20
fév

En forme(s)

J’ai grossi !

 

Ce n’est pas ma balance qui le dit, c’est ce joli pantalon en velour rose, acheté beaucoup trop large l’an dernier, qui maintenant me serre presque… 

 

Mon string me le dit aussi « tu as grossi ».  Je subis actuellement l’effet saucisson du string.  L’effet filet, en d’autres termes.  Cette vue de mon gras enserré dans un string (et ce qui est serré à un endroit ressort inéluctablement à un autre endroit) me convainc d’une réalité réelle qui doit être réellement acceptée : j’ai grossi.

 

Ma balance est en stand by, comme mon régime d’ailleurs, depuis plusieurs semaines.  Depuis que les piles ont refusé de travailler.  Il y a un mois j’ai daigné retourner délicatement la chose et ouvrir l’habitacle desdites piles.  Ce jour, j’ai enfin enlevé les piles.  Reste à en insérer d’autres, mais je manque de motivation.

 

J’avais pourtant pris la bonne résolution de ne plus manger que des salades vertes insipides, de la viande blanche grillée sèche comme une semelle et du pain au philadelphia extra light goût craie.  Mais je ne tiens pas. 

 

Et, comme je l’ai lu quelque part « j’ai fait régime quinze jours… j’ai perdu deux semaines ! ».

 

Deux semaines à ne pouvoir manger des pizzas dégoulinantes de gras chez Pizza Hut, des Happy Meal ou des Magic Box (ça me déculpabilise de manger la version kids), des spaghettis à toutes les sauces, et du chocolat en veux-tu en voilà, est-ce une vie ma bonne Dame ? 

 

Par contre je dois bien l’avouer : lorsque je suis en formes, je ne suis pas en forme. 

 

J’avais perdu un bon paquet de litres de gras il y a un petit temps, suite à des problèmes de santé pas graves mais ô combien douloureux.  La tonne et demie de médicaments ingurgitée m’avait coupé l’appétit.  Résultat : une Anaïs mince comme un fil, anéantie par la douleur, avachie par les calmants.  Mais mince de chez mince. 

 

La douleur partie, en l’espace de quelques mois, j’ai repris du poil de la bête, et du gras par ci par là. 

 

Ce fut une première pour moi : j’ai pensé faire régime.  Aaaaargh.  Moi qui ai toujours été trop mince, me voilà envahie par ces idées débiles véhiculées par les magazines tellement culpabilisants pour les pauvres femmes gourmandes que nous sommes.   Faut-il être filiforme pour plaire ?  Qui a décidé ça (que j’aille lui en flanquer deux) ? 

 

Loi de la vexation, depuis que j’essaie de faire régime, que je me pèse très régulièrement (8h, 12h, 16h, 20h, 23h), qu’une fois par semaine je daigne surveiller mon alimentation, je n’ai pas perdu un gramme.  Pire, je gonfle comme une outre.  Qu’en dirait Docteur Psy ? Qu’être obsessionnée par les kilos fait grossir, tiens.  CQFD.

 

Bon je vous quitte, mes lasagnes sont prêtes.  Mousse au chocolat au dessert.  Le mot régime est dorénavant bani de mon vocabulaire … jusqu’à nouvel ordre.

8
jan

Buon Appetito !

Mon repas ce soir : spaghettis sauce tomate ail (ben oui quoi, j’ai pas de crapaud à embrasser ce soir), allongée de crème la sauce, car en restait pas assez (naaaan je ne l’ai pas préparée avec amour dans ma petite cuisine verte – confidence sur moi, ma cuisine est vert pomme - j’ai juste acheté le pot au Deléééééz). Mon repas d’hier soir : penne sauce tomate ail (pas de crapaud hier non plus) nature, je venais d’ouvrir le pot (à midi). Mon repas d’hier midi : penne sauce tomate ail (odeur de déjà vu). Mon repas d’avant-hier farfale sauce bolognaise coupée de crème, vous savez déjà pourquoi.

Je suis la pro de la sauce bolognaise, je vous conseille la marque Delééééz 705 gr, vraiment bonne, je vous déconseille la Delééééééz 500 gr « faite maison », dans un Wek. Vous connaissez les Wek (non pas les Wok, ça c’est super moderne, ça vient d’Asie, c’est in, on les met même à table comme les appareils à raclette ou à fondue), je parle ici des WEK, ces bocaux fermés hermétiquement par un caoutchouc orange. Toute mon enfance, voilà pourquoi j’ai testé cette sauce, par pure nostalgie des infectes carottes et des monstrueux haricots de ma grand-mère (pas ma bonne-maman adorée, non, ma grand-mère, l’autre, Tatie Danielle). Si vous aimez avoir la langue brûlée et le gosier en feu, tentez le coup, je vous promets bien du plaisir avec cette sauce en Wek. Je compte écrire au service clientèle du Deléééééz pour me plaindre. Non, objectivement, elle est pas mal cette sauce maison, mais pour moi qui doit boire trois litres d’eau rien qu’à la vue d’un demi-piment, c’est vraiment trop.

Je me rends compte que je suis tombée bien bas, parler ainsi de mes achats de pots de bolo, sujet pour le moins soporifique et inintéressant. Mes escuuuuus, j’ai pas l’inspiration originale ce soir.

Revenons-en aux choses sérieuses, c’est préférable.

Avant-hier midi et avant-avant-hier soir, farfale sauce bolo. J’avais prévu un stock de farfale, c’est clair. Vous trouvez anormal que je me nourrisse exclusivement de pâtes ? Ben non pourquoi, mon rat se nourrit bien exclusivement de bouffe pour rat.

D’autant que moi je varie les plaisirs : ce WE j’étais dans la tomate, mais je peux mettre du fromage, de la crème, du saumon, des lardons. Rien que du bon ma bonne dame. Maintenant va falloir maigrir en mangeant ça, là c’est un autre problème, mais je compte sur mon nouveau site de calcul pour me concocter un petit programme qui me permettre d’éliminer ces calories superflues, en passant l’aspirateur dans toute la maison, en faisant un footing en bord de Meuse (la folle dingue hirsute qui passe, repasse, et repasse – j’aime pas trop m’éloigner quand il fait noir – c’est moi), voire faire l’amour toute la nuit à mon ours en peluche.

Voilà, à force d’écrire mes spaghettis sont tout froids !

PS : Je suggère à Crayat un rendez-vous dans un Delééééééz pour changer du parc. La folle qui sera en train de tirer sur les caoutchoucs des Wek de sauce bolognaise, pour faire sauter les couvercles, c’est moi ! Essayez de faire sauter les couvercles, c’est super rigolo, ça va vite, c’est facile, ça occupe. Je mets ma main au feu que ces bocaux feront long feu en rayon ! Car contrairement à la croyance populaire (voire populeuse), l’expression « faire long feu » signifie « ne pas durer ». Donc lorsqu’on dit « la nouvelle histoire d’amour d’Anaïs ne fera pas long feu », c’est une erreur de la langue française, on doit dire que « ma nouvelle histoire fera long feu », soit qu’elle capotera au premier coin de rue comme les précédentes. Pigé ? L’explication historique ? Allez si vous insistez (au point où j’en suis). Il était une fois un canon de fusil qui, mal rempli, faisait long feu, soit la poudre se consumait si lentement que le fusil ne parvenait pas à assumer ses fonctions, donc ça capotait, comme mes histoires d’amour. Pigé ? Que je suis culturée, avouez ! Fin du post le plus chiant de la vie d’Anaïs.

8
jan

Calories

J’ai découvert le site qui va révolutionner ma vie : combien je brûle de calories

Via ce lien, vous pouvez calculer le nombre de calories brûlées par jour en fonction des activités effectuées. De prime abord, pas passionnant. Ça le devient pourtant lorsque j’apprends qu’en dormant 8 heures et en glandant les 16 autres heures, je brûle 1.353 calories. Si je dors 8 heures, je lis 1 heure et je glande devant la TV 15 heures, je brûle 1.398 calories. Pas mal non ? Si j’ai le même emploi du temps, mais que je consacre une heure à faire l’amour, je monte illico à 1.563 calories. Si je ne fais pas l’amour mais que je fais une heure de ménage, je retombe à 1.473 calories, si je fais une heure de cuisine, 1.443 calories seulement. Moralité : mieux vaut me vautrer devant la TV et faire l’amour que perdre mon temps en faisant le ménage ou en cuisinant. Un homme fait donc maigrir, qu’on se le dise.

5
jan

BMI

Si j’avais su que révéler mon BMI sur mon blog aurait de pareilles conséquences, je me serais abstenue. Je dois vous dire que mon blog paraît aussi sur le site orange (finalement je devrais peut-être mettre l’adresse, bien que tout le monde le connaisse, et proposer un sponsoring… puisque mon lectorat français est si énorme – au moins un parisien – j’apporterai de nouveaux membres-clients). Le site orange ayant proposé à ses adhérents une nouvelle formule blog orange, je me suis empressée de créer le mien, de blog. Pas orange, mauve. Il a pas mal de succès : un peu plus de 900 visites sur les 20 jours d’existence en décembre, mais déjà 445 visites sur les 4 premiers jours de janvier, yes, trois fois yes. Comme j’ai plus d’un mois de retard, j’ai recopié les posts d’ici plus rapidement, alternant les posts plus anciens avec les posts actuels (je me vois mal poster mes résolutions ou mes vœux avec un mois de retard). Ça me procure un travail fou de vérification : « ai-je déjà posté mes mésaventures avec échec ? ah oui mais dans ce post je parle de ça, que je n’ai pas encore évoqué, vite je dois l’ajouter. Je dois aussi changer certains éléments, par exemple ma commande à St-Nicolas est devenue ma commande à Papa Noël ». Bref je m’amuse comme une petite folle, mais avec tout ça j’ai plus le temps de faire le ménage, la vaisselle, les courses, ranger, frotter, nettoyer. Bref j’en suis malade comme vous pouvez imaginer. Au propre (c’est le cas de le dire, ah ah ah, mon humour dévastateur est déjà réveillé ce matin), comme au figuré, car j’ai à nouveau une crève d’enfer, elle aura vécu à cheval sur 2006 et 2007 celle là !

Pour faire court car le devoir (soit mon bureau plein de papiers à ranger) m’appelle. Certains lecteurs, qui se sont mis en tête de localiser la petite Anaïs parmi les centaines de membres féminins du site orange, m’interrogent en douce : tu es bien de Bruxelles, si je calcule bien tu dois avoir cet âge là… Hier j’ai mon fan anonyme qui a fait de savants calculs par rapport à mon post sur Flair pour déterminer mon âge exact (Flair à tel âge, à 16 ans elle lui écrivait, donc elle a tel âge…). Un plan foireux car j’ai pas écrit à Flair dès la parution du numéro 1 qu’on se le dise. D’autant que j’ai pas écrit non plus à 16 ans top chrono, si ça tombe j’en avais 18, ou 14, c’était l’adolescence, je me souviens pas exactement Alors il a trouvé une autre solution, il a calculé tous les BMI des femmes du site orange, pour retrouver le mien ! C’est dingue non ? D’autant que s’il lisait attentivement le blog, il aurait bien vu que j’ai pris du poids, que ma résolution est de manger sainement pour perdre quelques kilos de gras… Et comme toute femme coquette, j’ai oublié, oups, de mentionner ces petits kilos superflus sur mon profil (il fut un temps ou j’avais 1 kg de moins que mon profil, mais les fêtes sont ce qu’elles sont…), mais ils sont si légers ça n’en valait pas la peine, d’autant que je vais les perdre illico presto.

En toute état de cause, il n’est pas sorti de l’auberge, mon fan anonyme…