20
fév

20/2/2016 : j’ai retrouvé le billet sur le distributeur de pizzas de la Tour de Pise !

 Le patron de la Tour de Pise m’en avait parlé : il se souvenait très bien de moi, de mon blog, et du billet « glauque » (je cite) sur leur distributeur de pizzas, mais n’avait pas souvenance de mon état. Et pour cause, je n’avais pas encore été renversée par une tuture J Je lui raconte ma mésaventure et puis je cherche ce billet dans mes archives, mais sans l’année et sans mon blog (à l’époque, il avait été viré), je n’ai pas trouvé. Et ce samedi, totalement par hasard, en virant des trucs de mon pc, je le retrouve ! Le voilàààààààààà, bonne lecture, si vous ne l’aviez pas lu à l’époque (toujours pas retrouvé l’année).

 

« J’ai testé la pizza magique :

Là, vous vous dites « elle va nous reparler de sa passion pour Bubble Town et les pizzas volantes qui lui gâchent la vie et qui sont en fait des méduses mais elle est trop myope pour s’en rendre compte ».

Je l’avoue, cette passion est ô combien dévorante depuis quelques semaines, vu que je peux jouer des heures durant, au point de ne plus savoir bouger ma main ensuite (tendinite ?  syndrome du canal carpien ?), c’est dire si la situation est gravissime de chez gravissime. 

Mais, non. 

Et puis les pizzas volantes, même si je les appelle toujours de la sorte, j’ai pigé que c’était des méduses hein, beaucoup me l’ont dit après le billet que j’avais consacré à ce jeu démentiellement dément il y a déjà… oups ben des années. 

Donc là, j’ai testé la vraie pizza, celle qui se mange, celle qui est couverte de fromage dégoulinant de calories.  Celle qui est magique, passqu’elle est livrée par un distributeur automatique de pizza. 

Oui, vous lisez bien, c’est ty pas formidable ça ?  Si.  Je dirais même formidouble. 

C’est le resto La tour de pise (le meilleur italien de Namur et de l’univers) qui a lancé cette chouette initiative.  Ainsi, 24 heures sur 24, pizzas à gogo.   

Le jour où nous avons lancé la « Romantic girls & the city team », enfin avant que l’idée ne nous vienne, nous sommes allées nous chercher deux pizzas (souvenez-vous, nous n’étions encore que deux à l’époque).  Il faut rendre à César ce qui appartient à César, c’est Mostek qui m’a parlé de ce distributeur. Aussitôt entendu, j’ai voulu en savoir plus, vous pensez, en grande curieuse devant l’éternel que je suis. 

Alors, pour notre première soirée romantique entre filles, j’ai proposé de tester le distributeur de pizzas… 

Et nous y voilà. 

Il fait chaud et y’a pas encore de Bancontact.  Paaas bien.  L’endroit est étroit, et j’avoue que je n’aimerais pas m’y retrouver, seule, la nuit, savoir après 17 heures en hiver.  Parano, moi ?  Naaaaaan, juste peur des tueurs en série quoi. 

Mais à part ça, le choix est large, et le mode d’emploi simplissime.  Choisissez de vos petits doigts boudinés sur l’écran tactile (ça c’est complexe, chuis blonde en matière d’écran tactile, que ce soit sur mon gsm, au cinéma ou, désormais, au distributeur de pizzas magique).  Payez en liquide (depuis lors j’imagine que le Bancontact est opérationnel).  Patientez trois minutes en papotant de trucs de filles, puisque vous êtes entres filles.  Admirez la jolie pizza toute chaude dans sa jolie boîte.  Emportez.  Dégustez.  Oups, non, attendez la seconde pizza, bête Anaïs.   

Et c’est bien le petit bémol de la chose, c’est que les pizzas sortent l’une après l’autre…  

Si vous êtes seule, peu importe. 

Si vous êtes deux, la première pizza refroidit légèrement. 

Si vous êtes trois, la première pizza refroidit, la seconde refroidit légèrement. 

Si vous êtes quatre, la première pizza est froide, la seconde refroidit, la troisième refroidit légèrement.

Enfin vous avez pigé quoi, si vous êtes plus d’un, y’a toujours des lésés dans l’histoire, qui devront remettre leur pizza au micro-ondes s’ils ne veulent pas la dévorer à température ambiante. 

Y’a bien la solution de les remettre au four.  Encore faut-il avoir un grand four qui peut contenir plusieurs pizzas, ce qui n’est pas mon cas. 

Mais à part ce petit inconvénient, les pizzas magiques, c’est cool, rapide… et délicieux. 

Que du bonheur. 

Et non, y’a pas un pizzaiolo dans la machine qui squatte les lieux 24 heures par jour pour préparer les pizzas.  C’est comme dans les GPS, y’a pas non plus d’humain qui squatte et vous indique votre chemin, non non non.  Ben non, je vous prends pas pour des blonds, c’est juste des questions réelles, qui ont été posées, des minutes blondes quoi.  Donc avant que vous les posiez également, je donne les réponses, ça peut toujours être utile. 

Alors, là, maintenant, après le re, vous avez faim ? »

11
fév

10/2/2016 : pizzaaaaaaaaaaaaaaaaa

Hier, dans mon lit, j’ai regardé La 2, une émission sur la bouffe, surtout les pizzas. Ensuite, ne sachant pas dormir, j’ai regardé le DVD déjà inséré en prévision : c’était un film peu connu de Julia Roberts, juste avant son grand succès dont le nom m’échappe : Mistic pizza.

 

Beau film, chouette émission, mais keske j’avais envie de pizza après !

 

Morale de l’histoire : ne rien regarder parlant de bouffe quand on est au lit…

11
fév

8/2/2016 : La tour de Pise

Hier, je suis allée manger à la tour de Pise, troisième fois depuis que je reviens à Jambes (note que c’est un lapsus, maintenant je revis à Jambes).

 

J’ai toujours aimé ce resto, où j’allais déjà avant : voilà une italien de qualité (c’est rare ici) avec des gérants hyper sympas. Et kesk’on y mange bien, ràààààààààààààà. Le papa est aidé par son fils et ils sont tous les deux supers chouettes. Le fils se souvenait bien de moi et du billet que j’avais écrit à l’époque sur leur distributeur à pizza, que je trouvais… glauque (si je me souviens bien, les pizzas étaient succulentes, c’est l’endroit qui me faisait peur, comme un distributeur le soir quoi). Je n’ai pas retrouvé ce billet encore, mais le fiston, il est pas rancunier, ouf. Il se souvenait très bien de mon blog, mais était étonnée que je sois accidentée, je lui ai donc expliqué le pourquoi du comment et, comme il a une super mémoire, il m’a dit hier que je marchais déjà un peu mieux qu’au début (yesssssssss, chaque jour je vais mieux qu’hier moins bien que demain).

 

D’habitude, je mangeais toujours la même chose : un truc que j’aimais. Mais maintenant, j’ai décidé de changer mes habitudes et de manger différemment chaque fois, histoire de changer. La première fois, j’ai pris des pâtes avec tomates et un os à moelle (ça doit porter un nom plus précis mais je ne m’en souviens pas), la seconde fois, une escalope non panée aux champignons crème, et cette fois une escalope panée maison, savoir sauce tomates crèmes, jambon fromage. Chaque fois avec des tagliatelles, of course. Et le dessert, rhaaaaaaaaaa, la première fois je ne me souviens pas, mais les 2e et 3e fois (ouais deux fois mon changement ne vaut pas pour les desserts) j’ai pris la farandole (non, pas carambole comme je l’ai dit par erreur) de bavarois, en réalité des tranches de 4 gâteaux (javanais, gâteau crème, fruits rouges et j’ai oublié le quatrième, avec crème anglaise et crème fruits rouges : ADDICTIF). Et l’autre fois, comme c’était mon anniversaire, j’ai eu des petits pannetones, miam miam.

 

Bref, très bon, très sympas, que demander de plus ?

 

24
aoû

Fan de chats et de chocolat

Mais qu'est-ce qui vous fait penser ça ???????????

 

Photo 2015 001.jpg

Photo 2015 002.jpg

1
aoû

Crèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèpes (grosse bouffe a faim, très faim)

En lisant un Cosmo de février 2015, je viens de réaliser que je faisais des crèpes, après avoir réchauffé au micro-ondes durant 15 ans des crèpes toutes faites et déjà sucrées (mangées avec du salé, c’était dégueu).

 

Waw, le progrès !!!!!!!!!!

 

Sauf que j’ai oublié comment je les faisais, j’avais une recette quelque part, ou dans ma tête… perdue ! Quelqu’un la connait ?