21
oct

Desperate cookwoman

Voilà ça se confirme, je suis une desperate cookwoman.

Je viens de tenter la recette la plus simple au monde, qui m'avait été conseillée sur FB y'a une ou deux semaines, alors que j'avais une folle envie d'un gâteau au chocolat : un mug cake.

Kekseksa ? Je l'ignorais aussi, apparemment ça fait fureur, après les macarons et les woopie pies. Y'a qu'à checker sur Amazon pour découvrir le nombre d'ouvrages sur le sujet.

Ce soir, envie de chocolat, je m'y mets.

Un mug.

Du chocolat.

Du beurre.

Je fais fondre.

Ajouter sucre, farine, œuf.

Mélanger.

Faire cuire au micro-ondes.

Déguster.

Euh, non, pas déguster... c'est normal ce blanc d’œuf cuit dégueu qui traîne partout ?

ça me rappelle avec désespoir mes premières mousses au chocolat, y'a euh genre vingt ans, où c'était le jaune d'oeuf qui avait cuit en petits bouts partout.

Ben voilà, pas de mug cake, ça sera ça de gagné pour mon fessier.

Voilà ce que ça donne quand on est une happy cookwoman :

mugcakes.jpg

24
aoû

Bientôt cuits...

Patience patience, j'ai faim. (feuilletés tomate, basilic, chèvre, jambon de parme, légèrement moutardés).

Ouais, je vais tous les manger, grosse bouffe a faim, grosse bouffe a très faim.

IMG_5328.JPG

21
aoû

C'est rigolo de se la jouer top chef en herbe

Et de transformer ça :

IMG_5322.JPG

En ça :

IMG_5323.JPG

Oui, bon, c'est pas grand chose, mais pour moi qui sais à peine cuire un oeuf, c'est l'exploit du siècle, que dis-je, du millénaire, le challenge de ma vie, la réussite de mon existence de femme, le bonheur enfin assuré pour ma poêle et mes ustensiles de cuisine toujours au chomdu.

Et puis, c'était délicieux de chez délicieux, un peu trop copieux, un peu trop juteux, y'a de l'amélioration à prévoir, mais on va dire que c'était mangeable quoi...

Chuis fière comme un pan de mur !

D'autant que dimanche j'avais tenté le repas végétarien et la mousse au chocolat ratée (d'habitude je la réussis bien, mais là elle était en mode "enduit mural", ça rime finalement parfaitement avec ma fierté de pan...)

IMG_5318.JPG

IMG_5321.JPG

7
avr

Le tiramisu spéculoos de la célibataire

IMG_5050.JPG

24
mar

Recettes inavouables et marques cultissimes – tous les desserts

"Le dimanche on lit au lit".

Veuillez excuser cette interruption momentanée de nos programmes et le retard mis à vous tailler une bavette au sujet de ce livre si gourmand, c'est passque j'ai passé ma semaine au lit Ma bonne Dame, et passque j'ai pas lu au lit, rien, nada, niks, niente, je me suis contentée de regarder six saisons de Gilmore Girls, seule chose dont mes neurones étaient capables.

Mais me revoici, plus en forme que jamais, pour vous parler de ce livre que je qualifiais donc ci-dessus de "gourmand".

Avant même de l'ouvrir, il l'est, gourmand.  Un big format, limite genre "brique", une couverture rigide mais comme rembourrée, à la manière des livres pour enfants.  J'adore.

Et puis des recettes avec du sucre, du sucre, rien que du sucre, de quoi tenir le coup en cette fin d'hiver qui semble vouloir durer jusque juin, la garce.

D'aucuns ont critiqué ce livre car il fait l'apanage des marques.  En effet, les recettes proposées sont toutes à base de produits de marque.  Mais, hein, rien ne vous empêche de les adapter à votre sauce, ces recettes, avec un substitut de votre choix.  Et puis moi j'aime bien, les marques, c'est mon enfance, les Danette, les Petis Gervais, le Nesquik.  Et puis y'a les marques découvertes récemment par bibi, les Oréo, les fraises Tagada.  Et puis ce sont des recettes inavouables, savoir très très simples, très très bon marché et très très innovantes, dixit l'auteur, alors aucune raison de bouder ce livre empli d'idées, de jolies photos et à prix très doux (14,95 eur).

En cerise sur le gâteau, le nom des recettes, qui font mourir de rire (avant de mourir de plaisir lors de la dégustation) : profit'rock'n'roll, j'y fous tout glacé au yaourt, caranouglace dans la masse, tarte au citron sans citron (j'adore), on a marché sur Mars…

Acheter Desserts inavouables et marques cultissimes

recettes.jpg