9
déc

Question intellectuelle du jour...

Pourquoi le chat réveille son maître trente minutes avant l'heure du réveil le matin ? 

Et bien tout simplement parce que c'est un chat, et que, c'est une vérité universelle, en chaque chat sommeille un petit elfe sadique qui n'a qu'un seul but dans l'existence :

- faire en sorte que le chat se frotte à son maître juste après la pause litière, de préférence côté queue (et côté odeur)

- forcer le chat à vomir les trois kilos d'herbe ingurgités juste avant dans le jardin, de préférence lorsqu'il est perché sur l'appui de fenêtre ou sur la bibliothèque (la chute de vomi est plus drôle)

- aider le chat à perdre ses poils uniquement sur vos pulls noirs (si le chat est blanc) ou sur vos pulls blancs (si le chat est noir)

- rendre le chat maladroit dans sa litière et incapable de viser ou de couvrir son « cadeau » sans s'en mettre plein les pattes (et le museau)

- pousser le chat à ronronner aussi fort qu'un avion à réaction, surtout à l'heure de la sieste (la sieste, c'est mal)

- endormir le chat sur la pile de Marie-Claire, Elle et Cosmo, afin d'en empêcher la lecture (jamais de dodo sur le dictionnaire ou la grammaire)

- inciter le chat à tripatouiller les pulls en mohair et les pyjamas en satin de ses pattes pleines de griffes (on appelle ça pétrir, en langage félin)

- positionner le chat entre la tête de son maître et le téléviseur (systématiquement, c'est plus fun)

- et, last but not least, obliger le chat à réveiller son maître trente minute avant l'heure, avec de légers coups de pattes de grands coups de langue râpeuse (keskonsmarre)

- faire en sorte que le chat soit aimé, vénéré, adulé, adoré et chéri, malgré tout ça (passqu'il le vaut bien).

(Pourquoi je vous parle chat et pas rat ?  pour un concours, et ça m'a tellement amusée que je voulais vous en faire profiter.)

Et un dessin de Mahaut, un.

chat

06:00 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

5
déc

J’ai vu Arthur en vrai (et cette fois c’est vrai)

Il y a près d'un an, j'avais vu Arthur en vrai... ou presque.  

Mais hier, je l'ai vu en vrai de vrai de vrai de vrai.  Dans le superbe théâtre de ma ville.  Un chouette moment pré-birthday.

Cette fois, le pestacle s'appelle « Ishow ». 

Nous vlà installés, à quatre, dans les baignoires, également nommées loges.  J'aime cet endroit du théâtre, même si on y est tellement compressés que cela devrait s'appeler « boîtes à sardines » plutôt que baignoires.  Mais j'aime.  Impression d'être un peu à part du public, du parterre.

Il est 20h30, et le voilà. 

Il annonce tout de go la couleur en abordant les innombrables rumeurs dont il a fait l'objet.  Drôles, à première vue.  Insupportables lorsqu'on les subit  Mais le ton est donné. Drôle, extrêmement drôle. Le public semble immédiatement séduit.  Et moi zossi, mais c'était couru d'avance.

Ensuite Arthur, 42 ans au compteur, se lance dans un inventaire des technologies actuelles, et les compare avec celles d'antan.  A mourir de rire.  D'autant que c'est de ma génération dont il parle, la génération des téléphones fixes à cadran rond, des téléviseurs énormes sans télécommandes et des jeux électroniques bicolores.  C'est tellement vrai, tellement réaliste, qu'on se marre comme des petites fous.  Et je me marre tant que je sens la crise d'asthme arriver.  Ne pas criser ne pas criser ne pas criser par pitié.  Je me marre, mais ce qui me fait le plus marrer, tout bien réfléchi, est la réaction d'une de mes compagnes qui, après qu'Arthur ait évoqué les Blackberrys, et leurs ancêtres, les répertoires papier à ouverture automatique sur la lettre choisie (vous vous souviendez ?), me lance avec étonnement « aaaaaaaah, ouiiiii, je connais mais je ne savais pas que ces répertoires papier de ma jeunesse s'appelaient ... des Blackberrys ».  Oups.  Keskonsmarre, je vous le disais. 

Ensuite, évocation de sa vie, de ses amours, de ses parents, des hommes et leurs petits travers, des femmes et leurs gros travers .  Arthur jongle avec les mots, sans jamais être vulgaire, et c'est ce que j'aime en lui.  Parfois, ses blagues lourdes (un clavier azerty en vaut deux) font rire, tant elles sont lourdes justement.  Il le sait.  Il le fait exprès.  Il est naturel et drôle.  C'est l'essentiel.  Et j'adore.  C'est définitif, je suis conquise.

Comme pour son premier spectacle, celui-ci se termine sur une note émouvante, lorsqu'il « parle », durant de longues minutes, avec le Jacques qu'il était, adolescent, puis termine en nous précisant, un peu triste « j'ai joué ce soir sous 800 regards, mais je n'ai joué que pour un seul regard, celui que je n'ai jamais eu ».  Le mystère reste entier, mais l'émotion est palpable, surtout lorsqu'il nous annonce son trac, de par la présence de son best friend Dany Boon.  Comment, Dany Boon est là, à Namur, dans mon théâtre ?  Une main se lève, dans le noir.  Serait-ce lui, là, à quelques mètres de notre baignoire ?  Il fait trop noir.  Lorsque les lumières se rallument, la silhouette se lève furtivement, met une casquette et s'éclipse en vitesse.  Nous ne saurons jamais si c'était bel et bien lui.  Dommage.

Un magnifique moment qui me confirme que j'ai eu raison de vouloir voir Arthur, en vrai.  J'en ressors avec une banane d'enfer, sans doute due aux endorphines.  Que du bonheur.

arthurishow

10:25 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : arthur, ishow |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

4
déc

Brèves du jour : Hello Kitty, Petit secrets d’Emma et Sondron

Mon sac Hello Kitty victime d'une poupée vaudou (vous vous souviendez ?) : je l'ai finalement lavé en machine, le Hello Kitty n'est pas parti... mais la tache non plus... et le sac est maintenant tout petit, je l'ai lavé à 60° par erreur (à moins qu'il n'ait été victime d'un réducteur de têtes).  Mostek m'a conseillé de l'utiliser comme housse de GSM.  Moqueuse, va...

Les petits secrets d'Emma de Sophie Kinsella.  Je vous en ai parlé récemment.  Ce matin, cherchant un livre à prêter à une collègue, je suis tombée sur les petits secrets d'Emma, que j'ai lu.  Puis sur les petits secrets d'Emma, que je n'ai pas lu.  Encore un livre acheté deux fois.  Nan, je perds pas la tête, je l'ai acheté en Pocket chez Club et en Piment chez Belgique Loisirs.  Le second étant neuf encore dans son sac tout beau tout chaud, je compte le revendre sur Ebay prochainement.  Mais si ça vous intéresse, contactez-moi.

Sondron, je vous l'avais dit, c'est un vrai gentil.  Il le prouve à nouveau en aidant l'asbl CHAC : il a dessiné de cholies cartes de vœux qui sont mises en vente au profit de cette asbl pour pas cher.  Elles sont drôles à souhait.  A envoyer ou à garder pour soi.  Moi je les ai commandées et je les garderai pour moi.  Na.  Si vous voulez avoir, vous aussi, du Sondron chez vous, zappez sur son site et faites un bon geste.  C'est pas cher je vous dis. 

sondron

09:30 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

21
nov

La neige des myopes

L'autre jour, soit un jour oùsque la neige n'était pas annoncée avant quelques jours, nous étions paisiblement installées au bureau, à la fin d'une matinée de travail harassant.

Mostek s'approche soudain de moi, l'œil brillant et le sourire jusqu'aux oreilles, scrutant la fenêtre située derrière mon bureau (oui chuis gâtée, j'ai une fenêtre, que du bonheur). 

Elle s'écrie alors « Yyyyyyyyy neige, oooooooooooh ».

Moi, comme toujours, j'hésite entre le « waaaaaaaaaaaw, de la neige, vive les bonzhommes (que je ne fais plus jamais), les batailles de boules (j'ai passé l'âge) et les descentes en luge (pitié pour mon vieux dos) » et le « pffffffff on va encore patauger dans la gadoue la gadoue oh la gadoue (Jane Birkin) au dégel ».

Je pense ensuite à ce disque de mon enfance.  Un disque de Musti.  Première neige.  « Y neige », dit Musti.  « Y neige », dit la petite souris ».  Je me retourne pour admirer les premiers flocons, faire le vœu de rigueur (ben oui, toujours un vœu pour les premières fois), râler un peu et rêvasser beaucoup.

En effet, je vois tomber quelques trucs qui semblent blancs.

Mais bon, chuis aussi myope qu'une taupe sans ses lentilles.

Il me semble pourtant que ce blanc n'est pas super blanc. 

Mais bon, les flocons, dans le ciel, ils ont l'air gris.

Il me semble pourtant que ce blanc tire vers le brun.

Mais bon, ça doit bien exister la neige marron, non ?

Non.

Mostek et moi nous approchons.  De plus en plus.  Je plisse mes yeux de taupe, je remets mes lunettes bien sur le nez (les grands myopes savent qu'un plissement et des verres au plus près des globes oculaires améliorent la vision), et je découvre que ce qui tombe n'est pas de la neige.  Chais pas ce que c'est mais c'est pas de la neige.

Je plisse et plisse encore, je plisse et replisse, lorsque je remarque qu'un de ces OVNIS vient d'atterrir sur l'appui de fenêtre.  Je me penche, je me penche encore et je découvre des aiguilles de sapin simplement transportées par le vent.

Déception.  Rire.  Tristesse.  Rire. 

Morale de l'histoire : Mostek est plus myope que moi. 

Que du bonheur.

Et un dessin de Domie pour illustrer le grand froid et la neige qui me convainquent déjà de squatter le canapé en compagnie de mes DVD d'Orgueil et préjugés.

froid

06:00 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

19
nov

Journée internationale des toilettes publiques

Y'a vraiment des journées pour tout, j'en conviens...  Mais ayez une pensée pour les toilettes publiques en ce jour de fête, elles qui sont si souvent négligées, souillées, abandonnées, jamais nettoyées, critiquées et délaissées.  Mes pensées vont aussi aux personnes qui y ont été coincées, notamment les parisiennes, auto-nettoyantes. (je parle des toilettes, pas des parisiennes)... qui me rappellent les toilettes des Formule1, dans lesquelles j'angoisse toujours, de peur que le WC-wash ne se déclenche.

Si vous voulez de la lecture concernant les toilettes vraiment publiques, zappez sur ce billet.

13:19 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |