8
jui

Flash spécial

« Paris Paris combien
Paris tout c'que tu veux
Paris Paris tenu
Paris Paris perdu
Paris tu m'as laissé
Sur ton pavé » (M. Lavoine)

Nous interrompons l’intégralité de nos programmes pour une info de la plus haute importance.

J’avais prévu un billet sur le speed-dating illustré par Marguerite, mais l’actualité m’oblige à perturber toute ma programmation.

L’information est la suivante (prendre une voix typée radio Londres - 1943) « la capitale a quitté le nid, je répète, la capitale a quitté le nid ».

Ainsi, je croyais encore, à tort, en la justice américaine.

La blonde héritière a été libérée après trois jours de détention, pour raisons médicales.

Mes pensées vont à Tinkerbell et à la famille, en ce moment douloureux. Car la survie de miss Peanut (et une cacahuète en guise de neurone, une) est sans doute fortement compromise pour qu’on l’ait laissée regagner sa modeste demeure. A moins qu’elle n’ait tout simplement fait une prout mouillée et qu’on ait craint une dysenterie ou, pire, une attaque d’Ebola !

Maigre consolation : la dinde blonde a d’ores et déjà, aux dires du blog satirique «Defamer.com», décoré son bracelet sécurisé de cristaux de Zwarovski. Réjouissons-nous, une nouvelle mode va bientôt voir le jour, youpie…

 

Merci à Acide qui m'a permis d'utiliser son illustration du jour - http://h2so4.skynetblogs.be/

parisacide

 

07:12 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

5
jui

La chaîne d’hôtels Hilton innove…

… en ouvrant une filiale dans une prison américaine. Youpie !

Et la fifille chérie à son papa, dénommée Paris, à la silhouette Tour Eiffel, a décidé de la tester. Quel dévouement à la cause de son papa chéri d’amour…

Les pétitions « sauvons Paris de son destin médiocre » n’auront pas suffi. Encore eût-il fallu déjà l’absoudre de son passé médiocre. Y’a d’la joie, bonjour bonjour les hirondelles…

Cette nouvelle m’a mise en joie pour toute la journée. Pour rappel, elle a conduit durant sa période de probation qui lui interdisait de le faire vu qu’elle avait été arrêtée en état d’ivresse, ben voyons. La peine de 45 jours est redescendue à 23 (j’ignore le pourquoi du comment), mais 23 jours à imaginer Paris croupissant dans une cellule noirâtre, humide, pleine de rats et d’araignées, avec pour seule pitance du pain sec et de l’eau, attachée à un énorme boulet, ça me met le cœur en joie. Ah bon. Les prisons américaines sont plus comme ça ? Tant pis alors. Ça me met de toute façon le cœur en joie. Nul n’est censé ignorer la loi. Et aux states, apparemment, nul n’est censé y échapper.

Ne nous tracassons pas pour elle, elle a déjà testé le dur labeur de la fermière, je suis sûre qu’elle s’en sortira haut la main, et nous pondra un bon petit roman « Paris in prison » à sa sortie, qui se vendra à 3.000.000 d’exemplaires. Parce que je suis intimement convaincue qu’elle est ravie de tout ce tapage médiatique à son sujet. Qu’elle va en tirer tout le profit possible. C’est pô juste. Elle est même capable de nous la jouer remake de Prison Break, la chipie.

A contrario, la France agit différemment. Jean-Luc Delarue est parvenu à échapper au pire et à ne purger que trois jours de travail d’intérêt général, à grands coups d’euros (115.000) offerts aux plaignants. C’est pas cher pour une crise d’hystérie couplée à des insultes et des attouchements.

Entendons-nous bien. J’adore Delarue. J’adore ses émissions. Mais j’exècre son comportement. Et je le tolère d’autant moins qu’il se croit au-dessus des hommes et de la loi. Enfin, trois jours de travail d’intérêt général, c’est mieux que rien, surtout s’il a dû rénover des murs tagués ou vider des poubelles publiques… Comme dirait la mère supérieure des Miss France j’ai nommé Miss de Fontenay, il se serait agi d’un immigré, il aurait illico volé en prison et purgé une peine en rapport…

Selon que vous serez puissant ou misérable, etcetera etcetera (Sardou)…

Pour fêter cet événement, je me lance dans la création artistique avec cette œuvre incroyablement réussie, isn’t it ? Je suis tellement fière de mes nouveaux talents artistikkkkk. Mais par pitié, qu’on laisse sortir Tinkerbell, par pitié.

paris







Ainsi que le résultat des examens pratiqués sur la blonde avant sa mise sous écrous.

pariespeanut

(merci à Dew qui m’a autorisée à utiliser sa création - son blog est ici.)

19:48 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

3
jui

French only

Passque la France passe à l'occasion par ici, je republie mon billet (a-t-on idée de ne pas fêter ça le même jour, pfffff)

A elles.

Aux mamans fêtées, aux mamans oubliées, aux mamans réelles, aux mamans virtuelles, aux mamans câlins, aux mamans chagrins, aux mamans colliers de nouilles, aux mamans collages en feutrine, aux mamans sévères, aux mamans rigolotes, aux mamans d’hier, aux mamans d’aujourd’hui, aux mamans plaisir, aux mamans sourires, aux mamans endeuillées, aux mamans chagrinées, aux mamans césarienne, aux mamans vergetures, aux mamans amoureuses, aux mamans malheureuses, aux mamans d’hier, aux mamans d’aujourd’hui, aux mamans poules, aux mamans coqs, aux mamans douceur, aux mamans rigueur, aux mamans biberons, aux mamans nichons, aux mamans fleuries, aux mamans furies, aux mamans incomprises, aux mamans bêtises, aux mamans gâtées, aux mamans désoeuvrées, aux mamans landaus, aux mamans sacs ventraux, aux mamans au foyer, aux mamans PDG, aux mamans en devenir, aux mamans en attente, aux mamans célibattantes, aux mamans rêves, aux mamans uniques, aux mamans multiples, aux mamans esseulées, aux mamans entourées, aux mamans valseuses, aux mamans rockeuses, aux mamans absentes, aux mamans en cendres, aux mamans de sang, aux mamans de cœur, aux mamans bonheurs, aux mamans rétros, aux mamans « yo », aux mamans orgueilleuses, aux mamans malheureuses, aux mamans bio, aux mamans petits pots, aux mamans coincées, aux mamans délurées, aux mamans cadeaux, aux mamans bobos, aux mamans Dior, aux mamans en or, aux mamans tendresse, aux mamans paresse, aux mamans multicolores, aux mamans multiculture.

A elles toutes, à vous toutes, et à la mienne…

Bonne fête.

09:19 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

26
mai

Appelez-moi Monette

Maintenant que je suis en contact avec deux dessinatrices de talent, j’ai des envies de dessiner qui me travaillent.

C’est pas que je veuille leur damer le pion, mais après tout, pourquoi pas moi ?

Faut dire que, comme je l’ai dit et répété déjà sur ce blog, j’ai toujours aimé dessiner. On peut aimer, sans avoir le talent, que je sache.

Toute gosse, j’avais créé une BD. Elle était super. Pleine de détails. Et le scénario était recherché. Une famille. La vie d’une famille. C’est tout ce dont je me souviens. Y’avait le papa. Y’avait la maman. Y’avait la fille. Y’avait le fils. Et devait bien Y’avoir un animal aussi. Passionnant. Ma môman était en extase devant mon souci du détail. Elle était la seule. Mais j’étais fière et j’y passais des heures.

Je me souviens bien des têtes des membres de ma petite famille. Je ne sais dessiner que des profils… donc ils étaient tous de profils, comme les dessins égyptiens. Je leur mettais un gros nez rond du style Agent 212. Sauf qu’à l’époque l’agent 212 n’existait pas. C’est peut-être moi qui ai inspiré Cauvin sur ce coup là… ! Enfin, j’en doute, vu que ma BD s’est écoulée à un seul exemplaire.

Donc je viens de tester un site de dessin et j’ai dessiné mon rat, autant commencer par ce qu’on connaît le mieux.

Voici le résultat. Sympa non, mon chtit rat ? Allez, dites-le que j’ai un talent fou…

Mieux encore, pour voir comment je l’ai dessiné, et compléter le dessin (avis aux amateurs), cliquez ici … J’attends vos œuvres par mail sur « anaisnamur at yahoo point fr », les meilleurs seront publiées… La gloire vous guette. rat

09:47 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

18
mai

Le docteur...

... et son baton de torture (un abaisse-langue ça s'appelle Anaïs), "dites AAAAAAAAAAAAAAAAAA"... A comme Anaïs (merci Nuach pour la création)apt

15:23 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |