13
mar

13/3/2016 : arc-en-ciel !

Hier (ou avant-hier), j’ai vu un arc-en-ciel sur le sol de mon salon, j’adore, c’est beau comme tout. C’est rare car il faut du soleil, il faut que je le voie et il faut faire une photo, c’est mon premier cette année, ça va me porter chance, yessssssss.

IMG_0763.JPG

Au salon, j’ai mis une photo d’Igua¨(et des bouts de moi), les filles étant ailleurs depuis longtemps, et un tableau sur lequel écrire différentes phrases. Celle-ci date d’avant l’accident et va y rester ad vitam car :

- j’écrivais déjà mal, l’effort fut dur à l’époque, mais maintenant c’est pire (si si, c’est possible)

- j’aime cette phrase « live, love, laught » qui signifie « vivre, aimer, rire ». J’ai la chance de pouvoir le faire à nouveau, c’est du bonheur.

IMG_0755.JPG

2
mar

2/3/2016 : texte retrouvé ce jour dans mon pc bordélique : C’est quoi l’intelligence ?

Ce jour, en rangeant mon pc (pour changer de mes armoires), au milieu de mes trois copies de blog et de mes 293 photos de cygnes (le bordel est partout, comme mon obsession des copies « au cas où »)) je trouve un texte sur l’intelligence, qui m’a bien fait rire vu que mon accident a eu beaucoup de conséquences sur mon cerveau, non que je croyais intelligente, que du contraire, mais c’est pire maintenant. On m’a dit en rigolant que l’accident faisait perdre et retrouver (parfois) des compétences, mais qu’il ne rendait pas plus intelligent. Non, sans blague… Oh c’est quand-même con ça, imaginez que maintenant j’aie un cerveau d’Enstein avec un QI de 300, ça serait quand même génial…

Bon, voici le texte, illustré par une photo prise lors d’une visite (oubliée par bibi) à William-Lennox, de mes amies tricoteuses avec qui j’avais décoré Jambes et Namur (et le pont de Jambes était plein de rats), passque l’intelligence c’est aussi ça, tricoter, coller, aider, discuter… :

 Je me pose la question depuis quelques jours. Se la poser, n’est-ce pas déjà un signe d’intelligence ? Non ? Bon, tant pis. J’aurai essayé.

Donc je me pose cette question depuis qu’une amie a eu le toupet, que dis-je, le culot phénoménal, de me demander : « connais-tu bien tous les chefs-lieux des provinces belges ? »

Déjà, je ne connais pas toutes les provinces (si je me concentre, ça devrait aller, mais je n’en mettrais pas ma main à couper). Alors connaître leurs chefs-lieux, allons, soyons sérieux. Et puis c’est quoi un chef-lieu au fait ?

Donc là, je me suis sentie très très bête. (Je le suis sans doute, me direz-vous).

Le lendemain, je discute avec une autre amie de la lune et de ma stupéfaction d’avoir appris que certaines personnes ignoraient ce qui la faisait « briller » et se réduire en croissant, disparaître, réapparaître, au gré des nuits. Elle m’a avoué qu’elle savait pas. Enquête menée auprès d’une autre amie, idem. Mais toutes deux savaient ce qu’était un chef-lieu de province, pardi. Stupéfaction réciproque.

Alors bon. C’est quoi l’intelligence ? Non mais sans blague.

Peut-être est-ce savoir un maximum de choses, mais uniquement sur les sujets qui nous passionnent ? La lune et les bestioles pour moi, les provinces belges pour d’autres ?

Au fait, vous, vous connaissez les chefs-lieux ? Et vous savez comment la lune « brille » ? C’est pour mes statistiques sur l’intelligence…

11034202_656322674496764_2558464790620228608_n.jpg

12:20 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

28
fév

28/02/2016 : y’a un an

Je viens d’apprendre (merci Facebook) qu’il y a un an je rentrais chez moi pour la première fois… En passant devant le CHR à l’époque, je me suis souvenue que mon père y était décédée, je le croyais vivant (mais je ne me suis pas souvenue que j’y avais été opérée suite à l’accident, le souvenir ne reviendra plus m’a-t-on dit), j’ai revu mes félins, il aura fallu près d’une année pour que le lien d’attachement se recrée. J’ai revu mon superbe poêle et mon horrible cuisine, j’avais choisi les deux, ouf maintenant j’aime tout. Depuis mon retour en septembre, j’apprends à redécouvrir ma maison, mes romans, l’écriture et l’orthographe, mes magazines de 1999 à 2009, ma vaisselle et ma collection de livres félins (dont le Chat de Geluck) que je découvre avec joie. J’ai de quoi lire vingt ans, mais la lecture reste difficile. Mais chaque jour mieux qu’hier et moins bien que demain. J’ai aussi découvert (merci encore Facebook), qui m’avait peint cette superbe orchidée (j’adore cette fleur mais n’en ai aucune vivante ici car il fait trop sombre et mes chats les mangeraient, elles sont donc au bureau, ou je les voyais chaque jour).

Merci à tous ceux qui m’ont aidée et m’aident encore, ils se reconnaitront…

orchidee3.JPG

orchidees 1.jpg

orchidee5.JPG

11:32 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

26
fév

26/2/2016 : entendu à la Météo ce matin sur RTL

« Mieux qu’hier et moins bien que demain ».

 

Ça me va vu que c’est ma phrase type !!!

 

(texte que j'ai dans mon WC, ouiiiiiiiiiii c'est un salon-lecture) :

217461100.JPG

12:08 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

20
fév

copie d'un ancien billet : Appelez-moi Dori

Postant ceci sur Facebook :

birdsdessines_perso.png

On m'en parle sur Facebook toujours, et je cherche le livre que je pense avoir parlant des poissons rouges. Je le trouve et oh surprise, il vient de mon blog, mais l'ancienne adresse, maintenant à vendre, je vous ai donc retrouvé le billet où j'en parlais...

livre poisson rouge.jpg

(Nan, j’ai pas oublié que j’avais déjà publié un billet de ce nom hier, voici juste le texte que j’avais oublié…)

Il y a un petit temps déjà, boss chéri m’a dit « vous avez une mémoire de poisson rouge ».  Ça aurait pu être pire, il aurait pu dire « vous avez une mémoire de poisson rouge, et c’est limite une insulte pour le pauvre poisson rouge ».  

Nan, je n’ai pas porté plainte pour propos vexatoires ou diffamatoires.  

Car malheureusement, c’est la triste réalité.

Si je n’étais pas si jeune (mais si, chuis jeune, et jolie, et sexy, et mince, et drôle, et intelligente), je penserais à un Alzheimer très précoce.

Depuis pas mal d’années déjà, les post-it sont mes meilleurs amis.  J’oublie tout, sans être pourtant en vacances (« vacances j’oublie tout, plus rien à faire du tout… »).

Quand j’ai un client au téléphone, si je n’écris pas ce que je m’engage à faire pour lui, il suffit que j’en aie un autre entre-temps et paf, oublié.

Quand un collègue me demande de lui commander trois bics rouges, si je passe par la cuisine dans la foulée, pouf, oublié.

Vous allez me dire que c’est peut-être dû à une démotivation professionnelle, petits filous.

Que nenni.

Même chez moi, c’est kif.

Je me dirige vers la cuisine.  Une fois sur place, j’ai oublié ce que je venais y chercher.  

Et pour ce blog, kif kif.

J’ai une super idée de billet sur ma mémoire de pêchon rouge, j’allume mon pc, j’ai oublié le thème du billet.  Je vous jure que c’est véridique.  Fort heureusement, après réflexion, ça m’est reviendu.  Heureusement pour vous, qu’auriez-vous fait, hein, je vous le demande.

Bref, quand boss chéri m’a dit « vous avez une mémoire de poisson rouge », j’ai acquiescé en riant, et j’ai ajouté « appelez-moi Dori ».  Pour tout vous dire, j’ai dit « appelez-moi Dora », ne retrouvant pas le prénom exact de cette attachante Miss poisson qui oublie tout.  Comme moi quoi.

Depuis lors, quand j’oublie quelque chose, je ressors un chtit « appelez-moi Dori », vu qu’avec le temps j’ai enfin retenu son prénom.

19:50 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |