cuisine, hoy olvidado… j’ai forgoten de le faire.  Et quand j’ai voulu faire mes retouches après l’installation de my new kitchen, ben ma peinture « fraîcheur »… elle était plus de première fraîcheur.  Elle était toute durcie dans le fond de son pot, la pauvre.  Après diverses excursions dans des magasins (Trafic, Brico et autres trucs dont j’ai oublié le nom), force a été de constater que la peinture De Keyn est devenue aussi rare que les coquelicots au bord des routes (quoique ces derniers fassent un retour en force je trouve).

Bref, j’ai trouvé une solution pour camoufler les endroits où y’avait pas de vert « fraîcheur » dans ma cuisine, passque j’avais rebouché un trou ou passque les nouveaux meubles étaient un chouia étroits, laissant apparaître une bande du jaune pâle ayant recouvert mes murs au début de mon emménagement.  Une solution qui n’en est qu’une demi, mais pour l’autre demi, je vous raconterai prochainement (tout en sachant que prochainement, pour moi, peut aller d’un jour à deux ans, vu que je vous ai toujours pas raconté la fin de mon aventure avec « ex profil de ma vie », sacrebleu).

Puisque des photos valent mieux qu’un long discours, les voici.

Espace entre le plan de travail et les meubles suspendus, où une saignée énorme trônait, de même qu'un trou rebouché par bibi.  Quelques couches de peinture aimant, une couche de peinture tableau, et le tour est joué.  Notez l'original que Sondron m'a offert, qui sera bientôt plastifié comme il se doit, que du bonheur que d'avoir un vrai Sondron chez moi :

Copie de Photo 010.jpg

Petit rappel des diagonales (j'avais pensé faire des arrondis, mais vraiment trop difficile avec le tape) près du four et du congélateur.  Les lignes à la craie délimitent les tirois du congél, j'indiquerai bientôt ce qu'il contient (je sais, je suis super organisée, c'est dingue). J'ai ramé pour ce triangle aimant / tableau, car en enlevant le tape, la couleur verte a sauté par endroits, l'enfer... vu que je n'ai rien pour les retouches.  Cela explique les papillons aux angles, camouflage oblige :

Copie de Photo 011.jpg

Même procédé sous la hotte, où j'ai dû reboucher un trou d'une ancienne lampe.  Peinture aimant + tableau :

Copie de Photo 013.jpg

Une vue plus large, qui vous permet de découvrir ma déco de fenêtre.  Des brises-vue plus mimi que ceux en tissu qui prennent le gras je troue (ceux-ci se contentent de prendre les crottes de mouches...) :

 

 

Copie de Photo 014.jpg

 

Et mon sticker vert.  A l'origine un sticker de machine à laver, mais vu que je savais que ma nouvelle machine serait camouflée derrière une porte, je l'ai recyclé...  Accroché à la clenche, un mobile insectes de Ikéa :

 

Copie de Photo 012.jpg

 

Et pour Vallou, qui me demandait si j'avais publié la cuisine, je la remets... photos prises juste après les travaux :

 

Copie de Photo 007.jpg

Copie de Photo 006.jpg

 

 

7
fév

Vert j'espère

Morceaux choisis de ma déco, preuve que les choses avancent : je range, je frotte, j'aspire et surtout, je vaisselle, après chaque repas... je sais, ça ne durera pas, mais c'est toujours ça de pris non ?

En vrac, mes petits objets "bonheur", mes M&M's de la grosse pomme, ma collection de recettes de cuisine (ça fait bien illusion, hein), mon crapaud potentiellement prince qui en balance pour moi, mon calendrier Rodin pour plus jamais prévoir deux trucs le même jour...

vert.jpg

19:30 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime les jolies photos | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

5
fév

My new kitchen

Voici donc l'heure des présentations officielles de my new kitchen que j'aime d'amour.

Avant :

Copie de divers 007.jpg

Après :

Copie de divers 020.jpg

Avant :

Copie de divers 008.jpg

Après :

Copie de divers 019.jpg

Bonus 1 :

Spécialement pour Lenny, le transfo de mes halogènes... comme quoi les temps ont changé, ça prend encore moins de place qu'une grosse prise de terre :

Copie de divers 021.jpg

Bonus 2 :

La preuve qu'un groooos nettoyage m'attend :

Copie de divers 022.jpg

Bonus 3 :

Pour ceusses qui aiment les avant-après, la version salle de bains, qui date de 2005 :

netsdbavant.jpg

netsdbnew.jpg