22
fév

La déco de my new kitchen

Je pourrais vous faire croire que j'ai fait ça sans raison, pour le fun, pour le plaisir d'avoir de quoi "aimanter" des choses et écrire à la craie, mais ce ne serait qu'à demi vrai.

Le souci est que la peinture utilisée pour ma cuisine, savoir la De Keyn « fraîcheur », ben on la trouve plus nulle part.

Et le second souci, qui fait que le premier souci en est un, sinon le premier n’en serait pas un (ça va, vous comprendre ?), c’est que je n’ai pas pour ma cuisine, agi comme je le fais d’habitude, en super organisée que je suis…  Pour ma cheminée, mon hall, ma salle-de-bains, mon second hall, ma chambre, j’ai stocké mes restes de peinture dans un (faux) tupperware, histoire qu’ils se conservent et soient utilisables en cas de retouches à faire.  Mais pour ma cuisine, hoy olvidado… j’ai forgoten de le faire.  Et quand j’ai voulu faire mes retouches après l’installation de my new kitchen, ben ma peinture « fraîcheur »… elle était plus de première fraîcheur.  Elle était toute durcie dans le fond de son pot, la pauvre.  Après diverses excursions dans des magasins (Trafic, Brico et autres trucs dont j’ai oublié le nom), force a été de constater que la peinture De Keyn est devenue aussi rare que les coquelicots au bord des routes (quoique ces derniers fassent un retour en force je trouve).

Bref, j’ai trouvé une solution pour camoufler les endroits où y’avait pas de vert « fraîcheur » dans ma cuisine, passque j’avais rebouché un trou ou passque les nouveaux meubles étaient un chouia étroits, laissant apparaître une bande du jaune pâle ayant recouvert mes murs au début de mon emménagement.  Une solution qui n’en est qu’une demi, mais pour l’autre demi, je vous raconterai prochainement (tout en sachant que prochainement, pour moi, peut aller d’un jour à deux ans, vu que je vous ai toujours pas raconté la fin de mon aventure avec « ex profil de ma vie », sacrebleu).

Puisque des photos valent mieux qu’un long discours, les voici.

Espace entre le plan de travail et les meubles suspendus, où une saignée énorme trônait, de même qu'un trou rebouché par bibi.  Quelques couches de peinture aimant, une couche de peinture tableau, et le tour est joué.  Notez l'original que Sondron m'a offert, qui sera bientôt plastifié comme il se doit, que du bonheur que d'avoir un vrai Sondron chez moi :

Copie de Photo 010.jpg

Petit rappel des diagonales (j'avais pensé faire des arrondis, mais vraiment trop difficile avec le tape) près du four et du congélateur.  Les lignes à la craie délimitent les tirois du congél, j'indiquerai bientôt ce qu'il contient (je sais, je suis super organisée, c'est dingue). J'ai ramé pour ce triangle aimant / tableau, car en enlevant le tape, la couleur verte a sauté par endroits, l'enfer... vu que je n'ai rien pour les retouches.  Cela explique les papillons aux angles, camouflage oblige :

Copie de Photo 011.jpg

Même procédé sous la hotte, où j'ai dû reboucher un trou d'une ancienne lampe.  Peinture aimant + tableau :

Copie de Photo 013.jpg

Une vue plus large, qui vous permet de découvrir ma déco de fenêtre.  Des brises-vue plus mimi que ceux en tissu qui prennent le gras je troue (ceux-ci se contentent de prendre les crottes de mouches...) :

 

 

Copie de Photo 014.jpg

 

Et mon sticker vert.  A l'origine un sticker de machine à laver, mais vu que je savais que ma nouvelle machine serait camouflée derrière une porte, je l'ai recyclé...  Accroché à la clenche, un mobile insectes de Ikéa :

 

Copie de Photo 012.jpg

 

Et pour Vallou, qui me demandait si j'avais publié la cuisine, je la remets... photos prises juste après les travaux :

 

Copie de Photo 007.jpg

Copie de Photo 006.jpg

 

 

7
fév

Vert j'espère

Morceaux choisis de ma déco, preuve que les choses avancent : je range, je frotte, j'aspire et surtout, je vaisselle, après chaque repas... je sais, ça ne durera pas, mais c'est toujours ça de pris non ?

En vrac, mes petits objets "bonheur", mes M&M's de la grosse pomme, ma collection de recettes de cuisine (ça fait bien illusion, hein), mon crapaud potentiellement prince qui en balance pour moi, mon calendrier Rodin pour plus jamais prévoir deux trucs le même jour...

vert.jpg

19:30 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime les jolies photos | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

5
fév

My new kitchen

Voici donc l'heure des présentations officielles de my new kitchen que j'aime d'amour.

Avant :

Copie de divers 007.jpg

Après :

Copie de divers 020.jpg

Avant :

Copie de divers 008.jpg

Après :

Copie de divers 019.jpg

Bonus 1 :

Spécialement pour Lenny, le transfo de mes halogènes... comme quoi les temps ont changé, ça prend encore moins de place qu'une grosse prise de terre :

Copie de divers 021.jpg

Bonus 2 :

La preuve qu'un groooos nettoyage m'attend :

Copie de divers 022.jpg

Bonus 3 :

Pour ceusses qui aiment les avant-après, la version salle de bains, qui date de 2005 :

netsdbavant.jpg

netsdbnew.jpg

29
jan

Quatre fois dormir...

Dans quatre dodos, je découvrirai ma cuisine.  Le pire, c'est que pour une cuisine équipée, on choisit un peu au hasard : le coloris sur base de 20 centimètres carrés de contreplaqué, le motif du plan de travail sur base de 5 centimètres carrés d'échantillons, les électros sur catalogue, et l'évier... ben j'ai même pas pensé à demander si je pouvais choisir mon évier, donc j'ignore totalement comment il sera, mon évier. 

Par contre, pour les luminaires sous les meubles, on m'avait mis un néon, j'ai donc poussé des cris de porc frais, passque les néons et moi, on est fâchés.  J'aime pas la couleur néon, ça donne l'air blafard et ça me rappelle de moches souvenirs d'enfance dans une cuisine puant le café et la transpiration, que je n'imagine qu'éclairée par des néons sinistres. J'ai donc opté pour des halogènes, qui s'allument d'une simple pression, sans interrupteur, waw, ça va en jeter grave.

Et,

Sorry les petits zamis, j'ai été privée d'électricité après ce "et," puis j'ai dû ranger, nettoyer, frotter, aspirer et tutti quanti.

Ce que je voulais vous dire, c'est donc :

Et, depuis que je raconte qu'on va bientôt m'installer une new kitchen, les gens adooooorent me raconter leurs anecdotes sordides en matière de travaux :

- unetelle n'a pas eu son velux au bon endroit... horreur et putréfaction

- untel a eu sa salle de bains placée à l'envers, sans logique avec les frises du carrelage (bon, ça, c'est une vieille anecdote qu'on m'a pas racontée mais qui me haaaaaaaaaaaaaaaante)

- unetelle a eu les mauvais électroménagers mis en douce

Bref, je cauchemarde je cauchemarde je cauchemarde...

D'ailleurs, cette nuit, j'ai vécu l'enfer :

J'ai rêvé d'un vilain pas beau tueur en série qui puait du bec (important : preuves que les rêves sont aussi olfactifs) et qui tuait mon amie, puis moi, en soufflant son haleine fétide, puis en nous mordant, puis en nous tuant je sais pas trop comment (Twilight et Vampire Diaries, sortez de ma tête) mais on était mortes.

Puis, je ressuscite (cool, les rêves hein) et je mène l'enquête. Avec chais plus qui.  Et nous avertissons tous les gens qui campent seuls, vu qu'on est dans une forêt, d'un coup d'un seul, qu'un tueur puant sévit actuellement.  Nous nous rassemblons tous.  Le frère jumeau du tueur nous aide, jusqu'à ce qu'il se mette derrière moi et me morde, ce qui nous fait comprendre que c'es pas son jumeau : c'est le tueeeeeeeeeeeeeeeeeeur qui pue de la gueule.  Dédoublement de personnalité.  Je l'assomme avec mon talon aiguille (ah ah ah, jamais mis de talons aiguille moi) puis je le fais tomber dans l'escalier, mais pas sûre qu'il soit mort...

Et je me réveille.  Angoisse folle.  J'écoute tous les bruits.  Sensation de n'être pas encore sortie du rêve et qu'il va surgir et poluer mon air avant de me bouffer.  Argh.

Quand je vous disais qu'il est temps que cette histoire de cuisine soit terminée !  A l'heure où j'écris ces lignes, je suis encore au bureau... Dans une heure, je verrai le résultat de cette première journée d'installation.  Je me sens tranquille tranquille tranquille... j'imagine des tuyaux qui traversent la pièce because abus de substances illicites, j'imagine des meubles bleu layette au lieu d'anthracite, j'imagine un évier sans bouchon, j'imagine j'imagine j'imagine...

29
déc

Free...

Petite promenade en bord de Meuse...

Free... free quoi ?  Free hug.  Ah non, free hugs...

 

free1.JPG

free2.JPG

free3.JPG

free4.JPG

 

13:16 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime les jolies photos | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : free hugs |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |