20
mai

20/5/2017 : la Meuse

Ce matin, je suis allée me balader en bord de Meuse. Balader est le mot exact car peuchère (comme disent ceux du sud), je marche trèèèèèèèèès lentement avec ce rolateur.

Mais comme y’a pas de banc, ce rolateur m’a permis de m’asseoir près de la maman cygne et d’attendre… Mais les bébés ne sont pas nés. Les œufs sont toujours là. Une dame m’a dit en avoir vu cinq. Moi, quand elle a bougé, j’ai pu faire une photo où on en voit un, deux en analysant bien, les autres sont cachés sous son cul.

J’adorais la Meuse et les volatiles qui y vivent. J’aime toujours. J‘adorais faire plein de photos. J’aime toujours.

pizap.com14952859201811.jpg

19
mai

19/5/2017 : les AVC

Pour la première fois, j’ai regardé la TV en direct, d’habitude j’enregistre tout via mon voocorder et je regarde ensuite, car je m’endors systématiquement. Mais cette émission, Reporter, je voulais la regarder, car elle parlait de trois femmes ayant eu un avc. Je n’ai pas eu un avc, j’ai été renversée par une tuture en traversant sur un passage-piétons, mais les conséquences physiques sont similaires. A Lennox, beaucoup de malades avaient en un avc mais je ne m’en rendais pas compte, mon cerveau était encore trop malade pour que je m’interroge sur le pourquoi de leur présence.

Reporter était encore pire que prévu, non seulement elles ont effectivement eu un avc, mais ça a toucé une autre partie du cerveau, donc elles ont aussi eu un locked in syndrom, c’est un syndrome « emmuré vivant », où tout est paralysé, tout, sauf le cerveau qui fonctionne comme avant.... On pense, on réfléchit, mais on ne peut ni bouger ni parler. Je sais la chance que j'ai eue, je suis handicapée, incapable de retravailler, mon cerveau fait des siennes, mais je suis rentrée chez moi, j’ai récupéré un peu d’autonomie ! Hier, j'ai parlé au Ressort, centre d’activités pour adultes cérébrolésés où je vais chaque semaine, à quelqu'un qui est sorti de Lennox quelques jours avant mon accident... on ne s'est pas croisés sur place et j'ignorais encore tout de ce qui m'attendait au moment où il quittait Lennox...

Je suis tellement heureuse d’être en vie, d'aller au Ressort, pour les activités, pour le personnel adorable et pour les rencontres…

pizap.com14951277784832.jpg

pizap.com14952102692041.jpg

pizap.com14933080308071.jpg

13
mai

13/5/2017 : Le Chat (Geluck)

Philippe Geluck, c’est toute ma jeunesse : Lolilolilolilolipop…

Philippe Geluck, c’est le Chat, dont j’ai tous les albums, et dont j’ai acheté les deus derniers au Delhaize après mon accident. J’adore, je rigole tout le temps. D'ailleurs, c'est un signe si le Chat a un dessin sur le dépliant du Ressort où je vais ! J’ai même deux agendas perpétuels que j’utilisais au bureau, maintenant je les utilise chez moi et le kiné adore aussi, vu qu’il lit la page chaque fois qu’il vient. Ça me fait rire chaque matin.

Alors, il me fallait Le Soir du jour, avec le retour du Chat le 13 (mai 2017) lui qui a quitté Le Soir en 2013, j’ai le cadre avec sa première et sa dernière page.

J’ai donc acheté Le Soir ce samedi.

pizap.com14946968543752.jpg

IMG_1498.JPG

8
mai

8/5/2017 : Anne S...

je l'ai vue au Delhaize ce jour et j'ai crié "Anne" ? c'était bien la personne que je pensais et que j'avais reconnue, elle vit à La Plante (un signe, c'est là que j'ai été renversée), a été renversée par une voiture quand elle avait 7 ans (!!) et partage mon avis "l'essentiel c'est d'être en vie" chouette rencontre (bon après j'ai hurlé sur un chauffeur garé sur le trottoir et m'empêchant de passer avec mon rolateur et marché dans un caca couvert de papier, et m... mais bon, super rencontre.

 

ça ce sont mes prochains collages pour le Ressort, je ne veux plus faire cet alligator :), je veux faire du chat :)

IMG_2049.JPG

14:11 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

8
mai

8/5/2017 : brocante

Hier, je suis allée à la brocante, et pour la première fois, j’ai pris la nouvelle passerelle sans marche qui passe sous le pont de Jambes, comme ça nul besoin de traverser la route sur un passage piétons (ah bon, c’est risqué ? ah ah ah). C’est très pratique. J‘aime, même si je dois faire super attention quand ça descend.

Il faisait super bon, mais je n’ai pas échappé aux gentilles personnes qui me demandaient « vous n’avez pas froid ? » et à qui je devais expliquer que marcher me donne très chaud. Notez que là j’écris et je sue comme une vache (ouais je sais, on dit suer comme un bœuf mais je suis une fille, donc une vache). On ne m’a dit « vous n’avez pas froid » qu’une fois hier contre quatre dimanche dernier.

De loin j’ai vu le panneau fuchsia mais je pensais que c’était un vrai panneau de travaux. Comme je pensais déjà à l’acheter je suis de suite allée le voir, car j’adorais déjà les panneaux avant, j’en ai plein ma cour : un panneau « défense d’uriner » rond acheté y’a longtemps à la brocante, un panneau de Paris « interdiction de stationner », moche, mais un joli souvenir car impossible de prendre un panneau de rue, j’imagine qu’ils sont protégés car tout le monde les veut, donc j’ai pris un panneau détaché qui trainant en rue, un panneau de rue attaché sur le mur de ma cour quand j’ai emménagé, et j’en passe. Donc je suis allée près du panneau fuchsia, qui était « une imitation » rigolote du panneau des travaux qui ont lieu partout en ce moment, et je l’ai acheté pour 50 centimes, à un monsieur qui l’avait offert à sa femme, qui n’avait pas apprécié la blague « ultra chieuse » (tant mieux pour moi, maintenant il décore ma cour).

Ensuite, j’achète une plaque de rue Jamboise pour ma collection, et je cause avec la vendeuse, pour réaliser qu’elle adore les chats, qu’elle en a 9, et un chien qu’elle a sauvé, qui est là et est super adorable, qu’elle a vécu à Jambes. Bref un super moment. Super super, je la reverrai, elle m’a demandé ce que j’avais eu, j’ai raconté.

Puis j’achète un cadre de Paris, ville que j’adorais et que j’ai beaucoup vue, pas sûre d’être capable d’y retourner, à une vendeuse qui refait son intérieur, je m’offre aussi une tête de Hello Kitty en peluche et un truc pour empêcher que la tête ne tombe, les deux achetés à la même vendeuse.

Je rentre avec mes achats, et je croise ma voisine de rue, dont j’ai encooore oublié le nom, qui bosse chez un notaire de Jambes.

pizap.com14941652837645.jpg

pizap.com14941655092091.jpg

pizap.com14941653393336.jpg

13:51 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |