20
avr

Oye oye les petits zamis

Juste pour le fun, je vous le signale, mais ne vous sentez pas obligés de voter pour moi, car franchement ces compétitions, c'est plus trop mon truc, mais c'est l'occasion de découvrir plein de blogs... dont le mien, qui est nominé dans les "blogs perso" : à voir ici.  Je peux même demander une bannière pour faire la promo, mais pas envie, car finalement c'est une surenchère de "qui trouvera le plus de personnes pour voter", j'aime pas ce principe, les élections, c'est pour les présidents ou les partis politiques...

"Félicitations! Vous venez d'être sélectionné(e), parmi plus de 1000 blogs nominés,

en tant que finaliste des premiers Weekend Blog Awards" 

7
avr

Mes rêves culinaires

C’est un restaurant ouvert par des hommes, que je connais vaguement, par le boulot ou mon cercle amical.

Ce soir, nous n’y mangeons pas, mais sommes là, surtout pour les encouragements, bien nécessaires lorsqu’on se lance dans une telle entreprise, surtout avec la crise ambiante, diraient les pessimistes.

C’est l’heure de la préparation du dessert, un tiramisu un peu particulier.  Pour faire original, le cuisinier le prépare directement devant la clientèle, ça se fait beaucoup de nos jours.  Il a juste sucré le mascarpone.  Vu l’ambiance pascale, il a cuit les œufs durs et les a colorés de façon très acidulée.  Déjà, moi, je pensais qu’on colorait juste les coquilles, mais ici c’est le blanc qui ne l’est plus, blanc.  Etrange.  Il se contente alors d’étaler e mascarpone sucré sur des ardoises et d’un déposer un œuf dur.  Oui, bon, ça ne me dit rien qui vaille.  Ensuite, il extirpe de drôles de sandwichs mous géants d’un sac, les trempe dans un mélange de café et d’amaretto, puis en coupe des tranches, qu’il dispose à côté de la masse mascarpone/œuf dur.  Et voilà son tiramisu moderne.  Les ardoises coulent lamentablement, les sandwiches laissant échapper leur trop plein de café alcoolisé.

Oui, bon (bis), fort heureusement, je ne dois pas manger ce dessert si étrange.  Le tiramisu de l’an 2012.  Au vu de la tête de la clientèle lors de la dégustation, il semble que ce ne soit pas une réussite.

Alors, dans un élan de bravoure qui n’a d’égal que mon talent, je décide de dispenser mes conseils à ce cuisinier en herbe.

Pour un tiramisu destructuré, lui dis-je, je te conseille de garder l’idée des boudoirs ou des spéculoos.  Si tu veux utiliser des ardoises, très bien, mais disposes-y alors simplement tes biscuits, bruts.  Mélange ton mascarpone au sucre et aux œufs, oubliant l’idée des œufs cuits durs, le destructuré, ok, mais y’a des limites.  Dispose ensuite biscuits et mascarpone, ainsi que ton mélange café-amaretto, dans un joli petit récipient.  Et laisse au client le soin de réaliser son tiramisu, à la façon d’un américain préparé minute.  

Oui, bon (ter), faut que j’arrête de regarder Top chef, ça perturbe vraiment trop mes nuits.

4
mar

Coffret Haribo

 

“Le vendredi, on cuisine du sucré”

Quand j’ai découvert ce coffret, mes glandes salivaires se sont mises en branle à la vitesse VV’ et je me suis dit « waaaaaaaaaaaaaw, je fais pouvoir faire des oursons gelifiés, le bonheur, l’orgasme gustatif en vue, le bonheur le bonheur le bonheur ».

Puis j’ai reçu mon coffret, et ce fut la désillusion totale.

Les deux moules, pour faire des oursons et des crocodiles, sont super mimi, mais point de recette pour faire des bonbons.  Que croyais-tu Anaïs, qu’Haribo allait te livrer ses recettes secrètes ?  Que nenni, la seule recette pour ces moules sont des recettes au chocolat, d’une simplicité rare « faire fondre, remplissez les moules, faites refroidir ».  Bon, faut surveiller la température du chocolat, et pour ce faire, avoir un thermomètre de cuisine, ce que je n’ai bien sûr pas. 

Mais, après avoir pestellé sur ma déception, j’ai tout de même découvert les recettes proposées par ce coffret, qui, après lecture, ne permettent pas de fabriquer ses propres bonbons, sinon ce serait la faillite pour Haribo, mais de faire de bonnes choses AVEC des bonbons Haribo, et il me faut avouer que ça m’a mis l’eau à la bouche, toutes ces recettes aux chamallows (mousse au chocolat blanc, pancake, brownies, pommes d’amour) et aux fraises tagada (îles flottantes, cupcakes, milkshakes, sorbet), sans oublier diverses recettes avec d’autres bonbons et mes fameux ours et crocodiles en chocolat.

J’ai donc testé cette recette, simplisssime, mais pas facile finalement, car le chocolat refroidit et durcit vite, des bulles se forment et déforment les ours, tandis que mes crocodiles se sont cassés avant que je ne trouve le truc pour les démouler sans désagrément.

Néanmoins, je me suis bien amusée, et ça peut être sympa à faire avec des enfants.

Mes ours sont au chocolat au lait, mes croco au chocolat blanc à la fraise.  Je n’ai pas goûté, mais ceusses à qui je les ai offerts m’ont dit qu’ils étaient bons (sincérité ou hypocrisie, je mise sur la première proposition, ne doutant jamais de mon talent en matière de cuisine).

Quelques photos…

 

IMG_4594.JPG

IMG_4597.JPG

IMG_4598.JPG

IMG_4599.JPG

14
fév

la première soirée de St-Jelediraipoint virtuelle entre filles est lancée, tadaaam

Rendez-vous sur Facebook, on est à l'apéro...

Et les pâtes cuisent.

IMG_4564.JPG

12
fév

La soupe aux courgettes de Mostek

L’autre jour, j’ai annoncé à Mostek que je voulais faire une soupe.  Je lui ai demandé une recette simplissime.  J’ai reçu pour mon anniversaire un livre de soupes des Paresseuses ainsi qu’un petit thermos assortie, puis des codes-barres de ma voisine (j’avais lancé un appel ici pour elle, et finalement elle m’a offert un stock, le monde à l’envers quoi, adorable voisine) pour obtenir un mixsoupe.

Bref mon destin me dit depuis décembre « fais de la soupe ».

Et comme c’est l’occasion qui fait le larron, ce dimanche, j’avais l’occasion de tenter une soupe.

Me fiant à 100 % aux qualités culinaires de Mostek, elle m’a donné sa recette.

Et j’ai donc annoncé sur Facebook que je me la jouais « Comme un chef » en ce dimanche : ma première soupe.  Un événement, fais un vœu Anaïs.

Si vous n’êtes pas mes amis sur Facebook (comment ça, et pourquoi vous n’êtes pas mes amis sur Facebook ?  vous ignorez ce que vous manquez, allez zou, venez vite), vous n’aurez pas lu la centaine de commentaires sur ce sujet phénoménal qui tient le monde entier en haleine : ma première soupe.  Et vous n’aurez pas lu non plus que quelqu’un, dont je préserverai l’anonymat, a mis en doute la véracité de ma soupe.

Voici donc la photo qui prouve que j’ai bien fait ma soupe.

Enfin la soupe de Mostek.

Recette : plonger 2 petites courgettes et un oignons, épluchés et coupés, dans ½ litre d’eau, faites cuire jusqu’à ce que les légumes soient… cuits (précision de Mostek pour la blonde que je suis cuits = se désagrègent dans l’eau).  Ajoutez du bouillon cube de poule (moi j’ai mis fines herbes car j’avais que ça).  Mixez le tout.

Si l’envie vous titille, ajoutez du mascarpone.

Voilà voilà, alors, Facebookeuse anonyme, je peux l’avoir ma médaille ?

IMG_4561.JPG