28
aoû

J'ai testé les whoopie pies (grâce à Whoopie pies - Gwenn Rassemusse - collection Toquades)

Pour vous mettre l'eau à la bouche, une photo de mon oeuvre :

whoopie pies,gwenn rassemusse,toquades)

« Le dimanche, on lit au lit dans sa cuisine ».

C’est en lisant mon Ciné revue et ses pages recettes (ne riez pas, je peux aimer lire les recettes sans aimer les tester, comme j’aime les thriller sans aimer assassiner mes voisins) que j’ai découvert que la collection Toquades, que j’adore, because les livres sont pleins de jolies photos, comptait un ouvrage dédié aux Whoopie pies.

Kekseksa me direz-vous ?

Je comprends, je partageais votre avis jusqu’à la lecture de mon Ciné revue, ignorant tout des Whoopie pies.

Après les macarons (goûtés, testés, mais foirés), après les cupcakes (goûtés, juste goûtés), voilà donc la big nouveauté de la mort qui tue.  Ça ressemble à des macarons, mais ça ne fait qu’y ressembler, car c’est bien plus simple à réaliser, et tout aussi bon, même qu’on n’est pas obligé de faire en sorte qu’ils soient ronds et beaux, qu’ils disent.  Ouf, parfait pour moi.

J’ai donc commencé avec la recette de base : les whoopie pies aux marshmallows.

Recette ultra facile, même si j’ignorais ce qu’était du lait fermenté, un des ingrédients, que j’ai décidé de zapper, tant qu’à faire.  Découvrant au bon moment que je pouvais le remplacer par du yaourt, j’ai suivi ce conseil et ajouté du yaourt à la fraise, seul dont je disposais.  Et bien je peux vous dire que ça apporte un plus à la recette, cet arôme de fraise.  Une fois les biscuits/petits gâteaux dorés au four, il suffit de les assembler par deux, tels des coques de macarons, avec des morceaux de marshmallows, puis de les passer quelques secondes au micro-ondes.

Et le tour est joué.

Et la dégustation est succulente.

C’est la recette de base, mais l’ouvrage propose 50 variantes, sucrées ou salées, avec des farces à réaliser soi-même, au chocolat, à la fraise et à plein plein d’autres choses (je cite : Whoopie pies triple choc, citron-myrtille, noix de coco-banane, chocolat blanc et framboises, agrumes et thé vert matcha, praliné au gingembre, potimarron ou bien whoopie burger, whoopie pies méditerranéen, épices et foie gras...).

Je vous le dis, mon nouveau dada à moi désormais, c’est le whoopie pie !

24
aoû

Failli m'étouffer avec ma tartine ce matin

Tiens, because les orages, le prix du pain va augmenter de 15 centimes, paraît-il.

Ben en janvier il a déjà augmenté, c'était because quoi cette fois-là ?  De la neige de décembre ?

Et si trop de soleil, ça va augmenter du coup aussi ?

Question à 15 centimes : il va diminuer, le prix du pain ?  Combien de jour de météo jugée satisfaisante pour que cessent ces arnaques ?  Passque bon, hein, on a l'air si cons que ça, les consommateurs, pour tenter de nous faire avaler de telles sornettes ?

 

7
aoû

Mes recettes de vacances – Valérie Duclos

« Le dimanche on lit au lit ».

En l’occurrence, c’est hier, savoir samedi, que j’ai lu, et pas au lit, vu que j’ai saisi ce tout petit ouvrage tout pas cher (premier bon point) et tout plein de recettes suite à une folle envie de me faire une lasagne et un tiramisu. 

Alors, j’ai fouillé et j’ai trouvé une recette estivale de lasagnes.  Second bon point de l’ouvrage : les recettes sont classées par saison, sympa.  Troisième bon point : elles sont faciles, ce qui est bien sûr indispensable vu mes qualités médiocres à ce niveau.  Et j’ai trouvé la lasagne à l’agneau et à l’aubergine.  Pour le tiramisu, y’avait aussi une recette, mais j’ai décidé de réitérer celle que ma collègue m’a fournie, autant ne pas troubler mes habitudes de cuisinière du dimanche.

J’ai donc foncé au supermarché faire mon petit shopping lasagnes et tiramisu, avec, pour une fois, ma liste de courses, pour rien oublié.

Bien sûr, j’ai oublié des trucs.

Comme le gruyère à mettre sur la lasagne, en plus de la mozzarella, ce qui fait que ma lasagne était bof, totalement sèche sur le dessus, la dernière couche de pâtes à lasagnes étant immangeables.  Snif, un échec que cette lasagne, clair et net.  Pas because of la recette, because of my negligence.

Par contre, petite anecdote rigolote : dans la liste d’ingrédients de « Mes recettes de vacances », oignons, ail, lasagnes, viande hachée, sauce tomate, aubergine (que je remplace par courgette), mozzarella… et tomates fraîches.  Je n’en mets jamais dans la lasagne, me contentant de bocaux.  Mais là je décide de bien faire les choses et j’achète les quatre tomates recommandées.

Une fois de retour chez moi, j’ai eu beau relire trois fois la recette, aucune trace de ces tomates.

J’ai donc fait sans. Et je me retrouve avec plein de tomates.  Pas grave, me ferai une omelette. Et une tomate mozza.  Et une crèpe farcie tomate jambon.

Mais tout de même, sur les 140 recettes, il a fallu que je choisisse celle contenant une chtite erreur.  Combien de chance de tomber sur une recettes avec un couac, hein, dites-le moi ? Quand je vous dis que mon destin est de ne pas cuisiner, mais de rencontrer un charmant homme qui adorera me préparer de bons petits plats, tandis que je ferai son repassage.

 

18
jui

Suis-je vaccinée ad vitam contre les fastfoods ?

J’ai maté Envoyé spécial l’autre jour, sur les fastfoods.  Ça n’a pas redoré le blason des Quick et autres Mac Do, après le décès de cet ado il y a quelques mois, suite apparemment à une contamination des sols.

Et le lendemain, savoir hier, après une petite marche bouffe-calories because grève des bus, je me suis offert un menu ok au Quick.

C’est nin gros un menu ok.  D’habitude, c’est juste bon pour moi.

Mais là, j’ai laissé la fin de mon cheeseburger d’été ou truc du genre et la moitié de mes frites.

Chais pas si c’est because le cheeseburger d’été, j’aimais pas trop (a-t-on idée de dire oui à un truc plein de sauce poivron quand on n’adore pas les poivrons), ou cette émission durant laquelle j’ai découvert que dans les fastfoods :

- on « nettoie » un instrument tombé sur le sol en le plongeant dans la graisse de cuisson

- on utilise de la graisse de cuisson noire

- on frit des bouts de poulet vert

- on recycle les salades en changeant les dates d’expiration

- on vend des hamburgers vieux de deux heures

- on nettoie les chiottes puis on cuit de la bidoche, sans se laver les mains entre les deux opérations

- sans oublier tout ce qu’on n’a pas vu…

Ça m’a rappelé que la dernière fois que je suis allée au Quick, avec Mostek, j’avais été dégoûtée de remarquer combien mes pauvres pieds collaient au sol, devant la caisse, et idem aux WC.  

Je me dis pourtant que c’est dans beaucoup d’endroits comme cela, même pire parfois.  Je me dis aussi, après avoir vu cette émission où on croit manger du « fait maison » alors que c’est de l’industriel sous vide réchauffé au bain-marie, qu’au moins les fastfoods ne nous mentent pas sur ce qu’on mange.

Mais ça ne m’a pas goûté, ce menu ok.

Alors, en rentrant, je me suis préparé une petite sauce à base de crème fraîche, de philadelphia thym miel, de ciboulette fraîche et d’un peu d’ail, dont j’ai nappé des pâtes fraîches mezzalune Buitoni, nouveauté en rayon, farcies de champignons.  C’était succulent.  Avec quelques champignons frais en bonus, ça aurait été nirvanesque.  J'y songerai next time. Ces nouvelles pâtes, plus chères que les Buitoni habituelles, me semblent bien meilleures, faut l’avouer.  Trop delicious, que c’était.

En dessert, une mousse au chocolat Côte d’or faite par bibi.

Voilà, ça, c’était bon.  Calorique, mais bon.

Comme quoi, rien ne vaut la bonne cuisine maison de la Mère Anaïs.

8
jui

La recette du jour : concombres aux chèvres

Trouvée sur lavenir.net, m'a fait mourir de rire...

En attendant, je vis dangereusement, après en avoir mangé un, je viens d'en racheter un nouveau. Enfin, paraît que la suspicion a migré depuis...

concombres chèvre.JPG

Source : www.lavenir.net