11
mai

Un petit jeu sympa trouvé sur un blog dont j’ai oublié le nom…

(Voici un billet que je vous ai écrit y'a un bail, à l'époque où j'écoutais le premier album de Christophe Willem - là je suis dans ma phase Mozart et Lady Gaga, sans oublier Clara Plume et Marie Espinosa.  Ça fait donc un bail, et je viens de le retrouver dans le brol que représente ma réserve de billets en Word, genre cent pages de fouillis, billets terminés oubliés, billets commencés, titres en vrac qui ne veulent plus rien dire et mots-clés en pagaille...  Mieux vaut tard que jamais, le voici, ce chtit billet).

Donc, un petit jeu :

1. Allumez votre player de zique sans sélection au préalable et pressez le mode "aléatoire".
2. Appuyez sur "suivant" à chaque nouvelle question.
3. Utilisez le titre du morceau apparaissant comme réponse à la question, même si cela n'a pas de sens. PAS DE TRICHE!
4. Commentez ces réponses pour expliquer comment elles se relient à vos questions.

Avant toute chose, la préparation de ce test m'a pris un temps de dingue : d'abord faut comprendre les règles du jeu, donc avoir fait ingénieur spécialisé en décryptage morse.  Ensuite faut retrouver cette fonction mode aléatoire.  J'utilise jamais ça.  J'adore savoir, à la fin du morceau, ce qui va suivre.  A force d'écoute, ça devient un automatisme, on a les notes suivantes en tête.  Ensuite, cette fonction, une fois retrouvée, elle est sur ma télécommande.  Que je n'utilise jamais.  En grande sportive que je suis, je marche jusqu'à ma chaîne hi-fi, moi, pour écouter de la musique.  Alors elle va plus, la télécommande.  Je l'ouvre et c'est la cata : les piles ont coulé.  Y'a plein de liquide de piles partout.  Et plein de poussière de liquide de piles (ça doit être du liquide séché, ça donne un effet poussière).  Je dis ça je dis rien, mais je suis sûre que je suis contaminée par ces produits qui se sont échappés de mes piles.  Sûre que dans quelques mois (ou quelques années si la chance me sourit) je souffrirai d'une maladie nucléaire grave, sans doute pas reconnue par la sécu, et je deviendrai verte et pleine de pustules d'où sortira du liquide de piles non transformé en poussière.  Tout ça pour un billet à la noix.

Me vlà donc occupée à nettoyer l'habitacle des piles, tout infesté de produit mortel.  Gratter, frotter, lisser.  Essayer d'autres piles.  Ça marche po.  Refrotter, regratter, relisser.  Essayer encore. Ça marche.  Trouver la fonction. Ça y est, je suis la wonder woman du fonctionnement des chaînes hi-fi.

Et c'est parti... L'album, c'est Christophe bien sûr...

Les questions :
1. Comment vous sentez vous aujourd'hui ?  « Demain » - je vais mieux qu'hier et moins bien que demain... parfois...

2. Comment les autres vous voient ? « La tortue » - ou l'escargot, c'est kif kif bourricot, toujours une histoire d'animal... et l'escargot, c'est l'emblème de ma ville adorée.  Je suis aussi lièvre, parfois...

3. Quelle est l'histoire de votre vie ? « double je » - toute l'histoire de ma vie, un double je, l'Anaïs... et l'autre.  La réelle et la virtuelle.  Qui ne font qu'une, parfois...

4. Quelle chanson pour votre enterrement ? « Jacques a dit » - les paroles de cette chanson à elles seules résument ce que je pourrais dire de moi à mon enterrement (stupid girl, je serai morte, mais on va faire comme si), trop longues à copier, mais allez les lire, ou les écouter...  Elle est parfaite.  Elle me résume, parfois...

5. Comment prenez-vous de l'avant dans la vie ? « Elu produit de l'année » - ah ça j'en rêve, blog de l'année, écriveuz de l'année, keske ça me ferait aller de l'avant dans la vie.  Alors j'en rêve, parfois...

6. Comment être encore plus heureux ? « Bombe anatomique » - j'ai toujours imaginé qu'en étant belle, la vie serait plus facile.  Les portes s'ouvriraient.  L'amour débarquerait.  La confiance reviendrait.  Comme le disait Brel, et comme je l'ai souvent répété ici, j'ai envie, certains jours, d'être, une heure seulement, belle et conne à la fois.  Certains jours, parfois...

7. Quel est la meilleure chose qui vous soit arrivée dans la vie ?  « Safe text » - pas envie de repartir dans le passé parfois sinistre parfois tout doux, alors, ces derniers temps, ce qui m'est arrivé de mieux, c'est ce blog, ce plaisir d'écrire mes textes, de les publier ici, de les voir être lus, d'avoir de nouveaux projets.  Une passion est née.  Mais bon hein, un mec ça serait bien aussi, parfois...

8. Pour décrire ce qui vous ravit ?  « Quelle chance » - la chance peut tourner, à tout moment, se retourner vers moi, m'atteindre de plein fouet, m'apporter tout ce dont je rêve, et cette possibilité que tout puisse m'arriver (ou rien) me ravit... parfois...

9. Votre boulot pour vous c'est ... ? « Intemporel » - les années passent, défilent à toutes vitesses, sans être rythmées, comme durant le parcours scolaires, de diplômes, de choix, d'orientation...  A la fois elles passent vite, à la fois la perspective des années qui me séparent de la retraite... me semblent une éternité.  Pourtant je le dis, on y sera vite ... parfois...

10. Que devriez-vous dire à votre boss ?  « Pourquoi tu t'en vas » - ou plutôt, pourquoi tu t'en vas pas... parfois...

11. Pour vous l'amour c'est ... ? « Le lycée » - paraît que le premier amour, on s'en souvient toujours... je confirme.  Même s'il est perfectible, il reste idéalisé.  Pour ma part, ça fait un bail, à l'école, au lycée diront les français.  Il était grand, il était brun, il était ténébreux.  Ça me poursuit encore aujourd'hui... Et mon premier amour, finalement, je m'en contrefiche comme de mon premier baiser.  Je veux un dernier amour.  Qui dure.  Toujours.  Ou presque.  Ou quelques jours.  Voire quelques heures.  Juste de l'amour... parfois...

12. Pour vous la sexualité doit être ... « Chambre avec vue » - vue sur lui, vue sur moi, vue sur nous, vue sur tout... parfois...  

13. Bloguer pour vous c'est ... ? « Kiss the bride » - l'ultime billet de ce blog.  Mes illustratrices des premiers jours seront de la partie.  Mako aura dessiné la mariée, Flo le marié.  J'avancerai vers l'autel, et la question me sera posée, puis lui sera posée.  Et enfin, il pourra kisser the bride, alias moi.  The end.  Mais je reviendrai, mon nouveau blog s'appellera, comme suggéré par un lecteur, « le divorce ne passera pas par moi », et je vous raconterai... ce qui est racontable... parfois...

Et voilà, marrant comme les chansons semblent tomber pile poil au bon moment, comme des réponses adéquates à ces questions.

Si ça vous tente, faites le jeu.  J'envisage de le refaire avec Mozart, pour actualiser mes propos, qui ont, là, genre minimum deux ans...

 

06:00 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

6
mai

Un nom pour le girafon

bisougirafe
On est super gâtés en Gelbique en ce moment.  L'an dernier, c'est un éléphanteau qui était né, cette année un girafon.  J'adooore le français, ceci dit en passant, qui rend les noms de bébés animaux hyper complexes à retiendre : outre éléphanteau et girafon, nous avons droit aux classiques et easy chiot, chaton, mais également à cygneau (que j'ai appris tout récemment), canardeau (mais on peut aussi dire caneton, ouf), faon (le petit de la biche, pour rappel), têtard (le petit de la grenouille, faut tout vous zespliquer ma parole),  oison (le petit de ... allez, devinez), oisillon (à ne pas confondre avec le précédent), lapereau, marcassin (faciiile), pibale (difficiiiiile), veau, porcelet... bref, quasi que des exceptions, sans compter ceux pour qui un petit nom n'existe pas et qu'on doit affubler d'un « bébé », comme le bébé dinosaure (à moins que l'on puisse dire dinosauron ? dinosaureau ?), le bébé phoque, le bébé lama (aussi appelé l'hameau ah ah ah), le bébé morse (également appelé plus communément le morceau, keskon se marre...).

Bref, cette année, vlà un girafon (que l'on peut aussi appeler girafeau, mais c'est moins beau) qui débarque sur mon petit plat pays.  Trop meugnon, je veux le même à la maison.  Mais bon, un girafon, c'est déjà super encombrant, à peine né, alors je m'en passerai.  Et puis les bêtes sauvages à domicile, c'est interdit maintenant.  Et puis voilà.

Le lieu qui l'héberge, à savoir  Bellewaerde (Bellewaerde, pour les petits et les grands, Bellewaerde, Bellewaerde, venez nous voir on vous attend - comme ça je ne serai pas la seule à chantonner toute la sainte journée) a lancé un super concours.   Il faut trouver un nom au bestiau, commençant par Z (en hommage à son paternel, décédé récemment, dont le nom commençait aussi par Z, Zuri.

Moi, je propose Zuri junior.  Oh ça va hein, je rigole.  Elle est facile je sais.

Non, j'ai bien réfléchi, et j'ai fait ma proposition (ils en ont reçu plus de 3000, donc j'ai pas trop d'espoir, même si je comprends mal comment les Belges ont pu trouver 3000 noms différents commençant par Z, c'est dingue ça non ?).

J'ai donc proposé Zob.  Ben quoi, pour un petit mec, c'est bien non ?  Moi j'aime, c'est court, c'est concis (ce qui est du pareil au même, mais c'est pour insister sur cet avantage non négligeable) et ça veut tout dire, sans trop en dire.

Sinon, j'ai un second choix : Zirafe.  Ça a bien fait rire Mostek, et ça me fait bien rire aussi.  Je ris de peu de choses, c'est vrai, et c'est ce qui me sauve du désespoir chronique.  Je pense cependant que Zirafe, ça ne fera pas rire le personnel de Bellewaerde, donc je me contenterai de Zob.

Et si je gagne, ben je serai invitée à rencontrer Zob et à lui donner le biberon du haut de mon échelle, si c'est pas du bonheur ça...

Au fait, toutes les mamans peuvent entrer gratos à Bellewaerde ce week-end, pour info.  Donc pas moi, bande de racistes anti célibataires sans enfant...

Découvrez le bestiau :

08:11 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

4
mai

Une histoire d’eau, de zoo et de zanimaux

Je vais vous dire un truc, mais ne le répétez pas : je deviens ringarde.

Passque l'autre jour, j'étais à un souper entre amis.  Nous étions quatre. On parlait de tout et de rien, comme bien souvent durant un souper : de la façon de râper du fromage (pas facile pour moi, habituée au fromage déjà râpé en sachet plastique), de qui serait qui dans un remake de Sex & the City (moi je me voyais bien en Miranda, mais personne ne voulait incarner Samantha et Charlotte, alors on a tiré au sort, et je suis Charlotte, snif - pourquoi on a fait ça, demandez-vous d'un air blasé et insensible à cette série télé - ben histoire de disserter durant une demi heure sur nos caractères et de rigoler comme des hyènes, pour autant que la hyène soit un animal qui aime rire), de nos expériences amoureuses foireuses, de nos vies, de nos boss, et puis de nos aquariums et de nos zoos.

Enfin de leurs aquariums et leurs zoos.

Passque moi, j'ai un rat à la maison, et ça me suffit amplement.

Mais ici, il s'agit d'aquariums et de zoos virtuels, acquis sur Facebook.  Oui, acquis, car ça se paie.  En monnaie virtuelle, fort heureusement.

Et pour avoir, personnellement, tenté l'expérience Pet Society durant plusieurs mois, je sais trop combien ce peut être addictif.  Moi qui ai passé des mois à habiller mon pet (un pet est un animal de compagnie, je le précise, vu qu'on me l'a précisé aussi durant le repas, comme si j'étais une grosse débile mentale déneuronée, alors que je suis juste déneuronée, pas débile), à acheter à manger à mon pet, à brosser mon pet pour qu'il soit heureux, à aller rendre visite à d'autres pets, à faire faire du sport à mon pet... je sais qu'une fois dans cet engrenage, il est difficile de s'en sortir, c'est comme pour le tabac, l'alcool, le chocolat blanc spéculoos et les lasagnes farniente.

(Tout qui lirait juste cette énumération de choses que je fais faire à mon pet risquerait de mal interpréter mes propos, non ?  Non ?)

Donc moi, je me suis désintoxiquée de Pet society il y a quatorze mois, cinq jours et quatorze heures, je connais l'addiction que l'on peut subir.

Enfin je croyais connaître.  Car je vous prie de croire que ça dépasse l'entendement.

Quand on a des aquariums et un zoo plein de bestiaux, c'est un job full time.

Il faut, en vrac :

- Nourrir les squatteurs de chaque aquarium, aquarium après aquarium (tout en oubliant les véritables bestioles qui squattent le véritablement appartement de la propriétaire des aquariums virtuels, lesquelles bestioles sont contraintes de faire tomber violemment leur bac ou bouffe, vide, afin d'attirer l'attention - je l'ai vu, je l'ai vécu, je témoignerai bientôt à la SPC, société protectrice des cobayes).

- Assister aux naissances dans le zoo, quelle que soit l'heure, bien sûr, passqu'un bébé ne choisit pas l'heure de sa naissance hein. J'ai d'ailleurs eu la chance d'assister à la naissance d'un truc noir et orange, un genre d'oiseau d'une sous-branche dinosauresque.  Emotion garantie.  Larme au coin de l'œil.  C'est une naissance, quoi !

- Décorer ses aquariums, le but étant d'obtenir un résultat kitchissime (kitch n'était pas une insulte, moi-même j'ai un appareil photo qualifié de kitch car rose fuschia), avec l'aide de plantes, de décors pour le fond des aquariums, de colonnes grecques, de coffres à trésor, de coquilles Saint-Jacques et d'autres horreurs du même style.  Ce qui a engendré chez moi une soudaine envie de vous faire voter pour deux aquariums, passque le débat a fait rage au sujet de celui qui était le plus kitsch, l'aquarium rooooooooooose, ou l'aquarium coloooooooonnes, donc c'est à vous, lecteurs, de nous départager, via le sondage en haut...

- Dans le même ordre d'idée, de faire en sorte que les aquariums soient hyper chargés, afin qu'on pense qu'il n'y a plus d'eau dedans, vu le nombre d'objets hétéroclites, de poissons, d'ours, de crevettes, de méduses, de phoques, de morses... qui y ont élu domicile.  Passque quand même hein, mettre un ours, un phoque et un morse, voire plusieurs de chaque race, dans un aquarium de 125 litres, si c'est pas un miracle miraculeusement miraculeux, je vous le demande, keske c'est...

- Surveiller, 24 heures sur 24, les appels à l'aide de milliards d'autres propriétaires de zoos, dont les animaux ont faim.  Car nourrir un animal d'autrui, c'est gagner des sous.  Et gagner des sous permet d'avoir d'autres animaux, dont certains sont super rares et super chers, puis de les faire se reproduire.  De les nourrir.  Et d'avoir de plus en plus de choses à faire dans son zoo, donc de devoir surveiller encore plus les appels à l'aide, pour gagner encore plus de sous.

- Etre attentif aux offres spéciales, genre poissons roses de Saint-Valentin qui se donnent des bisous, promos du jour ou autres bonnes affaires, qui durent peu, tellement peu, qu'il faut vraiment être super super attentif hein, c'est clair ?

- Ne pas se formaliser, à la manière d'une Anaïs, qui veut toujours tout comprendre et qui vent toujours que les choses soient crédibles, du fait que l'escargot de votre zoo ait la même taille que l'éléphant.

- Ne pas se formaliser, toujours à la manière d'une Anaïs, que les ours, les phoques et les morses (qui ont la même taille que les crevettes, on se formalise pas j'ai dit) ne remontent jamais à la surface pour respirer.  Poissons ou mammifères, hein, finalement on s'en moque, et peu importe si les douze heures durant lesquelles les instits ont expliqué la différence à des mioches sont anéanties d'un clic de souris.

- Ne pas se formaliser, encore à la manière d'une Anaïs, que tous les animaux, sans exception, naissent dans des œufs.  Avoir pitié, tout de même, des instits qui ont passé des heures à expliquer la différence entre vivipare et ovipare.

- Ne pas se formaliser, dernière fois à la manière d'une Anaïs, si l'ornithorynque devient un ornithoryx, après tout hein, tout ça, c'est du virtuel.  Et puis Astérix, Obélix, Ornithoryx...

- Pleurnicher et pousser des petits cris de joie en découvrant l'arrivée d'un bébé léopard.  C'est vrai qu'il est super mimi, j'avoue.

- Donner un nom à chaque aquarium, au choix.  Exemple choisi au hasard : poubelle, pour un aquarium plein de brol et de poissons disparates, bons pour la poubelle.  Ah non, c'est pas passque c'est une poubelle à péchons ?  Ah bon, c'est un vrai aquarium tout beau ?  Aaaaah, oups, oups oups.  Erratum : Poubelle, donc, c'est un superbe aquarium plein de jolis poissons tout mignons (ça va, je me rattrape bien ?)

- obtenir des poissons mâles.  Et des femelles.  Puis faire des bébés.  Des bouches de plus à nourrir ?  Ben oui.

- Se faire plein d'amis aux Etats-Unis, qui viendront nourrir tes poissons et tes animaux pendant que tu dors.  Enfin si tu dors, passque l'idéal est, je l'ai dit, de veiller jour et nuit au bien-être des bêtes, hein.

- Et sans doute encore plein d'autres choses que je ne maîtrise pas, genre faire des travaux dans son zoo, pêcher des poissons pour le repas du soir, devenir vétérinaire amateur pour une mise bas difficile, gérer la comptabilité du zoo, réparer une fuite dans l'aquarium...

Ah oui, j'oubliais, y'a aussi une variante étrange sur Facebook : le zoo de Facebookiens, qui  permet aux membres d'acheter d'autres membres, de les revendre, de se les faire piquer, de les racheter, de plus en plus cher.  Moi, par exemple, je vaux 110.000 dollars.

Et puis, accessoirement, bosser, avoir une vie sociale, avoir de vrais animaux, manger, faire le ménage.  Mais tout ça, accessoirement hein.

Je deviens ringarde, oui, je le répète, car je ne retomberai pas dans ces travers virtuels.  Jamais.  JAMAIS.

Vous voulez voir mon aquarium et mon premier léopard ?  (Je rigooole hein, j'ai même pas réussi à acheter le moindre animal depuis la création de mon zoo - oui, bon, ça va, j'avoue, j'ai essayé, frappez pas...)

Allez, il est encore temps de voter pour votre préféré, là, à droite...

aquarium rose

aquarium colonnes

06:45 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

1
mai

Girafon

L'an dernier, c'était un éléphanteau, cette année voilà le girafon.  Trop trop trop mignon.  Bien sûr, en liberté, ce serait mieux.  Mais une naisance, dans ces espèces menacées, c'est toujours un petit bonheur, même en captivité.  Je veux le même à la maison...

 

22:30 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

30
avr

Chatroulette

Je vous avais déjà posté une vidéo sympa sur Chatroulette (mais oùsque j'ai mis ça, titchu...), en voici une autre vraiment chouette, sacré talent...

19:35 Écrit par Anaïs dans Anaïs aime la vie | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |